Archive

Archives pour la catégorie ‘que fœtus là ?’

Que fœtus là ? #37

06/04/2017 Comments off

Cet homme à barbe a fait sensation sur les plateaux de télé américains. Thomas Beatie est un transexuel qui a décidé de garder ses organes de reproduction féminins avant de procéder aux traitements hormonaux pour devenir un homme, en même temps qu’il se faisait supprimer les seins. Il a arrêté les traitements pendant sa grossesse, obtenue après insémination, sa femme ayant subi une hystérectomie. Il accouchera d’une petite Susan puis sera enceint deux autres fois pour mettre au monde deux petits garçons.

 

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #36

17/02/2017 Comments off

Plus de 8 naissances sur 10 surviennent selon un calendrier prévu par les parents. Les critères retenus pour se sentir prêt à devenir parent sont la stabilité du couple et une situation matérielle confortable. Seuls 3% des couples ont leur premier enfant quand l’un des deux est inactif. Le printemps est une bonne saison pour accoucher mais les femmes cadres ou indépendantes préfèrent tabler sur l’été, lorsque l’activité générale est réduite, au contraire des enseignants qui préfèrent que le congé maternité n’entame pas les vacances.  Mais beaucoup laissent la nature faire  comme bon lui semble.
(Source : Francoscopie 2010)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #35

31/01/2017 Comments off

En France, cette pratique est ancienne mais la loi du 8 janvier 1993 introduit l’accouchement sous X dans le code civil : »Lors de l’accouchement, la mère peut demander que le secret de son admission et de son identité soit préservé. » La parturiente est prise en charge entièrement par l’établissement où elle accouche. Si elle ne donne pas son nom, elle peut le laisser avec d’autres indications dans un document que l’enfant pourra consulter plus tard, sans que ça n’intervienne sur la filiation ou les obligations de sa mère. La mère a deux mois pour reconnaître l’enfant et le reprendre. Le père aussi, quand il est prévenu à temps. De nombreux contentieux concernent le père ou même les grands-parents de l’enfant. Au delà du délai de deux mois, l’enfant devient pupille de la nation et est adoptable. On compte entre 600 et 800 naissances sous X actuellement. La moitié des mères sont primipares, 40% sont seules, leur âge moyen est de 26 ans, et elles connaissent des difficultés familiales, conjugales ou matérielles. Plus, souvent, une découverte tardive de leur grossesse. 14% cependant reprennent leur enfant. (Source : France Info et Wikipedia)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #34

08/01/2017 Comments off

Chaque jour, 7200 bébés mort-nés sont dénombrés dans le monde. Soit entre 2 et 3 millions par an. C’est dans les pays les plus pauvres que les décès sont les plus lourds. Entre 2000 et 2015, 2,6 millions de bébés sont morts après leur 28ème semaine. La moitié se produit lors de l’accouchement. 98% des morts sont recensés dans les pays à faibles ou moyens revenus, principalement dans l’Afrique subsaharienne et les pays en conflit. Les causes en sont les maladies congénitales (7,4%), le paludisme (8%), la syphilis (7,7%), le tabac, l’obésité. Puis le diabète, le cancer, les maladies cardio-vasculaires (10% pour chaque), enfin l’âge et ses risques. Ces morts de bébés restent un sujet tabou. Dans les pays riches, une femme précaire court deux à trois fois plus de risque de perdre son bébé qu’une femme plus aisée, sans être, comme elle, prise ensuite en charge pour ses symptômes dépressifs. Le pays le plus sûr pour faire son bébé est l’Islande.
(Source : The Lancet)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #33

05/01/2017 Comments off

Le lymphome de Hodgkin, un cancer de la lymphe, peut rendre stérile. La première chance de la patiente est que le médecin prenne le désir d’enfant en compte et fasse retarder la chimio, en accord avec l’oncologue, pour procéder à une stimulation ovarienne (12 jours de délai) dans l’urgence afin de prélever des ovocytes. On les vitrifie, c’est une toute nouvelle technique ultra-rapide de congélation. Dans l’unité appelée « cancer et fertilité » menée par une équipe de femmes, avec la coopération du CECOS (centre d’études et de conservation des œufs et du sperme), c’est une première.
La chimio a duré quatre mois très éprouvants. Puis il a fallu attendre deux ans pour que l’oncologue accepte la transplantation des embryons. Sur les quatre ovocytes fécondés, un embryon ne s’est pas développé, un a été gardé et deux ont été transplantés mais un seul s’est développé jusqu’au bout. Soit au final, très peu de chances de réussite : il aurait fallu entre 8 et 12 ovocytes pour être tranquille. Quant à la vitrification, elle ne donne que 30 à 40% de chances pour la naissance d’un bébé. Le bébé, une fille née 3 ans après l’annonce du cancer, pesait 3,4 kg.
(Source Elle)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #32

