Archive

Archives pour 05/2013

Joli mai pourri … monsieur Chris Marker !

30/05/2013 Comments off

Vous croyez que je parle de notre mois pourri ! Que nenni, je parle du joli mai 62, merveilleusement filmé par Chris Marker et Pierre Lhomme.  Aussi pourri que le nôtre, très froid mais moins de pluie. Qui sort flambant vintage sur nos écrans.
Le réalisateur s’est intéressé au Paris  des accords d’Evian qui mettait fin à la guerre d’Algérie, et a filmé un panel de personnages y vivant, y travaillant, y purgeant leur peine ou leurs amours.
Bistrotiers, ouvriers, commerçants, amoureux, petites bourgeoises, on y croise tous ceux que j’ai connus ado. Les témoignages, même quand ils sont longs, sont toujours instructifs et il est surprenant de voir comme cette année-là, en plein mitan des Trente Glorieuses, est tristouille, grisâtre et pauvrette, disons-le tout net. Pas de bling-bling ni de rêves plus gros que le portefeuille — souvent plat  — à tel point que les gens ne savent pas ce qu’ils feraient d’une grosse somme d’argent à part un logement et des loisirs très banals. Des petits rêves, des ambitions étriquées. C’était un temps où n’osait pas péter plus haut que son cul, si je peux me permettre.
Oui, c’était une vie simple où l’on rêvait mariage et enfants. Et santé. Les logements sont souvent insalubres, moches, sombres, sans confort, sans parler des bidonvilles. Une femme pleure de joie quand on lui annonce qu’elle est relogée (elle qui vit dans 2 pièces avec son mari et ses huit z’enfants) ! Mais ce nouvel appartement qui la comble de joie, c’est à peine si on oserait y entreposer quelques préciosités. C’était ça, le bonheur, rien, pas grand chose.

Quelques femmes timides, elles laissent parler leur homme à leur place, une femme à chats qui préfère vivre seule que de se colleter avec l’inhumanité de la société, trois jolies soeurs  au discours politique rudimentaire et contradictoire. Le général qui vient saluer ses morts, une boîte où l’on twiste mais sur une musique de jazz  (c’est quoi, ce travail, Michel Legrand ?), les jeunes femmes en petites robes et colliers de perles, les jeunes gens en costards et chaussures cirées.
Un charmant jeune homme noir  puis un autre, algérien, non moins charmant, se confient sur leur vie pas facile et sur le racisme latent, un boursicoteur râle parce qu’on interviewe de jeunes commis et que ce n’est pas à eux de prendre la parole (« pourquoi ne pas interroger des bébés de deux mois ? » ajoute ce monsieur bien-penchant), un cafetier rieur nous vante son quartier de la la Mouffe. Un mariage comme ils étaient avant avec ses tontons bourrepifs qui entonnent le Clair de Lune à Maubeuge et la mamie hilare avec ses lunettes-nez-moustache à la Groucho…
Et beaucoup de visages fermés, soucieux, froncés : non, ils ne sont pas heureux, ces Parisiens, conclut le film avec la voix slamée d’Yves Montand.
Avec le recul, c’est vrai qu’on était premier degré à cette époque. Les gens râlaient mais n’étaient pas hargneux, la jeunesse sortait son nez mais respectait les anciens, les politiques  étaient chenus, les hommes portaient cravate et veste, les femmes ne votaient pas, à quoi ça aurait servi ?, les embouteillages régnaient,les cheminées fumaient, les flics couraient ridiculement avec leur pèlerine  au vent, les yéyés — le peu qu’on en voit — circulaient en Deudeuche avec les pieds sortant du toit. Il y avait encore la Roquette, prison de femmes et de bonnes soeurs, non chauffée, à la Bastoche, et les morts du métro Charonne dans les mémoires. Et les grèves.
Chris Marker, mort l’an dernier à 91 ans, avait tourné une soixantaine d’heures de rushes pour un film au départ de 7 h. Il eut plusieurs récompenses notamment le Lion d’or de Venise. Il vient d’être restauré et reformaté (2h30) pour sa re-sortie. Il a d’ailleurs été présenté à Cannes cette année. Superbe témoignage.
Cliquez ici pour voir la bande annonce et en savoir plus sur le film et sur Chris Marker.

Le joli mai de Chris Marker et Pierre Lhomme, restauré, actuellement sur les bons écrans.

texte © dominiquecozette

Categories: kultur

Deux belles expos à Beaubourg

29/05/2013 Comments off

Deux poids lourds de la scène artistique que je ne connaissais pas, disparus tous les deux, font l’objet de deux grosses expositions impressionnantes : Simon Hantaï et Mike Kelley. Deux artistes vraiment différents.

Mike Kelley était un artiste polymorphe dont la rétrospective donne une petite idée. Il y a de tout, c’est totalement foutraque, tout est interpellant, beaucoup de bruits, d’images animées ou pas, de dessins classiques ou pas, de corps plus ou moins disloqués, de trucs sexuels, de musique, de reconstitutions de décors léchées, d’installations à la va comme je te pousse, d’accumulations, d’humour plus ou moins grinçant… J’y suis allée deux fois, le sujet est inépuisable et épuisant.

Né à Detroit en 54 et décédé « prématurément » (on appelle ça un suicide, non ?) en 2012, il a suivi l’école d’art de Los Angeles où il s’est fait remarquer par ses performances, suivies par une oeuvre graphique très riche, des installations multimedia (retour au matos des seventies) consacrées en bonne partie à la  critique de la société de consommation et à l’art.

L’expo se scinde en huit univers qui se chevauchent les uns les autres notamment par les sons très présents.
J’ai particulièrement aimé une vidéo très cruelle ou un jeune ado au visage poupin (qui rappelle un peu Brian Jones) se fait maltraiter par deux coiffeurs très spéciaux…
Et aussi les dessins de parties du corps comme les poumons  qu’il déguise en personnages antinomiques (cerveaux de femme et d’homme, coiffés différemment !) ou les intestins qu’il fait surgir de partout.

