Accueil > caustic, politic > Y a des volontaires ?

Y a des volontaires ?

05/03/2013

Rassure-toi, Frigide, je ne connais personne, mais alors personne de chez personne, qui ait envie de toucher à ton sexe ! A moins d’être pervers polymorve ou une sorte  DSK aveuglé par le manque … Ou ton mari  ( j’espère pour lui qu’il a d’autres chats à fouetter en même temps, je m’en fous à un point !), je ne vois pas qui, homme ou femme (femme ???) aurait pour fantasme de glisser la main dans ta culotte.  (Pensée émue pour ta gynéco). Brrr…
Bref, Frigide,  je crois que tu te mets le doigt dans l’oeil jusqu’au col du fémur pour vouloir ainsi  te protéger de prédateurs  putatifs.

A propos de putatifs (d’abord on dit putes hâtives), cette image est assez cocasse  : « service continu » lit-on, avec une dame accorte  au second plan. S’agirait-il d’une maison d’abattage non-stop pouvant recueillir les malheureux que ta pancarte aurait découragés ?

On est bientôt le 8 mars, Frigide-qui-rendrait-n’importe-qui-impuissant, et je te jure que pour la journée de la femme, je ne me vois pas  fêter celle que tu es devenue,  ex-fêtarde en pleine mémérisation, ultra-réac, voulant préserver dans sa petite communauté de bigotes hétérosexuelles le privilège de fonder une famille parce que l’homosexualité, ce n’est pas dans la nature des choses. La nature  ?
Hé bien la nature fait mal les choses, Frigide, parce qu’avec la ménopause,  c’en est fini pour toi de la grande fête du corps, de la séduction  et du désir. Ton sexe, tu vois, personne n’a envie de faire joujou avec. Mets-le de côté pour le filer à la science, range ton papier, tu es ridicule ! Et mets ton écharpe, tu vas attraper froid, tu vas encore éternuer et nous faire des p’tites gouttes dans ta culotte…

Texte © dominique cozette

Categories: caustic, politic
Les commentaires sont fermés.