Archive

Archives pour 07/2022

Les Fessebouqueries #591

23/07/2022 Comments off

Si l’on en croit l’actu, il va nous falloir être très sage prochainement. Poutine a décidé de garder ses gaz par-devers lui, bien lui en fasse, nos flatulences républicaines sont déjà assez chargées. On nous demande aussi de couper notre wifi pour que nos ultra-riches puissent continuer à gaz-piller à toute berzingue dans leurs avions personnels alors que manquent cruellement des Canadair à nos courageux soldats du feu. Mais enfin, ce ne sont pas des élus, les pinpons que je sache, d’ailleurs, s’ils l’avaient été, ils n’auraient pas été gazés par la police lorsqu’ils manifestaient justement pour déplorer le manque de moyens. Et puis s’ils étaient élus, les pinpons, ils seraient priés de mettre une cravate, ça fait sérieux ça, ça fait élu… Voilà.  Ah oui, j’oubliais : il paraît qu’il a eu deux Pétain. J’espère qu’ils sont kaput tous les deux, ça ferait désordre d’un voir un ressortir et serrer la main à un de nos élus qui semble l’apprécier, pas lui mais l’autre, enfin, l’un des Pétain, celui qu’on nomme Pétain-coup-et-décompresse. La bonne nouvelle, c’est la primette qui va considérablement aider nos pauvres à vivre… On se sentait mal nous, de les savoir aussi fauchés. Merci les LREM-LR-RN (quel mauvais tirage au scrabble, en plus !). Sinon, n’oubliez pas de boire de la flotte du robinet, c’est garanti sans plastique, et, si vous en éprouvez le besoin, d’en faire des glaçons pour le drink du soir. Tchin, sweet friends !
Et sachez que la semaine prochaine, il n’y aura pas de Fessebouqueries.

- NP : Je crois que le moment où je suis sorti de la douche sans me sécher pour me planter devant un ventilateur restera comme un de mes meilleurs souvenirs de l’année 2022.
- FR : Macron appelle à la sobriété. Très bien. S’il peut prévenir directement Pouyanné, le PDG de Total : son jet privé a consommé en un mois l’équivalent d’un Français moyen en 30 ans.
- GB : Alors non on ne s’excuse pas d’être homophobe. On change d’avis ou on démissionne. Merci bonne journée.
- DB : Pourquoi personne n’a invité François Hollande en Gironde ? Il pleuvra directement.
- OM : Et toi tu es plutôt Pétain de 1918 ou Pétain de 1940 ?
- MC : Quelqu’un a des nouvelles de Christophe Béchu, le ministre la transition écologique ? Faudrait lui dire pour la canicule, les feux de forêts, toussa toussa.
- PA : En pleine canicule, ton mec t’annonce qu’il te quitte, et c’est la douche froide… Le bonheur, ça tient à peu de choses !
- GB : Très émouvante unanimité ce matin sur la commémoration de l’abomination du Vel d’Hiv’ d’un pays qui a passé l’hiver et le printemps à dérouler le tapis rouge médiatique à un candidat à la présidentielle prétendant que Pétain avait sauvé des Juifs.
- HK : Bonjour, il est 7h30. Vous vous réveillez dans un pays qui achète des blindés anti-émeutes quand il faut des Canadair, recrute des flics quand il faut des soignants et finance des cabinets conseil plutôt que l’école. C’est un style. Passez une bonne journée.
- CEMT : Emmanuel Macron : « Voilà, je vais pas donner d’argent aux pompiers pour faire voler leurs Canadair donc je propose que vous les applaudissiez tous les soirs pendant un mois. »
- FET : Alors bande de connards, on utilise le wifi, on s’éclaire, on met de la bouffe dans le frigo ? Vous avez pas honte ?
- RR : Heureusement que je n’ai pas fait de régime pour mon summer body. Avec cette chaleur, on ne peut même pas se pavaner.
- GB : Bonjour. Vous vous réveillez dans un pays dont le Parlement débat réellement pour savoir si une prime qui ne concerne qu’un Français sur sept et n’ouvre aucun droit est plus avantageuse qu’une augmentation globale des salaires et donc des cotisations chômage et retraites afférentes.
- OM : On s’est aperçu que notre système de santé était sous-dimensionné lors du Covid et que nos services de sécurité incendie étaient sous-équipés lors des incendies liés à la canicule… Vivement qu’on ait une petite guerre.
- NP : Depuis que les gens se sont mis à boire du rosé-pamplemousse, on a eu Macron, le Covid, la canicule et les feux de forêt géants… Je ne dis pas que c’est lié, je dis juste qu’on devrait l’interdire juste pour voir.
- MK : Adieu notre fournisseur russe. Le gaz part !
- GE : Quand je demande un congé, on me fait savoir que je suis indispensable mais quand je demande une augmentation, on me fait comprendre que n’importe qui peut faire mon travail
- BP : J’imagine les livres d’histoire en 2050 qui expliqueront qu’on avait déjà canicules, sécheresses et mégafeux, et que les réponses de nos politiques oscillaient entre couper le wifi et port de la cravate obligatoire à l’Assemblée Nationale.
- ?* :  Après avoir vu Emmanuel Macron en béret basque, un pyromane fait le tour du pays dans l’espoir de voir le président en coiffe alsacienne ou en bigoudène.
- HK : Bonjour, il est 7h40. Vous vous réveillez dans un pays où des élus réactionnaires veulent imposer les cravates à l’assemblée nationale. Parce que pour voter des lois toxiques pour les travailleurs, c’est bien d’avoir une gueule de DRH.
- CC : Grâce aux députés, qui viennent de voter pour une importation massive de gaz de schiste et la réouverture de centrales à charbon, le quinquennat de l’écologie peut enfin démarrer.
- MK : Le berger Lallement retourne à son chenil. Les Gilets jaunes éborgnés ne lui disent pas merci !
- OM : Je pense qu’on est tous d’accord sur le fait que si les députés étaient mieux habillés, on aurait moins d’abstention.
- BM : un Falcon chacun pour Macron et Darmanin pour aller en Gironde, réouverture d’une centrale à charbon, petite discussion entre Braun-Pivet et Borne toutes lumières allumées en pleine journée. Mais coupez votre wifi, vivez dans le noir et éteignez votre clim, les gens.
- LG : Pour se chauffer l’hiver prochain, Bruno Le Maire conseille aux Français de souffler fort dans leurs mains.
- SR : « Ils coupent la wifi dans leur appartement et voient leur enfant sortir de sa chambre.  » Ça nous a tellement fait plaisir. On ne l’avait pas vu depuis deux ans. »
- CEMT : Fin du timbre rouge. La Poste vient donc d’inventer l’e-mail et l’imprimante, grosse journée.
- CC : Le timbre vert existera toujours et restera au même prix mais son délai de distribution passera de « on ne sait pas quand ça arrivera » à « on ne sait pas quand ça arrivera mais probablement dans l’année ».
- GB : Je n’aime pas les taxes, j’en ai assez que mon pays soit le champion du monde des taxes » (Le Maire). « Je ne veux pas que mon pays finance les écoles, l’hôpital, la sécu, les pompiers, l’armée, les services publics en général et mon indemnité »
- GM : Imaginez un Allemand expliquant qu’il y a deux Hitler et qu’il ne faut pas confondre le courageux soldat de 14-18, blessé de guerre qui plus est, avec l’horrible dictateur des années 30 et 40. Et expliquez-nous maintenant qu’il y a deux Pétain, celui de 14-18 et celui de 40-45.
- BR : La cravate à l’Assemblée, en plus d’être juste un truc de troll de droite, est complètement sexiste. Imagine-t-on avoir un règlement spécifique pour les hommes ?