Au sixième étage, une rétrospective de l’oeuvre énorme de Simon Hantaï (1922-2008), peintre hongrois réfugié en France après-guerre, qui a rejoint Montparnasse et son Gotha, puis vécut définitivement à la campagne avec sa femme et leur cinq enfants. Les dimensions de ses oeuvres nécessitaient un espace conséquent. Ce qu’on voit principalement dans cette rétrospective est découpé en une dizaine de périodes, toutes d’expérimentations, dont les plus connues sont celles des pliages.
Après des débuts figuratifs, une période Pollock, une autre sur la peinture-écriture, Hantaï s’est mis à froisser ses toiles, à les plier, pour ne peindre que sur l’espace visible. Et n’y découvrir le résultat qu’en les dépliant. Il faut voir la taille de certaines toiles (sur la vidéo surtout, celles exposées étant réduites aux murs de Beaubourg), ses magnifiques couleurs, parfois une seule, parfois une variété. Le plus impressionnant se voit donc  dans une vidéo où il montre le travail que nécessite les pliages des Tabulas.

Les Tabulas sont  des toiles gigantesques (plusieurs mètres), qu’il plie horizontalement et verticalement pour que les plis forment des carrés. Il passe un rouleau pour les aplatir. Ensuite, il noue chaque coin de tous les carrés (comme pour un exercice de tye-and-dye pour ceux qui connaissent). Il y en a des centaines. Cette fastidieuse phase de travail est comparable à la tâche de l’ouvrier, répétant encore et encore le même geste sur de longues périodes. Ensuite, avec une petite brosse, il remplit chaque carré de peinture, l’un après l’autre. Puis il déplie la toile. C’est énorme, le dépliage offre une superbe vision d’un work in progress. L’artiste évoque la façon dont sa mère repassait son tablier, obtenant des carrés plus ou moins brillant.

La période Tabulas est son avant-dernière période, elle dure dix ans. Sur la vidéos, il étale dans son parc plusieurs  dizaine d’immenses toiles.
Toutes les autres expérimentations exposées donnent de magnifiques résultats bien que ce ne fût pas le but de l’artiste, comme celles qu’il a appelées les « Meuns », du nom d’un village très de chez lui,  où les toiles sont rassemblées depuis les quatre coins noués, puis chiffonnées. Résultats d’une grande élégance.

Expositions au Centre Pompidou de Mike Kelley jusqu’au 5 août et de Simon Hantaï jusqu’au 2 septembre 2013.

texte © dominiquecozette

Categories: kultur

Fessebouqueries #148

25/05/2013 Comments off

Monstre OGM ou succulence non calibrée ?

