Archive

Archives pour 04/2018

Les Fessebouqueries #407

28/04/2018 Comments off

Semaine de franche rigolade où un ex-ministre français part valser en Espagne, où un ex-président se fout de la charité, tandis que l’actuel se fait brosser la clavicule par le maître du monde, où on balance les ports en Afrique d’un sale tycoon, où Bisounours-Cajoline s’invite en Corée et où Christine Lagarde restera toujours son propre guignol. Le monde continue de tourner, de toute façon.
- HD : Le beau temps toujours là s’est installé …FB va se farcir de doigts de pieds manucurés ..si possible au bord d’une piscine ..de barbecues …de cabriolets débâchés et de photo de plages..
- PM : Barcelonais, rendez nous Manuel Valls…non, je déconne
- CC : Il revient le temps du rosé pamplemousse dégueulasse, de la Fiat Punto à aileron, fenêtres ouvertes, garée en double file devant les terrasses bondées et des mecs en pantacourts.
Fuyez
- RR : Les voyelles dans l’alphabet, c’est comme les femmes dans les entreprises : en minorité mais indispensables.
- MK : « Pourquoi Emmanuel Macron va offrir un chêne à Donald Trump ? » Parce que ce sont deux glands !
- AC :  « Christine Lagarde s’attaque à la Corruption. 
Nicolas Sarkozy, Jérôme Cahuzac et Patrick Balkany ont également été nommé eu égard à leurs expertises respectives. »
- JC : Cette alternance de photos d’apéros ensoleillés et de vidéos de flics qui tabassent ou de fachos en montagne…
Magie de facebook.
- OVH : La grande nouvelle, ce n’est pas que la duchesse de Cambridge ait donné le jour à un garçon, c’est que pour une fois, en dépit de la pression des bookmakers, elle est entrée à la maternité ce matin et que pour une fois, ça n’a pas duré 12 jours, mais 8 heures, l’horaire syndical, quoi. Remboursez !
- MK : Vincent Bolloré me déçoit. Je le croyais dans un paradis fiscal, entouré de vahinés ; il n’est qu’en garde en vue à Nanterre, cerné de pandores, accusé de corruption. Il baisse.
- YB : Vincent Jawad Bolloré, le logeur de Nicolas Sarkozy, à nouveau placé en garde à vue
- JPT : Les grévistes de la SNCF font progresser la France et les Français : développement du co-voiturage et du transport par bus, développement du télé-travail. Ils ont fait gagner de cinq à dix ans à la France.
- RR : – Tu es souple toi ? – Oui très. J’arrive à faire « Ctrl / Alt Gr / Suppr » sans me briser une phalange.
- OVH : Bolloré en GAV. A-t-il pu rentrer passer la nuit chez Carla Bruni ?
- OM : J’espère que vous n’étiez pas trop attachés à la « Garde à vue », parce que maintenant que Bolloré y est passé, ça va être nul…
- JG : L’exact opposé du clitoris, seul bout du corps exclusivement dédié au plaisir, C’est le petit orteil, exclusivement dédié à se prendre des pieds de table
- OVH : Kim Jong-Un et Moon Jae-in : les amis Corée.
- DlP : J’ai un ami qui est à Tolbiac. Il me dit que ce qui s’est passé là bas est très grave. Il a vu des CRS manger des étudiants. Des pentacles sont tracés avec le sang des sacrifiés « Gloire à Macron » ou autre « Ave Jupiter sumus interficere ». Il faut le dire
- VS : Il y a plein de gens qui, à la fin de leur mail, dans leur signature, écrivent « n’imprimez pas ce mail » pour des raisons écologiques. Ce qui est très bien. Mais. Y a t-il vraiment des gens qui impriment leurs mails ?
- CC : On annonce un cru exceptionnel de millionnaires cette année en France. Je me demande même du coup si cela ne va pas ruisseler trop fort pour nous qui sommes assez peu habitués à une vie de luxe et d’opulence. Limite j’appréhende le syndrome Tuches
- MP : Si vous croyez pas au karma, sachez que mon nouveau banquier est le mec que j’ai salement plaqué en 1998 et qui m’avait dit «tu verras, un jour tu regretteras».
- QO : Macron est-il le président des riches ? La réponse cash de François Hollande :  »Ce n’est pas vrai. C’est le président des TRÈS riches ».
- DC : Bilan de la rencontre Trump-Macron : Head & Shoulders + un plantage de gland.
- BB : Quand un gorille âgé est confronté avec un nouveau mâle alpha plus viril, il manifeste sa soumission en épouillant le jeune mâle mais son geste est en fait une vaine tentative de l’humilier.
- CC : Bretagne, vol à la préfecture « Les cambrioleurs ont emporté un ordinateur, des drapeaux, le contenu du mini-bar, mais aussi un aspirateur et le portrait officiel d’Emmanuel Macron. La police privilégie la piste de fêtards ».
- PE : balancetonportafricain
- GG : Bolloré marabouté, il blanchit ses capitaux en Afrique et ils deviennent noirs ..
- NP : Les politiques passent leur temps à faire des plans pour les banlieues mais le problème c’est que les rares fois où ils y vont, ils utilisent un GPS. Alors forcément…
- EM : Bolloré Pompe Afrique
- OVH : Vincent Bolloré demande à son tour à devenir bénéficiaire d’une cagnotte publique comme Tariq Ramadan. Rappelons que le crowdfunding pour l’islamologue violeur hélvète, se trouve sur KissKissGangBang.
- NP : Ça devient ridicule : Hollande c’est le mec avec qui tu as refusé de sortir en 3e mais qui vient dire du mal de ton mec sur FB 10 ans après.
- RR : Maintenant que Hollande est devenu écrivain et que Valls va être élu en Espagne, Léonarda demande si elle peut revenir.
- ZA : À écouter certains hommes, je me dis que l’intelligence c’est ce petit supplément dame.
- OVH : Nordahl Lelandais jure qu’il n’a jamais été le maître chien de Bolloré pour soutenir ses méthodes esclavagistes en Afrique.
- JPT : A propos des directives de Blanquer (dictée, lecture, calcul mental), une enseignante : « ça nous ramène 60 ans en arrière ! » Si seulement c’était vrai ! Vous vous souvenez, c’était l’époque où n’importe quel gosse de dix ans savait lire, écrire ou compter.

FESSEBOUQUERIES  RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo.

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Extraordinaire lambeau !

21/04/2018 Comments off

Philippe Lançon a été touché gravement au visage lors de l’attentat de Charlie. Il en parle souvent dans ses articles avec force détails sur sa reconstruction. Ne pas s’attendre à retrouver ces séquences dans le livre même s’il y raconte ses descentes au bloc, les ratages de greffes et autres énormes inconvénients comme les souffrances dues aux multiples tubes, la salive qu’on ne peut pas endiguer et qui coule, les cauchemars, l’impossibilité de parler etc… Dans ce gros livre bourré de consolations tirées de ses lectures (du classique) et des musiques dont il inonde ses lieux de soin (du classique et un peu de jazz), il s’applique à définir ce qui fait que sa vie d’avant n’est plus reliée à cette nouvelle existence. Il s’efforce de recréer le lien pour tenter d’être le même homme qu’avant. Il ne l’est plus, il sait qu’il ne le sera jamais plus. La communication qu’il maintient avec ses proches, familles, amis, professionnels, n’est pas un gage de reconnaissance du personnage qu’il a été. Mais il fait avec. Les personnes qui comptent le plus pour lui sont sa chirurgienne, une femme très sérieuse qui n’a aucune intention de s’épancher sur sa douleur et se refuse à toute complicité (garder de la distance est une façon pour les soignants débordés de ne pas tomber dans le burn out ou la dépression), la psychologue, la kiné. Il a aussi beaucoup d’empathie pour les gardiens de sa sécurité.
En bref, non, ce n’est pas possible, en bref. C’est une avalanche ininterrompue de ses avancées dans ce monde nouveau, leur description au plus fin, à l’os j’allais dire alors qu’on lui a greffé le péroné pour fabriquer sa mâchoire, habillé du « lambeau » de chair qui donne titre au livre. Outre le dévouement sans faille de son frère qui est là chaque jour, Lançon nous raconte comment sa relation avec son amoureuse s’est considérablement dégradée. Parce que rien n’est à sa place. Le malade n’a plus de pouvoir, de personnalité, il doit louvoyer pour se faire bien traiter par l’équipe, ne pas se plaindre à tout bout de champ, faire confiance même si un élément de son visage se casse la gueule. C’est pour cela qu’il s’aide de la littérature, de la musique. Songez qu’il a perdu la jouissance de tous les autres plaisirs, même de l’odorat. Il ne peut ni manger ni boire. Prendre une douche relève de l’exploit. Mais il s’efforce de marcher dans le couloir, ou dans le jardin des Invalides où il se rééduque. Penser que les choses qui l’ont perturbées après la fusillade c’est son téléphone qu’il n’a pas pu attraper et qu’il n’a jamais récupéré, son sac avec toutes ses affaires, carnets, livres, son bazar, qu’il a serré contre lui dans l’ambulance, et pendant longtemps, son vélo accroché à un poteau. Les images traumatisantes, bien sûr qui lui pourrissent les nuits. L’invasion de son esprit sur son corps, en permanence, ou comment concilier ses morts avec ses vivants quand on a un pied dans chacun de leurs territoires, comment pacifier son ancien et son nouveau moi, comment apprivoiser la souffrance quand on est la souffrance etc.
Même s’il évoque parfois le moment où il l’écrit, soit en 2017, la description de son quotidien de patient s’arrête la nuit de la tuerie du Bataclan, alors qu’il s’est rendu pour la première fois à New-York pour retrouver son amie.
Livre d’une richesse et d’une intimité effrayantes, superbement écrit, qui s’empare profondément de nous.