* Désolée, j’ai perdu son nom.

MERCI À VOUS QUI ME SUIVEZ ET PARTAGEZ MES FESSEBOUQUERIES…
RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration ou montage d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Un livre pro-choice VS pro-life et d’Uber aussi

21/07/2022 Comments off

Les Hommes ont peur de la lumière de Douglas Kennedy, drôle de titre qui ne dit rien du tout sauf peut-être à Afflelou et Atoll. Et pourtant ce livre est vraiment de circonstance dans l’actualité sociale pour deux raisons fortes : Uber et la loi anti-avortement aux Etats-Unis.
Le narrateur, Brendan, malheureux dans la vie que son père a choisie pour lui, se retrouve faute de mieux chauffeur Uber. Précaire, quoi. Là, on se rend compte de tout ce qu’il faut de nécessité vitale pour avaler les couleuvres de cette plate-forme dénuée de toute humanité, de ce qu’il faut supporter de clientes (ici ce sont surtout des Américaines de L.A)  pour ne pas avoir de notation négative qui t’enlèverait ton seul moyen de survivre. Beaucoup de détails sont passés au crible de cette clientèle (ce qui renforce le sentiment de trahison de Macron que beaucoup ne digèrent pas, concernant ses tractations avec cette multinationale). Par ailleurs, il est marié à une femme qui s’est soumise à je ne sais plus quelle secte catho intégriste pro-life, active et totalement fermée à toute discussion. Ils ont une fille qui bosse dans le social, mal aimée par la mère (elle a remplacé un fils mort adoré) mais qui adore son père. Au moins ça pour lui.
C’est dans ce véhicule hyper bien entretenu qu’il charge Elise, une veuve qui voue sa vie à aider les femmes sur le point d’avorter. Mais arrivés devant la clinique, ils sont pris à parti par un groupuscule pro-life, animé d’une grande violence puisqu’un vigile est tué. Et que le taxi, unique instrument de travail de Brendan, se trouve fortement endommagé.
Pour compliquer la chose, cet attentat est filmé et passe sur les RS et à la télé. Brendan va devoir affronter Todor qui est non seulement son meilleur ami d’enfance mais aussi la figure de proue de la branche réac catho qui a endoctriné sa femme.
Beaucoup de suspense dans cette histoire car la fille, à son tour, va être dramatiquement mêlée à l’affaire qui a buzzé dans tout le pays. Elle est au centre d’un vrai cauchemar, et Brendan va devoir voler à son secours et à ceux de gens qui ne comptent pour rien face à l’énorme Goliath du mouvement pro-life, tenu par un richissime mécène sans aucune moralité, puissance qui n’en est pas à une exaction près. La fin est un peu grandiloquente, pleine de retournements de situation.
Mais n’empêche, ce livre est très intéressant pour comprendre certaines mentalités au sein de ce pays qui fut longtemps synonyme de liberté.

