Accueil > fictions > Jeter un œil, c’est fini !

Jeter un œil, c’est fini !

22/07/2014

Les commerçants en avaient ras-le-bol ! Je parle des marchands de fringues principalement qui voyaient entrer et sortir des individus comme vous et moi, armés de très mauvaises intentions. Mais si, mais si ! Ne dites pas le contraire ! Quand une vendeuse accorte vous accostait et vous lançait :
- Bonjour, est-ce que je peux vous aider ?
vous l’envoyiez  paître illico avec cette formule teintée de mépris :
- merci, je jette juste un œil !
sans même un regard vers cette pauvre fille, blessée, frustrée de ne pouvoir exercer son art, renvoyée à la niche comme une simple boniche.
Et, avant la fermeture, sommée de ramasser cette quantité d’yeux qui avaient roulé un peu partout sous les armoires et les portants, jusqu’aux moutons des cabines d’essayage.
Aujourd’hui, le syndicat des vendeuses de Pap a obtenu une mesure qui fera date : le sac à yeux ou eye-bag.
Placé à l’entrée de la boutique, bien en évidence, le sac sera agrémenté d’une pancarte où seront inscrits ces quelques mots :
« prière de déposer son œil dans ce sac. Pour tout œil jeté en vrac dans l’espace de vente, une amende sera exigée. »
Les yeux seront collectés par les bénévoles malvoyants de la fondation Gilbert Montagné, puis acheminés aux Quinze-Vingt et enfin disséqués par les étudiants en ophtalmologie.
Dorénavant, un œil jeté, un étudiant en progrès !

Oeuvre © Caroline Froissart

Categories: fictions
Les commentaires sont fermés.