Accueil > Fessebouqueries > Les Fessebouqueries #504

Les Fessebouqueries #504

11/07/2020


Dans cette actualité aussi touffue que les cheveux de l’une et la barbe de l’autre, ne m’en veuillez pas si j’en ai laissé passer de croustillantes / poilantes à cause d’une panne de web. Et comme je n’ai pas plus de poil dans la main que d’idées malveillantes sur ce qui se passe tout là-haut, j’ai velu vous faire ça au p’tit poil bien dru, bref j’ai fait ce que j’ai poux sans crier chauve qui peut, tout en démêlant le vrai du fourchu. A part ça, qu’est-ce scalpuent, ces nominations! Ça en a défrisé plus d’un.e ! Bon week-end à tous et forget tous ces sujets rasoirs !

- GB : In French we don’t say « République bananière » mais « président qui aide un ancien président multi mis en examen et bientôt jugé à placer 2 de ses proches à la tête de la police et de la Justice » and I think : venez pas pleurer ensuite sur les scores élevés de l’abstention.
- OVH : J’ai un peu l’impression en ce moment que ceux qui devaient nous ruisseler dessus sont plutôt ceux qui nous pissent à la raie.
- PI : Aussi bien en ce moment Castex est en train de dire à son équipe « putain je viens de voir les réactions sur twitter vous auriez pu me prévenir pour Darmanin sérieux j’ai l’air de quoi moi. »
- NP : Tout n’est pas perdu pour Manuel Valls. Il n’aura peut être pas le poste premier ministre mais il lui reste encore un espoir pour celui de dernier ministre.
- FA : Roselyne Bachelot, le masque sans la plume.
- ES : Audrey Pulvar déléguée à l’agriculture. À ceux qui se disent WTF, je rappelle quand même que Paris est la seule capitale avec un Champ de Mars et des Champs Elysées. Et que vu le nombre de touristes qui y affluent, ces endroits regorgent de blé.
- MK : Dard malin à l’extérieur, il devient patron de l’intérieur. C’est un problème…
- JL : La promesse d’Emmanuel Macron de transmettre sans filtre les 146 mesures de la Convention citoyenne semble déjà loin.
- CC : Le maire de Séoul vient d’être retrouvé mort. Il se serait suicidé. Une femme venait de déposer plainte pour harcèlement sexuel. Je vous laisse méditer quant à la qualité morale de notre classe politique.
- RR : Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un masque et ceux qui creusent leur tombe.
- PI : T’es vieux si t’as connu l’époque où l’apéro c’était un verre ou deux avant le repas. T’es jeune si l’apéro c’est boire en mangeant des chips, des bouts de carottes et du guacamole en étant bourré à 21h30.
NP : Je ne suis pas du genre complotiste, donc je ne dirais pas que Trump et Bolsonaro sont en fait une seule et même personne. Par contre je suis à peu près sûr qu’ils se partagent le même cerveau, et qu’un cerveau pour deux c’est pas assez.
- JT : En hommage à Édouard Philippe, je propose qu’on mette tous du Kiri sur notre barbe ce soir à 20h.
- DA : Bon bah pour entendre Roselyne Bachelot raconter l’histoire des deux putes dans un ascenseur aux Grosses Têtes à la rentrée, je crois que c’est mort.
- TL : Roselyne Bachelot vient de commander 1 milliard de rouleaux de toile de lin.
- DT : On vit dans un pays où deviennent ministres : —  Une chroniqueuse des « grosses têtes » — Un mec accusé de viol. — Un mec soupçonné de détournement de fonds publics — L’avocat de Balkany. Cette époque est formidable
- JB : Monsieur et madame RENDS-LARGENT ont un fils, comment l’appellent-ils ? Réponse : François Fillon.
- NO : Faut faire gaffe, aujourd’hui, n’importe quelle meuf peut accuser un mec d’agression sexuelle sans preuve ni rien, juste pour le pousser à réussir en politique.
- CC : Maintenant que mes contacts Facebook du monde de la culture ont bien fait gneugneugneu sur Roselyne Bachelot, est-ce-qu’on peut parler du vrai problème actuel étouffé par les tribulations politiques : le port du string noir sous un pantalon en lin blanc.
- ES : En manque d’inspiration, le poète fit appel à un souffleur de vers.
- ES : Désormais, pensez à écrire Emmanuel Macron en italique tellement il penche à droite.
- SR : En tout cas, quand je vois comment j’ai sauvé mon téléphone en le trempant dans le riz, je vois vraiment pas pourquoi personne n’a pensé à faire la même chose avec Claude François…
- NMB : Ils reparlent de la réforme des retraites, d’une nouvelle vague de Covid, d’une crise économique, des moustiques tigres et de la canicule… En fait, le monde d’après, c’est pareil que le monde d’avant, mais avec Jean Castex
- RDB : C’est pratique les appels à la prudence, ça ne coûte rien, ça n’engage à rien, et ça permet de se dédouaner de toute responsabilité en accusant ensuite le comportement des gens.
- FT : MM Castex et Véran, où peut-on se procurer vos modes de protection contre la Covid19? Parce que de notre côté, au bureau, on en est encore à respecter les distances en salle de réunions et porter des masques si besoin. Une histoire de gestes barrières il me semble
- OVH : Eric Dupond-Moretti ne crache décidément sur aucune cause ingrate.
- JS : Ca commence à me gonfler ce storytelling autour des “racines” populaires ou étrangères des ministres. Un gros con avec des parents étrangers reste un gros con. Un salaud avec des parents ouvriers reste un salaud.
- RDB : Oh, c’est mignon ils ont mis un costard-cravate à un enfant et ils l’ont mis porte-parole du gouvernement !
- CC : Tout le monde croit que je prends de la cocaïne mais je vous rassure, je suis allée courir dans les bois et j’ai un moucheron coincé dans la narine gauche depuis deux heures.
- DT : Passation de pouvoirs Place Vendôme, où le nouveau Ministre de la Justice ne fait pas un discours d’intronisation mais une plaidoirie : la France, tu l’aimes et tu l’acquittes.
- HM : Au rythme où ça va, dans deux ans, on aura Xavier Dupont de Ligonnès à l’Élysée et on en sera même pas surpris.
- ALD : Plus intéressant serait de connaître les noms de ceux qui ont vraiment refusé un portefeuille.
- CM : Reportage sur touristes arrivés sur la Côte d’Azur, faisant leur marché sans masque ni gel ni rien : « Vous n’avez pas peur ? » leur réponse : « non c’est les vacances, on verra à la rentrée »…. Je ne savais pas qu’on pouvait être aussi con.
- CC : On peut être féministe ET poilue. On peut être féministe ET épilée. On peut être féministe ET douce. On peut être féministe ET violente. On peut être féministe ET conne. On peut être féministe ET intelligente. On ne peut pas être féministe MAIS
- GB : Vous accepteriez un ministre sous enquête financière PROMU au budget ? Ou sous soupçon d’erreur médicale à la santé ? Alors pourquoi l’accepter à la tête de l’institution qui recueille justement les plaintes des femmes victimes ? Sans même toucher à la présomption d’innocence.
- CC : Perpignan, je ne sais pas si la délinquance tremble et si l’économie se porte mieux, mais pour l’extrême-droite, c’est une excellente opération : à peine élu maire, Louis Aliot fait voter l’augmentation de son indemnité.
- NP : 1er conseil municipal, Louis Aliot s’augmente… En fait le vrai slogan du RN, c’est pas « Les français d’abord », leur vrai slogan c’est « Moi d’abord »…

Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.