Accueil > que fœtus là ? > Que fœtus là ? #5

Que fœtus là ? #5

04/08/2016

Le GHB ou gamma-hydrobuxybutyrate appelé drogue du violeur, souvent utilisé lors de fêtes ou dans les discothèques, a été découvert en 1962 par le Pr Laborit qui l’utilisait comme anesthésiant local. Classé aujourd’hui parmi les stupéfiants, le GHB diminue les inhibitions, provoque un état d’euphorie et de soumission, diminue toute résistance physique ou chimique et abolit la mémoire. Il est indétectable, sans goût et incolore. Le violeur peut d’autant plus agir à sa guise que les traces de GHB disparaissent de l’organisme en quelques heures. Mais elles perdurent un mois dans les cheveux. Bien qu’en progression, cette forme de viol est peu évaluable, par honte ou par manque de certitude, sauf, bien sûr, en cas de grossesse.

« Que fœtus là » est une nouvelle série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Texte et illustration © dominique cozette

 

Categories: que fœtus là ?
Les commentaires sont fermés.