Accueil > Fessebouqueries > Les Fessebouqueries #476

Les Fessebouqueries #476

28/12/2019

Alors oui, cette semaine dégouline, cette semaine ruisselle, cette semaine suinte, cette semaine sue, cette semaine exsude, cette semaine dégoutte. Et nous sommes grave dégoûtés. Comment ? Quoi ? Elisabeth Borne a pris l’avion et des vacances ? Comment ? Quoi ? Encore des grèves tout partout ! Comment ? Quoi ? Encore ces histoires de retraite ! Comment ? Quoi ? Heu… Mais oui, bien sûr, Pivot qui confond moralité et légalité, littérature et égrillarditude ! Comment ? Quoi ? Ben oui, le grand pédo de la fin d’année est démasqué, enfin non, il ne portait même pas de masque, il allait et venait en toute couillétude, couvé des yeux par ses pairs (j’allais écrire ses paires !), nan mais vraiment, quand c’est de l’art, c’est souvent du cochon, madame Ronchon. Sur ce, bonnes fêtes, bon vœux, bons vieux aussi, ne les oublions pas, et à deux mille vins, chères pompettes et goguettes, chers ivrognes et poivrots…
- RR : Mon Koh-Lanta du jour : Partir du 20ème et arriver en moins de 4 heures et 30 kilomètres au Bon Marché. On a les luttes qu’on peut
- OVH : Pour le dîner de Noël, mon mari avait acheté des oeufs de lump. Il vient de monter se coucher. Il est 21h53.
- OM : Concernant Matzneff, il me semble, qu’en son temps, il aurait surtout fallu séparer l’homme de sa bite.
- SD : JE DÉCLARE SOLENNELLEMENT QUE JE RENONCE À LA RETRAITE QUE JE N’AURAIS PAS TOUCHÉE DE TOUTE FAÇON.
- HS : Environnement. Le réchauffement climatique serait la cause principale de la disparition du second degré sur les réseaux sociaux.
- JC : On ne « convoque » pas une femme aussi admirable que Ségolène, on l’invite à un moment de convoquitude.
- GD : Mais dites moi, les autocars jupitériens n’étaient ils pas censés faire s’ébrouer ce pays dans des champs fleuris de bonheur capitaliste et d’allégresse circulatoire, sonnant le glas de ce vil cheval de fer incapable de répondre à tant de modernité échevelée ?
- OM : Et puis vous critiquez Elizabeth Borne parce qu’elle a pris l’avion mais dites vous bien que si il n’y avait pas eu cette grève, elle se serait rendue à Marrakech en RER…
- NP : Quand mon beau-père met tout le monde dehors de chez lui à 22h30 le soir de Noël parce que « c’est bien gentil tout ça mais je me suis levé tôt moi ce matin. »
- RP : A la rédaction de France Culture, si tu manifestes trop de joie pendant les fêtes, on te signale à la DRH puis on t’inscrit au fichier des personnes radicalisées.
- PA : Qu’est-ce qui arrive quand tu lances une gousse d’ail contre un mur ? Le retour du jet d’ail.
- LC : Je dis pas que je suis célibataire depuis trop longtemps, je dis juste que ce qui se rapproche le plus d’une expérience SM dans ma vie actuelle c’est de démêler les guirlandes lumineuses.
- CC : Pour celles et ceux qui ont passé cette soirée en repas familial, vous étiez dans quelle team ? Celle du « t’as besoin d’aide, tu veux que je fasse quelque chose ? » assis à table ou celle du « non tout va bien commencez sans moi ça va refroidir » debout dans la cuisine ?
- RR : « OUAIS BEN MOI J’PEUX FAIRE PAREIL C’EST NUL !! » Ginette… tout ce qu’on te demande c’est de ne pas hurler dans un musée, d’aller chez Casto acheter de la peinture pour repeindre ton garage et me laisser peinarde admirer Soulages…
- VA : Faute de train, les enfants sont partis en Colissimo, numéro de suivi: 6Q01929938642 Merci à la Poste qui fait le job, contrairement à la SNCF
- CC : —  Qu’est-ce qui vous a le plus blessé dans la vie ?  — Le couteau à huîtres.
- DA : Mes parents m’interdisent de vapoter chez eux parce que « ça laisse des particules en suspension qu’on a pas envie de respirer ici ». Sinon mon père a tué les chiottes au Air Wick, ma mère s’est aspergée 15mn de laque L’Oréal Elnett & une bougie parfumée trône au salon. Champions.
- TC : Je viens de déballer une poupée pour ma fille. Je pense que si on laissait les ingénieurs qui créent les attaches dans les boites de jouets faire les ceintures de sécurité des voitures y aurait plus aucun mort dans les collisions.
- CC : Un truc qu’il faut reconnaître à Macron, c’est qu’à la moitié de son mandat, il a appliqué la moitié de son programme : « ni de gauche »
- NP : Vous gueulez tous contre Elizabeth Borne qui est partie fêter Noël à Marrakech, mais ce n’est pas du tout de sa faute mais de celle des grévistes : au départ elle devait aller à Vesoul; mais elle a du changer de plan à la dernière minute quand son train a été annulé.
- CV : Municipales 2020 : afin de ne pas être en reste, après le désormais célèbre « Bezons de toutes nos forces » de la candidate LREM, le candidat R-Haine de Bezons a dévoilé son slogan. « Bezons. Comme des bêtes ». D’après nos renseignements, la société Marc Dorcel aurait installé ses nouveaux bureaux dans cette riante bourgade du Val d’Oise.
- AD :  — Tu fais pas grève ?!?  — Euh…non  — Vendu ! Mercenaire ! On sait où se trouve ta famille, tu vas morfler !  — Vous êtes de Daech ?  — Non CGT, pourquoi ?!?
- HT : Rappelons qu’à l’époque, chez les notaires et les curés, ça enculait allègrement du môme dans la discrétion et l’élégance, en servant la messe et en prenant le thé chez madame la baronne. Le certain milieu a bon dos.
-  MM : J’ai du mal à croire qu’il y a seulement 30 ans on plaçait la littérature avant la dénonciation de viols sur mineurs.
- BD : Bah , désolé d’être direct Mr Pivot , mais cela arrive à tout le monde de dire ou de faire de la merde. Le tout est de l’assumer , même trente ans après… La on parle de pédophilie , pas d’un quelconque vol de bonbons à l’épicerie du coin.
- GA : Nostalgie … Ah, la belle époque où les vieux schnoques pouvaient se taper de la chair fraîche sans risquer la taule…. genre des p’tites suédoises beaucoup plus marrantes que Greta Thunberg, n’est-ce pas, M. Pivot ?
- RT : Une erreur s’est glissée dans votre tweet, monsieur Pivot. On y lit « morale » au lieu de « pédophilie ». Merci de corriger.
- GA : Et pensez vous que c’est un recul littéraire ? Votre phrase le laisse penser. Et dans le même temps vs expulsiez Bukowoski. Je préfère un alcoolo à un pédophile, excusez moi.
- NP : Un argument de plus contre le départ à la retraite à l’âge Pivot : à cet âge là on n’a plus toute sa tête.
- BL : Dans les années 70 et 80, on pouvait donc se vanter de sodomiser des enfants de 13 ans sans que cela choquât Maître Pivot.
- DT : Ségolène Royal mise en cause dans son poste d’ambassadrice de la France en Arctique. Elle va devoir changer son fusil des Pôles…
- CC : Des parents formidables , des amis en or et un boulot de rêve : en plus de cela, je vais perdre deux kilos PENDANT les fêtes grâce à un cadeau inattendu, la gastro. J’espère que vous avez bien les boules.
- OVH :  Pierre Soulages 100 ans. Le noir conserve.
- FC : On rappelle aux gens qui donnent leur avis sur Matzneff, Cohn Bendit, Polanski (j’en passe et des plus vieux) que Brigitte 39 ans a flashé sur Emmanuel 15 ans. Ou c’est pas la peine ?
- RR : Si ça se trouve, à l’époque d’Emile Louis, le respect du code de la route passait avant la morale.
- OM : Pour moi l’affaire Matzneff sera vraiment terminée quand on aura condamné Matzneff, ses éditeurs, Bernard Pivot, les critiques littéraires, les journalistes, les libraires et tous ceux qui sont nés avant décembre 2019.
- CU : Et du côté de Barbarin ? Toujours pas de tweet de soutien à Matzneff ?
- CC : Affaire matzneff : si vous le voyez en train de jouer de l’accordéon, laissez-le tranquille, ce n’est pas Matzneff mais Giscard.

Et pour finir en souriant, ce poste pétillant qui ne sera pas anonymisé :
- Philippe Croizon : Ceux qui disent « le pauvre il n’a pas de bras » n’oubliez pas que je n’ai pas monté de meuble Ikea depuis 1997.


FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.