C ‘est une drôle de semaine car il y a eu beaucoup de pluie, beaucoup d’eau, sauf là où il en fallait : une piscine (sauf dans le film de Jacques Deray). Donc une Marine dont la bouée de sauvetage ne lui servira que pour ses assises, l’eau des nues qui nous empêche de nous foutre à poil  en mai, l’eau qui ruisselle des aisselles toujours nues (vous avez remarqué vous aussi ?) de F. Barjot, l’eau-delà de notre métèque préféré poétiquement évoqué par son Nègre et l’eau-GM de Monsanto contre lequel une manif mondiale est organisée ce samedi.
- DC : Marine le Pen se casse le cul… dans une piscine vide, nan mais allô, t’as une piscine, tu t’appelles Marine et y a pas d’eau dedans, allô, quoi ?
- JPCM : J’aimerais qu’on ne se moque pas de Marine Le Pen qui s’est pété le cul dans sa piscine vide, la gourde !
- FA : Le plus embêtant dans l’histoire, c’est que personne n’ait pensé à remplir la piscine après.
- FT : « Marine le Pen victime d’une fracture de la colonne vertébrale » C’est facho…euh facheux
- CB : C’est pas étonnant qu’on picole et se suicide à tour de bras dans les pays nordiques: le printemps à 12 degrés, ce n’est supportable que si ce sont ceux du Saint Amour!
- DF : Cahuzac la remet dans sa culotte. Sa candidature. Avait peur d’une déculottée, peut-être ?
- DC : Les fondements du front national sont ébranlés !
- LB : : Alain Delon nous previent qu’il est pret a tomber amoureux un peu comme s’il s’appretait a se mettre au regime. Ah ! Alain, eternellement cerne et hante par ses fantomes ! Et ses bonnes resolutions, ses vaporeuses reconciliations avec ses fils ! Il se dit apaise, j’ai des doutes..
- CD : NKM ressemble de plus en plus à un oiseau de proie.
- JPP : On attend tous le week end avec impatience pour se faire royalement chier le dimanche…
- MC : Ce soir, en hommage à Marine Le Pen, Arte diffuse La Piscine.
- CR : en Mai fais ce qu’il te pleut ..
- HD : Marine est tombée dans la Piscine…poussée par Alain Delon(voir le film la Piscine) à quoi ça sert qu’elle se casse le cul ,si ça passe inaperçu….je fais des vers (notez le) et mon père disait : »Qui fait des vers sans le savoir est un con sans le vouloir! »
- CC : Un restaurant en Espagne qui offre la possibilité de payer sa note avec une heure de plonge ou de ménage : quelle bonne idée mais quelle tristesse de notre siècle…
- EL : Se réveiller, gueule de bois, à côté d’un gros moche, se rhabiller discrètement et se rappeler que c’est son mari.
- HD : Deux nouvelles..une mauvaise et une bonne..la mauvaise..on commence par la mauvaise??…l’été sera pourri….la bonne ..il n’y aura pas d’été!!!
- OVH : Pour maigrir par ce temps, je vais aux Wet Watchers.
- OK : Il y a bien eu un mort pendant les manifs anti mariage gay : le cerveau de Boutin !
- LJ : Je tiens le soleil en otage ! Je demande une rançon de 3 millions d’euros cash, un avion pour les Maldives et trois putes !
- OK : Les exilés fiscaux vont bientôt dire qu’ils fuient la France à cause de la météo ! Genre l’excuse quoi !
- YL : Statistiquement, il y a plus de chances de gagner deux fois de suite à l’euromillions que de deviner la composition exacte d’un nem.
- CV : Ce mois de mai est vraiment défectueux, quelqu’un a-t-il le numéro du SAV ? J’espère qu’il est encore sous garantie.
- CV vient de croiser des amoureux transis de froid.
- RC : Vous voulez faire chier Pascal Nègre ? Téléchargez l’intégrale de Georges Moustaki.
- WD  : Pascal Nègre a confondu RIP avec RIB.
- MP : La musique, il l’a dans la peau. Pascal Nègre est un vrai mélanome.
- DC : Les propos de Pascal Nègre après la mort de Moustaki sont magnifiques. La vérité nue avouée même involontairement est un bien tellement rare (voir Le Lay avec la part de cerveau disponible) La mort n’est rien: une seule chose a compte : vendre
- OJ : Frigide Barjot se met à avoir peur de l’extrême droite. Du coup il parait qu’elle part se cacher à chaque fois qu’elle passe devant 1 miroir
- DC : Frigide Barjot se tâte pour la manif dimanche. Elle finira peut-être par se donner un orgasme avec ses deux doigts !
- KB : Cette femme est vraiment d’une bêtise affligeante, elle allume la mèche, échauffe les esprits, en appelle au sang, bref rempli le seau d’excréments et craint ensuite qu’il ne déborde… Quelle cruche !
- FM : À partir de pas plus tard que maintenant, les citoyens espagnols sont appelés officiellement par le gouvernement ibérique à dénoncer toute personne travaillant au noir, avec récompense sonnante et trébuchante à la clé. Question: les bons citoyens délateurs devront-ils déclarer cette prime sur leur feuilles d’impôts?
- HD : Dans Complément d’enquête sur France 2 un banquier suisse dit qu’il a des noms d’hommes politiques français (tous bords)qui ont des comptes non déclarés en Suisse….;j’ai pris un Primperan et vais vomir sur ma déclaration de revenus…..le banquier dit qu’il a des noms….grave …..l’espérance de vie de cet homme courageux se rétrécit??? En tout cas vite,vite le ménage!!!!! je croyais que c’était tolérance zéro !!allo François pour quoi tu tousses????
- JPT : Les opposants au mariage gay ont choisi une fête pétainiste pour cracher leur haine de la différence : saluons cette cohérence.
- MC : Sauf pour cet abruti d’Ozon qui ne voit dans la prostitution qu’un fantasme de bourge, rappelons que les filles qui vendent leur corps le font avant tout pour bouffer.
- AE : C était écrit que Lagarde ne serait pas mise en examen. Qui a pu penser le contraire?
- DC Aujourd’hui, manif contre Monsanto. Demain, manif contre sa tata ! Je vous conseille plutôt la première,  une vraie bataille mondiale, légitime,  contre un des plus gros prédateurs de la planète. Maintenant, si vous ne savez pas quoi faire demain à Paris, il y a les portes ouvertes de Malakof, de Belleville, des Frigos etc… et vous n’y croiserez point de fâcheux. Quoi, j’ai dit fachos ?
- DC : La France des assistés compte une nouvelle personnalité, et de poids : Christine Lagarde, témoin assisté dans une affaire de marchands de tapis, j’sais plus, je me prends les pieds dedans…
- AC : Un SDF condamné a 4 mois de prison pour vol de tomates. Il est con il aurait dû voler un tableau Africain, ça ne coûte rien. cf Guéant
- LB : « Un SDF condamné à 4 mois pour un vol de tomates. » Il est con, s’il avait volé du blé comme Bernard Tapie, il serait pas en prison.
- OK : Boucherie à Nice : Une femme de 95 ans découpée en morceaux > la promenade des onglets.

Un petit bonus de Bruno Gaccio qui revient de loin :
salut amis… Ca fait un moment que je ne suis pas venu ici… vous avez eu beau temps pendant mon absence ?! Il s’est passé des trucs biens ? Il parait que la crise est terminée, qu’il n’y a presque plus de chômeurs et que le mariage pour tous a finalement fait l’unanimité !
Il parait aussi que les activités bancaires spéculatives ayant été séparées des activités de crédits aux entreprises et aux ménages, les banquiers spéculent moins parce qu’ils ne sont plus couverts par l’état ? C’est sympa non ? L’économie réelle redémarre du coup grâce à la transition énergétique enfin financée !? c’est génial.
En même temps comme il n’y a plus de paradis fiscaux et donc plus d’évasion fiscale, l’état se finance avec l’impôt et sa dette devient tout à fait raisonnable et purement d’investissement ! Logique.
Bref ça a l’air d’aller. Rassurez moi, je n’ai pas raté un épisode ? racontez moi !
Sinon je suis tombé sur une herbe super bonne à Rio…. Je vous embrasse.

Autre bonus « Weatherday » de PCC  :
Mais vous allez arrêter de râler parce qu’il pleut ?
Il faut en profiter pour faire du jardinage et observer le TREFLE qui pousse à vue d’œil, orties, chardons se retirent avec facilité, mais ça PIQUE.
Pour ceux qui sont en appartement, faites vos CARREAUX, vous ne risquez plus rien.
Pour ceux qui n’ont pas de carreaux, révisez l’atout COEUR et les positions du Kâma-Sûtra (y a du boulot!)
Pour ceux qui n’ont aucun atout, il vous reste le pot de Nutella devant la TV…
C’est la fête à la grenouille et c’est vachement bon avec de l’ail !
Allez! On prépare bientôt le sapin de Noël.