29/12/2016 Comments off

Plusieurs cas ont été constatés. Une Italienne foudroyée par une hémorragie cérébrale a été maintenant en vie plus de deux mois, jusqu’à la 32ème semaine de grossesse. Le bébé est né par césarienne, il pesait 1,8 kg et il va bien. Les organes de la mère une fois “débranchée » ont fait l’objet de dons avec l’accord des parents. Une Hongroise a été maintenue 90 jours en vie artificielle. Le bébé est né à la 27ème semaine, il pesait 1,4 kg. Il va bien. Les fonctions cardiaques et respiratoires de la mère sont maintenues artificiellement par l’équipe médicale qui surveille l’oxygénation du sang, l’équilibre hormonal de la mère et l’apport nutritionnel au fœtus. De telles situations font l’objet de nombreux débats éthiques.
(Sources : La nouvelle Gazette de Milan / Allodocteurs)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #31

28/12/2016 Comments off

Les premières allocations familiales ont été versées en 1860 sous forme d’indemnités aux marins pères de famille, par le Ministère de la Marine mais sous conditions. Puis des patrons d’usine ont mis la main à la poche jusqu’à ce que la loi Landry, en 1932, institutionnalise l’adhésion des employeurs à une caisse d’allocations. Le système a continué à évoluer pour devenir général en France : toute personne ayant deux enfants et plus peut en bénéficier sans condition de ressources*. Pour quatre enfants, l’allocation est actuellement de 460 € et des poussières. Le coût de l’allocation familiale proprement dite, hors autres aides, s’élève à 12,4 milliards.
*Depuis juillet 2015, les choses ont changé, le montant des allocations dépend maintenant des plafonds de revenus, impactant particulièrement les ménages aisés dont les revenus dépassent 6000 €/mois, ce qui représente 500 000 foyers soit un sur dix environ.

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #30

15/12/2016 Comments off

 

En France, il y a environ 19000 foyers  titulaires d’agréments. Mais le nombre d’enfants à adopter diminue régulièrement. Sur les 20 000 pupilles de l’état, la moitié seulement est adoptable, soit parce que les liens avec la famille sont maintenus,que ceux avec la famille d’accueil sont très forts, ou qu’ils refusent. Quant aux adoptions à l’étranger, elles sont soumises à une très forte baisse. Beaucoup de nations ont signé la Convention de la Haye qui privilégie l’adoption nationale alors que d’autres pays mettent en place des lois protectrices, notamment la Russie qui était une destination très prisée des parents adoptifs. En 2014, on comptait près  de 1000 adoptions étrangères contre 4000 en 2004. L’offre générale est donc très mince par rapport à la demande. L’agrément est plus favorable pour les couples jeunes issus d’un milieu favorisé. 90% des demandes émanent de personnes entre 30 et 49 ans. Les femmes seules représentent un dixième des personnes désirant adopter.
(Sources : Francoscopie, lla CAF, le Figaro)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #29

13/12/2016 Comments off

Il est extrêmement difficile, au Burundi, de faire suivre sa grossesse pour les femmes musulmanes. Elles ne peuvent être touchées que par des femmes musulmanes. En cas de complications, si c’est un homme qui intervient, le mari doit être présent. En 2012, il n’y avait que trois femmes gynéco dans des cabinets privés, mais elles sont débordées et la consultation est trop chère. A l’hôpital public où les soins sont gratuits, il n’y a que des hommes, aussi, les femmes viennent avec leur mari. Beaucoup d’entre elles n’ont pas accès au suivi médical ce qui augmente les risques que grossesse et accouchement se passent mal. 13% de la population est musulmane.

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #28

08/12/2016 Comments off

Chez les Iroquois, comme dans d’autres sociétés matriarcales, la société se structure selon la filiation maternelle en familles élargies, les clans. L’enfant appartient au clan de la mère — toute-puissante — qui l’a porté, dont est exclu le géniteur qui reste dans son clan. Le couple e n’existe pas, on ne connaît pas la fidélité, la possessivité, la jalousie, la prostitution et tout autre forme de violence sexuelle. La sexualité est très libre. L’enfant est élevé par les hommes du clan maternel, principalement l’oncle maternel qui sera son premier référent. Le mariage, quand il se produit, n’est qu’un arrangement temporaire.
(Source : Le Mouvement Matricien).