Les Hommes ont peur de la lumière ( Afraid of the Light) de Douglas Kennedy, 2021, traduit par Chloé Royer. Editions Belfond. 256 p. 22 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #590

16/07/2022 Comments off

L’actu de la semaine émerge à moitié asphyxiée du slip du président qui nous informe que l’un de ses testicules serait plus mobile que l’autre, vitrifié celui-ci même si l’on le touche. Voilà qui est fort intéressant dirait mon urologue si j’en avais un. Qui d’ailleurs pourra bientôt devenir un uberurologue comme tout auto-entrepreneur qui se respecte. Et si je vous offre ce petit chat doux en image, c’est pour me faire pardonner les sujets qui fâchent comme la Cayeux, ministre remaniée, homophobe, qui s’excuse en prétendant qu’elle a des amis « chez ces gens-là », une vraie brêle. Bien sûr l’Ubergate ou dernier scandale révélé sur Emmanuel lobby friendly Macron, la canicule qui, augmentée du prix des transports, va geler sérieux les projets de vacances des petits revenus (quoi que pas encore partis), du retour ou pas du masque. Pourtant, une excellente nouvelle, Lallement qui dégage, cet inébranlable préfet coupeur de mains et creveur d’yeux… Comme vous le voyez, tout n’est pas que mauvais pourvu qu’on ait encore des ami.es avec qui trinquer sans abuser, bien sûr. Tchin, dearest friends et peut-être pas à la semaine prochaine ni à l’autre, je ferai de mon mieux-mieux miaou miaou. Mais je ne promets rien.

- FM : C’est reposant ce silence des LREM qui attendent de recevoir leurs éléments de langages pour réagir aux UberFiles.
- PD : Au Mont Saint Michel, vu le prix de l’omelette, j’ai toujours cru qu’on pouvait sodomiser la mère Poulard au dessert. En fait paraitrait que non.
- OS : Si on m’avait dit il y a six ans que Macron se battait pour défendre les intérêts d’une entreprise américaine au mépris des droits des travailleurs, et bah je l’aurais totalement cru. C’est très peu surprenant. Quand on y pense.
- CS : Reportage TF1 sur les restrictions d’eau. Les 3 premiers cas : —  Jean-Mich Bourge peut pas remplacer l’eau de la piscine de sa villa, alors qu’elle s’évapore  —  On peut plus laver son bateau dans la marina — Les terrains de golf peuvent plus être arrosés… C’est terrible !
- RR : Ok, Uber a pris le monopole, mais Joe le taxi il n’allait pas partout !
- GB :  » Oui mais les taxis parisiens étaient pas trop sympas et prenaient un peu cher « . C’est vrai que ça valait bien la destruction d’un modèle social, la précarisation du travailleur et une fraude fiscale géante validées par l’Etat lui-même.
- RA : Avec l’affaire McKinsey, l’affaire Rotschild et l’affaire Uber, normalement on devrait tous être dans la piscine de Macron là.
- BR : « Oui c’est vrai j’ai accepté beaucoup d’argent de cette compagnie américaine mais comprenez-moi, j’avais besoin de mettre d’Uber dans les épinards » (Macron)
- CB : A la façon des PanamaPapers ou PandoraPapers, on va donc voir filer dans l’horizon médiatique ce UberFiles pendant quelques heures/jours. Et puis, on reviendra à nos petites routines, on dira que la NUPES est en dehors de la République parce qu’ils viennent en baskets à l’AN.
- ML : Normalement, quand ça en touche une, ça fait bouger l’autre. Sinon, C’est une ectopie testiculaire, et ça nécessite une intervention chirurgicale, appelée l’orchidopexie.
- RDB : Keuwa ?!! Le nom complet du « quoi qu’il en coûte » était donc « quoi qu’il en coûtera aux pauvres de sauver les riches » ?!! La surprise est totale !.
- DC : Jean-Noël Barrot, ministre délégué au numérique, est le frère de Noëlle du même nom, directrice de la com d’Uber. Ce serait con-comploter que de dire qu’il s’agit d’une coin-coincidence…
- CS : Je trouve ça assez injuste que le préfet Lallement s’en aille… avec ses 2 yeux et ses 2 mains.
- RT : —  Je bosse pour Uber —  A quel poste ? — Président de la République.
- MD : Nan, mais cherchez pas les gens. Macron pourrait être filmé en train de broyer des panda roux à la barre à mine rouillée que ses soutiens trouveraient toujours à dire que c’est pour le bien de la France et que c’est le meilleur président de la République qu’on n’ait jamais eu.
- SA : C’est marrant, ceux qui disent adorer la chaleur sont ceux qui ont la clim chez eux et une piscine dans leur jardin.
- NW : Olivier Veran affirme que « si vous prenez les transports en commun, vous aurez noté que depuis quelques jours, c’est le retour du masque sur presque tous les visages ». Il les a aperçus de sa voiture avec chauffeur.
- DB : Uber Files: François Hollande dit n’avoir jamais «eu connaissance du moindre deal».
- OR : On nous sort une photo de l’univers il y a quinze ou seize milliards d’années où on ne voit rien ni personne et tout le monde s’ébahit.
- MK : Contre ce gouvernement de vampires, je vote une motion de sangsue.
- OR : « Qu’ils viennent me chercher! » (Macron. 2018) « Vous nous donnez l’adresse, on arrive. » (Uber 2022)
- RT : Macron qui t’explique qu’il a fait du lobbying pour Uber pour le bien des jeunes des quartiers populaires, pour qu’ils gagnent le bonheur de se faire surexploiter pour des piécettes sans statut par une multinationale esclavagiste… J’en déduis que quand un macroniste s’occupe de ton bien, t’as plus besoin de personne pour te faire du mal.
- DC : Encore combien de scandale faut-il pour que Macron dégage !? Ah oui, mince, c’est vrai qu’on est en France…
- BF : Etant au chômage, on m’appelle pour me proposer un poste à l’hôpital. Je répond que je ne suis pas vax, on me dit « pas besoin du pass pour ce poste, c’est pour contrôler les pass ! »
- QI : Je bois une bière, détendue de la vulve, à poil dans mon spa, pendant que le roux fait la bouffe. Je viens de roter bruyamment de satisfaction en me grattant un téton.
- PA : « Un de perdu, dix de retrouvés », comme si, après une rupture, dix mecs débarquaient en te disant « Salut, on est les mecs du dicton ».
- BR : Donc nous avons un président de la République, Emmanuel Macron, qui ne vaut pas mieux qu’un dealer de shit, ou un voleur d’autoradio. La différence c’est qu’il fait ses rapines en col blanc et à grande échelle.
- HM : L’Espagne annonce une taxe exceptionnelle sur les groupes énergétiques et les banques. En France Macron parle de ses couilles.
- RR : La femme sera vraiment l’égale de l’homme le jour où un ovaire arrivera à toucher l’autre sans le faire bouger.
- AD : Ce qu’il se passe dans le slip de Macron ne m’intéresse pas
- CF : Mes voisins m’ont proposé gentiment de profiter de leur piscine cet aprèm, ils m’ont dit que l’eau était à bonne température. Je veux bien les croire, ils viennent d’y faire cuire des œufs durs. Du coup je pense que je vais décliner l’invitation poliment.
- NP : Vu la vitesse du réchauffement climatique, les seuls glaciers que les enfants qui naissent en 2022 connaîtront ce sera Ben & Jerry et Haagen Dasz.
- GD : Le jour de la fin du monde, quand tout sera réduit en cendres, il se trouvera bien encore quelqu’un pour geindre que « ouais bon ça va, quand j’étais petit aussi il faisait chaud l’été, hein ».
- JEB : Eh les ami(e)s profitez-en ce jeudi à Bastille, après il n’y aura plus Lallement pour vous crever les yeux et vous arracher les mains, !
- LG : j’ai vu la composition du défilé… il y aura encore des chars, des avions et des hélicoptères. Mais comme d’habitude, jamais une frégate ou un sous marins sur les Champs-Elysées.
- IL : « On les aura ces connards » « j’ai très envie de les emmerder » « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre »… La place de Macron c’est chez les Tuche, pas à l’Elysée.
- HK : Bonjour, il est 7h56. Vous vous réveillez dans un pays où on fait défiler les militaires sur les champs Élysées et les étudiants au secours populaire. Passez une bonne journée.
- SS : On a un président ex-ministre qui travaille depuis des années pour des intérêts étrangers mais pour les chaînes d’infos le contrefeu ce sera Éric Coquerel parce qu’il a dansé un tango avec une dinde.
- SA : Chez les écolos, on ne dit plus « prédateur sexuel », on dit « surHulot ».
- FC : On manque de moyens humains partout dans les administrations. Et puis, on apprend que certains ont passé un temps infini pour savoir s’il fallait mettre « Bonjour » au lieu de”Bonjour Madame”sur le courrier des impôts.
- CEMT : Gazage d’un SDF qui n’avait rien fait : Ah, on sent que la police déstocke avant la retraite du préfet Lallement.
- TV : Sinon, les gens qui trouvent les propos dégueulasses (et réitérés) de cette vieille pie réac de Caroline Cayeux seulement « maladroits », je vous invite à vous asseoir sur un appareil à raclette puis à soulager vos cloques avec des Mister Freeze enduits de harissa périmée.

MERCI À VOUS QUI ME SUIVEZ ET PARTAGEZ MES FESSEBOUQUERIES…
RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration ou montage d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Un monde de salauds souriants

11/07/2022 Comments off

Un Monde de salauds souriants est le premier roman de Thomas Rosier, quarante balais, ex-étudiant en sciences po et urbanisme et aujourd’hui charpentier. Ce roman prête la voix à trois personnages, chacun sa façon de parler (de morigéner, plutôt).
Lucas est un homme jeune de 27 ans, hikikomori, nom donné par les Japonais aux jeunes tétalisés par le monde actuel et qui, ne voulant pas en faire partie, s’enferment dans leur chambre. Lucas est nourri par sa mère  qui dépose ses repas devant sa porte car il refuse de lui parler, et est menacé de violence par son père qui n’admet pas son comportement et veut l’envoyer bosser à coups de pied oc’.
Mélanie est une nana tout ce qu’il a d’actuel et de vivant. Mais elle vient d’être larguée par sa meuf —  elle n’est d’ailleurs pas réellement lesbienne — puis, après de faux espoirs, virée d’un job qui la passionnait car emprunt de social. En fait, on fait sa connaissance un matin de gueule de bois absolue où elle se retrouve près d’un inconnu moustachu qui ronfle, qu’elle fuit en titubant. Comme tous les pochetrons, elle se promet d’arrêter la bibine sous peine d’avoir la gueule de Johnny à 35 ans. En même temps, sa mère meurt contre un platane et c’est d’une tristesse sans nom, surtout lorsqu’elle va apprendre ce qu’était la passion d’icelle, une passion totalement délétère.
Et il y a Michel, une sorte de gourou médecin qui, ayant déjà réussi à créer une belle entreprise de total soin de soi, veut aller plus loin, emprunter lourd pour comprendre et séduire le marché énorme des gens qui ne sont pas dans cible.
Contre toute attente, ce qu’on pourrait penser si on n’était pas dans un roman, ces trois-là vont se percuter pour le meilleur ou le pire, je ne dirai rien, dans une sorte de maelström très critique sur les dérives du capitalisme. Bien des questions se posent à nos protagonistes mais les réponses se font prier. Ça va se poursuivre dans un feu d’artifice de malversations, maladresses, humiliations, manigances, déceptions et/ou requinquage (?) d’une partie de ce beau monde rudement bien peint par ce nouveau venu dans une littérature qui manie les nouvelles technologies à bras le corps comme on tient un pinceau (et alors, j’ai pas le droit de faire des phrases idiotes, parfois ?). Un livre qui a du caractère et du clic à revendre.

Un monde de salauds souriants de Thomas Rosier, 2022 aux éditions Actes Sud. 236 pages. 20,50 €

*NB : La couverture présente un détail d’un tableau de Brueghel l’Ancien intitulé La Danse de la mariée en plein air (1556) dont une reproduction se trouve dans la chambre confinée de Lucas

Texte  © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #589

09/07/2022 Comments off

Cette semaine, on a eu une actu politique sans surprise avec le retour très remarqué/critiqué de la ministre à la robe qu’on siffle au poulailler et qui écrit des livres pendant son mandat, mandat dont le nouveau est affublé d’un titre à rallonge que la dite dame sera priée de connaître par coeur (bizutage). Les accusations de harcèlement sexuel tombent comme à Gravelotte qui rime d’ailleurs comme un fait exprès avec culotte. D’où départ d’un sinistre par ailleurs handicapé et caillassage d’un député de l’opposition par qui une femme s’est sentie menacée. Petit conseil aux femmes : arrêtons d’avoir des fesses. Et les hommes, des mains… merde, quoi, c’est pas compliqué ! Au Japon, quand on n’a pas d’arme pour tuer un politique, on en imprime, c’est le progrès voyez-vous, on peut imprimer n’importe quoi eud’nos jours. Et puis Elon Musk se retire sans même avoir joui dans aucun twittos. Ça alors ! Et si ça vous traumatise, n’allez pas aux urgences ce week-end, c’est fermé. La différence avec les bouteilles de rosé qui, elles, s’ouvrent facilement en faisant un joli plop. Tchin dearest friends !

- NP : On est sûrs que c’est Marlène Schiappa qui est revenue au gouvernement et pas Manuel Valls avec une perruque ?
- SB : La majorité présidentielle s’intitule Renaissance ou Recyclage ?
- IJ : Une chose me turlupine….Comment Lrem peut sortir à jet continu un si grand nombre de têtes à claques ?
- DC : Remaniement. Le présumé innocent violeur est parti mais la parité en a pris un vieux coup. Ça apprendra aux femmes à libérer leur parole !
- CEMT : Retour de Marlène Schiappa : Ah, ça c’est bien, Macron a compris que malgré la crise les gens avaient besoin de rire un peu.
- CS : Nous en sommes arrivés là. Une femme dit qu’il n’y a « rien de grave, rien de répréhensible, qu’un homme ne l’a pas agressé » mais qu’elle porte plainte malgré tout contre cet homme. Il y a quelque-chose qui nous échappe tout de même.
- RA : En me rendant la monnaie, la boulangère m’a touché la main. Dois-je porter plainte pour agression sexuelle ?  (Coquerelgate)
- JMF : Thomas Guénolé sort du silence et accuse Éric Coquerel d’attouchements sexuels a son encontre. Il sera l’invité de BFM, LCI, TF1, CNEWS, Europe 1, RTL, France info, France Bleu, M6, France 24, Sud Radio, RMC, Canal +, France 2, France 3, France 4, TV5 monde, Netflix…
- CD : Madame Tissier se décide à porter plainte contre Éric Cocquerel pour harcèlement ! Elle avait des preuves (des textos sans équivoque) mais ne les a pas conservées……..c’est con quand même !
- OR : “Je me refuse à croire à toutes ces viles rumeurs sur Éric Coquerel qui est un économiste de grand talent, je suis même prêt à l’embaucher pour son carnet d’adresses. » (Dominique Strauss Kahn)
- MV : Appel au secours. Je suis une femme célibataire de 50 ans. Si jamais un monsieur voulait m’offrir un verre ou m’inviter à danser, je m’engage à ne pas porter plainte. Merci.
- LC : Je voudrais pas dénoncer qui que ce soit mais si vous aviez tous acheté les livres de Schiappa et fait d’elle une auteure à succès, elle n’aurait pas besoin d’avoir un poste de ministre pour vivre, hein.
- UE : Je viens de retrouver la portière de ma voiture éraflée sur le parking de mon supermarché. Savez-vous si je dois porter plainte au commissariat ou à la « commission de suivi des infractions automobiles » de la France Insoumise ?
- MG : SVP, faites votre AVC en semaine et aux horaires de bureau !! Macron a quand même choisi un ministre de la santé qui propose de fermer les urgences la nuit, les week-ends et les jours fériés. C’est tout pour le moment.
- SA : Je suis triste pour Damien Abad. Un homme qui utilise du GHB pour compenser son handicap aurait mérité au moins le ministère de l’Égalité des chances.
- ET : Pour m’accompagner pendant mes écrits fastidieux pour le boulot, j’ai écrit dans la barre de recherche en ripant malencontreusement sur mon clavier : « Nocturnes de Chopi, » et, preuve de dédadence ultime, YouTube m’a proposé « t’choupi aime les guns ».
- RT : Le macronisme, c’est ce projet d’ouvrir les magasins le dimanche mais bientôt de fermer les urgences la nuit.
- CL : J’ai entendu « France Travail »; je trouve à cette nouvelle appellation de Pôle Emploi un petit air pétainiste, cela est sûrement apprécié en ce moment…
- TU : Stupeur en Angleterre. À peine le temps de réagir à la démission du Premier ministre, la Reine constate avec effroi l’intrusion de Manuel Valls à sa table de déjeuner.
- MH : Au Japon, l’ancien premier ministre Shinzo Abe a été assassiné. L’ancien PDG de Renault Carlos Ghosn a tenu à démentir qu’il est absolument étranger à cet attentat.
- RC : Je suis condamné à vivre à une époque où existent Enthoven et TF1 alors que j’aurais pu être contemporain de Descartes ou de Kant. J’avoue que c’est assez difficile.
- PI : Un LR à l’écologie, ok mais je veux une abeille à la tête de Monsanto pour compenser.
- DC : Tu pousses le bouchon un peu trop loin, Boris !
- OR : Il fait un pot de départ Boris Johnson ou il attend le retour de la pandémie pour ça ?
- VF : Mort de Shinzo Abe : Manuel Valls aperçu dans un avion pour Tokyo
- MB : Manuel Valls ne sait plus où donner de la tête : doit-il postuler comme premier ministre du Japon ou de la Grande-Bretagne ?
- PL : Il faudra nous expliquer comment la Russie a été exclue du système bancaire international en 24 heures… Alors que depuis 30 ans aucun paradis fiscal ne l’a été.
- DC : « Nous devons parler aux tripes des Français » (Darmanin). C’est purement une incitation à la sodomie. Ça va, ils nous l’ont assez fait subir !
- RR : Ne dites plus : —  Je n’ai pas assez de thune pour partir en vacances. Dites : —  J’adore Paris au mois d’août !
- TV : Vous en faites des tonnes sur Elon Musk et Twitter mais perso, ça m’est déjà arrivé, quand j’ai acheté mon Monsieur Cuisine Lidl sur Le Bon Coin de dire « ah bah finalement je le prends pas » quand le mec m’a dit qu’il n’y avait pas le panier-vapeur. Et ça a pas fini en TT hein.
- OM : « À Taïwan, vous pouvez être payé pour balancer les bêtises des autres. Les Taiwanais à deux doigts d’inventer le porte-parole du gouvernement Borne.

(Pour ceux qui ont suivi cette polémicvictor ) – DA : Dérapage à la boulangerie : je suis avec mon amie Elisabeth et je demande 3 baguettes bien cuites. Le boulanger me répond avec un sourire désobligeant « ça tombe bien elles sortent du four ». Je lui ai immédiatement rappelé que l’antisémitisme n’était pas une opinion mais un délit.