Photo © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Fessebouqueries #147

18/05/2013 Comments off

La semaine des 4 jeudis comme on en rêvait jadis : ayé. Expérience totalement ratée pour cause de météo. La fête du PSG comme on en rêvait naguère : Ayé. Expérience totalement ratée pour cause de connerie. La radiation d’un vaurien nommé Cahuzac comme on en rêve tous : Ayé. Expérience totalement ratée pour cause de vanité. Tentative d’humour de Boutin sur les seins d’une jolie comme on n’en souhaite pas, même pas en rêve : Ayé. Expérience totalement ratée pour cause de lobotomie. Promulgation d’une loi sur le mariage pour tous comme la majorité des citoyens en rêvaient : Ayé. Expérience totalement réussie (sauf pour les réacs à l’esprit aussi étroit que la vulve d’une frigide atteinte de vaginisme aigu).
- PE : Dans la très prochaine parution dans la bibliothèque de La Pléiade des œuvres complètes des frères Gibb, on y apprend que c’est à Hamlet qu’ils doivent la moitié de leur nom de scène, mais également l’un de leur plus grand succès : Oedipe is your love.
- PG : La toute dernière fois que j’ai vu mon toubib’ , il m’a fait un diagnostic imparable … il m’a dit: (deux point ouvrez les guillemets) » Avec ce que tu bois, ce que tu fumes, ce que tu bouffes, c’est simple, tu risques un cancer du foie, un cancer des poumons, et un cancer du colon… tu veux maigrir ? continue comme ça, ça viendra tout seul « …et là, je n’ai pu que répondre que , « Que le meilleur gagne !!! »… Il était mort de rire…. c’est bien d’avoir un médecin qui ait gardé un esprit carabin…………. cela dit, on flippe un peu après………..
- HDD : Quelque part, c’est quand même grâce aux nazis et aux culs-bénis qu’on a eu un weekend de 5 jours. Merci.
- PE : Message aux astronautes sortis réparer le module spatial : attention, Guaino est en orbite, et il est pas près d’arrêter de tourner.
- FM : 200 espèces par jour qui disparaissent… Si ce chiffre est juste, ça fait froid dans le dos… C’est promis, j’arrête les fourmis…
- EL : Pourquoi les footballeurs se réjouissent après un but alors que c’est leur métier ? Imaginez un boucher faire une roulade et le tour de sa boucherie après avoir vendu un gigot……
- PG : C’est dur de se faire des ongles de gonzesses tout en jardinant… je dis ça mais ça n’a au trou du cul d’importance…………Mais ce qui fait chier c’est que j’ai besoin d’avoir les ongles longs, voire très longs pour dessiner… vous ne savez pas pourquoi………….?????? Ben moi non plus et je vous pisse à la raie……………….
- HDD : Qu’on gagne avec l’argent de la Libye ou du Qatar, seule la victoire est belle n’est ce pas?
- FM : La City découvre, effarée, qu’elle est en train de ruiner l’Afrique. Quel choc pour ses hommes d’affaire si honnêtes quand même…
- ED : pinaize, 1000 ouvriers morts au Bangladesh… va y avoir une pénurie de Nike, chez nous
- ED : j’ai essayé le rasoir 5 lames…. ya intérêt à être précis..croyant me raser la moustache, j’ai failli me refaire le maillot….
- IB : M’en fout, même si j’ai pas mon BTS, j’aurais réussi à citer Orelsan & max boublil dans ma dissert’ de Culture Gé !
- CP : D’évidence le Printemps des cons est en villégiature au Trocadéro.
- NN: Trocadéro : Des milliers de cons selon les syndicats et des milliers de cons selon la police.
- DC : Au lieu d’être déçu un jour parce qu’on aura découvert que votre élu est un pourri, votez directement pour un pourri annoncé : votez Cahuzac !
- HD : Pour le peuple ..du pain et des jeux….mais à Paris c’est plutôt des coups de pied au cul….. décidément le PSG rejoint le club fermé d’avoir les supporters les plus cons du monde
- PG : Mais que se passe-t-il ? le Qatar a racheté les Champs ou quoi ? C’est quoi ce défilé de plus ou moins bronzés qui font chier le monde en braillant qu’il a fallu que je me réfugie dans un restau chinois pour ne plus les voir…. À des américains effrayés par ce barouf qui me demandaient ce qui se passait, j’ai répondu que c’était une émeute raciale habituelle et que ça allait se régler au tir à balles réelles dans une heure ou deux…. que ce n’était pas grave, qu’on avait l’habitude et qu’on compterait les morts et les blessées demain…. Le plus beau, c’est qu’ils m’ont cru !!!!! Rrrrrhhhhâââ les cons !!!! et ça veut dominer le monde ça ?, Laissez moi rire !!!!!
- OVH : Le premier qui poste encore un lien sur Daft Punk, je le transforme en mange-disques.
- MC : « En mai, fesses et kilts épais » Proverbe écossais.
- CD : Quoique … détruire la vitrine de ce truc à vomir qu’est Vuitton …
- MM : Une jeune fille qui perd sa virginité devient une femme, un pays qui perd son civisme devient infame…
- NB : Je pourrais dire : « J’ai plus de poitrine qu’Angélina Jolie. » Voyons la vie du bon côté !!! ;p
- RS : Ne soyez pas étonnés de la stupidité de christineboutin sur Angelina Jolie, elle a eu un accident récemment
- MF : Boutin qui vanne Angelina Jolie sur le physique, c’est l’hôpital qui se fout de consanguinité !
- OK : Angelina Jolie Vs Boutin moche
- BB : Scoop : Angelina Jolie serait d’accord pour vendre ses seins afin de financer UnCerveauPourChristineBoutin
- HD:  Vague de suicides de barbecue sur la France..sujet brûlant et préoccupant..
- OVH : Georges Tron est blanchi mais il pue encore des pieds.
- JPT : Je me demande – non sans une certaine anxiété, je l’avoue – où Jérôme Cahuzac va bien pouvoir trouver l’argent pour financer une éventuelle campagne électorale.
- HD : Eclipse de pluie entre 10h et midi au dessus de l’Auvergne….les scientifiques recommandent de porter des lunettes pour observer ce phénomène rare
- KM :  Mais c’est vrai cette légende comme quoi ceux qui nous « gouvernent » sortent des meilleures écoles et représentent l’élite de la France ? Ou être con c’est une matière du tronc commun avant de choisir un parti politique ?
- FT : Si cahuzac revient je pense qu’on doit rappeler DSK très très rapidement !!! Ministre de l’économie parce ce que gvnt n’y connait rien
- PD : Si DSK critique la politique fiscale d’Hollande, c’est qu’il a enfin fini de nettoyer les moquettes qu’il a dégueulassé ?
- HF : Est-ce que l’économie française se porterait mieux aujourd’hui si Nafissatou Diallo n’était jamais entrée dans la chambre de DSK à New York?
- DC : Le foot est une religion. Comme la plupart des religions monothéistes, elle pratique le machisme, le sexisme, l’intolérance, l’hystérisme, le fanatisme, l’exclusivitisme, le connerisme, l’idôlatrie …
- CD : Quand on finit toutes ces phrases à mon encontre par « ma beauté », je réfléchis pour découvrir le plan foireux. Du coup mon front se plisse, mes yeux se rétrécissent, ma bouche se tord et c’est pas joli, joli.
- DC : C’est quand même dégueulasse de se suicider dans une école. Du 7ème arrondissement…
- WM : « Une femme violée toutes les deux heures ». Elle doit en avoir marre.
- PJ : On dit qu’il faut coucher pour avancer. C’est faux, on avance beaucoup plus facilement debout.
- DC : Mon mec est en train de fabriquer une chambre d’amis. reste à trouver des amis…
- CV préparait son petit déjeuner quand tout à coup elle l’a vu, posé sur la fenêtre de la cuisine. Emue, elle s’est immobilisée et a retenu son souflle pour me pas l’effrayer. Cela faisait si longtemps qu’elle n’en avait pas vu, elle voulait en profiter le plus longtemps possible. Et puis, bien sûr, il a fini par repartir, le rayon de soleil.
- PG  : Ce soir la Frigide et la Boutin-la-Morue vont se bouffer ce qui leur sert de couilles ….. Que va nous sortir cet enculé de Copé -à la-Colle avec ses affaires au-delà de l’acceptable ……
- EL: « A force de ne rien lacher la manif pour tous risque l’occlusion intestinale »
- JB : Avec les réactions de christineboutin et frigidebarjot, c’est le Festival des Connes…
- LB : Frigide Barjot voit “un raz-de-marée le 26 mai.” Comme Sarkozy qui voyait monter la vague qui l’a finalement englouti.

Photo © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Vous connaissez les autres gens ?

12/05/2013 Comments off

Les autres gens, c’est une BD originale car oeuvre de dizaines d’auteurs et dessinateurs qui ont chacun leur chapitre, et qui a été d’abord mis en ligne gratuitement. Puis sur abonnement. Vu son succès, les éditions Dupuis l’ont éditée en plusieurs volumes. J’en suis au 06#07, gros pavé.
Ce que j’aime là-dedans, c’est la diversité des traités graphiques qui nous donne un vaste aperçu des techniques graphiques, des plus basiques genre bâton & crayons de couleur aux plus arty ou sophistiquées. Les personnages sont toujours reconnaissables. D’ailleurs, chaque tête de chapitre expose son casting concerné.
L’héroïne principale est Mathilde, étudiante devenue richissime. Par hasard, car dans un troquet, un type lui a demandé des chiffres pour compléter son loto. Et bingo ! Le type, Hippolyte, issu d’une grande famille très fortunée gagne  l’énorme lot et lui file la moitié du gain sans conditions.
A partir de là, la vie de Mathilde va changer. En cherchant un appartement, elle s’entiche de l’agent immobilier qu’elle entraîne ensuite partout dans le monde, de jetlag en jetlag. On ne peut pas dire qu’il soit ravi d’être traité en gigolo…
Il y a ses amis de la fac, Camille, belle rousse, toujours en quête de l’amour car celui qu’elle aime ne veut pas d’elle.
Il y a Manu, amoureux de Mathilde mais trop fade et trop timide. Voisin d’un jeune couple dont l’homme est un noir américain, il sera amené à former un trio érotico-amoureux avec eux mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de la femme.
Il y a les parents de Mathilde qui vont se séparer, le père est un gauchiste haut en couleur, la mère une bourgeoise bon teint.
Et puis son frangin, homo, qui vit avec Kader.
Et il y a la famille d’Hippolyte, tous assez déglingués comme le sont les fins de race, sans limites au vu de ce qu’ils possèdent et se jouant des autres à leur insu.
C’est un joyeux, enfin pas forcément d’ailleurs, mélimélo de situations, de sentiments, de retournements, de suspens. Les dialogues sonnent vrai et les personnages gardent leur unité et leur individualité malgré la variétés des auteurs. Bref, c’est bien !

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter leur site ici.

Les autres gens créé par Thomas Cadène,2010-2012, chez Dupuy. 11 épisodes en 8 volumes.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Fessebouqueries #146

11/05/2013 Comments off

 

La nouvelle résidence du chouchou de la chanteuse

Grosse semaine de flemme officielle, de bouchons, de scrutage de météos, de records de porte-à-porte, de coups de vents, de coups de soleil, de coups de grisou chez les esclaves du P-A-P, de célébration de la fin de ceux-ci, et plein de petites perlouses récoltées sur mes réseaux sociopathes. Par ici.
- FLM : Yesss… J’ai reçu par téléphone une merveilleuse déclaration d’amour !! waouw ! J’étais bouche bée et d’ailleurs je n’ai pas pu en placer une… Pour lui dire que c’était magnifique mais que je ne m’appelais pas Corinne.. Dommage !! :) )
- LC : 30.000 manifestants à Bastille selon la préf., 180.000 selon le FdG. Ils ont du convertir en franc.
- AE : Barjot clown et épouvantail, fin de partie, des deux doigts, il ne lui restera plus qu’un majeur dressé
- SF : J’EN AI MARRE D’AVOIR FROID! Je devrais avoir les tétés gonflés, gorgés par le soleil et pas tout rabougris comme des raisins secs. HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!
- JNP : Aujourd’hui, dernière (?) marche contre le mariage pour tous. Heureusement que le ridicule ne tue pas. On a ainsi évité 15.000 morts selon la police, 120.000 selon les organisateurs
- RP : Un chercheur dit que consacrer plus de temps à sa famille accroît le bien-être individuel. Je vais lui présenter ma mère !
- JPCM : On aurait mis le missile balistique M51 sur le bon coin ça aurait comblé une partie du déficit au lieu de le faire exploser connement au dessus de l’eau comme un pétard à 120ME
- OVH : Du temps où je travaillais dans une agence de publicité, je me suis endormie une fois chez l’Oréal, une fois à La Redoute. Tu ne te rends absolument compte de rien, tu crois que tu t’es assoupie une seconde, enfin ça fait dix minutes que tu dors. Et personne ne te réveille ni te demande si tu vas bien ou pour te virer de la salle.
- HDD : « Qui mieux que Jean-François Copé pour incarner le ‘printemps des cons’ ? » Vous avez une heure.
- DC : Les 3 femmes disparues aux USA pendant 10 ans : encore une fois, les kidnappeurs étaient des voisins très sympas, très sociables, très normaux, qui partageaient le BBQ et chantaient du reggae. Amis FB, je vous le dis tout net : je n’accepterai plus que des amis chelou avec faciès !
- RP : Les boulettes Ikea hors de cause. Elles avaient été assemblées conformément au mode d’emploi en insérant la pièce B7 dans la fente G123.
- OVH : 8 mai 2013 : aujourd’hui les Allemands ne sont pas près de capituler.
- YL : Hommage à nos glorieux aïeux qui sont morts au combat pour que jamais nous n’ayons à porter de sandales avec des chaussettes de sport.
- OVH : Après le déjeuner, je me suis endormie en sursaut.
- OK : Sinon repas de famille et blague du cousin machin sur le mariage gay , ça c’est fait !
- ZP : Donc les sarkoboys veulent le retour du mec qui bosse pour Goldman&sach ? peut on les tondre ?
- OVH : A la maison, nous avons une copie grandeur nature de la fontaine de Trévi, avec des sosies de Marcello et d’Anita qui foutent de la flotte partout. Quel gâchis !
- LJ : « C’set l’anniversaire de X » me dit Facebook. « Tiens, pas de news de X depuis longtemps », me dis-je. Je vais sur le mur de X. Deux commentaires sont déjà là: « Joyeux anniversaire, … » « Belle journée à toi … » Le 3ème commentaire date de mi-avril : « Je suis la voisine de X et je viens prévenir ses amis. Elle est partie paisiblement cette nuit dans son sommeil. »
- HD : Breaking news- J’aimerais qu’on ne baptise pas les atrocités de Cleveland de faits divers…..c’est un fait de société gravissime issue de la violence faite aux femmes dont je parlerai dans quelques jours à l’occasion de la sortie d’un livre qui fera date!!!
- ML : 250 000 euros les 45 minutes, ça fait 185 euros le « bonjour » dans une conférence de Sarkozy. 277 euros le « casse-toi pov’ con ». La formule d’impolitesse est donc plus rentable.
- DC : Qui a dit « en cas d’échec, vous n’entendrez plus parler de moi » ? En même temps, c’était en Guyane, alors peut-être que les Guyanais sont sourds !!!
- jMC : « L’Europe a une dette envers les descendants d’esclaves », Certes!. Mais ce qui est paradoxal, c’est que l’Europe de la finance n’a, elle, aucune dette envers les esclaves qu’elle exploite au quotidien.
- ED : vient de se taper 20 m2 d’enduit… je vais me faire appeler  » Enduit Warhol »
- JPT : Tu as les seins de Nabila ? La gueule de Frigide Barjot ? La voix hystérique de Christine Boutin ? La connerie naturelle de Morano ? Toi aussi, fais-toi inviter par Denizot !
- RP : Les élections au Pakistan se déroulent normalement.
- AE : La parole est d argent le silence est dehors.
- AE : « Je n ai pas n intention de me décourager » T imagine? le gars, il annonce « J envisage de me décourager mais j hésite encore »

Photo © dominique cozette (© des fois qu’un tordu voudrait me la voler !)

Categories: Fessebouqueries

Les mères juives ne meurent jamais

08/05/2013 Comments off

C’est le titre du bouquin que je viens de finir. De Natalie David-Weill, avec, en sous-titre « humour ». Oui, bien sûr, c’est assez amusant de voir les mères abusives de génies comme Einstein, Albert Cohen, Romain Gary, les Marx Brothers, Proust et Woody Allen rivaliser d’admiration pour leurs chérubins qui ont réussi grâce à elles, aux soins qu’elles leur ont prodigués et à leur amour inconditionnel.
Le pitch : une jeune mère juive de 40 ans, morte dans un accident, se retrouve au paradis avec toutes ces mères. Elle-même chérissait son fils mais il n’a que 20 ans et pas eu l’occasion d’étaler ses dons. Curieuse de savoir comment on fait pour obtenir des fils pareils, armée d’une culture tentaculaire, elle peut à loisir les questionner, les mettre en compétition ou les critiquer.
Dans ce paradis, il y a des cuisines pour y faire des gâteaux, de confortables fauteuils, une immense bibliothèque et des jardins. Et des chambres pour celles qui veulent dormir. Le confort pour l’éternité.
Rebecca essaie donc de comprendre si c’est le fait d’être une mère juive accaparante qui fait d’un garçon un génie ou si un petit génie génère l’instinct de couvaison de la mère. Elle explore le passé amoureux de chacune, le type de père qu’elles ont donné à l’enfant, le ressenti de l’enfant par rapport au sentiment étouffant qu’engendre cette sorte d’amour, leur santé aussi car beaucoup de ces génies étaient fragiles, maladifs, hypochondriaques, voire suicidaires.
Et c’est assez drôle de les entendre parler de leur intimité avec leurs rejetons, notamment Sigmund ou Marcel.
L’auteure est fortement documentée et elle apporte beaucoup d’éclaircissements sur la vie des uns et des autres, la fabrication du chouchou, notamment chez les nombreux Freud, ou encore chez les Marx, et sur les ruses des fils pour feindre un amour réciproque masquant une haine assassine.
Sur la forme, c’est un peu répétitif et sommaire, l’auteure procédant par questions/réponses sans trop de nuances. Mais ça se lit facilement sous un arbre au soleil ou dans une véranda sous la pluie.
Le livre peut donner le goût de (re)lire les oeuvres majeures des écrivains (la drôle et formidable promesse de l’aube de Romain Gary) ou de revoir certains films de Woody Allen dont je vous conseille l’excellentissime moyen métrage sur sa mère calamiteuse, Oedipus Wrecks, 40′, en intégralité ici, (je n’ai pas vérifié si le lien marche jusqu’au bout) tiré de New-York Stories.
Le livre existe en poche.

