Accueil > zarchives > Des livres pour Nabilla #3

Des livres pour Nabilla #3

27/01/2015

STENDAHL. LE ROUGE ET LE NOIR.

Rien à voir avec la chanson de Jeanne Mas ni de Nougaro. Ah, tu connais pas ? Bon. C’est l’histoire terrible de Juju, aka Julien Sorel, à l’époque où le selfie n’existait pas, ni la pilule, ni la télé-réalité. Il voulait devenir un people mais vivait au trou du cul du monde. Comme il est bogoss, il nique des cougars et fait son trou à Paris. Y a en une qu’il met enceinte, y a des jalouses, y a des embrouilles. L’enceinte veut se marier avec mais la cougar raconte des craques pour empêcher ça.

Il la tue. La loupe. Mais il est condamné à la guillotine (c’est comme quand les djihadistes décapitent mais en moins cruel. Et c’est pas filmé puisque les caméras n’existent pas). L’enceinte et la cougar (elle l’aime encore) veulent le sauver mais il ne veut pas car il a une espèce de conscience morale (il veut être puni, quoi). Donc il est décapité.

La cougar dit à l’enceinte qu’elle l’aidera avec son bébé mais elle meurt tellement elle est dévastée. L’enceinte prend alors la tête de son chéri sur ses genoux pour l’enterrement, malgré son gros ventre.

Sale histoire.

Texte et image © dominique cozette

Nabilla est un terme générique pour « icône à faibles connaissances ».

Categories: zarchives
Les commentaires sont fermés.