Accueil > Fessebouqueries > Les Fessebouqueries #515

Les Fessebouqueries #515

26/09/2020

Cette semaine, c’est open buffet au Club Med de l’actu où on peut bâfrer seins nus et nombril orné d’une bernique dorée, rouler des patins baveux aux belles et beaux GM, s’enivrer toute la nuit en se postillonnant dessus, boire et croûter sans discontinuer, partouzer dans la case de Nicolas B., se goinfrer de chloro-sardines à la marseillaise, demander à Nicolas S. de dédicacer nos  fesses, enfiler gilet jaune ET bonnet phrygien (beaux nénés pas frigides) , accueillir la nouvelle vague à grands coups de toutes sortes de rouges, s’exploser la rate avec Benalla et surtout, surtout, entre deux éclairs de lucidité, essayer de comprendre ce qu’il se passe dans les cerveaux de nos dirigeants. Les quoi ? Ah, y a pas de cerveaux ? Raison de plus pour passer un week-end de l’enfer !
- LA : Benalla hospitalisé : après une radio, les médecins découvrent 3 passeports, un 9mm, 4 clés USB et les clés d’un coffre.
- RR : On n’est pas bien, là, à attendre la deuxième vague, avec notre cellulite débordant du maillot ?
- OVH : on peut remplacer nonagénaire par Giscardénaire.
- FC : Un drame a endeuillé ce midi la Mairie de Bordeaux. Une carotte a été retrouvée morte, nue, cuite et amputée dans une assiette. L’analyse médico-légale a montré qu’un éplucheur municipal est impliqué. La main qui l’a manipulé est en fuite. Crime rituel ? Ou tueur en série ?
- CV : Jupe en jean, petit haut blanc et perfecto rouge. Oh putain, voilà que je porte une tenue républicaine sans même le faire exprès.
- CEMT : Darmanin, il cherche de la drogue partout, il contrôle même pas le peloton du Tour de France sur les Champs-Elysées. Faute professionnelle.
- JB : Revenant d’une soirée en terrasse(s) à Paris, j’ai pu constater que les gestes barrières étaient très bien respectés : comme toutes les barrières se touchent, ça fait une très grande barrière collective.
- NMB : Je dois aller chercher les enfants à l’école, quelqu’un peut me dépanner d’un bonnet phrygien?
- LI : Et on attend impatiemment le numéro vert qui pourra conseiller les lycéennes sur le dresscode républicain…!
- MK : Démissionnaire, le numéro 2 de la LREM dit que son parti « n’est plus capable de produire des idées nouvelles ». Effectivement, même cette affirmation n’est pas nouvelle : nous le savions déjà.
- EP : « Le temps des tempêtes » titre le dernier livre de Nicolas Sarkozy. Pour le clan de l’ex-président, les tempêtes qui s’annoncent sont d’abord judiciaires.
- JB : Le dernier livre de Sarkozy, je trouve qu’il se libyen.
- TG : Hey y’a le nouveau disque de Carla Bruni qui va sortir le 9 octobre. Tu sais quoi ? Je vais pas l’acheter.
- PT : On arrive doucement vers un monde où un gars qui éternue en public sera considéré comme un criminel terroriste….
- MK : Benalla sous oxygène à l’hosto ? Décidément il ne manque pas d’air !
- FR : J’ai surpris un pote marocain en train de manger de la charcuterie, en buvant un verre de vin. Je lui ai donc demandé s’il ne craignait pas la colère de Dieu… Il m’a répondu : dieu, c’est les chrétiens qui l’ont inventé pour garder le saucisson et le vin pour leur gueule…
- OB : Tu sais qu’on a basculé dans une autre dimension quand tu t’étonnes de voir le visage des gens dans un film.
- YQ : Je pense ne pas trop m’avancer en disant que ce n’est pas dimanche que LREM aura un sénateur dans les Bouches-du-Rhône.
- GM : Dites vous bien que les cafés/restos/bars sont des cibles parce que c’est là que les gens parlent, échangent les infos, et que les révolutions naissent…. il n’y a pas de hasard.
- LO : Benalla hospitalisé pour cause de Covid. On ne peut pas avoir toutes les immunités non plus,  hein !
- FIA : Bars et restaurants fermés après 22h à Paris : la vie nocturne de Niort avec les loyers de Saint-Barth.
- OB : Devant l’extrême gravité de son cas, je propose de fermer Olivier Véran.
- FC : Au fond, les Nicolas Bedos qui jouent les rebelles libertaires préconisent le darwinisme médical. Les faibles meurent, les autres se marrent. Est-ce une posture artistique? En tout cas, c’est l’application à la santé de «la loi du plus fort» prônée par Donald Trump.
- NP : Il va bientôt y a voir plus de nuances de couleur pour définir la situation sanitaire que de nuances de rouge à lèvre chez Séphora…
- CEMT : Une pensée pour les daltoniens qui vont sortir sans masque en croyant que l’épidémie est finie.
- JE : « C’est bien la première fois que mon immunité ne fonctionne pas. » commente l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron.
- CEMT : Didier Raoult : « Rassurez-vous, à Marseille le bar à chloroquine reste ouvert. »
- CC : Les bars ferment après 22 heures, vous allez être obligés d’avoir une vie sexuelle. Je vous préviens, au début, ça fait tout drôle.
- MK : Dites, c’est quand que Véran son tablier ?
- HD : La blague favorite à faire au bistrot :  — Qu’est-ce que je vous sers ? — La vis.
- BD : VACANCES : Soyons sympas avec les Marseillais, faisons de Marseille une Zone Nicolas Bedos, free style… et regardons les résultats dans un mois.
- BR : La Marseillaise n’a jamais aussi bien porté son nom. « Aux armes citoyens »
- TG : N’empêche qu’un virus qui ne te vise qu’en dehors de tes heures de taf, que dans les lieux où tu t’amuses, que dans les endroits où tu peux échanger avec les autres, bah ça ressemble quand même beaucoup à un virus évadé d’un labo du Medef…
- NMB : 1000 spectateurs par jour à Roland-Garros alors qu’en remplaçant les raquettes par des arbalètes et les t-shirts par des cottes de maille, on peut facilement remplir les gradins avec 9000 personnes…
- FC : Si une giga météorite menaçait la terre, les médias se demanderaient si elle est de gauche ou de droite, le Sénat créerait une commission d’enquête, EELV lancerait une pétition, le RN porterait plainte contre X, Mélenchon annoncerait sa candidature à la présidence de l’au-delà.
- KA : Il a de la chance, Nicolas Bedos, quand même, de vivre dans un pays où les médecins ont prêté serment de prendre soin de tout le monde. Même des cons.
- HD : Ils te disent que t’es dans une zone rouge, comme ça t’as une peur bleue et t’appelles le numéro vert, tu ris jaune, tu passes une nuit blanche et tu broies du noir … tout n’est pas rose !!!! Tu te prends pour Rimbaud ( sous titrage Rainbow) et tu en vois de toutes les couleurs..
- CC : Certains français avaient déjà peur des nichons, des fesses, maintenant c’est le nombril. En revanche leur connerie ne les effraye pas.
- LW : Donner à manger à des gens qui ont faim est une infraction dans le nord de la France. Si cette idée parait acceptable à 66 millions de personnes, il y a un problème quelque part.
- CEMT : Idée de film d’horreur : Envoyer Nicolas Bedos en stage dans les hôpitaux de Marseille et filmer la réaction des médecins quand il débranchera les patients en réa pour qu’ils vivent à fond leurs dernières minutes.
- NP : Ce midi j’ai vu un mec qui faisait son footing, sans poche d’hydratation, sans téléphone portable, sans airpods… sans rien.. Il courait juste pour le plaisir de courir, comme un psychopathe.
- JB : Une pandémie. Des attentats. De la pluie et du froid.  L’heure de l’apéro est officiellement ramenée à 15h45.
- PE : « Face à la seconde vague du virus, c’est plus facile de prendre des mesures qui servent à rien que de savoir quoi faire » Jean Bricolex, Premier ministre

BONUS POUR Y VOIR PLUS CLAIR SUR LES RESTRICTIONS :

- BM : A tous ceux qui râlent contre la prétendue incohérence des mesures annoncées hier par Olivier Véran alors qu’elles tombent pourtant sous le sens, voici un petit récapitulatif :
Si vous habitez dans un département rouge grenat : les bars ferment à 15h.
Si vous habitez dans un département rouge coquelicot : les piscines ferment à 22h22.
Si vous habitez dans un département rouge cerise : vous n’avez plus le droit d’acheter de la bière à partir de 19h45 (mais pouvez continuer d’acheter du vin jusqu’à 21h04).
Si vous habitez dans un département rouge tomate : fermeture des clubs libertins les mardi et jeudi.
Si vous habitez dans un département rouge pourpre : pas de restriction sauf si le préfet le décide.
Si vous habitez dans un département rouge vermillon : peine de mort si vous portez mal le masque par écartèlement sur la place publique, et fermeture des bowlings à 18h37.

NOTA :  Mon tout nouveau livre « La fois où j’ai failli tuer la reine des yéyés » est toujours à commander chez votre libraire (distribution Hachette).

RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les initiales sont celles des auteurs, ou les premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site, mon blog, mon Insta. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.