Les mères juives ne meurent jamais de Natalie David-Weill, 2011 chez Points. 260 pages, 6,70 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Pacman ≠ No impact man

05/05/2013 Comments off

No impact man est le pari vraiment dingue de Colin Beavan, auteur de livres historiques, de vivre pendant un an avec sa femme et leur bout de chou, en plein coeur de New-York City, sans laisser d’empreintes carbone. Oui, à NYC ! Il raconte de façon très pointue tous les problèmes qu’il va rencontrer, les obstacles auxquels il doit faire face, les risques amicaux, familiaux et sentimentaux de l’affaire. Car demander à sa femme de ne plus prendre l’ascenseur — ils habitent au 9ème étage — de ne pas aller rendre visite à sa famille à Thanksgiving ET à Noël, de remplacer les Pampers par des couches lavables, de supprimer … la machine à laver dans un premier temps, c’est pas gagné.
Mais Michelle accepte. Elle accepte aussi de ne plus acheter de conneries qui ne servent à rien, de fringues neuves, de supprimer la télé, puis le frigo, puis les taxis… Ils ont beaucoup de mal avec le café car qui dit consommer local dit no coffee et bien d’autres choses.
Ne parlons pas du PQ…
Bref, ils découvrent une nouvelle façon de vivre, plus de temps à passer avec ceux qu’on aime notamment la petiote, mais aussi les vieux légumes d’hiver tels que rutabagas et autres racines improbables à cuisiner. Ils font table ouverte pour leurs amis qu’ils voient plus, du coup, mais le soir où ils décident de couper définitivement l’électricité, ça le fait moins.
Le bouquin est très dense au niveau des infos sur tout, la planète, le grand gâchis, l’économie calamiteuse de nos dirigeants dont il ressort qu’aucun d’entre eux n’a intérêt à prôner un retour à une moindre consommation : « Ce qui est scientifiquement nécessaire pour parer au changement climatique n’est pas politiquement possible [...] Les politiciens [...] du gouvernement américain poursuivent la stratégie qui leur semble la plus efficace pour traiter la crise climatique : ne rien faire. »
Bilan quelques temps après la fin de l’expérience : gros changements dans l’attitude du couple face à a consommation, conservation de bonnes habitudes (il a gardé son rickshaw pour circuler dans NY par ex.) mais ils n’ont pas vraiment réussi à se passer de certaines choses. Ils ne produisent pas de déchets. Continuent à manger local et à n’acheter que des choses d’occasion. En même temps, il pense qu’il a sûrement été très pénible pour les autres et que point trop n’en faut pour convaincre son entourage.

Colin Beavan nous apprend beaucoup de choses dans ce livre. Des chiffres énormes qui nous mettent le nez dedans. Des comparaisons avec avant mais aussi ailleurs, où beaucoup n’ont rien. Et aussi que consommer au-delà de toute raison et de tout désir ne rend pas plus heureux…
C’est un livre instructif, passionnant, assez drôle et pas moralisateur, écrit en 2009.

Colin Beavan. No impact man. 2010 pour la France, en poche chez 10/18. 276 p. + annexes.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Fessebouqueries #145

04/05/2013 Comments off

 

Christian Paix

Le temps qui pleut un peu partout, l’amateur de peinture flamande qui ne sait même pas comment on blanchit l’argent (on se demande ce qu’ils apprennent en étant au pouvoir !), le chômeur fils de ministre qui fait croire qu’il joue au grattage, boutez flicka hors de France, je plaisante mais se faire soigner hors de son pays, ça la fout mal non ?, l’article 2 de la constitution américaine qui continue à tuer beaucoup plus que les requins dans les spots de surf, une nouvelle scène de ménage dans le couple franco-prussien, chienne de maudite semaine… mais elle se termine, chers amis, ouf !
- HV : j’ai sous le nez le dernier mail de ma compta, juste une histoire de ligne 52 à remplir sur la CA12 (pouwark) rien que ça me donne des envies de changer d’identité et de fuir très très loin. Comment peut on ne serait ce qu’imaginer nommer une déclaration « CA12″, c’est pas un truc de grand malade, sans déconner ? Ce monde est barge, je ne suis pas de taille.
- HD : De la part de la fille fâchée avec son ordi et avec les mecs…Un ordinateur c’est masculin, parce que il est pas foutu de vider la poubelle sans qu’on lui demande.
- DD : 1 station de métro de Madrid sera rebaptisé pour porter le nom d’un sponsor. A Paris Servier pourrait racheter la station Père Lachaise.
- SF : Je rêve d’un monde merveilleux où on me masserait le dos, ferait mes ongles et ma paperasse, pendant que je réfléchirais à des trucs supers importants et conceptuels.
- HD : Morning news-Bonjour!!! Je me lève et apprends avec tristesse et bonheur que le président Bouteflika, malade à choisi les hôpitaux parisiens pour se faire soigner.. Je me pose la question ?? A t’il une carte vitale?? Et pourquoi n’y a t’il pas d’hôpitaux potables en Algérie .. Depuis 1962 ils ont pas eu le temps .??..
C’était mon coup de gueule du lundi!!!
- HY : On est lundi et tout le monde accepte ça. C’est-à-dire qu’on vous dit « c’est lundi » et vous, vous gobez ! Mais réagissez, merde !
- LC : « Supprimer 20 000 militaires alors qu’on prépare une guerre contre l’Allemagne, c’est pas très malin. » Conclusion du Livre Blanc
- BF : Copé dénonce le racisme anti-allemand et dit que certains élèves se font voler leurs bretzels pendant le Ramadan.
- OK : Le PS déclare la guerre à l’Allemagne alors que le gouvernement réduit les effectifs de l’armée !! On est foutu ma brave dame !
- CM : gros pull, bas de laine, tisane, écharpe, spray pour la gorge, chauffage remonté. La neige peut arriver. Ou le printemps, au choix…
- HDD : Je comprends la colère des socialistes contre Merkel. Avoir caché pendant tellement d’années que l’inspecteur Derrick était nazi…
- OVH : Jason Collins, footballeur américain, a reconnu son homosexualité. Il a reçu un coup de fil d’Obama qui l’a félicité pour son courage. Je crois que moi aussi, je vais faire mon coming out, j’aurai peut-être un coup de fil de Hollande.
- ET : On nous ment ! Le gouvernement nous cache ce vide espace-temps; nous sommes passés de l’hiver à l’automne et personne ne nous dit rien !!!!!!
- HD : Seniors et étudiants en collocation .. Chic j’annule ma réservation à la maison de retraite et retourne à la cité U avec une minette
- HDD : C’est un petit pas pour l’homme, mais un pas de Guéant pour la peinture flamande.
- HDD : NON PAS CLAUDE GUÉANT, NON ! PAS LUI !
- MM  : Chaque fois qu’on m’invite gentiment à boire un café « pour me connaître en tant qu’auteur », c’est souvent pour essayer de me faire écrire gratuitement un scénario… Deux euros le script de 100 pages ! Ben voyons !
- GR : Qui va remporter le titre de possesseur de la plus belle batterie de casseroles ? Sarkozy et Gueant sont nominés
- HDD : J’adoooooore la peinture flamande, particulièrement les œuvres de Mwamar Van Kadhafigel.
- GR: Collectionneurs vous avez des toiles d’artistes peu connus et peu recherchés confiez les à Guéant il en tirera une fortune
- AM : Je tenais à dire que les 10 000 euros cachés sous mon matelas proviennent de la vente de 2 tableaux Velleda dans un vide grenier.
- HD :  On est un pays qui a résorbé le chômage de l’argent…oui ..oui.L’argent travaille!!!vous devriez être contents!!!!
- HD: Agenda des manifestations..Thomas Fabius défilera à 15h dans son appartement de 280 m2 arrivée prévue au grand salon 18H30.
- TL : 31 ans, un budget de 7.5 millions d’euros pour s’acheter un appart, une societe qui ne fait pas de dividendes, pas d’heritage et surtout non imposable… TOUT est NARMOL, panipwoblem…
- DC :  On peut pas à la fois être riche et payer ses impôts, voyons !
- PJ : Faire preuve de morgue dans un hôpital est la marque d’un déficit de confiance évident envers le corps médical.
- AE : Trop de liquide Gueant va boire la tasse
- SN : 1er mai : Claude Guéant vu à la Bastille, vendant du muguet pour justifier la prochaine découverte d’un versement de 800000€ sur son compte
- JMC : Il faudrait vraiment être naze pour travailler quand, en étant au chomedu, on peut s’acheter une modeste bicoque à + de 7 000 000 d’ €, non ?
- DC : L’UMP trouve odieux que le nom de Claude Gréant soit jeté en peinture sur la place publique !
- JDF : On va peut-etre apprendre que Guéant a vendu son C4 Citroën à un ami pour 300000€. Il était signé Picasso
- DC : Guéant ou comment un « grand » amateur de peinture s’emmêle les pinceaux !
- JFR : Le chat. Le chat miaule plusieurs fois par jour devant sa gamelle, qu’elle soit vide ou pleine. Quand elle est vide, je la remplis, cela est bien normal. Quand elle est pleine, le chat miaule toujours. En fait, il a envie qu’on l’accompagne, qu’on le caresse pendant qu’il mange. Et pendant ce temps, il lève la queue et nous montre son trou du fion en guise de remerciement. Moi, j’ai plus faim. Désolé.
- CS : Ils ne manquent pas d’humour cynique ces banquiers Européens, le nouveau billet de 5 € comporte l’image d’une déesse Grecque….
- DC : Bizarre que le môme n’ait pas regardé si le fusil était chargé avant de tirer sur sa petite soeur. Il avait 5 ans quand même, merde !
- LB : Je sais pas pour vous, mais perso il me reste toujours trop de mois à la fin de l’argent.
- OB : Aux USA, un gosse de 5 ans tire sur sa soeur de 2 ans. Il l’aurait bien tuée avec du fromage français mais la loi de son pays l’interdit.
- MC : Cahuzac et sa part d’ombre, Guéant et ses croûtes, Coppé et sa piscine, Sarkozy et sa milliardaire, Mitterrand et sa fille, Fabius et son fils, Balladur et ses ventes d’armes… Tu vas voir qu’on va finir par regretter Giscard et ses diamants.
- SC : L’épidémie de Gastro sévit sur le Pays. Le départ du foyer épidémique aurait eu lieu place de l’Opéra le 1er mai…
- CR : Avis aux suicidaires. Attention, il pleut des cordes
- RP : 20000 capotes vont être distribuées au Teknival de Cambrai alors que 5000 pilules de Viagra le seront au festival d’art lyrique d’Aix.
- DD : Valérie Trierweiler coûte moins cher que Carla Bruni. Et en plus elle ne chante pas.
- RP : Ce sursis pour la France me fait penser à ce mec à qui on dit : »Vous avez un cancer généralisé, revenez dans 6 mois voir si ça va mieux. »
- MC : Les médias ont cette « capacité » a faire de l’important avec du rien, et rien avec ce qui est important.
- PS : Dans Le Parisien, Jean-Pierre Raffarin se dit inquiet après «un an de socialisme». Où tu as vu du socialisme depuis un an, monsieur ?

Image : détail d’une oeuvre © en volume de Christian Paix

Categories: Fessebouqueries