Accueil > bouquins > J’adore Tronchet !

J’adore Tronchet !

03/09/2021

Evidemment, ça peut prêter à confusion, de clamer qu’on adore Tronchet. Et pourtant ! Tronchet, c’est un auteur de BD connu et reconnu de tous, il a inventé Raymond Calbut et Jean-Claude Tergal, par exemple. Et raconté de très nombreuses histoires, drôles ou exaltantes.
Celle-ci, Le Chanteur Perdu, est pratiquement une histoire vrai. Enfin ce qui concerne le chanteur. Celui qui le recherche a certes pris les traits de Didier Tronchet, la grande bouche, mais a vécu autrement. Etudiant contestataire fauché dans les 70′s, il est devenu bibliothécaire de quartier, triant, classant, nommant des centaines de livres, CD ou K7, boulot sans grand intérêt mais qui convient à un mec sans ambition. Le soir, il joue avec son chat et écoute les chansons françaises de l’époque, pure ringardise en regard de ce qui est « in », c’est à dire les anglo-saxons. El voilà qu’il entend chez son voisin de palier une chanson en français qui lui accroche l’âme. Rémy Bé, un métis euro-indochinois aux paroles superbes.
La cassette que lui a faite le voisin, il l’a écoutée des années, des années. Toutes les chansons lui sont restées en tête durant trois décennies et c’est lors d’un burn-out — très bizarre quand on bosse en médiathèque — qu’il a décidé de retrouver cet artiste qui l’avait sauvé si souvent quand il avait le spleen.
Mais Rémy Bé se cache, il n’existe pas sur le web ni nulle part. Il s’est effacé. Est-il vivant, est-il mort ? Peu importe, il doit retrouver sa trace et ça commence à Morlaix, au pied de l’aqueduc célèbre, décor de l’unique album de Rémy. De chance en intuition, l’homme va decrypter des indices, principalement dans les paroles autobiographiques de ses chansons… Cela va l’amener dans de nombreux endroits et pour finir, dans une île paumée, mais chut… il faut laisser le charme agir. Cette quête est tellement étonnante ! Et le résultat tellement peu conforme à la recherche ! C’est formidable !  Et puis les dessins de Tronchet sont merveilleux, il a le don pour créer des ambiances prégnantes, vivantes, quasi cinématographiques.
Alors oui, le chanteur a existé. A la fin, un texte de Tronchet avec photos nous raconte son histoire. Et nous propose même de lire le roman qu’il en a tiré, qu’il nous offre sur son site. Ainsi que d’autres bonus indispensables à notre curiosité.
Je ne vous en dis pas plus car tout est dans ce magnifique album paru l’an dernier. Ne vous privez pas d’un tel plaisir.

Le Chanteur Perdu par Didier Tronchet. 2020 aux Editions Aire Libre. Env. 200 pages, 24 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins
Les commentaires sont fermés.