Accueil > que fœtus là ? > Que fœtus là ? #33

Que fœtus là ? #33

05/01/2017

Le lymphome de Hodgkin, un cancer de la lymphe, peut rendre stérile. La première chance de la patiente est que le médecin prenne le désir d’enfant en compte et fasse retarder la chimio, en accord avec l’oncologue, pour procéder à une stimulation ovarienne (12 jours de délai) dans l’urgence afin de prélever des ovocytes. On les vitrifie, c’est une toute nouvelle technique ultra-rapide de congélation. Dans l’unité appelée « cancer et fertilité » menée par une équipe de femmes, avec la coopération du CECOS (centre d’études et de conservation des œufs et du sperme), c’est une première.
La chimio a duré quatre mois très éprouvants. Puis il a fallu attendre deux ans pour que l’oncologue accepte la transplantation des embryons. Sur les quatre ovocytes fécondés, un embryon ne s’est pas développé, un a été gardé et deux ont été transplantés mais un seul s’est développé jusqu’au bout. Soit au final, très peu de chances de réussite : il aurait fallu entre 8 et 12 ovocytes pour être tranquille. Quant à la vitrification, elle ne donne que 30 à 40% de chances pour la naissance d’un bébé. Le bébé, une fille née 3 ans après l’annonce du cancer, pesait 3,4 kg.
(Source Elle)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?
Les commentaires sont fermés.