Le lambeau de Philippe Lançon. 2018 aux éditions Gallimard.  510 pages, 21 €.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #406

21/04/2018 Comments off

  Cette semaine, on se demande s’il faut retirer la Légion d’Honneur à Johnny, si Bachar est viré de la ZAD, quand Desproges arrêtera sa grève, que fait Kim Jung Un à Tolbiac, quand Estrosi tournera son Vol au-dessus d’un nid de coucous 2 et enfin si le sirop Macron se boit avec une ou deux mesures de Pernaut. Sous le soleil exactement, of course. Attention : écran total, seul écran autorisé aujourd’hui !
- CC : Il restait 30 gus qui demandaient qu’à se faire oublier entre 2 cocottes et 3 chabichous. Vous avez envoyé 2500 gendarmes. 2500. Et ce sont les zadistes qui fument du chichon frelaté à part ça.
- TL : « y a pas de cadeaux dans notre pays » Macron sur l’évasion fiscale : mort de rire.
- DT : La coalition contre la Syrie a tiré 102 missiles. 
D’où le nom de code de l’opération : 
SDF= 102 missiles fixes..
- CC : Le porno c’est gratuit et pourtant vous préférez quand même commenter une interview présidentielle un dimanche soir
- VC : La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar al-Assad ! Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer !
- NR : Si tu croises Castaner dans la rue, n’oublie pas de mettre ton voile catholique!
- YP : Biologie. On aurait découvert davantage de gènes d’humanité dans l’ADN des grands singes que dans celui des hommes.
- DC : La Ministre des Armées cherche volontaire(s) pour aller décrocher la Légion d’Honneur du buste de Bachar el Assad.
- YB : Sanctions internationales : le boucher de Damas en larmes après l’annonce de la volonté française de lui retirer la Légion d’honneur
- JMC : Juste pour rire: pour les envois en grande quantité de courrier (par exemple aux adhérents d’une mutuelle), la Poste Française sous traite ….À la Poste Hongroise. Vous avez bien lu (mais vous n’avez peut être pas bien reçu)
- OM : Autant pour Notre-Dame-des-Landes j’avais pas trop d’avis, autant pour Tolbiac y’a pas à discuter : non, tu construis pas un aéroport en plein Paris !
- OM : Perso je trouve aussi ça scandaleux que ces salopards de journalistes n’aient pas donné du « Monsieur le Président de la République » à ce bon vieux Manu.
- NP : Je me demande bien pourquoi Emmanuel Macron a choisi Pernaud, Plenel et Bourdin pour l’interviewer plutôt que Elise Lucet… Nan je déconne.
- RR : paradoxalement quand on est refroidi, ça chauffe chez les héritiers…
- NA : Christian Estrosi propose de protéger les écoles contre Daesh avec un policier armé de sa bite et de son couteau
- GB : Taper comme un sourd en préalable. Toujours. Ensuite parlementer sans écouter l’autre. Se quitter sans avoir rien réglé. Puis rentrer déplorer la situation. Le gouvernement à Notre-Dame des Landes ressemble de plus en plus à mon oncle aviné qui a un accrochage en voiture à Marseille
- CC : J’hésitais très sérieusement entre faire un statut hommage à milos forman et écrire quelque chose sur le fait que j’ai vraiment hyper faim du coup j’ai décidé de mater vol au dessus d’un nid de couscous
- DT : Imagine un instant que les cheminots décident d’arrêter leur grève, sans crier gare…
- DC : Dédé Boudou, gendre de Johnny, victime d’un infarctrust !
- TK : J’ai aéré mon appart 15 minutes, j’ai fait rentrer trois mouches, une guêpe et un mec en sarouel qui s’est installé dans mon salon pour fonder une société alternative basée sur l’égalité et le partage.
- OM : Actuellement en plein atelier déjeunatoire en non-mixité raciale, sexuelle, générationnelle et génétique. Bref, je bouffe seul.
- GD : Certes, on va laisser un monde sans abeilles ni oiseaux ni faune sauvage, mais avec des voitures qui se garent toutes seules. Quand même.
- RR : Fac de Tolbiac : 12 étudiants évacués selon la police, 250 journalistes selon les syndicats.
- ML : Faut faire gaffe à ce genre d’arnaques, par ex :  — les activistes qui se font passer pour des cheminots  — les cheminots qui se font passer pour des étudiants  — les banquiers qui se font passer pour des présidents  — la droite dure qui se fait passer pour le centre…
- NP : Dire qu’on est en 2018 et qu’on a encore besoin de rappeler que Desproges n’a jamais fait de texte sur « les juifs » mais des textes contre l’antisémitisme…
- AB : Trente ans sans Pierre Desproges, c’est à peu près aussi long et chiant que cinq minutes avec Eric Ciotti et Nadine Morano.
- NR :  — Je comprends votre malaise Madame, mais je ne peux pas vous aider.Tout le monde doit participer à l’effort collectif pour redresser la France  — Moi, Monsieur Macron, je paie l’ISF  — Ah, ça change tout…Qu’est-ce que je peux faire pour vous ?
- AB : Les gens mis en GAV devront donner le code d’accès de leur téléphone. S’ils n’en ont pas, on leur perforera le crâne à la perceuse afin d’y implanter un mouchard
- RR : A Cuba, ils découvrent Internet et téléchargent les Beatles et Michael Jackson. On leur dit que Mozart est mort aussi ou c’est trop tôt ?
- JPT : Notre-Dame-des-Landes : le maquis de ZAD.
- DC : Mai 2018 se prépare. Trois mecs sont en train de dépaver ma cour !
- YB : carnet rose : après le rapprochement avec la Corée du Sud et l’arrêt de ses programmes nucléaire et balistique Kim Jong-un annonce ses fiançailles avec Donald Trump
- RR : TGV 10h25 : Des enfants hurlent, certains engueulent leurs parents tandis que d’autres rampent en mangeant des bananes avec des gommettes sur le front. A mon avis, l’apocalypse est proche.

FESSEBOUQUERIES  RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo.

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #405 (Peugeot)

14/04/2018 Comments off

Cette semaine, nous avons confirmation que le président est de plus en plus frappant et qu’il adore relancer des vieilles tendances comme l’habit Goterie, le Pernod en apéro du midi, le lancer de Miss îles, le Zorro zazou en Zad et les carabistouilles pendant que notre ancien prèz nous fait un petit coucou genre si si je vous assure que j’ai fait tout ce qu’il faut, c’est écrit dans le livre, tandis que Zücky de FB se prend un costard-cravate. Fi du train-train en grève, notre poète préféré fait un dernier tour de piste aux étoiles avant de s’enfouir, en musique et clap-clap, dans les plus belles ruelles du vieux Paris. Faisons comme Izia, rions !
- OV : Je me demande si Mark Zuckerberg va répondre aux questions du Congrès américain sur Facebook dans l’ordre chronologique ou en mettant celles qu’il préfère à la Une ?
- CC : Je n’ai rien contre le Paris-Roubaix mais je préfère quand même le Paris-Brest
- PR : Et si ouvrait à la concurrence chaque train ? Un wagon Vinci, un wagon Bouygues, un wagon Emirates, un wagon Vivendi, la loco General Electric ?
- JPT : Marine Le Pen reproche à Macron de se faire interviewer par un « journaliste illégitime ». Et alors ? Je ne vois pas où est le problème. Il a bien débattu l’an dernier pendant deux heures et demi avec une incompétente.
- HD : Macron « Le lien entre l’Église et l’État s’est abîmé, il nous incombe de le réparer ». Répare déjà le lien entre l’État et :
 —  Les chômeurs 
—  Les associations 
— Les pauvres
 — Les cheminots 
—  Les retraités
 —  Les handicapés 
— Les fonctionnaires 
— Les enseignants. 
Et après on verra s’il te reste du ciment.
- NBF : Attention les catholiques, Macron, il va rapprocher l’Église de l’État puis il va privatiser l’Église.
- MK : Qu’un sang impur de zadistes abreuve nos macron-sillons !
- AdN :  Une certaine Christine B. aurait eu un orgasme en écoutant Emmanuel devant les évêques, une enquête est en cours sur twitter.
- JB : Vous allez voir qu’on va bientôt découvrir que Macron a un compte au Crédit Agricole de Sablé-sur-Sarthe.
- CC :  j’ai repris la musculation en essayant d’ouvrir un sachet de fromage râpé sans sortir les ciseaux
- GS : Démocratie: 5 CRS pour 1 manifestant, mais 1 infirmière pour 30 patients.
- OM : On rigole avec Macron chez Pernaut mais quand il va parler de “startups disruptives”, il y a au moins 30 millions de français qui vont saigner du nez…
- JT : Cette stratégie qui consiste à organiser Macron-TF1 à l’heure de la sieste des retraités, c’est quand même bien la preuve que ce gouvernement n’aime pas les vieux.
- NP : Mark Zuckerberg vient de changer son profil Facebook de « Maitre du Monde » à « C’est compliqué ».
- RdB : Pensez ce que vous voulez des zadistes, mais si une intervention militaire contre des citoyens pour raison administrative (1 an après celle de Nuit Debout) ne vous effraie pas, vous me paraissez quand même bien mûrs pour une dictature.
- DA : L’info de la soirée c’est que François Hollande n’a pas dit qu’il ne serait plus jamais président.
- RR : Arrêtez de stresser avec les grèves. Au rythme où la foi avance en ce pays, on se déplacera bientôt en marchant sur l’eau.
- IZ : Ce moment indéterminé où tu t’aperçois que l’anagramme de TOLBIAC, c’est BIACTOL.
- RdB : Martine 42 ans sur FB « Superbe photo de mes enfants Léo et Lola tout nus dans notre piscine du 8 bis impasse des lilas à Plouc-sur-Mer ». Martine 42 ans sur le forum 60 millions de consommateurs : »Keuwa ?! FB partage nos données à notre insu ?! Mais c’est dégueulasse !! »
- AB : À force de tergiverser sur la Syrie, Macron et Trump enverront un ambassadeur chez Assad avec une règle en bois pour lui taper sur les doigts.
- MTC : Le lien entre ma motivation et mon Le Travail s’est abîmé, il nous incombe de le réparer. Un verre de vin blanc c’est un peu comme du ciment, non ?
- NA : Monseigneur Barbarin serait plus pour renforcer le lien entre l’église et l’école primaire.
- PLG : Casser le code du travail, supprimer l’ISF, privatiser la SNCF, réduire les retraites, tabasser les étudiants, ramener la religion dans l’état, mépriser les soignantes, franchement on pense ce qu’on veut de Fillon mais au moins depuis qu’il est élu, il applique son programme.
- AB : Le cardinal Macron et l’archevêque Wauquiez vous prient d’assister à la béatification de sainte Christine Boutin, patronne des crapauds de bénitier. Tenue correcte exigée.
- CC : Eh les zadistes, Z’êtes trop cons : vous auriez dit que vous étiez une communauté religieuse, jamais il vous aurait fait évacuer le Président
- OG : C’est marrant comme les enterrements de vie d’homme sont plus tristes que les enterrements de vie de garçon.
- RR : A mon enterrement, je veux de la musique. Elle adoucit les morts.
- CS : Il y a deux mois, il hésitait à agiter le goupillon devant un cercueil, v’là-t’y pas qu’il lèche les bottes aux grenouilles de bénitiers maintenant !
- TH : Ah merde la grenouille de bénitier redevient tendance. La chasuble is the new petite robe noire 2018.
- VN : « Les riches n’ont pas besoin d’un président » (Macron). C’est totalement faux. C’est fondamentalement erroné. C’est ne rien comprendre à la politique. Les riches ont besoin d’un président qui casse les solidarités et la redistribution. Pour être toujours riche.
- AB : Le toujours jeune et fringant Jean-Pierre Pernaut, 127 ans, recevra la médaille de vermeille des pseudo journalistes surpayés pour services rendus à la Macronie.
- MTC : «En avril, commence à te raser le persil» [Proverbe d’estheticienne]
- SN : Après avoir entendu le discours d’Emmanuel Macron devant la conférence des évêques de France, la laïcité s’est présentée au commissariat pour déposer plainte pour viol en réunion.
- NMB : Ok. Chaque fois que je vois « ouverture facile » je sais que je vais finir en larmes en train de déchiqueter le bazar avec des ciseaux en poussant des petits cris.
- OM : Moquez vous, en attendant au Top 10 des plus gros succès de Jean-Pierre Pernaut, notre Président est désormais à égalité avec le nougat de Montélimar et la véritable charentaise des Charentes !
- RR : Borloo s’occupe des banlieues, Toubon défend les droits fondamentaux… Dans peu de temps Boutin prend la tête du planning familial.
- AB : Tarnac. Pendant que la justice relaxe après des années d’accusations démesurées et la prison, le gouvernement mobilise l’armée pour mater un village d’utopies concrètes.
- OK : Milos Forman.woman est mort. Finalement, c’est vrai que ce n’est pas top l’écriture inclusive.
- DC : Et qui vole au-dessus d’un nid de cons-cons aujourd’hui ? C’est Milos !
- EM : « Et pour remplacer les trains je vais lancer des autocars à bistouilles. » Macron.TF1
- OM : En même temps, si en France les étudiants avaient des « diplômes en chocolat », au moins ils seraient sûrs d’avoir quelque chose à bouffer…
- RdB : « La ministre de la santé envisage une deuxième journée travaillée mais non payée ». Ben ouais tiens, pourquoi on irait s’emmerder à traquer les évadés fiscaux au Panama alors qu’on a des smicards sur le territoire qui peuvent raquer ?
- DK : Je viens de voir sur BFM qu’un américain a inventé un truc pour lire dans les pensées. J’veux pas briser son délire mais ça existe déjà et ça s’appelle une femme.

FESSEBOUQUERIES  RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo.

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #404

07/04/2018 Comments off

Sale temps pour les poètes de l’amour : JV Placé a commis une sacré bévue, sexiste et déplacée (j’ai bu j’en ai bévu pas vous ?), Boudou le beauf à Johnny traficote dans la caisse, ça doit être l’atavisme ((Boudou, quelle famille !), la SNCF déraille et chaque jour on se tape Pépy tôt mi corazon à la radio, pfff, mais tout ça ne serait qu’une chatouille sous le pied si, horreur et pestilence, la Grande Faucheuse n’avait attrapé le grand Jacquot par le plumeau, quel toupet !, pour épousseter les quelques cendres de Johnny qui voletaient encore ça et là. Champagne pour tout le monde et pour les autres auusi pour la peine (de coeur).
- JLL : Geler les avoirs de Johnny ? On va pouvoir relancer la tournée Hallyday on ice !
- CP :  Grégory Boudou, le frère de Laeticia Hallyday, est en garde à vue dans une enquête sur sa discothèque du Cap d’Agde. De plus, les policiers veulent savoir pourquoi, lors de la descente des enquêteurs, tous les clients de la discothèque étaient habillés.
- BS : C’est parti, vous avez 3 mois pour vendre vos biens immobiliers en bordure de voies ferrés avec cet argument imparable : Ah non, non, on ne les entend pas les trains, allez-y ouvrez la fenêtre.
- RV :  Comme dirait Rachida Dati:  » mieux vaut se sentir bottom-up que botox-down ! »
- CC :  quand je vois les montants des agios je me dis que ça n’a jamais été aussi cher d’être pauvre
- OM : Grève des cheminots : 1er jour de grève selon les syndicats, 2.857ème selon les médias.
- JPT: A Bordeaux, 34% de grévistes, 2% de trains. Cela signifie-t-il que 66% du personnel ne servent pas à grand chose ?
- CP : Une copine policière me confirme que Jean-Vincent Placé est en garde à vue. Mais il est tellement torché que c’est plutôt une « garde à bu ».
- PM : Jean Vincent placé en GAV…le verbe est dans la phrase
- DC : Placé en garde à vue ! Il a enfin trouvé sa place ! Ah ah ah !
CP : Ça blague dans le milieu politique sur Jean-Vincent Placé : - »Il a enfin trouvé un poste. Le poste de police » - »Avant, il était écolo et maintenant alcoolo » - »Les femmes l’appelleront désormais Jean-Vincent Déplacé » - »Depuis qu’il a arrêté la politique, il est au bout du goulot »
- OM : N’empêche on se fout de sa gueule, mais Jean-Vincent Placé n’a jamais été aussi près d’un destin à la Nicolas Sarkozy…
- NP : Te faire arrêter bourré, après avoir emmerdé une fille, insulté un portier et menacé des policiers, quand tu es d’origine étrangère c’est quand même la preuve que tu as bien intégré la culture française.
- IBL : Toutes façons la SNCF c’est parti en couille le jour ou ils ont installé la Gare de Lyon à Paris.
- OM : Je suis dans un train bondé, des gens qui ne se connaissent pas s’engueulent sans raison. On se croirait sur Twitter.
- NP : Une pensée particulière pour Sarko coincé depuis plusieurs jours en gare d’Avu.
- AB : La GAV étant le dernier plan médiatique à la mode, sur le conseil de son coach en com, Jean-Vincent Placé se bourre la tronche pour ne pas rater le coche.
- DC : Mon coeur est en deuil. Higelin est parti. J’attends Higelautre…son fantôme tonitruant.
- JPT : Au moins, Higelin, lui, a légué son talent à ses enfants de son vivant.
- NP : Depuis l’annonce de la disparition d’Higelin j’ai ses chansons qui tournent en boucle dans ma tête… Du coup j’ai très très peur du jour où Sardou va mourir.
- NA : Vincent Placé condamné à 2 mois de TIG dans un bar PMU Breton pour apprendre à gérer l’alcool.
- LP : La GAV de Jean-Vincent Placé étant prolongée, Nicolas Sarkozy lui propose de dormir chez lui ce soir.
- JT: Quand vous annoncez le décès d’une célébrité merci de penser aux hypocondriaques et nous dire quelle en est la cause, on aimerait bien savoir de quoi on doit s’inquiéter.
- CC : La nuit promet d’être belle car Mona Lisa tombée du ciel klaxonne. Une rousse au chocolat trop petite pour être malheureuse chantonne qu’elle ne peut plus dire « je t’aime ». Dans un dernier sourire Jacques répondit « je suis mort qui, qui dit mieux : Champagne ! ».
- JB : ALERTE SOLEIL
Que faire en Bretagne en cas de soleil ?
Le soleil est cette sorte de boule lumineuse dans le ciel qui peut apparaître entre deux averses et trois nuages gris. 
Il suffit généralement de plisser les yeux quand on sort dehors, et de retirer son ciré et son caban. 
Ne regarder ni trop haut, ni trop bas (car le soleil se reflète dans les flaques d’eau). 
Un brusque accroissement de luminosité est souvent compensé Sud-Loire par le port de lunettes adaptées (lunettes « de soleil »), mais le plus simple ici est de se réfugier dans un bar en attendant la prochaine averse.

FESSEBOUQUERIES  RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo.

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Rouge de soi. Une splendeur !

04/04/2018 Comments off

Si vous ne connaissez pas Babouillec, vous ne me croirez pas. Son portrait ici. C’est une autiste profonde qui n’a jamais appris à lire, à écrire, à parler mais qui possède un cerveau somptueux. Elle retient tout, s’intéresse à tout, écrit comme personne avec un vocabulaire insensé. Chacune de ses phrases est une lumière dans une explosion d’artifice, c’est interrogeant, ça demande une attention pour ne rien rater car tout est important, ou interpellant, ou philosophique dans Rouge de soi. Comme dans Algorithme éponyme et autres textes son premier opus.
Il faut savoir qu’elle « écrit » en déposant des petites lettres en carton sur une feuille et c’est sa mère qui transcrit tel quel. Pas une seule faute d’orthographe, jamais. Des litanies superbes, des pensées magnifiques.
C’est un roman, l’héroïne s’appelle Héloïse Othello, elle est danseuse et participe à des ateliers de créations. Elle a deux chères amies plus le frère de l’une d’elles, en sus, pour le fantasme. Elle a aussi une réparatrice de vie, madame Sanchez (jeu de mot ?) qui la remet sur des rails. C’est pas qu’elle veut être comme tout le monde, avec son cerveau qui ne se plie pas aux règles sociétales, bien au contraire, elle attache une grande importance à la différence mais cherche le minimum de confort pour pouvoir communiquer.
Héloïse, qui jouit de l’autonomie de son corps ce qui n’est pas le cas de Babouillec, est néanmoins sa projection. Elle aussi écrit son livre qui va s’appeler Rouge de soi. Elle explique : « rouge comme les interdits, le sang, l’intimité, l’émotion suprême, la timidité, le dépassement de soi dans la profondeur de l’identité, le carrefour des sens interdits. »
A lire absolument si vous êtes amoureuse/reux des mots, des questions philosophique, du vocabulaire. C’est l’éloge de la différence ou comment faire d’un enfermement terrifiant la zone de décollage d’une poésie hallucinante !

Quelques citations d’Hélène Nicolas, alias Babouillec :
« La définition du mot plaisir oriente notre vision du plaisir : fournir du désir à nos intentions. La vie occupée à décrypter les intentions polymorphes de ses hôtes ignore la routine. »
« La liberté d’opinion est un acte précieux inscrit dans la charte des droits de l’homme. A-t-on le droit de s’en servir lorsque nos opinions froissent notre famille, doit-on élire à l’unanimité les opinions permises ? »
« Ma soeur, c’est la nana qui aimerait squatter votre subconscient pour écrire votre histoire avec ses idées. Elle fait partie des gens qui prennent beaucoup de place. Elle ne sait pas où loger son « elle », alors elle déborde. »
 » Suzy la femme a la générosité sauvage d’un cerveau sans garde-fou. Elle a laissé entrer Héloïse et ses valises remplies d’inconvenances  dans la démesure. Suzy, cette raccommodeuse d’esprits effilochés, aide son amie à rassembler les morceaux rouges de soi ».
« Je me suis battue en dehors des conventions sociales qui véhiculent des modèles indéchiffrables dans ma panoplies sensorielle, ce vaste monde de l’auto-construction et je me suis construite dans cet indéchiffrable surréalisme de la pensée, cet ailleurs tellement loin de l’hypothèse du bébé parfait. Combien sommes-nous dans ce monde réglementé à dérailler dès la naissance et à ne jamais trouver la bonne bicyclette ? »
Et la plus belle :
« Avec l’écriture, j’ai enfin trouvé un moyen de me raconter sans parler de moi. »
Epoustouflante, je vous dis !

Rouge de soi de Babouillec, 2017 aux éditions Rivage. 142 pages. 15 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Trouville Casino, drôle de jeu (d’écriture) !

02/04/2018 Comments off

Pour une fois, je ne parlerai pas d’un livre parce que l’aimé, mais parce qu’il m’a étonnée d’une drôe de façon. Il s’appelle Trouville Casino et relate, si on peut dire, le braquage du Casino de Trouville par un pépé de 75 ans, un type tout ce qu’il y a plus ordinaire, sage et banal. C’était en 2011, durant l’été. Sans maquiller la plaque de sa modeste caisse, armé d’un petit pétard dont il ne s’est peut-être jamais servi, il s’empare de quelque milliers d’euros, tire sur un policier qui avait son gilet para-balle, s’enfuit, re-tire sur un policier à un barrage, prend un otage et sa voiture (l’otage saute et s’enfuit) puis, à un autre barrage, tire à nouveau. Mais il reçoit deux balles, et il mourra.
A partir de ce maigre argument, réel, Christine Montalbetti va écrire un truc qui n’est ni une fiction, ni l’histoire de cet homme. A part la reconstitution précise, à l’heure près, des fait, elle invente le reste. Mais elle nous en informe. Elle nous dit qu’à chaque fois, c’est ce qu’elle imagine. Sa rencontre avec sa compagne, l’emménagement dans la maison de celle-ci, dans l’Orne, où rien ne lui appartient, la pêche, les visites au Casino pour jouer etc…
On a vraiment l’impression qu’elle fait du remplissage. Ce n’est pas désagréable, certes, mais c’est curieux. Ce n’est pas non plus très palpitant. Elle raconte ce que pouvait être ce petit village, avant notre ère. Puis au moyen âge. Elle imagine comment ça serait d’aller dans le petit salon de coiffure, elle invente des animaux dans la maison, des insomnies, elle raconte le lac Léman parce que quelqu’un du village est allé en Suisse, etc. A la toute fin, pour ne pas finir trop vite sur le dénouement, elle décrit diverses choses, dont le camping du golf etc…
« Je vous en supplie, n’écrivez pas sur vos blogs qu’il est dommage que je digresse. »
supplie -t-elle quelque part, car elle est comme ça, c’est sa façon d’écrire. Bon,  voilà. Au début, je me disais que ça fait comme des vacances mais moi qui suis impatiente souvent et pragmatique toujours, ça finit par me lasser. On peut aimer. Donc, si leur cœur vous en dit

Trouville Casino de Christiane Montalbetti. 2018 chez le regretté P.O.L

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins