Accueil > Fessebouqueries > Fessebouqueries #123

Fessebouqueries #123

01/12/2012

Encore une semaine d’UMPite aigüe avec OD, j’en ai viré pas mal mais vous savez ce que c’est, ce virus, ça s’accroche, ça prolifère et ça grouille de partout au risque de masquer le reste de l’actu qui est ce qu’elle est sur le réseau : le prix d’une passe pour DSK, le non-féminisme de Carla B, et puis  les restos du coeur et  la journée du sida, deux choses nées dans les années 80 et dont on espérait voir la fin très vite…
- IH : Baby Sitter en retard , mon Mac est décédé , le bouchon au fond de la bouteille mais c est pas grave je suis très heureuse ce soir ….
- CV : Notre héroïne va-t-elle parvenir à sortir de son lit douillet ? Va-t-elle avoir le temps de déjeuner ? Comment va-t-elle s’habiller, sachant qu’elle n’a rien à se mettre ? Sera-t-elle à l’heure au boulot ? Pourquoi n’a-t-elle toujours pas de super-pouvoir ? La réponse à toutes ces questions et à bien d’autres prochainement !
- JdV : La réunion Juppé Copé Fillon a lieu dans le bureau de Carrez. Rappel: la loi Carrez traite de la vente d’une copropriété. Ça s’invente pas!
- PAG : Conformément à l’AGBG, en raison de la nouvelle politique sur Facebook, ce texte ne sert à rien car c’est un gros hoax et on se fera tous enfler par Facebook à la fin.
- TG : Moi je dis qu’avant la semaine prochaine, les CRS seront à poil dans la forêt, la langue dans la bouche des manifestants.
Et là, à l’évidence, les avions iront paître en enfer.
- OK : Imaginons Villepin arrivant à l’UMP cheveux au vent, sous 1 lumière du type  »flou hamiltonien » sur du Carmina Burana pour les sauver tous
- CC : J’aimerais beaucoup discuter avec le type de l’UMP qui a trouvé que « CONARE » pour « commission nationale des recours » ça sonnait bien…
- AB : WAIT, c’est quoi “un site de porno pour les femmes” ? Les nanas se font démolir sur un lit de pétales de roses ?
- RC : Continuer à vouloir être président de l’UMP, c’est comme vouloir devenir capitaine du Titanic après qu’il ait coulé.
- MC : Copé, il est tellement décomplexé qu’il baise Fillon devant tout le monde.
- CB : en Uruguay un dimanche à cette heure là on serais au marché en train de choisir des belles fruits et légumes, on achèterais des olives et du chorizo pour l’apéro et des « tallarines » ou des « ravioles de verdura » pour le déjeuner, on finirais du boire du mate en famille (la tv allumée, personne la regarde) après un bon whisky, et puis « mama » rechaufe l’eau pour les pâtes dans une grand casserole, on discute de politique, de foot, on s’engueule! on rigole! et après la siesta :)
- YH : Un conseil qui vaut pour moi comme pour vous. Lorsque vos lunettes vous échappent, ne reculez pas bêtement en marchant dessus.
- AP : Je ne suis pas jeune et pourtant je ne suis pas vieille peut etre que je suis sortie de la gare de tri
- OVH : Mes partenaires de la Gym aquatique : dire qu’il y a 50 ans, ça s’évanouissait en écoutant les Stones….
- PG : Si vous ne lisez que la presse gratuite vous aurez des informations qui ne valent rien….
- LB : Près d’un million d’individus se rendront dans les locaux des Restos du Coeur pour manger à leur faim durant l’hiver. C’est l’information la plus importante depuis hier et pour au moins six mois.
- TG : Expérience scientifique 2:
a./Dire à ses enfants que les houspiller sans arrêt pour obtenir leur ponctualité n’a rien à voir avec l’image qu’on se faisait d’être mère. Et que si on leur demande quelque chose de chiant, ce n’est pas pas perversion mais par nécessité.
b./Leur faire remarquer qu’il ont eu 20 minutes pour être habillés entièrement et correctement, ce qui n’est pas fait, et une demi-heure pour manger des tartines qu’ils n’ont pas beurrées.
c./Expliquer qu’à partir de maintenant, aucune indication sur le temps qui passe ne sera donnée, et qu’ils n’ont qu’à appeler quand ils sont prêts.
d./Savourer les tronches hallucinées et inquiètes.
- WM : Pensez à acheter le Figaro, ils manquent de moyens pour faire tourner la cellule psychologique.
- PB : Pardon de revenir là-dessus mais je suis perplexe: Comment peut-on NE PAS AVOIR BESOIN de féminisme ? Qu’est-ce que c’est que ces conneries?
- OK : Quand on parle de dissolver l’UMP, Rachida Dati se demande si elle a mis trop de maquillage !
- DC : La preuve que c’est moi l’élu : quand ma commission a recompté les voix, y en avait encore plus !
- CW : ce qui me fait penser qu’à l’époque de la « réalité augmentée » (LOL), nos cinq sens sont vraiment en déroute : le son digital nous fait des oreilles en bois / le numérique a tué l’argentique et la magie de la photographie / notre vision ne dépasse plus les 40 cm nous séparant de nos maudits écrans et quant à nos doigts, il va falloir qu’ils se nanisent de plus en plus / se résumer à des séries de zéros et de uns, c’est tout simplement ça, la fin du monde…
- DC : Mais qu’attend-il, notre entarteur, pour entarter ???
- MCE : Alors que le mariage homosexuel n est pas encore adopté le premier divorce entre deux hommes est déjà prononcé. Ils sont trop forts a l UMP !!!
- CFB : – C’est quoi ton groupe de metal préféré ? – Les alcalins
- TB : A partir de maintenant dès que je passe plus de 5 minutes sur Facebook je reçois une décharge électrique ! Aïe !!!
- DT : De voir le nombre de cons primés me rend malade !
- TG : non mais sans déconner, à quoi ça sert de se décolorer la moustache si c’est pour ressembler à un morse?
- DC : DSK aurait proposé le mariage à Nafissatou pour lui prouver que son amour pour elle était réel. C’est dans ce sens qu’il a mis fin à son mariage avec une femme sans intérêt et s’est détaché de ses réseaux d’affaires sur le vieux continent afin de poursuivre avec elle, sur son sol d’adoption, la belle aventure entamée dans un hôtel de luxe. A suivre.
- CG :  Six millions de dollars? Nafissatou est l’Ibrahimovic de la fellation. OK c’est de mauvais goût. Pardon, je voulais dire pas drôle.
- XB : « Du blow-job au cash-flow, il n’y a qu’un pas. Un petit pas pour l’homme, mais un bond de 6 millions de dollars pour la femme » (Confucius).
- HV : J’ai croisé ce soir en agence un stagiaire qui préparait son pot de départ en retraite.
- LB : « Une mère tue ses deux enfants en les carbonisant. » Encore un effet de la crise, la pauvre n’avait pas les moyens de se payer un congélo.
- JLR : Ça y est! 1dec 1987/1dec 2012: 25 ans que j’ai un traitement contre le sida .. Je n’aurai jamais cru être la!Je pense fort a mes amis morts
- LB : Je me demande bien pourquoi personne n’a encore pensé à vendre de grille pain transparent. Je suis sûr que ça cartonnerait.
- OVH : Mon mari n’est pas content quand je ne fais pas la vaisselle. Pourtant, lui qui est si fin gestionnaire, il ne se rend même pas compte que j’économise le Paic Citron.

Un bonus de Denis Robert et de ses nouvelles affres finement contées :
Le 24 février 2012, une dame m’a écrit pour me proposer d’être le président du salon du livre des Droits de l’homme et de la Solidarité à Saintes (Charente Maritime). Je lui ai expliqué que je n’étais pas très salon. Mais elle a insisté et j’ai fini par dire oui. Ma seule obligation était une conférence inaugurale le premier jour du salon. Quelques mois plus tard, dans l’objectif d’imprimer des plaquettes, elle m’a demandé le thème de ma conférence indiquant que les gens aimeraient sûrement m’entendre parler des affaires et des événements que j’avais traversés. De Clearstream aussi. Le mot avait disparu de mon vocabulaire. J’étais bien ennuyé. « Peut être un titre ? », a suggéré la dame. « Appelons ça Après Clearstream » ai-je indiqué. Ça nous laissait de la marge. La conférence est prévue ce vendredi à 20h30 à l’Abbaye aux Dames au centre de Saintes. Et je ne sais vraiment pas par quel bout commencer cette sainte conférence. Après Clearstream, je me suis mis à jouer au ping pong, j’ai voté Mélenchon, j’ai acheté un gros livre de cuisine, me suis spécialisé dans le minestrone, j’ai gratté deux pièces de théâtre, des scénarios pour le cinéma et la bande dessinée, réalisé deux films, peint une cinquantaine de toiles, mais j’ai arrêté d’écrire. Après Clearstream, écrire un livre est devenu pour moi un exercice trop éprouvant. Je me demande pourquoi. J’ai donc décidé d’en faire le thème de ma conférence. C’est pas gagné.

Détail de la sculpture singulière « chez Ginette » de © Christian Paix dont vous pouvez vous délecter jusqu’à dimanche soir au Salon Comparaison au Grand Palais.

Categories: Fessebouqueries
Les commentaires sont fermés.