Archive

Archives pour 05/2022

La terroriste de Deauville

23/05/2022 Comments off

Vanessa Schneider, grand reporter au Monde, retrace une partie de la vie de Joëlle Aubron, activiste, terroriste et meurtrière durant les années 80, dans le giron du groupuscule d’extrême-gauche Action Directe dont le projet général était de mettre à bas le capitalisme. Si elle a intitulé son livre La Fille de Deauville c’est parce que Joëlle Aubron avait reçu la mission d’y entrer en contact avec le célèbre terroriste Carlos. Issue d’un milieu bourgeois, contrairement à ses collègues Rouillan et Ménigon, elle présentait bien et pouvait passer inaperçue quand les circonstances l’exigeaient.
Joëlle est donc une jeune fille bien mais, après échecs au bac, dépitée, elle plaque ses parents pour vivre dans des squatts, les plus pourris de Paris ou d’ailleurs. C’est là que commence sa grande aventure, en se liant avec des activistes confirmés qui vont la former au combat puis au maniement des armes. De hold-up en actions diverses en passant par la calamiteuse distribution de tracts qui valident leurs idées, leur vie est une fuite permanente pour échapper à la traque. Ils ont un lieu de repli, une vieille ferme en pleine campagne, tellement isolée qu’il est difficile voir impossible pour la police d’y accéder discrètement.
N’empêche que, arrêtée une première fois pour détention d’armes, Joëlle se retrouve en prison où elle serre les dents. Elle est une guerrière oui ou non ? Puis lorsqu’elle ressort, Action Directe se radicalise. On passe aux choses sérieuses, on tue des militaires de haut rang, on assassine des capitaines d’industrie.
La traque, c’est un policier qui la mène depuis des années. Ce groupuscule le met en rage et il est obsédé par cette fille, gracieuse, qu’il ne comprend pas. Il sacrifie sa vie entière, ses loisirs, ses amours, ne la lâche pas même si parfois sa hiérarchie s’intéresse moins à eux. Non, lui, il ira jusqu’au bout. Ce flic est un héros fictif mais tout le reste est vrai, bien que romancé. Les crises, les relations entre les membres, leur état d’esprit est soigneusement documenté et le résultat est autant un livre de suspense qu’un roman vaguement sentimental. Il se termine lorsque les participants d’Action Directe, ils sont très peu, sont arrachés de leur ferme. Joëlle sera condamnée à la perpétuité mais, atteinte d’un cancer à la tête, sera libérée dix ans plus tard avant de s’éteindre. Elle n’aura pas beaucoup parlé.

La Fille de Deauville de Vanessa Schneider 2022 aux Editions Grasset. 268 pages, 20 €.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Si, les femmes ont des histoires, la preuve

22/05/2022 Comments off

Les femmes n’ont pas d’histoire, le premier roman d’Amy Jo Burns, n’est pas la traduction du titre américain qui est Shiner, référence à Moonshine, un whisky de contrebande, fabriqué dans les montagnes sauvages des Appalaches, où vit Wren, une jeune fille de quinze ans, avec sa mère et son père et non loin, mais pas trop près non plus,  la famille d’Ivy, meilleure amie de sa mère, qui a quatre fils et un mari imbibé. Qui fabrique le whisky.
C’est un récit âpre dans ce désert luxuriant propice à aucune incursion. Le smartphone comme l’ordinateur n’y ont pas droit de cité. Il faut aller à la ville, une bourgade, pour voir du monde et des choses. Mais pas grand chose.
Le père de Wren est un taiseux dont l’aura vient du fait qu’il est porteur de serpents, un don important pour un prêcheur, qui tend à disparaître. Il garde ses reptiles dans une cabane interdite. Ce sont de dangereux spécimens dont la morsure entraîne la mort.
Les deux mères, Ruby et Ivy sont inséparables depuis leurs années scolaires. Ivy est venue à contrecoeur s’installer ici avec celui qu’elle a épousé vite fait pour continuer à fréquenter Ruby qui a été mariée aussi très jeune, au prêcheur, homme séduisant mais très malsain.
Ce roman est en trois partie : le temps présent, riche en événements, blessures, mystères de toutes sortes, découverte de la sensualité pour la jeune fille. Quand on vit dans un monde clos, vaste et sauvage, beaucoup d’aventures vous attendent au coin du bois. Et pas que des bonnes.
La deuxième partie est un flash-back où l’on vit avec Ivy et Ruby adolescentes, leurs petits secrets, leurs mésaventures amoureuses ou sexuelles parfois très graves qui vont forger le destin que l’on connaît déjà.
La troisième partie est la confession d’une morte, une des deux mères disparues tragiquement, en fait toutes les questions que se pose Wren sur son histoire, ce qu’il s’est passé, la vie de ses parents. Elle y aura la révélation importante d’un ami des mères qui éclairera quelque peu les secrets qui empoisonnent sa vie. Une chose particulièrement : lorsque sa mère est morte, elle avait commencé une lettre à sa fille « Wren, je voulais te dire » mais n’a pas pu la continuer. Wren trouvera alors la « confession » d’Ivy, piste ténue de la résolution complète d’une existence border line.
Très très beau roman, touffu comme la forêt, accidenté et, pour nous, urbains inconscients, riche de toutes sortes de descriptions ou de faits propres à ces contrées inhabitées, dans la grande tradition de certains romans américains.

Les femmes n’ont pas d’histoire par Amy Jo Burns, 2020. Traduit par Héloïse Esquié. Aujourd’hui en poche chez 10/18. 310 pages, 8,20 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #584

21/05/2022 Comments off

Quelle semaine ! Rendez-vous compte qu’on a un nouveau gouvernement. Enfin, pas vraiment neuf, lavé avec Mir Laine, un peu rapetassé, néanmoins  reconnaissable à la rondelle Dupont-Moretti aux coudes, au col Claudine Darmanin, au jeu de boutons de chez Lemaire & Attal, et aux épaulettes lecornues, le logo Véran ayant été dissimulé dans la poche poitrine…Merci Borne de tant de créativité, merci la Renaissance de tant d’adéquation à ton nom de marque. Heureusement, on a autre chose à se mettre sous l’Adam : Eve en burkini dégoulinant qui, telle Vénus sortant de l’onde, arborera ses tétons durcis comme aux plus beaux temps des concours de tee-shirts mouillés sur une musique de Vangelis. Yeahhh ! C’est sûr que l’accoutrement ci-nommé ne fera pas les beaux jours du Festival de Cannes suffocant déjà sous le bilan carbone de ses ouailles-aïe-aïe-aïe. Pour finir, méfions-nous du singe, tenons-nous en éloignés, un simple coucou de la main suffira car seuls les contacts intimes sont contagieux. Profitez du beau temps, bonne fin de semaine à voustes toustes, et tchin !

- TE : Pour info, Élisabeth Borne est l’actuelle vice-championne du monde de « je te tiens par la barbichette » et n’a pas ri depuis 2013. J’aime autant vous dire qu’on va morfler.
- JB : Hey, dites, c’est quand qu’elle Cresson gouvernement ?
- MO : Le masque sous le nez dans les transports maintenant qu’il n’est plus obligatoire me fait poser tant de questions.
- OK : Cette pandémie a un bon côté, en 2 ans on a tous appris à se servir du coude pour ouvrir le robinet, demander l’arrêt du bus, allumer la lumière, ouvrir la porte du métro, etc…
- PC : C’est si compliqué que cela, de trouver une quarantaine de macronistes sans casseroles ni affaires judiciaires ni condamnation pour former un gouvernement ? Peut-être, finalement…
- MH : McDonald’s vient d’annoncer qu’ils se retirent de la Russie.  La seule consolation pour ses habitants, c’est qu’ils vont être en meilleure santé et y laisser beaucoup de kilos superflus…
- ML : On est plus proche de Recyclage que de Renaissance.
- OV : Ils n’ont quand même pas renommé le parti « Renaissance » juste pour pouvoir faire le jeu de mots « Borne Again »
- JD : Suggestion de nouvel angle d’attaque pour les chiens de garde du système : Mélenchon est misogyne : il veut prendre la place d’une femme.
- FR : Et dire que toute cette histoire de procès est partie d’un soir où Amber Heard a ouvert une boîte contenant de la drogue et que Johnny Depp, désapprouvant, lui a dit « Ferme ta boîte à came Amber. » C’est dingue. Franchement.
- JM : Si on veut vraiment supprimer un truc qui dérange quand on est à la piscine, c’est les enfants qu’il faut interdire.
- TB : USA, le pays de la Liberté. Celui où on veut contrôler les utérus et pas les armes…
- OR : Personnellement j’ai renoncé à combattre le réchauffement climatique quand j’ai vu comment les filles s’habillent quand il fait beau.
- BR : C’est moi ou la saison du burkini commence très tôt cette année ? D’habitude c’était plutôt un mois après la viande à la cantine.
- SA : Plus de trois semaines sans gouvernement. Je me sens de plus en plus belge.
- CP : A mon avis le débat sur le burkini est destiné a cacher celui, beaucoup plus grave, du port de chaussettes avec des sandales.
- OK : Alors les femmes, heureuses que votre corps soit au centre des préoccupations et des conversations ?
- DS : —  Mais ils se sont éteints comment, les humains ? —  Ils ont ravagé leur écosystème. Leurs dirigeants étaient avides et corrompus. —  Et le peuple n’a rien fait ? —  On a retrouvé des messages « Non au burkini dans les piscines » sur les murs. —  Ca signifie quoi ? —  Aucune idée.
- GB : Je ne sais pas vous, mais cette euphorie qui flotte depuis la nomination d’Elisabeth Borne, c’est du jamais vu depuis Mai 81 ou Juillet 98. Les Français hilares dansent dans les rues les yeux emplis de vie. Distribuant des accolades et rêvant enfin de lendemains qui chantent. L’espoir renaît.
- GD : « D’accord, Jerôme Peyrat battait sa femme mais il était fortiche en sudoku et chaque année, il tenait le stand des canards à la fête de l’école. »
- CEMT : Et Emile Louis était un excellent conducteur de car.
- PI : Si Schiappa n’est pas dans le prochain gouvernement, j’espère qu’elle trouvera quand même le temps d’écrire des livres.
- MK : Peut-on garder ses chaussettes avec son burkini à la piscine pour ne pas avoir froid aux pieds ?
- PS : Ok pour le burkini et tout, mais c’est quand qu’on peut mettre un short au taf ?
- SA : Quand je dois choisir des avocats au marché, j’essaie de prendre des « Dupont-Moretti » : mûrs mais pas trop. Bon là mauvaise pioche, je suis tombé sur un « Badinter ».
- OR : Tom Cruise est donc venu en jet privé passer une journée à Cannes pour faire la promotion de Top Gun que nous verrons bientôt en salle climatisée… Ça nous permettra d’oublier un peu le réchauffement et notre bilan carbone.
- HA : Chaud en mai : Vivement août qu’on puisse faire griller les merguez sans allumer de barbecue.
- OVH : Bon vent Gélis, tu ne faisais pas les choses à Demis.
- ALD : Grand merci à Piolle qui aide les femmes à disparaître. Signé les Frères Musulmans.
- SA : N’empêche, on progresse en matière de condition féminine. Voilà deux jours qu’Elisabeth Borne est nommée à Matignon et Fabius n’a toujours pas demandé « qui va garder les gosses ? »
- OK : Vous êtes blasés du covid ? La guerre en Ukraine vous lasse ? Devenez experts en variole du singe.
- PT : La chauve-souris a mordu le pangolin… Bon… Qui s’est tapé l’singe ?
- BP : Omar Sy qui arrive au festival de Cannes en jet privé, Tom Cruise qui arrive en hélico et monte les marches accompagné de la patrouille de France… Vraiment hâte que la remise des prix arrive et qu’ils nous expliquent la larme à l’œil à quel point il faut préserver la planète.
- RR : On a longtemps attendu la fumée blanche, mais c’est fait, habemus Pap Ndiaye !
- OVH : Pape N’Dyaye à l’Education nationale ? C’est pas un footballeur ?
- BR : « Allo Emmanuel ? Oui c’est Manuel … Valls…. Manuel Valls, tu sais…. c’est bizarre … je ne trouve pas mon nom sur la liste … j’ai quel poste finalement ?
- JNS : Marlene Schiappa n’est plus au gouvernement ? Ah merde ! Quand va donc-t’elle pouvoir trouver le temps d’écrire ?
- CEMT : Hé, les experts du GIEC, c’est bien gentil de nous faire des rapports alarmants sur le réchauffement climatique mais si vous voulez qu’on vous écoute, mettez au moins un burkini !
- RE : On a quand même plus de 80% des Français qui sont contre la chasse à courre, contre la chasse le dimanche, contre la chasse en enclos, contre l’élevage pour la chasse. Et ils arrivent à nous mettre un ministre de l’Agriculture … qui chasse à l’arc !
- BR : Marlène Schiappa nommée ministre du lissage brésilien et des chroniques chez Hanouna
- RR : Il y a eu tellement peu de ministres issus de la diversité que leurs noms sont plus écorchés que des bœufs par le boucher.
- GB : Bien sûr que vous pouvez être mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » avec un procès requis contre vous, et rester Ministre de la Justice. Quel est le problème ?
- MK : Si le ministre de l’éducation nationale se prénomme Pap, j’en conclue que Blanquer n’était qu’une soupape
- DC : Un singe en hiver, une variole en été !
- OM : C’est un peu tôt, je trouve, pour se faire une idée négative de ce nouveau gouvernement. Je vais attendre demain matin.
- SA : Pap Ndiaye qui succède à Blanquer comme ministre de l’Education nationale, toute proportion gardée, c’est un peu comme si Guy Georges succédait à Dupont-Moretti.
GD : J’étais à deux doigts de m’intéresser à la composition du gouvernement mais j’ai finalement préféré lire le mode d’emploi de mon four.

NB : le sourire de Borne a été grossièrement extrait de l’œuvre du peintre Yue Minjun.

MERCI À VOUS QUI ME SUIVEZ ET PARTAGEZ MES FESSEBOUQUERIES…
RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration ou montage d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #583

14/05/2022 Comments off

Cette semaine voit courir non pas le furet mais la Corée, enfin plutôt le Covid qui est entré subrepticement, sans autorisation, visa, passeport, dérogation, ruse ou menace nucléaire, dans ce pays riant et libre… Comment le petit roi va-t-il gérer ça ? Clystère et boule de shit, nous avons d’autres chats à fouetter, sans me vanter : Zemmour qui prend possession de la Madrague, bon d’accord, BB n’est pas non plus gauchiste malgré tout le respect que j’ai pour elle, Willy Schraen (c’est français, ça ?) le patron des chasseurs qui nous renvoie à la maison comme de vulgaires femmes d’intérieur, non mais !, Macron qui erre devant le buffet Club Med et ses petits canapés de ministrables sans se décider lequel croquer, Elon Musk qui au contraire, gavé d’avance, remet son offre d’achat de Twitter dans sa culotte, hé oui, il porte un slip, pas comme ces Américaines qui se font engrosser à qui mieux-mieux et après demandent à avorter ! Non mais puis quoi ? Elles se croivent dans une république démocratique ? C’est pas rigolo tout ça, heureusement notre masque va sauter lundi tel un bouchon de champagne pour fêter ça. Quoi, ça ? Ben la libération du nez des gens. Mouais… Bon week-end tout de même, va faire chaud, mettez ce qu’il faut au frais et tchin, friends !

- MK : Le Covid chez Kim Jong-un : ça chie Corée !
- CEMT : Se confiner en Corée du Nord, c’est un peu comme se priver de viande pour un vegan, ils vont pas voir tout de suite la différence.
- OR : Remercions Florian Philippot qui a réussi à convaincre nos amis nord-coréens de participer à l’expérience scientifique « un pays pas vacciné est un pays de liberté ».
- MK : « La Corée du Nord est confinée » : stop aux pléonasmes !
- RV : J’ai déjà du mal avec « seum », « woke », « iel » et autres joyeusetés langagières alors « nupes » je sature… Hu hu hu…
- RT : Le véritable intérêt de la cérémonie d’investiture du président le plus mal élu de l’Histoire, c’est que ça permet de constater quelle serait la population carcérale si on avait une justice indépendante du pouvoir politique.
- GD : Pouf-pouf-pouf-vous-avez-vu-l’extrême-droite-a-disparu-le-vrai-danger-maintenant-c’est-la-gauche-quelle-surprise-dites-donc.
- AI : Ne dites plus Renaissance, dites Second En Pire.
- OR : Le droit à l’avortement est anticonstitutionnel parce qu’il est profondément discriminatoire : il ne profite qu’aux femmes. Suivez-moi pour d’autres éléments de langage réactionnaires.
- SA : Désolée d’interrompre votre journée avec une info sans importance mais ma mère prononce « Doudou liste ».
- AS : Le masque dans les transports en commun, dès lundi, c’est fini. Tant que le port du soutif noir est autorisé sous le tee-shirt blanc, ça me va.
- BLR : Fabius, le papa du directeur de McKinsey France qui proclame Macron président, comme c’est beau !
- GD : Moi je prononce la Nupes « Noupèss » pour lui donner une petite teinte hispanophone bienvenue qui donne des envies de voyage.
- GD : En version lusophone, ça donne à peu près « noupch » et ça colle une douceur océanique lisboète à l’affaire (et c’est bien aussi).
- AS : J’ai regardé les prix des salons de jardin. Je comprends mieux pourquoi vous bricolez tous des trucs avec des vieilles palettes.
- GD : Jérôme Peyrat, condamné en 2020 à verser 3.000€ pour violences conjugales à son ex-compagne qui avait eu 14 jours d’ITT, a été investi par la majorité présidentielle LREM aux législatives. La fameuse « grande cause du quinquennat » ???
- OM : « Pour éviter les accidents, le patron des chasseurs conseille aux promeneurs de se promener « chez eux » .  Super idée ! Je viens de flâner 2h dans ma cuisine et maintenant, go prendre l’air dans mes chiottes !
- OM : Et sinon tu connais la blague de l’ado qui a réclamé un smartphone pour « être joignable » et qui ne répond jamais au téléphone ?
- ZH : En fait pour être investi par macron pour les législatives, il faut avoir un casier judiciaire, non ?
- CR : On comprend mieux pourquoi Robert Ménard, sous le coup d’une enquête pour corruption, rallie Emmanuel Macron.
- MK : Zémourroïde pustule sur Saint-Tropez : un nouveau et vilain furoncle sur la Côte d’Azur !
- FN : On a débranché Bouhafs beaucoup plus vite que Darmanin, je trouve.
- AQ : Se faire dépasser dans les montées par des guignols en costard juste parce qu’ils ont un vélo électrique, ça devient soûlant !
- OS : Jadot pourrait faire son entrée au gouvernement. La vérité c’est qu’il va hériter d’un placard chez Macron genre haut commissaire à la gentrification des composteurs en milieu urbain.
- DE : Des fois, je suis tellement con que je me prend pour Enthoven.
- MK : Les socialistes dissidents sont ceux qui, il y a peu, raillaient les « sans-dents ».
- SA : Zemmour candidat dans le Var, à St Tropez. Du coup, il rebaptise son parti « Reconquête, Coquillages et Crustacés. »
- NW : Castex profitera du Falcon gouvernemental une dernière fois pour se rendre au Vatican ce dimanche, annonce Matignon aux rédactions.  Et ça vient nous parler laïcité et environnement !
- OM : « Dire d’un homme qu’il est chauve relève du harcèlement sexuel, juge un tribunal anglais ».  On savait qu’on n’avait pas les mêmes goûts culinaires que les Anglais, on sait maintenant qu’on n’a pas la même sexualité non plus…
- VG : Je confonds toujours les religions, c’est laquelle où on n’a pas le droit de tuer des gens ?
- CI : C’était quoi l’unique truc de cuisine que votre père faisait et devant lequel tout le monde devait s’extasier ? J’en reviens toujours pas de me dire que, chez moi, c’était la vinaigrette.
- DS : Finalement Elon Musk est comme moi : il voit un truc qui lui plaît, il l’envisage, il rêve dessus, se dit que ça va changer sa vie et puis ça le gave. Il n’en veut plus. Moi, pareil quand j’achète (pas) un pantalon.
- SA : C’est l’histoire d’un lycéen ukrainien qui cherchait un établissement en France pour la rentrée. Non seulement il a trouvé facilement, mais en plus il y enseignera les maths.

MERCI À VOUS QUI ME SUIVEZ ET PARTAGEZ MES FESSEBOUQUERIES…
RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration ou montage d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Quand Fabrice Caro a piscine

11/05/2022 Comments off

Fabrice Caro et Fab Caro (Zaï zaï zaï zaï) c’est la même personne. Une personne déjantée d’un côté pour la BD et de l’autre pour la littérature. Fabrice, donc, signe ici son quatrième roman, Samouraï, sans se départir de sa singularité, la digression. Il ne peut pas s’empêcher d’aller chercher dans le fatras de sa tête le pourquoi du comment, se poser mille questions sans réponses, surtout lorsque qu’il baigne dans l’absurdité de sa vie. Et de la nôtre.
Il pensait être casé avec Lisa, la femme de ses rêves lorsque bam, elle le quitte en lui disant « tu ne pourrais pas écrire un roman sérieux pour une fois ? » et se met à roucouler avec un bellâtre aux tempes grises et au cerveau nickel. Pensez, il vient de publier « L’énonciation lyrique dans la poésie amoureuse de Ronsard et Baïf : étude stylistique comparative. »* Alors pour lui faire regretter cet affront, il va lui montrer qu’il est parfaitement capable d’écrire un super roman d’une profondeur insensée, voilà. Il tient un sujet et comble de la chance, ses voisins qui partent en vacances lui confient leur piscine à surveiller. Ce sera sa retraite d’écriture, cet endroit calme et serein.
Mais ses meilleurs amis (un couple qui a eu la chance d’avoir des jumeaux après avoir pensé que ça leur serait impossible mais la malchance que l’un des deux jumeaux cherche à tuer l’autre depuis sa naissance) ne veulent pas qu’il s’enferme dans la tristesse et la solitude, alors ils n’arrêtent pas d’organiser des dîners-surprises avec d’aimables jeunes femmes. En même temps qu’il est contacté par la mère de Marc, son inséparable copain de jeunesse suicidé d’une balle dans la bouche, qui fait un transfert sur lui et ne cesse de l’inviter alors que ça fait vingt ans qu’ils ne se voyaient plus. Et puis il y a aussi cette bestiole qui marche sur l’eau de la piscine, une notonecte, et puis sa mère, assez prenante aussi.
Comme on peut l’imaginer, tout ça ne va pas bien se passer. Déjà, l’eau de la piscine perd de sa transparence… Mais je n’en dévoile pas plus car ma copine  Chloé trouve que j’en dis trop. De toute façon, c’est du Fab ou Fabrice Caro, c’est super drôle, ironique, décalé, inattendu, désopilant, moi ça m’a éclatée et même fait réfléchir, oui oui. Alors ne vous privez pas de ce petit bonheur ciselé aux petits oignons.

Samouraï de Fabrice Caro, 2022 aux éditions Cygne Gallimard. 220 pages, 18€.

*Note de moi-même pour vous éviter de chercher : Jean-Antoine de Baïf, né à Venise le 19 février 1532 et mort à Paris le 19 septembre 1589 est un poète français. Ami de Pierre de Ronsard et membre de la Pléiade, il se distingue comme le principal artisan de l’introduction en France d’une versification quantitative mesurée, calquée sur la poésie de l’Antiquité gréco-latine. (Wikipedia). (Avant de googler, je pensais que ce poète était une pure invention).

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #582

07/05/2022 Comments off

La Renaissance bat son plein. Pour ceux qui ne sont pas briefés, c’est le nouveau nom du parti du Roi Macron II, c’est pas une blague, qui en a marre de marcher à pied alors qu’il existe des chaises à porteur. Donc renaître, ouiiiiiii pour Emmanunuche Valls qui va nous interpréter le chant du cygne avec conviction,  ouiiiii pour le Brand New Band « Méluche and the NUPES » et … heu pour personne d’autre puisque Régine est plutôt re-partie, la députée aux petites culottes est passée au profits et pertes dont j’éviterai de citer la couleur,  Caseneuve qui pourra s’appeler Casevieille, Proutine qui dénaîtrait  plutôt, et surtout, SURTOUT, encore moins pour le démantèlement du droit à l’avortement par nos chers amis réacs yankees, mais… mais… mais  en fait si, c’est une sale forme de renaissance de bébés non désirés, l’horreur totale. Bientôt la burqa, ou quoi ? Mais c’est la fin de semaine et son rayon de soleil qui nous appelle à plus de joie, dear friends, et des tchin-tchin sans arrière-pensées.

- AP : Manuel Valls représentera le Luxembourg au prochain concours Eurovision de la chanson.
- RR : Toux et fatigue… les symptômes post-Covid reviennent à la charge. Ça doit être le variant Valls.
- OK : C’est la cérémonie d’investiture de Macron. J’ai hâte de voir, comme tous les 5 ans, cette image pleine d’émotions, hâte de voir Macron raccompagner Macron à sa voiture et lui faire un coucou avec la main.
- GD : Dépenser des dizaines de milliers d’euros d’argent public pour organiser le pot d’arrivée d’une personne qui n’est pas partie, c’est ça, ma France sûre.
- X? : Il existe d’autres pays où on attaque les pompiers ou on est les seuls à avoir atteint un tel niveau de déficience mentale ?
- OVH : Régine est morte. Amanda Lear est veuf..
- OR : Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. Une vieille qui meurt, c’est une boîte de nuit qui ferme.
- OR : N’EMPÊCHE QUE TU BOIS,TU FUMES, TU PASSES TES NUITS EN BOÎTE ET TU T’ÉTEINS TRANQUILLEMENT À 92 ANS…ON SE MOQUE DE NOUS !
- GE : Sachez que j’ai croisé aujourd’hui un enfant de deux ans qui portait le prénom Roger. Je ne m’en suis pas remise.
- GE : Paris rempli de manifestants et de casseurs qui hurlent aux mégaphones contre Macron. C’est bien la même ville qui a voté pour ce même Macron à 80% il y a 7 jours ?
- MK : Si Caseneuve quitte le PS à cause de l’accord avec les Insoumis, je reprendrai deux fois des nouilles.
- PH : Franchement si Emmanuel Macron en est à investir Manuel Valls, c’est que c’est vraiment la dèche. Je me marre !
- RDB : C’est chaud en ce moment, quand ton téléphone sonne. Tu sais pas si c’est pour te parler de ton compte CPF ou pour te proposer un poste de 1er ministre.
- BR : Suite à l’accord PS-LFI, Emmanuel Macron annonce quitter le Parti Socialiste.
- DC : Valls, c’est fait. Que devient Vincent Placé, au fait ?
- GE : Pour remplacer Jean Castex au poste de 1er ministre, Macron hésiterait entre Élisabeth Borne, Christine Lagarde, Nathalie Kosciusko-Morizet et Nicole Notat. Suspens insoutenable. Passionnant. Je n’avais plus été aussi enthousiaste depuis la foire aux pneus de Melun en 2010.
- AP : Sérieusement, il y a des gens qui vont voter Valls au législatives ? Qui sont-ils ?
- PLM : Les quatre saisons de l’année : – Hiver – Printemps – Débat sur le burkini – Automne.
- FC : Soyons sérieux ! Qui voudrait être le successeur de Castex et prédécesseur de Mélenchon … durant 3 mois ? Une socialiste peut être … Marysol !!! SÉGO ???
- JFP : Selon certaines rumeurs, Emmanuel Macron serait le prochain premier ministre ….
- RS : Je vois qu’il y a des gens qui sont offusqués que Marion Maréchal Le Pen puisse choisir un prénom italien pour son futur enfant, je trouve ça limite, d’abord parce que ça ne nous regarde pas et puis franchement, Benito Maréchal Le Pen, ça choque pas…
- AGG : Vous êtes contre l’avortement? Faites une vasectomie. Bonsoir.
- PC : Donc Coralie Dubost se « met en retrait » de la vie politique, au lieu de tout simplement démissionner de son mandat de députée, ce qui va lui permettre de continuer à toucher son indemnité jusqu’à mi-juin, avant de partir en vacances !
- RL : Quelqu’un a regardé sur le compte vinted de Coralie Dubost ? Y a sûrement des affaires à faire en ce moment.
- BR : Renaissance. On dirait le nom d’un EHPAD pour post-covidés triple vaselinés.
- GD : Le nouveau nom de LREM, « Renaissance », sonne comme celui d’une salle de réunion sans fenêtres où toute l’entreprise, réunie en séminaire de team building, ronfle après un déjeuner un peu trop copieux devant une interminable présentation PowerPoint du service marketing.
- RT : Je sens qu’avec Renaissance, on aura plus le chambard que Chambord.
- BR : Trois mâles blancs de 50, 59 et 70 ans. Et ils appellent ça Renaissance !
- GB : Faut bien se figurer qu’un conseiller McKinsey a dû prendre un chèque à 6 chiffres pour pondre une telle ineptie qui laisse entendre que le précédent quinquennat était donc le Moyen-âge.
- RDB : Emmanuel Macron annonce qu’il portera désormais une fraise et des hauts-de-chausse bouffants.
- LC : Je rappelle à ceux pour qui l’avortement est contre nature que quand une femelle mammifère ne veut pas de bébé, elle le mange. Personnellement j’aime bien avoir des alternatives.
- DA : Je suis fascinée par ces hommes qui se soucient de notre vagin, utérus et « bien-être » quand il s’agit d’avortement mais qui fuient quand faut parler de règles, endométriose, fibromes, mycoses, contraception etc…
- OM : »Royaume-Uni : le député accusé d’avoir regardé du porno au Parlement plaide  l’erreur. »  Que celui qui n’a jamais confondu une double sodomie et la politique lui jette la première pierre…
- FL : Exclusif : JL Mélenchon a désormais son rond de serviette et son lit pliant dans les studios de France Inter, jusqu’au 19 juin. Gîte et repas offerts .
- NMB : J’avais un message en absence, j’ai cru que c’était l’Élysée qui m’avais appelé pour me proposer Matignon. Pas de panique, c’était ma maman qui me disait qu’elle allait exceptionnellement à sa gym ce soir parce que le cours d’hier avait été annulé et qu’il avait fait beau.
- RDB : « Des révélations qui confirmeraient que Vladimir Poutine est bien en couple avec Alina Kabaeva ». Le mec menace de faire sauter la planète mais allons-y, demandons-nous qui il baise.
- MN : C’est cool d’avoir des lunettes parce que quand quelqu’un dit de la merde, tu peux les retirer de manière mélodramatique et les jeter sur la table avant de te frotter les yeux en secouant la tête et en soufflant, et ça rajoute du panache à la consternation.
- MV : Y’a une série d’arguments pour critiquer la coalition NUPES, de qualité diverse et variée, mais définitivement mon préféré est : Vous faites juste ça pour gagner. I love it.
- GD : Ces gens de gauche qui ont l’outrecuidance de s’entendre pour tenter de gagner des élections.
- OR : Après 18 ans, la série « Plus belle la vie » s’arrête. Elle devrait être remplacée par une nouvelle série  : « Plus chère la vie ».
- DC : « Il y a les tenues de mandat et les tenues perso » dit  Coralie Dubost. C’est vrai qu’il y a des culottes spéciales pour le boulot comme on le sait toutes, sans avoir été conseillées.
- DC : Les hommes naissent libres et égo… istes. Et les femmes se démerdent.
- MI : Élève de 4ème : « mais madame, si on met les spermatozoïdes dans un bocal avec de l’eau et qu’on leur donne de la nourriture on peut les garder combien de temps ? »

MERCI À VOUS QUI ME SUIVEZ ET PARTAGEZ MES FESSEBOUQUERIES…
RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration ou montage d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Wonder landes ou l’embrouillamini

02/05/2022 Comments off

Non, ce Wonderland-ci n’est pas le pays des merveilles même si un lapin géant y habite, mais un repaire de trucs très bizarres qui se passent dans les Landes. Wonder Landes est un journal de bord que tient Alexandre Labruffe pour mettre au clair la disparition de son frère. Ils ont la quarantaine, Alexandre Labruffe est le cadet et son frère s’appelle PH, alias Pierre-Henri, nom de son grand-père explosé sur un obus, alias des tas de pseudos qu’il utilise à tout bout de champs. PH est flou (c’est de famille, a dit leur mère avant de mourir), peu structuré, fragile, brouillon, instable, cinglé, zarbi, improbable etc. Le préféré des parents depuis toujours. Leur mère était genre hippy, leur père est lui aussi très bizarre, sorte de gourou psy qui laisse des ardoises partout mais n’explique rien quand Alexandre lui demande quelques détails sur son frère.
Car PH a disparu depuis quelques jours. Il a piqué les papiers d’Alexandre et a laissé son sac chez lui avec de drôles de choses dedans, un amas d’objets et de papiers sans queue ni tête. Alors Alexandre va commencer son enquête pour le retrouver mais vite, on lui apprendra qu’il a été arrêté et emprisonné pour des faits très graves.
Dans cette histoire pleine de nœuds, on rencontre les amis louches de PH, Diego le gitan, Loulou Escobar, des montagnes de Kinder Bueno, des tractopelles volées, des voitures de luxe éclatées dès que conduites, des soirées très alcoolisées, des secrets de famille et des délires douteux. La femme de l’auteur, Kim, est coréenne et ne manque pas de bons sens lorsqu’il s’agit de dénouer un mystère. Plus jeune, Alexandre, fatigué de cette famille insupportable, avait fui la France pour vivre en Asie quelques temps. Le couple vit à Paris mais le père, qui prend très mal l’incarcération de son fils adoré (le père est psy, au fait), somatise très gravement, ce qui oblige Alexandre à revenir dans ce le trou landais où il a quelques amis fidèles. C’est une immense maison avec un immense terrain. Le père ne jette rien, tout est rempli à ras-bord, rien n’est fait dans les règles, rien ne permet de tirer des conclusions sur le fait que PH a été outrageusement gâté, et pourquoi il a déraillé lorsqu’ils ont quitté leur première habitat pleine d’animaux, en pleine forêt, à quatorze ans.
C’est un curieux ouvrage avec des parties rédigées en prose classique, d’autre en  vers libres, d’autres encore sous forme de SMS qui ponctuent les rapports entre les uns et les autres.
C’est néanmoins un livre prenant, parfois poétique, parfois surprenant, souvent frustrant par le fait de ne pas en savoir plus. Alexandre Labruffe considère-t-il l’écriture de ce récit comme une catharsis ? Peur-être, parce qu’il s’y implique fortement et révèle des secrets de famille qu’on pourrait considérer comme très gênants. La dernière partie, quand le frère est libéré, nous dévoile encore une folie de ce frère sur laquelle ont aimerait s’attarder longuement. Et connaître la suite.

Wonder Landes d’Alexandre Labruffe, 2021 aux éditions Verticales. 286 pages, 19 €.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins