Accueil > Fessebouqueries > Les Fessebouqueries #382

Les Fessebouqueries #382

04/11/2017

Soit que l’actu ne se prête pas à un humour débridé, soit que la plume de ma tante soit restée sur le bureau de mon oncle en ces tristouilles festivités jaunissantes et mortifères, il n’en reste pas moins que cette phrase est lourdingue pour signifier que les Fessebouqueries les plus courtes ne sont pas toujours les pires. Ni les meilleures. A vous de juger, mais sachez être cléments, marauds qui faites peut-être partie d’une assoce de mâles fêteurs…
- JC : Le changement d’heure, c’est un peu le « jetlag » du pauvre.
- JPT : J’exprime tout mon soutien à Tatrique Ramadan.
- JC : UN SEUL HÊTRE VOUS MANQUE ET TOUS LES PEUPLIERS
- DC : On ne dit plus violer une femme, on dit faire Ramadan.
- OVH : Question. Le robot qui a obtenu la nationalité saoudienne aura-t-il le droit au regroupement familial ?
- HL : « A partir de 11h44, vendredi, les femmes travaillent gratuitement ». Cool, j’ai justement plein de ménage à faire à la maison !
- AB : Abdelkader Merah : verdict ce jeudi. Sa haineuse marâtre pense qu’il s’en tirera avec une amende pour port illégal de cerveau.
- JB : Afin d’éviter d’être rattrapé par des histoires vieilles de plus de 30 ans, je tiens d’emblée à préciser que j’ai régulièrement réclamé, jour et nuit et de façon insistante, à ce qu’une femme me montre ses seins, mais c’était dans le cadre d’un allaitement et j’avais quelques jours à peine.
- OM : Curieux ces gens qui menacent de mort ceux qui font de l’humour sur leur religion mais pas ceux qui la salissent en assassinant en son nom.
- LD : Dieu  — j’ai deux choses à vous donner. Qui veut pisser debout ? Adam  —  moi. Dieu se retourne vers Ève — donc toi t’auras l’orgasme multiple.
- HL : Résumons les nouvelles conditions d’entrée à la Fac : Tout le monde a le droit d’y rentrer, sauf toi.
- DP : C’est fou ce qu’il y a comme jurés d’assises sur Facebook.
- CI : De toute façon la Toussaint est une fête créée à défunts commerciales
- MC : « Nan mais il ressemblait vachement à un sanglier avec son tablier, son chapeau de paille et son sécateur monsieur le juge ! »
- RDB : Je dis pas que l’été est loin, je dis juste qu’en m’épilant les jambes je suis tombée nez à nez avec un chevreuil.

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.