Accueil > Fessebouqueries > Les Fessebouqueries #488

Les Fessebouqueries #488

21/03/2020

Cette première semaine de cons finement mis en place dans leur petite boîte qui fait suite à une obligation d’urner civiquement dans la fente à voix, nous impose LE sujet qui, hélas, va tourner en boucle et se mordre la queue sans égard pour lui même ni pour vous qui allez vous taper des Fessebouqueries plus longues qu’un jour sans collègues de bureau pénibles, machine à café sans sucre, lèche-vitrine enrichissante, ballade décoiffante, drague respectueuse, apéro sans modération …. C’est là qu’on voit que, si l’humain est un personnage social, ce n’est nullement un personnage familial ni voisinal. C’est là qu’on voit aussi … pas grand chose car circulez pas, y a rien à voir. Le dernier post de cette rubrique qui nous faisait encore rêver hier est devenu un cauchemar. Bon week-end malgré tout avec énormes mercis à tous ceux qui bossent pour nous tousse !

- TG : Est-ce que les mecs qui sont en train de vider les supermarchés sont les mêmes qui viennent mettre leurs serviettes à 6h du mat sur les transats des piscines en été ?
- CC : Les animaux ne sont pas porteurs. Dans un souci sanitaire, il vaut mieux se taper la chèvre du voisin que d’embrasser sa femme. C’est formidable.
- PE : Bon, en hommage à nos amis italiens, je me suis mis à ma fenêtre pour chanter moi aussi. J’ai récolté deux « Ta gueule! », des pleurs de bébé, et « Hé, Johnny, je te rappelle que t’es mort !!! »…
- DA : ALLONS ENFANTS DE LA PÂTES RIIIIIIZ
- XY : Les gens : « Les migrants qui fuient leur pays en guerre c’est vraiment des lâches. Ils feraient mieux de rester chez eux pour résister et aider leurs compatriotes dans le malheur ».  Les mêmes gens après 3 jours de coronavirus : « LÂCHE CE PQ SALOPE OU JE TE BUTE ! »
- CC : J’ai rêvé que je glissais une feuille de pq dans l’urne.
- JM : Attention ! Des groupes d’individus (roumains en camionnettes blanches) profitent de l’absence des gens qui ne respectent pas le confinement pour s’introduire chez eux et voler leurs pâtes et leurs rouleaux de PQ. Vous êtes prévenus. Partagez un max !
- RR : ON VA PAS ÊTRE BIEN LÀ SANS LES BANLIEUSARDS, LES PROVINCIAUX ET LES TOURISTES, ENTRE NOUS LES VRAIS PARISIENS NEURASTHÉNIQUES ??!!
- NP : Nos grands parents avaient le Général de Gaulle réfugié à Londres. Nous on a Gérard Miller réfugié en Ardèche… Monde de merde.
- FB : Bon, maintenant que l’État a fait sa déclaration d’amour aux soignants, on pourrait avoir des masques et des solutions hydro-alcooliques ?
- PI : Je me lève. Ma fille est en train de faire des cookies, elle se retourne vers moi et me fait « c’est la survie papa, et la survie ça commence par des cookies ».
- PU : Tous les lundis, vous pleurez pour pas aller bosser et aujourd’hui vous allez pleurer parce que vous pouvez pas y aller …..Posez-vous les vraies questions, vous seriez pas un peu chiants en fait ?
- ME : Donc moi, je me prive de ma famille, de mes proches, parce que je bosse en réa, pour que quand je sors en voiture, je voie quoi?? Que vous êtes tous dans les rues ? En train de vous balader, vos enfants en train de faire de la trottinettes? Mais vous vous foutez de la gueule de qui ?
- TW : Suite à la fermeture de tout ce qui est non-indispensable au fonctionnement du pays, je vous annonce que j’ai décidé de fermer ma gueule.
- GD : Si on m’avait dit que je devrais me signer un jour un mot pour m’autoriser à sortir de chez moi, j’aurais vu flou, j’avoue.
- CC : Détail comique dans Le Parisien 94 « dans les cités, même les dealers prennent des précautions, tu poses l’argent par terre et ils te jettent le shit »
- XY : Nos dirigeants ne sont pas très psychologues non plus. Connaissant les Français, pour lutter contre la propagation du COVID_19, il suffisait de les obliger à se rassembler dans les lieux publics et de faire des activités culturelles pour qu’il n’y ait plus un chat dans les rues.
- CC : On a fermé les écoles, les collèges, les lycées, les universités, les bars, les restaurants, les commerces MAIS PAS LA GUEULE DE NADINE MORANO !
- GB : Moins d’humains qui turbinent, qui polluent par leur présence tous les beaux endroits, moins de déchets crachés, moins de destruction de la nature… ce sont les premières vacances pour la planète depuis le début de l’ère industrielle. Repose toi bien mémère… profite.
- PA : A vrai dire, on ne s’ennuie pas trop à la maison, mais il est étrange que dans un paquet de riz d’un kg il y a 7759 grains et dans un autre du même poids et de même marque il y a 7789. Bizarre !
- PR : J’ai vu beaucoup de jeux de mot sur le nom qui sera donné à la génération issue du baby boom dû au Coronavirus. Pour le moment mon cœur balance entre « the coronials » et « the quaranteens ».
- PE : Aujourd’hui j’ai repassé uniquement le haut de ma chemise. Pile poil ce qui rentre dans le cadre de la webcam.
- HD : Drôles de gens, les Français qui couinent qu’ils n’ont plus un rond le 15 du mois alors qu’ils font les courses pour 6 mois !
- MK : On peut promener son chien. Le soir, à Paris, ils lâchent leur berger Lallement.
- CK : En raison du Covid 19, j’ai décidé de reporter ma date d’anniversaire, prévue lundi prochain. Grapiller quelques mois de jeunesse me semble un acte nécessaire, et judicieux.
- CC : J’ai hâte d’avoir mes règles, histoire qu’il se passe un truc. Peut-être même qu’elles ne vont pas arriver le jour prévu, quelle aventure nom de dieu.
- NBF : Question, le bac à ordures se situe à cent mètres de chez moi, dois-je avoir une attestation pour m’y rendre ?
- MK : Et puis avouez quand même qu’entendre la droite parler de nationalisations d’entreprises c’est … un peu comme le dépôt de chantilly sur un Irish coffee. Ça se savoure ..
-  AO : Oui, tout ce que vous lisez sur l’Institut Pasteur aujourd’hui est vrai. Nous avons créé le COVID-19. Nous sommes également responsables des G-Squad, des opercules de CD qui sont très durs à défaire, du caractère tranchant des enveloppes et de la tartine de beurre qui tombe toujours du mauvais côté le matin quand tu es à moitié réveillé. 
Par contre, Cyril Hanouna, c’est pas nous.
- CEMT : —  Et vous avez une attestation pour courir, monsieur Sarkozy ? — Non mais vous mettrez ça sur ma note.
- MK : Affaire Buzyn : dire que, pour remplacer Griveaux, ils ont pris une branleuse…
- GP : Je me fais une attestation pour aller chercher de l’encre pour l’imprimante pour imprimer mes attestations
- PR : L’Eurovision est annulé. La science progresse…
- JPT : Quand on applaudit les soignants à 20 heures dans un hameau de 8 personnes, je ne vous cache pas qu’on a l’air un peu con.
- PE : —  Papa, pourquoi il y a des supporters à 20h sur les balcons? —  C’est pour supporter le corps médical.  —  Ils jouent contre qui?  —  Le Coronavirus.  —  Ils vont gagner??  —  Uniquement si on joue à domicile.
- MPM : Hier, j’ai appris que mon père était admis en urgences. 80 ans. Il a un coronavirus et des facteurs de comorbidités. Son état a empiré. Il ne sera pas réanimé mais sédaté et sous morphine. Il va partir sereinement et sans souffrir. Je ne suis pas là pour vous faire pleurer.
- PI : Ma fille qui me dit qu’elle est inquiète pour les chats qui sortent, je lui dis que les animaux ne sont pas concernés par ce coronavirus, elle me répond ET LE PANGOLIN C’EST QUOI UN MEUBLE ? Je n’ai pas su quoi répondre.
- MM : Mon voisin vient de gueuler tellement fort sur ses enfants que, du coup, moi aussi je range ma chambre.
- DM : Passer ses journées chez soi. Travailler, lire, glander, regarder des films. Picoler. Bouffer des chips. Aller sur Tweeter. Vous savez tous maintenant ce à quoi ressemble la vie d’un scénariste.
- NP : « Vérifier que l’enfant joue seul dans la cour » is the new « Vérifier que l’enfant n’est pas en train de tondre le chat avec la tondeuse à barbe de papa »
- PA : J’ai nettoyé ma télé avec du gel désinfectant, j’ai perdu BFMTV et C News.
- KC : Pour s’occuper pendant le confinement, ma voisine du dessus a décidé de faire des aller-retour avec des talons. Je ne vais pas tarder à monter pour lui lancer un objet contondant à la gueule, à un mètre bien sûr.
- OB : Après « Faut-il séparer l’homme de l’artiste ? », je propose : « Faut-il séparer le parent de l’enseignant avant qu’il pète un câble ? »
- GD : Il fait un temps radieux à rester enfermé chez soi.
- TC : Une amie pharmacienne nous a confié que les ventes de capotes ont dépassé les ventes de gel hydro-alcoolique et de Doliprane. Y aura ni divorce, ni baby-boom les mecs !
- TA : J’ai bien peur que mon conjoint ne survive pas à cette tragique épidémie de coronavirus. Il est en pleine forme, par contre il sifflote pendant qu’il travaille et je pense lui mettre un coup de chaise sur la nuque d’ici demain.
- LC : Confinement jour 3, les punitions évoluent, mes enfants sont actuellement en train de recopier l’attestation de déplacement dérogatoire en trois exemplaires.
- CEMT : Finalement, c’est Benjamin Griveaux qui a gagné, on peut maintenant faire un Central Park à la française n’importe où dans Paris.
- GD : Je me suis fait une petite liste de rêves accessibles : descendre la poubelle, saluer un voisin lointain qui arrose ses plantes, entrapercevoir la rue vide entre les échafaudages du ravalement, battre mon record de toupie…
- OVH : Une pensée pour Benjamin Griveaux, confiné avec sa femme et ses enfants après une grave crise conjugale.
- PE : [APPEL À TÉMOIGNAGE] Mère juive et confinement : racontez-nous.
- NP : Alors les parents ? C’est bon ? Vous avez compris que votre enfant n’est pas un petit génie surdoué qui s’ennuie en classe parce qu’il est en avance pour son âge mais juste un petit con chiant ?
- TC : Il va de soi que c’est parce que j’ai le plus grand respect pour le corps médical, que je vais pas encombrer les urgences en allant coller sa tondeuse dans le rectum de ce fdp de voisin qui tond pendant que je bosse !!!
- JH : Jour 4. Ma soeur : « T’es communiste mais tu bois du coca ? » Le confinement va être très très long.
- NP : Si montrer aux gens des images des malades à l’hôpital ne suffit pas à leur faire comprendre les risques qu’ils courent en sortant de chez eux, alors il faut aller plus loin : il faut carrément leur montrer des photos des plateaux repas de l’hôpital.
- JT : Confinement avec ma femme et mes gosses, jour 8: Je commence à penser qu’il faut dissocier l’homme de l’artiste concernant Xavier Dupont de Ligonnès.
- PI : Ma fille est effondrée, genre littéralement, elle est au sol là, elle a posé une question à une prof elle a terminé son mail par « bisous ».
- OM : Je viens de tomber par hasard sur Koh Lanta. C’est complètement hallucinant ces gens qui survivent sans avoir 6 mois de stock de PQ devant eux !
- NP : À force de fouiller partout pour trouver des masques, les mecs vont finir par retrouver Dupont De Ligonnès et le coffre fort de Benalla..
- ?? : Ça me rassure un peu de voir qu’à jour +3 la moitié de ceux qui comptaient profiter du confinement pour apprendre à jouer de la harpe et à parler hébreu, en robe en soie, sont en train de manger des biscottes au ketchup devant Friends, en slip.
- DA : Confinement total jour 5, je ne prends même plus la peine de m’habiller mais par acquis de conscience , j’ai quand même enfilé un gin.
- PE : Applaudir aux fenêtres à 20 h, on va pas se mentir, c’est juste un alibi pour repérer dans le voisinage immédiat, qui on peut espérer pécho après la fin du virus.
- TC : Ahhh enfin le week end ! On va pouvoir rester tranquille à la maison…

RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site et mon blog. Merci d’avance.
Et pardon pour ceux dont j’ai perdu les initiales…


Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.