MERCI À VOUS QUI ME SUIVEZ ET PARTAGEZ MES FESSEBOUQUERIES…
RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration ou montage d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

La femme gelée

05/07/2022 Comments off

La Femme gelée d’Annie Ernaux, le titre m’a longtemps rebutée, je pensais à frigide, mais comme je suis plongée aussi dans les cahiers de l’Herne, je comprends que j’ai fait fausse route. Gelée s’entend comme figée. Figée dans son rôle de femme défini dès la naissance et quoi qu’il se passe dans sa vie. Annie Ernaux a compris que la condition féminine nous entraînait dans le piège terrible de la femme « dedans » la maison, car dehors est le terrain de l’homme. C’est comme un arrêt sur image (frozen picture) qui coupe net tous les élans qu’elle avait depuis sa petite enfance, la curiosité, l’audace, l’indépendance.
Et ce livre, son troisième est d’un style ahurissant, très dense et loin de son écriture plate habituelle. Elle déroule comme en accéléré le film de sa vie et y retrouve pratiquement gravés tous les portraits de femmes qui l’entouraient, non pas des fées du ménage ou des foutues femmes au foyer compétentes et maniaques mais des  personnages hauts en couleur, au verbe asséné, peu soucieux de leur apparence, des femmes pas coquettes et se fichant de tenir la maison comme on l’entend dans le milieu bourgeois. Elle n’a pas eu le « bon » modèle, celui qui l’aurait façonnée, préparée à la vie future, les mômes à torcher, d’où son ahurissement lorsqu’elle s’est retrouvée dans ce pétrin.
Qu’on en juge : dans le modeste café tenu par ses parents, c’est son père qui épluche les patates et fait la vaisselle tandis que sa mère fait beaucoup d’autres choses, notamment la compta. mais elle lit aussi, beaucoup, elle ne peut pas s’en passer et elle va pousser sa fille à s’enrichir l’esprit pour pouvoir sortir de leur condition. Le père leur demande pourquoi elles perdent leur temps ainsi, lui ne lit jamais. Donc pas de schéma classique chez elle. Et puis ses copines sont parfois des garçons manqués comme elle, pas toujours mais quand on joue dehors toute la journée, on se fiche de tout ça.
A l’adolescence, elle comprend qu’il faut plaire aux garçons, elle-même conçoit beaucoup de désir pour ces personnages tellement différents et suscitera la première rencontre pour le premier flirt. Ensuite, vite, perdre sa virginité mais pour autant, travailler d’arrache-pied pour réussir. Elle deviendra étudiante, commencera à réaliser que le monde des hommes est plus libre que celui des femmes et rencontrera celui qui deviendra son mari. C’est rigolo, au départ, on fait tout ensemble, la chambre louée, on s’en fout puisqu’on bosse, qu’on va à la bibliothèque, au resto U et au cinoche.
Lorsque l’enfant paraît, pas spécialement désiré (interrogation sur un avortement), ça passe encore, le papa compatit, « aide » un peu, s’occupe du Bicou etc. Mais lorsqu’il a enfin trouvé son emploi de cadre et même si elle tente de dégager du temps pour son capes, il devient le mari qui régente : la maison, la bouffe, l’enfant qui dort quand il rentre, bref le vieux schéma se met en place sans moyen de l’éviter.
Ce n’est pas l’histoire qu’elle raconte, terriblement classique qui m’a emballée, c’est sa façon de faire ressurgir tous les souvenirs de l’époque des baby boomers, de l’espoir d’une vie meilleure, plus égalitaire, et d’y faire revivre de façon extrêmement dynamique avec des centaines de petits détails notre histoire, des centaines de petites images ou chansons qui nous reviennent en mémoire. Et c’est aussi le glissement progressif qu’elle décrit superbement, qui guette chaque femme dont le destin se lie à celui d’un homme, pas méchant bien sûr, mais lui aussi élevé dans une forme de virilité qui lui interdit de compatir un peu plus aux tracas de sa femme qui aimerait tout comme lui avoir du temps pour le tennis, le cinéma, les copines. Mais non. Il faut briquer, faire cuire et emmener le Bicou au parc avec les autres landaus.
Passionnant !

La Femme gelée par Annie Ernaux, 1981. Editions Folio poche, 184 pages. Pas cher.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #588

02/07/2022 Comments off

L’actu de la semaine, c’est un drôle de fourre-tout, ça rentre n’importe comment, comme un juge suprême US qui déciderait de s’introduire dans les utérus sans en connaître le chemin et puis après tant qu’à faire dans les anus, ou comme un milliardaire qui prierait les petits que nous sommes de n’allumer qu’une lampe quand il fait vraiment nuit parce qu’il faut pas gaspiller, comme un philosophe qui recevrait des millions pour appuyer une guerre meurtrière etc… On peut être colère parce qu’un terroriste est trop puni ou parce qu’un gauchiste va mettre son nez dans les Comptes ou parce que les vestes politiques se retournent avec trop de célérité, oui, tout est possible puisque Copenhague fait maintenant partie de la France. Puisque l’Arabie Saoudite se situe entre Paris et Dakar ou encore puisque le RN ex FN est dorénavant soluble dans la démocratie. Bon. Ne nous laissons pas abattre, trinquons joyeusement à ce rayonnant été, tchin tchin dear friends !

- TE : Donc il y a des mecs qui veulent décider de ce qui se passe dans notre utérus mais qui sont incapables de savoir où est le clitoris.
- AG : Aux mecs qui disent « Ben si tu veux pas être enceinte, faut pas coucher » :  Je suppose donc qu’à chaque fois que vous couchez avec une femme, c’est que vous avez envie de devenir père ? Non. Ben alors fermez vos gueules !
- PBC : Trois « grands-patrons » appellent les Français à diminuer leur consommation d’énergie. Pour qu’eux-mêmes puissent continuer à se balader en hélico, jet privé, et Ferrari  ?
- MA : Les plus gros pollueurs de France qui rincent leurs actionnaires sur le dos de la planète et tout ce qui vit dessus appellent le petit peuple, qui vit déjà les lumières éteintes, à la sobriété, dans le journal perfusé d’argent public d’un milliardaire. On vit une époque formidable…
- BP : Si on m’avait dit que TotalEnergies et Engie allaient appeler à la décroissance en 2022…
- DC : + 52% de hausse de salaire en un an pour le patron de TotalEnergie, Patrick Pouyanné. Soit 6.000 000 avec l’aval de ses actionnaires. Et voilà-t-y pas qu’il nous demande, de modérer notre consommation d’énergie ! Mais il a promis de faire pipi dans sa douche. Good boy
- OVH : Si notre vagin crachait des balles, vous rendriez l’avortement légal.
- OM : L’État du Texas se dit prêt à interdire la sodomie en cas de feu vert de la Cour suprême. C’est bien la première fois que les Texans se préoccupent des trous de balle…
- JB : Et si on légalisait la pratique de l’avortement par arme à feu ? Ça serait peut-être une option qui permettrait un consensus ? Je propose hein.
- CEMT : Macron : « Oui, OK, on a filé des sièges au RN, mais quand j’ai appelé mon parti « Ensemble », j’ai pas dit avec qui. »
- GB : J’aurais au moins appris aujourd’hui que refuser de serrer une main quand on ne porte pas de cravate est un affront républicain bien plus important que de donner des pouvoirs législatifs gigantesques à un parti issu de la collaboration.
- LA : 2022 : Interdisons l’IVG. 2023 : Les femmes ont-elles une âme ? 2024 : La terre est plate.
- PA : Il y a un paradoxe entre le fait que les cons soient bornés et que la connerie soit sans limite !
- AQ : Si vous cherchez Richard Ferrand, il est en train de réparer les ascenseurs des Mutuelles de Bretagne.
- PDT : Rappelons que pour être homologué, un vrai viol™ doit être commis dans un lieu sombre et sale, entre 1h et 6h du matin, par un inconnu musclé, avec un couteau, portant une moustache et salivant abondamment, sans lien parental, professionnel, amical ou médical avec la victime. Il est invalidé si la victime ne s’est pas présentée à la police dans des vêtements abîmés, avec un air choqué (mais digne). La plainte doit aussi être déposée au minimum 6 mois avant ou après un évènement heureux pour l’accusé (promotion, récompense, nomination au gouvernement).
- MT : BHL sur Europe ce matin. « Moi je n’ai pas envie de me coucher devant les Russes, devant les Iraniens, devant les Chinois »… Vas-y Bernard-Henry, on te regarde !
- NW : Coquerel aux finances, c’est « tourner le dos à la tradition d’y nommer un modéré comme Cahuzac, Carrez et Woerth », écrit les Echos. Le premier, condamné pour fraude fiscale, le second soupçonné de violation du secret fiscal et le troisième mis en examen pour « concussion »…
- SA : J’ai vu que certaines personnes trouvent la peine de Salah Abdeslam un peu dure. Personnellement, je l’aurais bien condamné à 300 ans de prison à Guantanamo et forcé à écouter 24h sur 24 l’intégrale de Diam’s remixé par Jul.
- MK : Un Insoumis président de la Commission des finances, ça s’arrose ! Je vais me mitonner un Coquerel au vin !
- RS : Vu l’augmentation des prix en France, bientôt faudra aller faire ses courses en suisse pour faire des économies…
- OK :  Eric Coquerel devient président de la commission des finances, et les trains circulent à nouveau normalement ! Alors, les athées, on dit quoi ?
- MP : Le Texas veut interdire la sodomie … Pour interdire l’homosexualité… C’est systématiquement débile mais toujours inattendu.
- DC : Le ministère de l’Intérieur a comptabilisé, entre 2016 et 2021, 673 homicides qui n’ont jamais eu lieu. Pour moi personnelement, j’ai échappé à une fausse-couche, un suicide et un crash en avion. Oh, la belle vie !
- UQ : Une infirmière française est actuellement (malgré leur augmentation de 183€ en moyenne) moins bien payée qu’une infirmière mexicaine.
- DC : — Il paraît que Coquerel, il couche avec … — Avec qui ??? Avec qui ???? —  Avec sa femme !!! —  Oh merde, un homme si bien.
- GD : Imaginez le scandale si le groupe parlementaire d’un président de la République élu grâce au barrage contre l’extrême-droite permettait de faire élire deux vice-présidents d’extrême-droite à l’Assemblée nationale ? Imaginez !
- GA : un notaire ça mange cinq usufruits et légumes par jour
- GE : Je n’ai pas l’habitude de me vanter d’aller dans des lieux de luxe, mais là je viens juste de quitter la station essence..
- OK : Ne vous embêtez pas à suivre le Tour de France, parce que de toute façon, c’est un Ukrainien qui va gagner.

MERCI À VOUS QUI ME SUIVEZ ET PARTAGEZ MES FESSEBOUQUERIES…
RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration ou montage d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta un peu maigrelet. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries