Accueil > Fessebouqueries > Les Fessebouqueries #427

Les Fessebouqueries #427

19/01/2019

Ils sont venus ils sont tous là lorsqu’ils ont entendu ce cri : elle va mourir la démocr… Ah, non, je recommence. Ils sont venus ils sont tous là lorsqu’ils ont entendu ce cri : Guéant condamné à un an de pri… Flûte, ça ne rime pas ! Ils sont venus ils sont tous là lorsqu’ils ont entendu ce cri : Benalla accusé de … Soral condamné à … Ghosn emprisonn… Mais pourquoi veux-je absolument chanter cette ritournelle ? Bah parce qu’ils sont venus, ils sont tous là, où ils y viendront dans les deux mois, à la grand-messe, nos maires, nos pairs, nos zélus, nos ceinturés de tricots-l’or, tous ceux qui n’avaient jamais imaginé le goût authentique, le moelleux, la saveur unique du Président.


- ES : Lancement du Grand Débat National en terres normandes : Macron invente la péquenocratie.
- GD : Nous vivons quand même une période totalement dingue où un dirigeant politique répond à des questions qu’on lui pose.
- JPT : Dans ce pays de merde où l’Etat ne songe qu’à dézinguer le service public afin de distribuer des dividendes au capital, j’ai dû payer 1 euro pour faire le trajet Clermont-Ferrand-Alès, soit 255 kilomètres. De qui se moque-t-on ? Qui peut encore s’offrir pareille fantaisie ?
- JB : « Je suis en train de lire le prix Goncourt, ça m’a l’air super ».
 Heeeeey, c’était ma première critique littéraire, je me sens un peu comme Pénélope Fillon après des heures de boulot.
- MK : Quand Jupiter nous montre le bonheur, le pauvre regarde son doigt d’honneur.
- MK : Chouette, Claude Guéant définitivement condamné à 1 an de prison. Beurk, il ira pas ! Vous avez déjà vu un ministre en prison, vous ? Ah, s’il avait volé une pomme dans la poubelle d’un hypermarché…
- OM : Claude Guéant avec sa condamnation à de la prison ferme, c’est un peu le mec qui se dévoue à entrer dans l’eau en premier pour dire à ses potes si elle est bonne.
- GB : Le grand débat: tu veux un yaourt à la fraise ou à la myrtille ? — je veux pas de yaourt —  c’est pas la question. Alors lequel ? — aucun des deux je ne veux pas de yaourt! — refus de débat ? Faciste !
- BP : Ce qui est spectaculaire dans le Grand Débat, c’est que le prof, debout, paraît être le fils des vieux étudiants moustachus ceints d’une écharpe tricolore, assis autour de lui.
- EC : Quand la Sacem a la gentillesse de t’inviter à une journée de formation avec Yves Duteil. 
a) tu as vieilli
. b) tu fais vraiment de la merde
. c) les deux
- BP : Il est possible que les gilets jaunes attirent chaque samedi une nouvelle clientèle de touristes, en particulier chinois, saoudiens ou turcs qui viennent assister en France à ce qui est interdit et invisible dans leurs pays.
- GB : Heu le grand débat je sais pas où je dois aller pour discuter ni avec qui, mais si j’ai bien compris, c’est Macron et les maires qui discutent c’est ça ? Ils disent de quoi ils ont besoin et Macron leur explique comment s’en passer, c’est cette vieille blague le débat ?
- GD : Avec tout ça, on en oublierait presque de se moquer encore de Laurent Wauquiez.
- AB : Pauvre B. Griveaux, qui rame avec 7900 € nets/mois. Ouvrons une cagnotte pour lui permettre de devenir propriétaire à Paris et de se payer une voiture. Je verse 1 euro et un bouton de chemise (nacré)
- GD : Toujours admiratif des gens qui imaginent des parfums d’intérieur comme « figuier tardif » ou « rosée du matin sur bergamotier vigoureux ».
- PI : Le mec au boulot, à la présentation de la nouvelle collègue, il me sort « hey je me suis jamais tapé une rousse ». Je lui ai répondu « cool ! Aussi bien, elle s’est jamais tapée un beauf », je suis pas sûr qu’il me reparle.
- NP : Sachant qu’il est normalement interdit de viser la tête, soit les policiers visent très mal, soit au contraire ils visent très bien. Mais je dis ça…
- ACD : Je ne dis pas que tu as trop bu, je dis juste que ce gentil gilet jaune à qui tu parles depuis une heure est en fait une boîte postale.
- GD : Comme j’aime ce pays où des ministres se plaignant de toucher 7900 € nets demandent à ceux qui en touchent 1000 d’arrêter de se plaindre.
- AB : En garde à vue, Alexandre Benalla aurait produit une lettre à en-tête de l’Élysée qui prouverait qu’il était chambellan chargé de l’organisation de la Galette Des Rois. Parmi les fèves, un phone crypté, un pistolet à eau et des passeports. Il aurait aussi gardé les couronnes.
- AR : Dites, arrêtez moi si je me trompe, mais depuis deux mois que Carlos Ghosn est en prison les usines Renault continuent de tourner, non ? Du coup (sans vouloir offenser personne) est-ce que les ouvriers ne seraient pas plus utiles que les patrons?
- GD : Tout se passe bien avec ce débat-national-crucial-révolutionnaire-mais-qui-ne-changera-de-toute-façon-rien-au-cap-libéral-seul-horizon-possible ?
- OM : En 1 mois Macron nous aura parlé à la télé, fait passer une lettre sur les réseaux sociaux, envoyé cette même lettre par courrier, et aura rencontré nos maires… La prochaine étape c’est quoi ? Une rencontre dans le noir avec palpations ?
- PI : Le bilan de la journée est plutôt bon. J’ai bien mangé. J’ai bien bossé. Je n’ai pas bu trop de café. J’ai bu une bonne bière. Je n’ai rien publié sur IG. J’ai désinfecté l’écran de mon tel. J’ai pris les escaliers plutôt que l’ascenseur. Soral va faire un an de prison.
- AR : Bertold Brecht a une solution pour le petit Cron et son gouvernement : dissoudre le peuple et en élire un autre !
- GB : On en est où de la cagnotte pour l’appartement parisien de Griveaux ? Toujours rien ? Et ça se dit Pays des Droits de l’Homme et de la solidarité .

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.