Accueil > bouquins > Show devant et chaud partout !

Show devant et chaud partout !

05/08/2018

Show devant pour traduire You gotta have balls, de Lilly Brett, bizarre, bizarre. Balls fait référence dans le charabia yiddish du pépé aux boulettes de viandes qu’affectionnent les Juifs, l’histoire se passe dans cette communauté, et qui feront parler d’elles à la fin du livre. La narratrice, Ruth, vit confortablement de son boulot d’écriture de lettres et de cartes, son mari aimé vient de partir pour 6 mois en Australie tandis que son père, veuf, rescapé des camps, quitte l’Australie pour la rejoindre à NY. Elle l’adore mais il est un peu encombrant. Elle le nomme responsable des stocks, il faut voir ce qu’il achète ! Ils partent un temps en Pologne, son pays, et là, ils rencontrent deux femmes dont une, au physique spectaculaire, vibrante, énergique qui s’éprend de lui. Au grand dam de Ruth. C’est juste les vacances. Mais plus tard, le père fera venir les deux femmes à NY et les installera chez lui. Cette intimité déplaît fortement à Ruth, la met mal à l’aise, d’autant plus c’est elle qui paie pour tout, alors que tout le monde, enfants de Ruth inclus, trouve formidable la nouvelle vie du patriarche. L’angoisse de Ruth ne cessera jamais de monter surtout quand le père (87 ans) lui annonce qu’ils vont monter un restaurant de balls, de boulettes délicieuses que même Ruth adore ! Mise à contribution financièrement, elle n’approuve pas le projet.
Petite comédie sympa pour les vacances avec des tas d’idées de boulettes et même, à la fin, de vraies recettes appétissantes.

Show devant (You gotta have balls) de Lilly Brett 2006. Chez 10/18 en 2016. Traduit par Bernard Cohen. 360 pages. prix poche.

© dominique cozette

Categories: bouquins
Les commentaires sont fermés.