Accueil > bouquins > Nick Hornby en V.O

Nick Hornby en V.O

28/03/2016

Sur France Inter, dans remède à la mélancolie, j’entends Chiara Mastroiani et Eva Berster évoquer les bouquins de Nick Hornby. Il se trouve que je l’ai découvert il y a peu, grâce à un conseiller de chez Joseph Gibert à qui j’avais demandé des romans pas trop compliqués à lire pour quelqu’un qui se remet à l’anglais sans jamais l’avoir parlé couramment. Donc Hornby. Et me voilà embarquée dans des histoires bien développées, pas forcément drôles, mais pleines de rebondissements, de questionnements intimes, de suppositions (les héros n’arrêtent pas de se demander « et si j’avais fait ci ou ça… ») de possibilités, de dialogues  et de personnages bien définis. Et aussi d’une certaine propension à critiquer la société. Je ne pensais pas vous en parler dans ma rubrique, mais après tout, pourquoi pas, si ça en intéresse quelques-uns. Nick Hornby, outre ses nombreux romans, écrit aussi des scénarios. Et ça se sent car les scènes qu’il décrit sont très imagées.

A LONG WAY DOWN. 2005  (Titre français : Vous descendez ?)
Un homme de télé très célèbre a décidé de se suicider lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, du haut d’un immeuble connu pour son côté pratique à se jeter de son sommet.  Son avenir est compromis : scandale à cause d’une coucherie avec une mineure, puis prison, perte de son emploi, de sa femme, de sa famille. Mais, sur le toit, alors qu’il s’apprête à sauter, arrive une dame, Maureen, qui veut aussi en finir car elle n’en peut plus de passer 100% de son temps à s’occuper de son fils lourdement handicapé, un légume, alors que le père les a abandonnés. Puis arrive encore Jess, une ado rebello-punk de 16 qui veut mourir car son amoureux lui a posé un lapin et que, comme sa sœur a disparu, ses parents détestent. Puis c’est JJ qui apparaît enfin, un jeune Américain viré de son groupe de rock et dont la nana sort avec le leader. Du coup, leur projet commun devient impossible et s’annule. Alors ils décident de former une sorte de groupe des gens qui veulent se suicider. Ils calent une date et se revoient pour en reparler. Que va-t-il se passer entre ces quatre personnes qui ne présentent aucune affinité ?

JULIET, NAKED 2009 (Juliet, naked)
Duncan, fan absolu de Tucker Crowe, un chanteur planétaire qui a arrêté brutalement sa carrière depuis 25 ou 30 ans, a créé un site où se retrouvent les fans absolus. Il a entraîné Annie, aux USA pour visiter tous les endroits où Tucker est passé, et il réussit à s’introduire dans la maison où vit sa fille cachée. Mais il s’y passe quelque chose, on se sait pas quoi. De retour dans leur petite bourgade anglaise, il reçoit un paquet, c’est Annie qui l’ouvre : un CD du dernier disque de Tucker, sans les voix (d’où le titre : Julet, nacked). Elle l’écoute mais quand Duncan rentre, il est furieux : elle a commis un crime de lèse-majesté. D’autant plus qu’elle trouve l’album vraiment nul et qu’elle va en faire part aux fans sur le site. Et c’est là que leur vie va splitter, par une réaction inattendue à ce courrier. S’ensuivent toutes sortes d’aventures dans ce petit bled paumé au bord de la Manche, puis à Londres avec les rencontres que notre héroïne va faire.

ABOUT A BOY 1998 (A propos d’un gamin)
Marcus, 12 ans, arrive à Londres avec sa mère, ses parents ayant divorcé. Mais rien ne va. On se moque de lui au collège parce qu’il ne connaît rien de rien, sa mère ne veut pas entendre parler de la culture des jeunes, TV, jeux vidéo, musique etc. Elle lui achète des vêtements ringards car elle n’est pas au courant de ce qui se porte. Pour couronner le tout, il est atteint d’un trouble qui suscite encore plus de moqueries : il fredonne sans s’en rendre compte. Il devient le souffre-douleur de sa classe. Et voilà que sa mère tente de se suicider !  Elle sera sauvée in extremis par une amie et un mec, Will. Will a 35 ans, il fait mine d’avoir un gosse pour entrer dans une sorte de club de parents célibataires dans le but de rencontrer des mères seules, femmes idéales pour coucher avec sans qu’elles ou qu’il s’attachent. Il est riche car son père a écrit un tube, il ne travaille pas, n’a pas de passion sauf les séries, ou sortir avec ses potes. Ce jour de suicide raté va le mettre en présence de Marcus qui s’entiche de lui et va pratiquement le harceler pour en faire son ami. Ils se feront grandir et mûrir l’un et l’autre, sans vraiment s’en apercevoir.

(Livres en édition poche ou parfois en solde chez Gibert)

Texte © dominique cozette

 

Categories: bouquins
Les commentaires sont fermés.