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #27

02/12/2016 Comments off

Au Nicaragua, la très grande majorité des filles qui se retrouvent enceintes à la suite d’un viol  ont entre 10 et 14 ans. Une loi de 2008 érige l’avortement en infraction même pour les victimes de viol ou d’inceste. Elles n’ont pas d’autre choix que de mener leur grossesse à terme ou de se faire avorter illégalement, dans de très mauvaises conditions sanitaires en risquant la prison si leur acte est découvert.
(Amnesty International)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)
Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #26

20/11/2016 Comments off

L’Afghanistan est le pire endroit du monde pour accoucher. Une femme meurt toutes les 27 minutes suite à des complications liées à la grossesse. Il y a 1600 décès maternels pour 100 000 nouveaux-nés et 6500 dans la région montagneuse de Badahshan. C’est le taux de mortalité maternelle le plus élevé du monde. D’après l’Unicef, 25% des enfants meurent avant d’atteindre l’âge de 5 ans et plus de la moitié d’entre eux présentent un retard de croissance.

L’émission Interception de ce matin sur France Inter porte sur l’ouverture d’une maternité hyper moderne à Kaboul mais rappelle ce pourquoi les femmes meurent fréquemment en couches sous la férule des taliban : interdiction totale de se rendre dans une maternité même quand le travail est commencé, même si la vie de la femme est en danger, si celle-ci n’est pas accompagnée d’un homme. Ils préfèrent que les femmes meurent. L’horreur.

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)
Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #25

15/11/2016 Comments off

Après des années d’essais, d’interventions, de traitements, de galère où le couple a tout tenté pour avoir un enfant biologique, ils ont décidé d’adopter. D’abord une fille puis un garçon, tous deux de Sibérie, blonds comme les blés. Puis très vite, la maman de 44 ans, s’est sentie mal… En fait, elle était enceinte. Pour la première fois. La grossesse très surveillée a été menée à terme et une fillette est née par césarienne, pour le plus grand bonheur de tous. (Source : youtube)
Cela arrive que, parfois, une adoption soit suivie d’une grossesse naturelle. Un couple ami a un grand garçon venu de Madagascar puis une fillette biologique née quelques années après. Pareil pour un ex-collègue : deux adoptions puis une grossesse. En 2012, une adoption a été annulée par une association car la femme était tombée enceinte. Elle a porté plainte…Il existe très peu de documentation sur ces cas. Sont-ils rares ? La grossesse tardive se serait-elle produite sans les adoptions ?

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)
Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #24

03/11/2016 Comments off

L’église catholique réprouve toute forme de contraception artificielle. Elle prône la méthode naturelle dont elle déplore qu’elle ne soit pas plus recommandée par le corps médical (qu’elle soupçonne d’être lié aux intérêts financiers des laboratoires). La méthode naturelle, c’est l’abstinence lors des périodes de fécondité, méthode aménagée par Dieu qui n’a pas jugé bon de rendre la femme féconde toute la durée du cycle. Cette méthode est assimilable à la vieille méthode Ogino, célèbre pour le  nombre d’enfants non désirés auxquels elle a permis de voir le jour  —  avec environ 75%  de fiabilité  —  appelés les bébés Ogino (Ogino était un gynécologue japonais).

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)
Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?

Que fœtus là ? #23

27/10/2016 Comments off

La procréation n’est pas un droit pour les détenu(e)s et si l’adoption n’est pas formellement interdite, on imagine mal des services sociaux l’autoriser pour des personnes incarcérées. Idem pour la fécondation assistée. Reste la sexualité qui estthéoriquement interdite (sauf dans de rares prisons françaises avec lieux de rencontres). Cela n’empêche pas la procréation dans l’enceinte même de la prison, notamment lors de parloirs ou les couples s’arrangent tant bien que mal pour une étreinte brève et fertile. Ainsi sont conçus un certain nombre de bébés-parloir, d’un des partenaires incarcérés, ou des deux. Il en naîtrait au moins une centaine par an, estime l’Observatoire international des prisons.

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)
Texte et illustration © dominique cozette

Categories: que fœtus là ?