Archive

Archives pour 06/2020

Les Fessebouqueries #502

28/06/2020 Aucun commentaire

Mes Fessebouqueries ont un jour de retard parce qu’on ne fait pas toujours ce qu’on veut ! Par exemple, les flics manifestent car ils sont menacés de ne plus avoir le droit d’étrangler. L’Oréal supprime les connotations raciales parce qu’on lui a demandé de faire gaffe au noir.  Balkany, est privé de prison parce qu’il n’a pas la Santé. Macron est menacé par Fillon qui lui dit « ôte-toi d’là que j’m’y mette ». Sinon, il y a les urnes à remplir puis à vider en évitant de covider et les valises à bourrer pour ceuss qui prennent le large. N’oubliez pas que les masques sont obligatoires sur les plages et dans les vagues. Bonne fin de week-end à toutses !
- PA : Si les policiers revendiquaient plus de moyens, ça leur permettraient de justifier que c’est la pression des conditions de travail qui les fait devenir des brutes. Mais non, ils revendiquent juste leur droit d’être des brutes. Je suis abasourdie.
- MZ : C’est vrai qu’une « manif » en étant armés, avec des véhicules de service devant un organe de presse, c’est une riche idée.
- HDD : Jurisprudence 2021 : — si vos gosses sont turbulents, tentez un clé d’étranglement. Vous risquez rien. — S’ils disent « Papa, j’étouffe », dites que vous n’avez pas entendu. — Et si vraiment vous avez quelque chose à vous reprocher, planquez-vous dans un rassemblement de police.
- LG : Les magistrats dans les affaires de violence policière sont très en avance en cartographie : ils ont géolocalisé le non-lieu.
- AP : Encore un effort, L’oreal, ne placez que des gens de toutes couleurs (sauf des blancs) dans votre executive board, délocalisez votre siège social en Afrique. Vous laverez plus noir que noir ! Pitoyable multinationale. Et puis bannissez les hétéros aussi. Vous prendrez de l’avance…
- AN : Hâte de voir comment L’oreal va rebaptiser mon shampooing « déjaunisseur » On nage en pleine hystérie, ça en devient effrayant.
- PM : Dans un contexte mondial de manifestations anti-racistes, l’humoriste Blanche Gardin change de prénom et s’appellera désormais « Monique Gardin »
- VR : Je suis avocat. La prochaine fois qu’on accuse un de mes clients de blanchiment, je plaide la relaxe et accuse l’Etat de racisme législatif.
- ST : Hier soir quand j’ai couché mon fils il m’a dit « papa, j’ai peur du noir ». Depuis il est puni dans sa chambre, sale raciste qu’il est…
- RR : L’heure est venue de s’enfoncer dans la nuit noire, pardon pas blanche, non foncée, sombre, obscure… bref dormons.
- NA : J’ai peur de ne plus être a la page : on dit toujours « vin blanc » ou c’est désormais « vin privilégié oppresseur » ? Doit on parler de vin « racisé rouge » ? Vu le niveau de connerie ambiante, je préfère demander.
- DJ : Et Michel Blanc, qu’est-ce qu’il va devenir? Pourra t-il encore tourner dans le prochain « Bronzé »?
- DC : « Dans les Simpson, les acteurs blancs ne pourront plus doubler les personnages de couleur », Les moches ne pourront plus doubler les beaux, les bruns ne pourront plus doubler les roux, les freluquets ne pourront plus doubler les musclés et les humains ne pourront plus doubler les animaux…
- JPD : Dimanche soir, interdit d’évoquer le « vote blanc » aux municipales.
- CC :  Y a eu le « green washing », le « social washing » et maintenant le « antiracism washing » alors que c’est toujours la même daube : inventer un idéal féminin pour vous fourguer du maquillage, vous blondir les cheveux, vous épiler la touffe et rentrer dans du 36.
- NP : StopCovid, c’est 200 000 euros par mois de frais d’hébergements des données pour… 14 notifications de contacts à risque. À coté de Stop Covid,  le voyage du Titanic est une réussite.
- DA : Ok Macron a exclu les soignants du défilé du 14 juillet, mais il aurait pu prévoir de les faire gazer ou traîner par les cheveux. C’est plutôt un progrès de sa part. Vous pourriez être un peu plus reconnaissants…
- JPT : Notre épreuve du jour : comment refiler l’affaire Fillon sur le dos de Macron ?
- GP : La dernière de Trump : Stoppez les tests, car ils augmentent le nombre de personnes testées positives.
- MK : Trump veut « ralentir le dépistage » du Covid 19 car il provoque une augmentation des cas détectés. Donald a raison : il faut aussi interdire les tests de QI, car ça détecte les cons.
- PR : Le tirage au sort des citoyens, je trouve ça cool. On devrait faire ça pour les rémunérations.
- ES : Il faut se rendre à l’évidence : ce qui rendait Balkany malade, c’était la Santé.
- HM : Je dois bien avouer que je suis dévastée de constater que Patrick Balkany danse bien mieux que moi.
- ES : Vis ta vie comme un Balkany
- JPT : Drame personnel : des magasins Celio ferment. Depuis deux ans, j’étais comme qui dirait leur égérie. Un peu comme Deneuve et Saint-Laurent.
- MK : « J’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe, j’étouffe »… et, disciplinés, les bourrins ont tout fait pour l’étouffer. Puis étouffer l’affaire.
- HD : Je sais vite qu’il y aura canicule quand mon notaire me propose plusieurs viagers …… j’ai du soleil plein les vieux !!
- BR : Au train où vont les choses, être blanc va bientôt signifier être d’extrême-droite.
- RR : Le déconfinement de la cellulite… on en parle ou c’est trop touchy ?
- XX* : En somme, la Convention Citoyenne pour le Climat, ce n’est ni plus ni moins qu’une écoloscopie.
- PA : Quand on fait griller de la viande au barbecue, ça donne faim et on salive. Je me demandais si ça faisait pareil aux végétariens quand on tond la pelouse ?
- IV : Une vieille collée à moi dans une queue, je lui ai signalé que mon bras mesure 75 cm, si elle prend ma main dans sa gueule, c’est que les distances ne sont pas bonnes. Elle s’est reculée.
- JO : J’ouvre la fenêtre : pluie de pétales de géraniums C’était poétique alors j’ai levé les yeux pour en trouver l’origine. L’origine, c’est une partouze de pigeons dans les jardinières de la voisine du dessus.
- BF : Fauchon fauché c’est un peu comme si Le Nôtre devenait Le Vôtre : c’est triste!.
- HD : Je me suis toujours demandé pourquoi les Américains avaient voté pour un président qui confond le shampooing avec le désherbant. J’ai très vite compris quand j’ai lu une étude indiquant que 7% des américains pense que le lait chocolaté provient des vaches marrons
- JMC : On croit voir Balkany danser mais en fait, c’est un hologramme prêté par Mélenchon.
- YO : L’église catholique s’est battue jusqu’au bout pour le maintien des peines de prison, mais elle a perdu. Le Gabon a dépénalisé l’homosexualité.
- HB : Vous aussi vous déformez des expressions ? Ma préférée c’est « incessamment sous pneu »
- PI : Moi c’est « tu prêches un canapé convertible ».
- CEMT : N’abandonnez pas vos animaux, pensez que vous en aurez besoin pour sortir une heure par jour au prochain confinement.
- CC : La France qui détient quand même son petit record de psychopathes prenant leur pied à se filmer en train de massacrer des animaux se propose désormais de les torturer officiellement : tu pourras les vendre à des labos.
- PE : Le monde d’après. Sanofi distribue 4 milliards à ses actionnaires, reçoit 6OO millions de l’état et licencie 1000 salariés.
- LC : Ma boss organise un pique-nique vendredi prochain parce qu’elle nous a pas vus depuis 3 mois. Ça me laisse une semaine pour débronzer…
- STR : Il y a quelques mois les avocats étaient qualifiés de fascistes parce que des codes civils périmés étaient brûlés. Aujourd’hui des policiers manifestent en tenue et en arme devant les Palais de Justice et médias parce qu’ils veulent pouvoir continuer à étrangler. Mais là ça va.
- MI : Des colonies apprenantes, c’est quoi ce truc —  des abeilles intelligentes ? —  des groupes d’intellos ? —  des protectorats pour illettrés ? Qu’ils sont cons, mais qu’ils sont cons !
- NMB :  En fait, la première vague, c’est celle du coronavirus. La deuxième vague, c’est la vague de chaleur. Et ensuite, la vague de licenciement. En 2020, c’est pas seulement un masque qu’il faut, c’est un tuba, des palmes et des bouteilles de plongée.
- DA : J’ai eu le malheur de tousser à la salle de sport, tout le monde m’a dévisagé comme si je venais de faire un salut nazi en hurlant HEIL HITLER. Elle est sympa cette petite ambiance post-confinement.
- PI : Quand mes amis me manquent, je fais comme pour les échalotes, je les fais revenir au vin blanc.
- CC : Hier on a vu le Louvre sans touristes, c’était comme une chute de reins au bal des pompiers sans tatouage tribal : joli, mais quand même, il manque un truc.

RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site et mon blog. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #501

20/06/2020 Aucun commentaire

Quoi ? Des Fessebouqueries 501 ? Des Fessebouqueries en denim  de Nîmes ? Point du tout. En moutarde de colza, de la pure Dijon extra strong qui monte au nez et qui fait tch … tch… éternuer, à tes ouesses ! et encore merci correcteur de me proposer Tchètchène, pour une fois que ça marche ! Et sinon on caillasse, on tabasse, on finasse, on déconfinasse, on fillonnasse, on pétainasse, on de gaulasse, on lepénasse, on est à la ramasse, quelle poisse ! Vivement la suze-cass’, la planchasse, et la glace à l’ananas, qu’on se délasse, qu’on se détendasse du glandasse ! Allez, bon ouik, restons jouasses, amigasses !

- RR : Si jamais le couvre-feu est décidé à Dijon , je ne sais pas à quelle heure il débutera vu qu’à 18h il ne se passe déjà plus rien en temps normal.
- JB : C’est pourquoi elle voudrait enfin si je le permets, Dijonnais en paix.
- MK : Les flics auraient bien coupé les choses à leur ministre. Par bonheur il n’en a pas.
- DA : Reprendre le travail c’est aussi retourner au Courtepaille à la pause déj’ et observer les cadres de Stéphane Plaza Immobilier à la table d’à côté bouffer leur andouillette avec la cravate sur l’épaule en essayant de gérer Cindy la secrétaire qui glousse, et ça n’a pas de prix.
- BR : « Nous sommes en guerre » a dit Macron — « Chiche » ont répondu les Tchétchènes.
- RV : Une belle victoire pour la police, les flics peuvent finalement continuer d’étrangler. Mais « avec modération » !?!
- RR : Grâce aux Tchétchènes, les Français sauront enfin situer Dijon sur la carte de France.
- TU : Fiston 2 ans 1/2 veut faire «cosmonaute fleuriste» pour planter des fleurs sur la lune. Si vous avez un contact pour un stage…
- CC : Le directeur général de la Police annonce que ses membres continueront à pratiquer la clé d’étranglement « jusqu’à ce qu’une nouvelle technique soit définie ». Technique qui a fait ses preuves sur des mecs en scooter mais moins sur des tchétchènes dijonnais.
- JH : Le personnel soignant présenté comme des héros pendant le confinement, applaudi et félicité par le gouvernement, se fait gazer lorsqu’il réclame des augmentations de salaire et un investissement massif dans l’hôpital public. Qui est surpris ?
- NP : Je suis pour que le port du masque soit obligatoire toute l’année dans les transports en commun. Parce qu’avec les masques il y a quand même beaucoup moins de gens qui racontent leur vie à haute voix dans le métro ou le bus.
- RR : Mélenchon veut désarmer tout le monde, la police, les méchants hors-la-loi… Mélenchon c’est pas la République, Mélenchon c’est Gandhi.
- RDB : Meuh-non-le-covid-était-dangereux-pendant-le-confinement-maintenant-que-vous-avez-repris-le-travail-ça-craint-plus-rien-car-le-travail-vous-protège-le-travail-est-votre-ami-le-travail-c’est-la-vie-le-travail-vous-aime-avez-vous-déjà-entendu-parler-du travail-Notre-Sauveur ?
- CC : Tous les grands pédagogues savent que c’est du 22 juin au 4 juillet que les conditions d’apprentissages sont optimales… Rien n’est laissé au hasard je vous l’assure.
- OB :  Je sais pas si l’hôpital se fout de la charité mais la charité se fout clairement de l’hôpital.
- TC : On devrait pas donner notre avis, après on en a plus et on est obligé de prendre celui des autres.
- ES : Anne Hidalgo veut mettre tout Paris à 30 km/h —Vu qu’on y roule actuellement à 10km/h en journée, ce serait un net progrès.
- CDH : Première fois. Reçu ce matin une menace de viol dans un message privé sur WhatsApp. Ce qui me fascine ? Le sentiment d’impunité. Le mec écrit avec son téléphone. Il sait qu’on peut le retrouver. Il pense qu’il ne risque rien. Le pire ? C’est qu’il a sans doute raison.
- DA : Quand après 6 jours ensemble post-confinement je lui ai pourri toutes ses nuits en ronflant comme un veau, réveillé à 7 heures chaque matin avec bim bam boum & Vitaa, fini bourré le WE en réclamant une tartiflette à 4h du mat’ et qu’il m’a pas quitté, on est d’accord que c’est le bon ?
- OB : J’ai vu l’infirmière se faire secouer par des flics et ça m’a choquée. J’ai vu l’infirmière jetant des cailloux sur les flics et ça m’a choquée aussi. Mais ce qui me fait le plus mal au cœur, c’est que les institutions censées protéger soient à bout au point de se taper dessus.
- RDB : Reste à éclaircir si elle a bien soigné des patients atteints du covid, qu’elle n’a pas eu d’augmentation de salaire depuis 2003, qu’elle ne se drogue pas, qu’elle n’a pas de PV de stationnement impayé et qu’elle dit bien bonjour et merci à la boulangère.- SM : Elle l’a cherché, la « salope ». Elle n’avait qu’à jeter des pâquerettes et envoyer des baisers. Puis quand on mesure 1,55 m et qu’on est asthmatique on ne manifeste pas. Elle a la chance d avoir un boulot tout de même !
- JB : Les manifestations de soignants entachées par les black blocs opératoires.
- MK : Reconfinement en Chine : plus un pékin dans les rues !
- GG : Une nouvelle mesure liberticide : le ministre de l’intérieur songerait à interdire l’usage de la moutarde à Dijon afin d’éviter qu’elle ne monte au nez des Tchétchènes.
- NMB : Si ça se trouve, on s’est fait chier à donner des jolis noms aux étoiles, et à des millions d’années-lumière de nous, des extraterrestres ont baptisé notre Soleil  « l’étoile autour de laquelle tourne une planète de gros cons ». On sait pas.
- CEMT : Une chose est sûre, c’est qu’entre le COVID-19, les étouffements et les lacrymos, 2020 est définitivement une année irrespirable.
- DA : Ce serait fendant si Renaud ressortait une version acoustique de son chef-d’oeuvre « J’ai embrassé un flic » pour apaiser les tensions dans cette chouette petite ambiance actuelle lol.
- GL : Ce matin j’ai fait une balade en pagnole, c’est comme une balade en bagnole, sauf que j’étais en Marcel.
- BA : Donc on a une partie de la population qui justifie la violence après un délit. On peut fermer nos tribunaux alors ?
- ED : Il y a tellement de personnes qui se revendiquent aujourd’hui du Général qu’à mon avis, une fois qu’on aura exploité l’idée jusqu’au bout avec un tote bag « Keep calm and Gaulling », c’est comme la tektonik et le rosé pamplemousse, ça va se tasser.
- NP : Je trouve que c’est malin de la part de Macron de vouloir s’inspirer de De Gaulle pour booster sa popularité. Mais il faudrait qu’il aille jusqu’au bout de la logique. Et qu’il reste 4 ans à Londres.
- MB : —  Maman ? Est ce que on est demain ? —  Humm… non ma puce, on est aujourd’hui. —  Ah. Et c’est quand qu’on sera demain alors ?  —  Eh bien… demain ma chérie. — Ah… Dix minutes qu’elle n’a pas bougé du salon où elle fronce les sourcils en silence. Je pense qu’elle a buggé.
- CC : On a obligé Fillon a accepter des costumes comme une cocotte de bas-étage, et sa femme et ses enfants des salaires pour un travail non réalisé ? J’ai bon ? Au Japon, la petite famille serait toujours en train de bouffer son bol de riz sur le tatami de sa cellule !
- NMB : Dans la vie, il y a deux catégories : ceux qui croivent tout savoir, et ceux qui savent conjuguer le verbe croire.
- TA : Quand je lis Twitter, je me dis qu’on devrait tous se faire interner. Puis je me rappelle pourquoi ça s’appelle Internet.
- JT : Un collègue toussait depuis des semaines et tout l’open-space avait peur que ce soit le covid. Quel soulagement aujourd’hui en apprenant que c’est seulement un cancer du poumon.
- NS : j’ai eu une famille tout à l’heure en boutique, les enfants s’appelaient Ambroisine et Paul-Eloi. Faire ça à des enfants, vraiment, c’est dégueulasse.
- JPT : Marine Le Pen, le cancer de Sein.
- ALD : Le Conseil constitutionnel censure la loi Avia contre la haine en ligne. Le texte porte « atteinte » à la liberté d’expression.
- OVH : Donc, si je comprends bien, l’enquête sur François Fillon a été emmenée sous la houlette d’une magistrate empressée à cirer son parquet.
- CEMT : N’oubliez pas qu’une deuxième vague du virus ce seraient au moins 30 nouvelles chansons de confinement de Patrick Bruel donc mettez des masques bordel.
- NP : « Il ne faut pas parler des policiers racistes pour ne pas abîmer l’image de l’immense majorité des policiers, qui font bien leur travail » is the new « il ne faut pas parler des prêtres pédophiles pour ne pas nuire à l’immense majorité des prêtres, qui ne le sont pas ».
- PA : La gauche dit ce qu’elle va faire, mais ne le fait pas. La droite ne dit rien, mais malheureusement, elle le fait .
- EN : J’ai eu 0 élève cet après-midi. Mais je mise sur le double lundi 22.
- NP : Le meilleur indicateur, ça reste les Parisiens : quand ils commencent à se barrer dans leurs résidences secondaires, c’est que ça va chier dans pas très longtemps.
- DC : La police de Vichy aurait eu des comportement d’Evian.
- JB : Est-ce qu’à partir du 22 juin on peut devenir à nouveau raciste, si tout revient progressivement à la normale ?

RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site et mon blog. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

L*e*s** F*e*s*s*e*b*o*u*q*u*e*r*i*e*s #500

13/06/2020 Comments off

Incroyable ! 500 Fessebouqueries ! 500 !!! Presque 10 ans que je récolte vos twitéposts aussi sots que grenuts au risque de me couper d’avec la réalité turlupinante, d’oublier de me laver les amygdales du crâne d’un réseau à l’autre, de me filer un drôle d’air de Broca et le lob aussi pital qu’un hippocampe victime de strangulation. A force de lire ces niaiseries, je fais une overdose d’arachidien en bulbe comme ces rhombières assez phalliques et hypothalamiches  qui finissent par glander en confondant pinéale et pituitaire, pauvres sans-dendrites et complètement… complètement astrocytes ! Bé oui. Et tout ça pour une bande d’ingrats qui jamais ne me likent. Enfin, pas vous, bien sûr ! Alors, ce soir, champagne pour tout le monde et bon ouik, dear friends de l’enfer !
- VI : Le clitoris a plus de 8000 terminaisons nerveuses mais il reste quand même moins sensible qu’un policier français à qui on dit qu’il va peut-être être falloir être un petit peu moins raciste.
- BK : — Hotline bonjour —  J’ai un problème avec mon ordinateur. —  Oui, quel est votre système d’exploitation?  —  …euh le capitalisme, comme tout le monde
- LR : Il paraît que les voisins ne jurent que par l’inter de Milan. En tout cas moi, je fais toujours mes courses au Leclerc de Marsannay, c’est nettement plus près.
- LG : il est probable que l’été 2020 soit le SEUL de ce siècle où vous pourriez faire deux semaines de camping dans le Jura sans repartir en parlant néerlandais. Profitez-en !
- PR : J’ai rien compris au débat sur le racisme. Vu rapidement, on dirait que seuls les bacs +12 ont le droit d’en parler, après autorisation de leur dealer, c’est ça ?
- MK : Les flics indignés : « Si on peut plus étrangler les suspects avant de les interroger, déjà que parfois ils parlent même pas français »
- ADN : Y a un truc qui me turlupète, j’ai vu que BHL était de retour. J’me souviens plus à quoi il sert.
- CB : COVID-19 : Pas plus de cinq personnes à la fois ! met en garde ce petit magasin proposant des bibelots démodés dans une ruelle déserte.
- OM : Maintenant qu’on a censuré « Autant en emporte le vent » pour faire disparaître l’esclavagisme, on censure « Bambi » pour faire disparaître la chasse ?
- CC : Marine Le Pen qui parle de gang Traoré ! Sérieux, ils ont quasiment tous été condamnés dans le gang Le Pen !
- JMC : Comme c’est parti, on se dirige vers une réélection de Macron par ordonnance en 2022.
- SR : Bonsoir France 2. , étant donné votre reportage de 3 minutes sur 4% de profs « décrocheurs », il semble raisonnable, proportionnellement, que vous produisiez un documentaire de 72 minutes sur les 96% de profs ayant bien travaillé. Respectueusement. Merci. LesProfs.
- AP : Je ne sais pas pourquoi on discute « du DROIT de manifester »… Est-il normal d’attendre une « autorisation » pour pouvoir montrer que l’on est pas content ??
- AP : Nous entrons dans un moment d’hystérie collective, la prochaine victime sera assurément Tintin au Congo. La censure n’est jamais bon signe.
- NP : Actuellement aux urgences pour une suspicion d’AVC. En vrai je n’ai absolument rien, mais il a bien fallu que je trouve un truc quand ma copine m’a demandé si je trouvais qu’elle avait grossi pendant le confinement.
- MA : Les entreprises qui cherchent des stagiaires diplômés bac +5 avec deux ans d’expérience : ça s’appelle des salariés. Genre avec un salaire et tout.
- HDD : Et Taser, elle abat le beur?
- lG : Si je comprends bien, pour que mon secteur industriel soit soutenu à coups de milliards, il faut qu’on pollue encore plus ?
- NS : – Les extraterrestres viendront un jour pour nous détruire. C’est sûr. —  Bah alors faut pas qu’ils tardent, on a commencé le boulot sans eux.
- ES : Six mois après avoir demandé à Christophe Castaner de lui faire des propositions pour améliorer la déontologie des forces de l’ordre, Emmanuel Macron demande à Christophe Castaner de lui faire des propositions pour améliorer la déontologie des forces de l’ordre.
- OB : Les gens qui font des tweets sur Macron et sa femme pour la fête des mères, n’oubliez pas de souhaiter une bonne fête des pères à Trump… quitte à être cons, autant être équitables.
- HT : Finalement, le monde d’après, ce sera le monde d’avant, mais sans argent, sans emplois, sans perspectives. Un vrai succès, donc.
- OK : J’ai installé l’application StopConnards sur mon smartphone. La batterie s’est vidée en 2 secondes.
- RDB : [Rappel aux papas] Top 3 des cadeaux de fêtes des mères qu’on n’attend pas : 3. Un fer à repasser 2. Un aspirateur 1. Votre bite avec un nœud autour
- DA : Ma salle de sport rouvre lundi, faut que je m’entraîne à tirer la gueule en prenant un petit air hautain, j’ai plus l’habitude.
- NP : Allocution de Macron : Françaises, Français, mes chers concitoyens, je vous annonce solennellement que j’ai décidé de dissoudre la racisme.
- SP : Mon beau-père sert des verres de vin entiers à son fils alors que moi je n’ai droit qu’à la moitié. « C’est pas une boisson de filles ». J’ai cherché sur internet, mais je n’arrive pas à trouver de quelle manière les hommes boivent avec leur pénis, si jamais vous avez les sources.
- MK : Macron parle aux Français : « Prenons exemple sur le Titanic, gardons le cap ! »
- ADN : Taser qui remplace l’étranglement. Entre la Police et les gens, le courant va mieux passer maintenant.
- AP : Et là, on est soulagé en écoutant ce document et en se souvenant que ce brillant gouvernement vient de renoncer à l’étranglement pour autoriser l’électrocution.
- CC : C’est rigolo, quand on tape Ciotti, le correcteur automatique propose crottin.
- MK : Les statues de Christophe Colomb étêtées ; Gérard Collomb craint pour la sienne
- CC : J’ai essayé de défroisser mon k-way : j’ai perdu deux kilos.
- JDM : Benjamin Griveaux va s’occuper de la BITD française.
- NB : « Bien conscient du ridicule de la situation, compte tenu du passé récent de l’ancien candidat à la mairie de Paris, la commission de la défense, dont il est membre, va modifier cette appellation qui deviendra pour l’occasion Base industrielle de souveraineté de la défense. »
- RV : Castaner interdit « l’étranglement » pour maitriser les suspects. —  « Même pas les nègres et les bicots ? » s’inquiète la maison poulaga. — « Même pas ». —  « mais qu’est ce qu’on va devenir, qu’est-ce qu’on va faire ? » —  « Des bisous » !
- PM : Au point où ils en sont, Lisnard et Estrosi pourraient aussi faire désinfecter le sommet des lampadaires, à 10 mètres de hauteur, sait-on jamais, les oiseaux pourraient s’y contaminer les pattes avant d’aller se poser sur la plage.
- OVH : Par solidarité envers la famille Traoré, un chanteur belge d’origine sicilienne décide de changer de nom. Bravo Salvatore Adama.
- AR : Cours de littérature. Discussion sur le thème de la tolérance.   « Madame, qu’est-ce que vous feriez si votre fille vous annonçait qu’elle est lesbienne et vous ramenait une fille à la maison“?  — « Bah…du café ! »
- RR : « Gérald Darmanin accusé de viol : « La procédure suivra son cours. Au demeurant, Gérald Darmanin est un excellent ministre du Budget », indique Nicole Belloubet ». Au demeurant, Emile Louis était un excellent chauffeur de bus.
- RP : Impossible de faire faire ses devoirs à mon fils depuis l’interdiction de la clé d’étranglement…
- FL : J’ai un anniversaire avec 15 gosses à gérer demain, j’aimerais que Castaner précise rapidement sa position sur la clé d’étranglement.
- MA : Donc si j’ai bien suivi- 1) Castaner a interdit l’étranglement.  2) autorisé le Taser. 3) ré-autorisé l’étranglement ! Conclusion : les flics peuvent maintenant étrangler et électrocuter ! Je me demande si on ne se fout pas de notre gueule !!!
- CEMT : « Et je vous garantis que nous ferons tout pour lutter contre le racisme qui n’existe pas dans la police. » (Castaner)
- PI : Les citadins qui veulent rejoindre la campagne parce qu’ils ont envie de résilience. C’est très bien. Mais SVP laissez le mot résilience d’où vous venez.
- PE : Proposition de nouveau verbe. Sortrer : mélange de « sortir » et « rentrer » pour marquer l’indécision. Ex : le chat veut sortrer.
- RdB : Allez, c’est décidé, lundi on remet les statues de Pétain pour que vous puissiez apprendre l’histoire à vos enfants.
- PD :  — Tu connais une bonne appli pour classer les dossiers ? —  IGPN ?
- PR : Bon, on prend les paris. Macron va nous annoncer dimanche soir qu’il va lancer un grand fond d’investissement souverain populaire mais chic, pour relancer la croissance, la reconstruction, la paix dans le monde, les cacahouettes pour l’apéro et court-circuiter Le Maire. Qui joue ?

RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site et mon blog. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Cataclysmes ou l’homme cet hyperprédateur

08/06/2020 Comments off

Le livre, un monument d’enseignements sur nous, la terre, les animaux, le vivant, le climat… s’appelle Cataclysmes ou une  histoire environnementale de l’humanité et son auteur, Laurent Testot. Ce n’est certes pas la première fois qu’on nous raconte la genèse de notre race mais elle est vue cette fois sous l’angle de notre responsabilité dans la transformation de la terre qui nous a, par réaction, transformés.
Ce livre est l’un des plus passionnants que j’aie lus sur l’homme et son environnement. Il me plombe à la fois et me console. Me plombe car j’y apprends que l’homme, depuis la nuit des temps, a toujours dévasté la nature  l’a soumise à ses besoins, d’abord, puis à ses envies et à ses désirs et que, ce faisant, il l’a totalement transformée, en a rayé beaucoup de ses qualités, en a éradiqué un nombre incalculable de ses créatures et, lorsqu’il a pris conscience de la maltraitante qu’il infligeait à la terre, aux animaux, aux plantes et à lui-même, n’a pas du tout eu envie de faire machine arrière. Et ça me console de penser que c’est inhérent à la nature humaine et que ce n’est pas le fait de nos générations proches qui, d’un seul coup, n’auraient plus rien respecté.
Par exemple, les Aborigènes, qu’on imagine toujours être de bons sauvages respectueux, ont exterminé il y a 50 000 ans les grands herbivores qui entretenaient la forêt. Plus de forêt, plus de couvert, la savane puis l’aridité et les feux gigantesques. Le propre de l’humain étant d’engendrer continuellement le changement (tiens, ça me rappelle les campagnes électorales !), d’inventer toujours, il ne peut qu’agir sur et contre tout. Il explore et extermine ceux qu’il trouve sans intérêt, sans utilité  en le tuant ou en lui infligeant des maladies pour lesquelles ils ne sont pas immunisés. Puis il voit des animaux bizarres, il les tue pour les manger, plus ils sont gros, plus il les veut, jusqu’à leur extinction.
Jadis, les Amérique étaient peuplées d’énormes bestioles, plusieurs races de mastodontes, des fauves, et tant d’autres. C’est fini. Pareil pour les peuplades.
Il ne faut pas croire qu’il ressemblait aux singes (bien que, malencontreusement selon moi, l’auteur l’appelle ainsi). A certaines époques ou dans certaines contrées, ils mesuraient plus d’un mètre quatre-vingt-cinq quand tout allait bien. Ils rapetissaient quand il faisait très froid ou qu’il y avait des disettes. Certaines peuplades, les Bishnoïs  en Inde pour ne pas les citer, au contraire des autres, défendaient une agriculture raisonnable, connaissaient la valeur des arbres et se laissaient tuer quand les prédateurs venaient pour exploiter leurs forêts, replantant inlassablement pour lutter contre l’érosion. Ailleurs, certaines terres étaient tellement fertiles (la terra negra du Brésil) qu’elle fut pillée.
On découvre comment la bande de terre, en reliant les deux Amérique, a entraîné la période glaciaire et comment s’est adaptée notre race. On apprend par ailleurs que dans une région glacée, un peuple vivait nu et se baignait pour pêcher dans de l’eau à 3 degrés simplement enduit de graisse de phoque mais que tous sont morts car on les a vêtus et les hardes, porteuses de bestioles et de microbes auxquels ils n’étaient pas familiers, les ont tués. Ailleurs aussi, il y a 13 000 ans, nos ancêtres ont altéré la génétique du blé pour en récolter plus : les premiers OGM…
Je raconte mal mais c’est écrit de façon attrayante, un travail énorme rappelant les théories en cours, les légendes populaires, les résultats des recherches mondiales. On a l’impression que tout ce qu’il est important de connaître est dans ces 500 pages.
Ce livre est dense, sans aucun remplissage, tout est à surligneur tellement tout est important et même si l’on connaît la fin, même si l’on sait que nos pouvoirs sont encore plus pointus pour contrôler l’infiniment grand comme l’infiniment petit, que sur certains points on ne pourra plus faire machine arrière, ça reste troublant. Comme par exemple d’apprendre qu’à force d’avoir tripoté le gêne des vaches, on est capable d’en créer une dont le pis serait exactement à la taille de la trayeuse idéale !
Ce livre publié il y a deux ans, écrit que l’homme a réussi à vaincre des tas de calamités, dont les pandémies ! Les pandémies ! Eh bien non, rien n’est moins sûr. L’éruption spectaculaire du volcan Tambora en Indonésie projeta dans l’atmosphère des aérosols corrosifs qui modifièrent le climat planétaire pendant trois ans et rien n’aurait pu le laisser prévoir. Comme quoi, il reste encore beaucoup de surprises dans ce bas-monde.
Le fait est que l’homme a créé des millions de substances chimiques que l’ont retrouve dans tous les organismes terrestres, même les plus lointains, même les plus sauvages, qui constituent de dangereux perturbateurs endocriniens. Les hommes se féminisent, se transforment doucement et alors que c’est connu et avéré, on continue. Il y a certes, de bons humains qui tentent d’alerter, de remédier à l’accélération de la surproduction / surconsommation mais ils ne sont pas assez forts pour lutter contre les lobbies, l’attraction du pouvoir et de la richesse matérielle. Alors ? Alors on en est là. Qu’est-ce qu’on fait, après la grande leçon du Covid ? On relance la bagnole et on soutient les industries les plus polluantes… Arghhhhh
A LIRE ABSOLUMENT !

Cataclysmes ou une  histoire environnementale de l’humanité de Laurent Testot. 2018, à la petite Bibliothèque Payot. 522 pages, 11 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #499

06/06/2020 Comments off

La semaine écoulée n’est pas la plus drôle du monde et qui a encore envie de déconner ? Hé bien quelques-un.e.s d’entre vous qui savent pimenter l’actu d’un poil de sourire, d’un grain de marrade. Mourrons donc de rire avant que de se faire stranguler, emballons-nous malgré la mort du roi de paquetage, décovidons joyeusement nos verres en terrasse, détrumpons nos candidats avant les municipales et étirons le plus possible nos commissures de police. Je vous signale que la semaine prochaine j’organiserai un bal public avec mousse pour les 500èmes Fessebouqueries. Vu que j’inviterai quelques têtes de turcs, de nœud, ou à claques style Frigide Boutin ou le couple des Balkans, je vous prie de vous munir de votre boîte à gifles. Cerise, la meilleure saillie recevra son pesant de caca chouette. Bon week-end à vous, my sweet friends !
- JB : C’est le jour où jamais pour envoyer des mails avec une pièce jointe et indiquer « veuillez trouver 6 juin ». Et ainsi répandre la joie et la bonne humeur sur les internets.
- JB : Je sens qu’après cette guerre contre le COVID, nous allons entrer dans la période faste des 30 glaireuses.
- DC : La mort de Christo ne m’emballe pas du tout.
- PdJ : Rien ne se perd, tout se transforme. Quelqu’un sait en quoi se sont transformées mes chaussettes avec des perroquets ?
- CV : Dites, les journalistes, vous serait-il possible d’éviter l’expression « interpellation musclée », notamment en cas d’homicide ? En vous r’merciant.
- AR : J‘espère que mes voisins du dessous qui ont écouté du rap allemand de merde jusqu’à 4h cette nuit ont su apprécier Led Zeppelin à fond ce matin à partir de 5h30…
- CEMT : En fait, le problème n’est plus de savoir si Trump sera réélu Président des Etats-Unis en novembre mais de savoir si les Etats-Unis existeront encore en novembre.
- SF : Une prime de l’État pour l’achat d’un gros SUV 3008 Peugeot. Décidément, je ne comprendrai jamais rien à l’écologie
- PI : J’ai désinstallé STOPCOVID de mon téléphone, ça te gâche les apéros entre potes, t’es sans arrêt dérangé avec des alertes.
- HT : Un peu partout, LREM rejoint la droite pure. Les masques tombent enfin…
- AR : L’inventeur de l’ouverture des paquets de café sous vide, cette personne hautement perverse et probablement sexuellement frustrée…
- AS : Quand on se dispute, ma femme me dit qu’elle n’a pas besoin de moi. Alors, je vais dans la cuisine resserrer les couvercles des bocaux.
- LO : Bon, le retour à la cantine n’a pas été de tout repos. Tu crois te désinfecter au gel hydroalcoolique, tu finis avec les mains pleines de mayonnaise.
- OB : Faudrait peut-être expliquer à Bigard, Hanouna et Afida Turner qu’on n’entre pas dans une élection comme on entre dans un bar et que commander la France c’est un peu plus compliqué que commander une tournée de Ricard.
- CC : Mon léger somnambulisme m’a poussée cette nuit à emporter mon oreiller dans la salle de bains : si au moins mon sommeil détraqué me faisait faire la vaisselle ou ranger la bibliothèque, mais non, il est juste en mode « viens on va dormir à côté des brosses à dents »
- BR : Post covidum animal triste
- MK : Collomb est un saint homme qui se sacrifie pour que la gauche écolo gagne Lyon.
- CC : Moi les mecs qui préconisent de baisser les salaires voire de virer des gens pour relancer l’économie, je pense qu’ils ont autant d’aptitude à diriger une entreprise que moi de danser le French Cancan sans finir aux urgences.
- NP : Finalement il va l’avoir son mur, Trump. Simplement il ne sera pas entre les USA et le Mexique mais entre lui et le reste des USA.
- PI : Bizarre de prononcer le t de « soit » alors qu’on ne le fait pas quand on dit « comme il se doit ».
- PB : C’est marrant, cette histoire de genoux à terre, je vois mal la police ou la gendarmerie faire ça chez nous. Probablement rien à se reprocher. Ou l’arthrose?
- IS : Défendons la langue française, ne dites plus « lobbying », dites « corruption légalisée »
- LC : Peut être un défilé de gilets jaunes, d’estropiés par LBD et de soignants pour le 14 juillet, hein ? Je dis ça…
- AR : Bonjour, vous étiez chez vous mais on s’en fout, on ne sonne jamais. Votre paquet a été déposé dans un « paketshop » à 17 km de chez vous. Ce magasin est ouvert les années bissextiles pendant une éclipse totale de lune avec Mercure en phase rétrograde. Voilà, bisous. Votre DHL
- CEMT : Même si George Floyd avait eu la peste bubonique, s’asseoir sur le cou des gens est rarement un moyen de les guérir.
- ST : « Je ne me souviens pas avoir jamais vu un homme noir ministre» dit V. Despentes. Leopold seda Senghor, Felix Houphouët Boigny, Gaston Monnerville, Kofi Yamgnane, Léon Bertrand, Marie-Luce Penchard, Christiane Taubira, Laura Flessel, Rama Yade et d’autres apprécieront cette amnésie.
- CC : Franchement les bo-bun, les mecs ils peuvent verser la poubelle déchets verts dans des vermicelles et arroser le tout avec de la tisane au soja, ça reste super bon.
- CEMT : « Marine Le Pen va rendre hommage au général de Gaulle. » En arrêtant sa carrière politique ?
- SA : Mise en place d’un numéro vert pour venir en aide aux daltoniens : « Pour l’instant c’est très calme » déclare l’opérateur.
- RT : La vie de plein de salariés sous Macron dans les mois qui viennent : en septembre, baisse du salaire. Deux mois après, vu qu’il n’y aura aucune consommation avec une politique pareille, ta boîte coule et t’es viré. C’est là que la réforme de l’assurance chômage sera prête,
- PdJ : 6 juin 2020, on attend toujours un débarquement d’intelligence dans le cerveau de Donald.
- ES : ALERTE INFO : Sibeth N’Daye est d’accord pour la réouverture des plages, à condition de changer l’eau à chaque fois.
- PP : Lundi : Chaleur, cuisson du cul en bikini au bord de l’eau, chapeau, boisson rafraîchissante. Vendredi : Ça caille sa mère, bain chaud, chaussettes en pilou, gilet polaire et lait chaud. Y’a pas à tortiller du cul pour chier droit, « nos régions ont du talent ».
- PR : Bon. D’abord on inonde la bourse et la finance avec de l’argent magique. Ensuite, on incite les gens à consommer bêtement. Et finalement, on fait pression pour baisser les salaires. Comment dire les choses ? Comment gérer la contradiction ?
- CC : J’ai une de ces gueules de bois, j’ai l’impression d’être un personnage de michel houellebecq.

RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site et mon blog. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

J’aime Coline Serreau

01/06/2020 Comments off

Je l’ai beaucoup aimée lorsque j’ai vu son formidable film écolo « solutions locales pour un désordre global » plus que d’actualité. Et je l’aime chaque été lorsque je vais écouter sa magnifique chorale, qu’elle dirige dans les petites églises de la Drôme provençale ou du Vaucluse, mélangeant poignant et humour. Et puis pour son énergie et ses multiples facettes. Cette fois, c’est pour ce livre #colineserreau, atypique et bizarroïde comme sa trajectoire.
Sur 16 pages, elle raconte #Barrett et Bernoulli, une fantastique mais hyper tragique histoire d’amour, impensable tellement c’est triste, à l’origine de la naissance d’une de ses aïeules. Puis ensuite, vient #Mathieu Monnier, encore une drôle d’histoire d’un amour plus fort que tout, qui finit bien. Un de ses aïeux. Et quelques autres histoires hashtaguées de ceux qui l’ont précédée et fait d’elle ce qu’elle est. De très beaux récits.
Ensuite, Coline nous livre des Textes à l’envers, des saynètes sous forme de pièces (elle a beaucoup fait pour le théâtre) avec, quelque part, des enjeux qui lui tiennent à cœur comme la domination masculine. Elle insère, pour mon plus grand plaisir, la fameuse, l’hénaurme,  scène de son film la Crise, (à voir ou revoir ici) en hommage à Maria Pacôme qui va quitter mari et grands enfants pour une histoire de cul. Vous vous souvenez ? « Mais bien sûr que ça m’intéresse de m’envoyer en l’air… Ça t’intéresse pas, toi ? Et quand bien même ce ne serait qu’une belle histoire de cul, j’ai pas le droit d’en avoir, des histoires de cul, moi ? Mais bon sang, comment vous croyez que vous êtes venus sur cette  terre tous les deux ? Vous croyez que je vous ai faits avec les oreilles ? Je vous ai faits avec mon cul mes petits loups ! Même qu’à l’époque c’était drôlement chouette le cul avec votre père, et puis voilà, maintenant il ne se passe plus rien entre nous, alors ça ne vous fait peut-être pas plaisir de l’entendre mais votre mère, elle a un cul, et qui fonctionne très bien, mieux que jamais même. Et puis il y a une chose que vous ne voulez pas entendre, c’est que je suis amoureuse, je suis heureuse, je nage dans le bonheur… »
La troisième partie concerne Quelques pensées, forcément très intéressante car elle possède une vaste érudition, sur Freud, sur Bach, sur le trapèze qu’elle a longuement pratiqué dans le cadre d’un cirque, sur Moïse, Rembrandt…
Tout cela forme un ouvrage non pas hétéroclite puisque tout la concerne, mais parcellaire sur cette femme engagée, musicienne, artiste, réalisatrice et pas que… Il suffit de jeter un œil sur sa biographie, à la fin, pour comprendre que si elle n’a eu que cinq minutes de temps mort dans sa vie, on se demande bien où elle a pu les caser !

#Colineserreau par Coline Serreau, 2019 chez Actes Sud. 208 pages avec plein de photos. 29 €.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins