Accueil > Fessebouqueries > Fessebouqueries #200 !!!!!

Fessebouqueries #200 !!!!!

10/05/2014

C’est la 200ème !!!!! Et pour cette deux-centième, je me suis fendue d’une poignée de points d’exclamation bradées sur Priceminister. Vous apprécierez, j’espère, ce bel effort. Car vous n’êtes pas sans avoir remarqué que l’actu, les ponts, le ras-le-bol, je ne sais quoi d’autre, a empêché certains de mes fournisseurs habituels de bons mots de faire leur livraison de la semaine. Sauf OVH qui a mis le paquet. Et comme je suis une belle femme, je ne peux donner que ce que j’ai, c’est à dire peu. Voilà. Bon, on y va ?
- HD : Les gens qui votent pour the Voice et qui t’expliquent très sérieusement que cela ne sert à rien de voter aux européennes. NDLR Comme quoi il ne faut pas prendre les cons pour des gens !
- AdN : Les villes à la campagne, c’est bien mais quand un citadin s’installe ici, il s’équipe, tondeuse ( bruyante de préférence ) , coupe branches électrique, motoculteur, même pour 20m² de jardin, binette à moteur, taille haies, même si ses haies ne font que 30 cm….Et évidemment, comme il bosse la semaine pour payer la maison, il se déchaine le weekend, tordant douloureusement notre repos en stress. Il est con mais on a notre revanche, comme il a tout acheté en même temps et à crédit, tout va tomber en panne au même moment. Je sais de quoi je parle, j’ai été ce con.
- OV :  L’égalité entre les sexes progresse à grand pas dans notre société: maintenant dans le métro même les femmes ne se lèvent plus pour céder leur place aux femmes enceintes.
- JPT : Monica Lewinski se confie enfin à la presse. Pendant quinze ans, elle n’avait pas pipé mot.
- HD : Toujours se méfier des trofs de pénis….viol sur le terre battue..
- MSG : Il est hors de question que je laisse une planète propre à des petits cons qui se prennent en photo dans leur salle de bain.
- MS : Les nourrir, nettoyer leur litière, ramasser leur vomi… Les chats n’ont attendu personne pour pratiquer l’esclavage. #deculpabilisation
- PG : Tout arrive à qui sait attendre. Hollande se déchaîne avec sa posture de « retournement » peut être a-t-il une soudaine envie de « Levrette ». mais qu’en pense Julie ?
- HM : Quand j’entends ma jeune et délicate voisine du 1er, hurler sur Aladdin – son fils de 4 ans – à longueur de journée, ne serait-ce que pour lui demander de mettre des chaussettes, je me dis qu’il y a des coups de tapis volant dans la gueule qui se perdent
- OM :  C’est quand même une chance que les résistants n’aient pas fait sauter le pont du 8 mai !
- RR : Berlusconi en maison de retraite. On savait qu’il en tenait une couche. Maintenant il les change.
- MV : « Premier jour comme bénévole auprès de malades d’Alzheimer pour Silvio Berlusconi. » C’est bien, il prend soin de son électorat.
- PL : Entendu ce matin sur une radio : « Les partis populistes maîtrisent très bien les médias. » Il serait temps que les médias maîtrisent très bien les partis populistes.
- DC : Bon d’accord, il pleut. hé bien figurez-vous que ça ne fait nichon ni froid !
- OV : Ce n’est pas parce qu’Éric Zemmour croit que tous les problèmes de la France viennent des étrangers qu’il est xénophobe. C’est même l’inverse. C’est parce qu’il est xénophobe qu’il croit que tous les problèmes de la France viennent des étrangers.

Donc la livraison d’OVH, un manifeste qui arrive à point. Elle ne mâche pas ses mots. Et elle a bien raison ! Qui est assez con pour mâcher des mots ?
Je l’ai dit souvent, Facebook, c’est pour se marrer et aussi pour dire des choses gentilles qu’on ne dirait jamais aux personnes qu’on aime, autrement. Alors, il y a ceux qui en font un terrain de bataille pour leurs combats et je souscris à ça aussi. Je revendique de pouvoir y dire des conneries aussi énormes que moi – et je vous assure que ça vous a une sacrée ampleur. Je ne suis pas gênée qu’on veuille croiser le fer avec moi et qu’on me dise que j’ai pu choquer certains. Je compte environ 650 Zamis et quelques vrais copains qui se reconnaîtront. Parmi cette liste de contacts, il y a ceux que j’appelle « les dormants », ces espèces d’espions qui à l’occasion te disent : « Oh mais comme tu es active sur Facebook ! » ou « Tu n’y passes pas un peu beaucoup de temps sur Facebook ? »voire qui avouent : « Tu fais chier. » mais qui ne sont pas fâchés qu’on leur place un like de temps à autres quand ils ont écrit un livre ou presque enfin vendu un scénar, posté la photo de leur gosse, de leur pied ou du hamburger qu’ils s’apprêtent à dévorer ou du gros bobo qu’ils viennent de se faire opérer à l’hôpital de campagne du Club Med, le tout sans aucun recul humoristique. Et je ne parle pas de ceux qui ont du vague à l’âme qui ne disent pas pourquoi: « Merci de me soutenir dans ces instants difficiles. » Facebook, c’est fait pour ça, c’est pour aider très souvent à soutenir les égos de ceux qui en ont besoin, pour délivrer des messages dans des circonstances très douloureuses. C’est un peu comme ces plâtres que tout le monde signe et quand tu es guéri, tu vires le plâtre. Tout ça me va très bien et Dieu merci, je ne me suis jamais cassé l’un ou l’autre membre. Et puis, dans les contacts, il y en a qu’on ne connaît pas du tout, ils ne sont pas dormants, ils sont morts et ils essaient juste de se faire un peu de pub. Et tu t’aperçois qu’en dehors de tes amis, il y a de ces spectres qui lisent ce que tu écris – sans te connaître – ne font jamais aucun commentaire, ni ne likent quoi que ce soit mais sont toujours à l’affût. Et si ce que tu écris ne leur plaît pas, tu crois qu’ils te tomberaient dessus ? Que nenni, ils te font savoir par un autre de tes contacts que tu devrais supprimer telle ou telle chose que tu as dite – en toute connaissance de cause – et si tu proposes qu’on te contacte pour en parler, ben ça reste lettre morte et c’est Zuckerberg qui t’envoie un petit mot pour te dire que tu as dépassé les limites sans te préciser lesquelles et on ignore superbement le fait que si d’habitude, tu n’as pas de bêtise à dire et ben, tu ne dis rien, ce qui est mon cas la plupart du temps. Il m’est bien arrivé de signaler des pages qui faisaient l’apologie d’Hitler sans pour autant qu’elles soient supprimées. Je ne m’alarme pas qu’on ait supprimé des choses que j’ai dites et qui étaient connes. Je m’alarme qu’il y ait des morts qui parlent et que leurs médiums ne se refusent pas à faire tourner ce genre de table. Je m’aperçois aussi que cet incident sans importance concorde avec une prise de position très enthousiaste de ma part envers une belle âme. Petits bras, petites bites.

Image © dominique cozette (je copyright mes images, mais faudrait être idiot pour me piquer celle-ci…)

Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.