Archive

Archives pour 10/2012

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?

31/10/2012 Comments off

C’est le titre. J’aurais pas trouvé mieux pour vous accrocher. J’aurais mis au féminin  puisque cette une femme et qu’en anglais, la question ne s’est pas posée.
Un livre très fort avec quelques faiblesses. Comme tous les forts. En fait cette nana, Jeanette Winterson, l’auteur, écrit sa bio, enfin la continue puisqu’elle l’a déjà commencée  dans Les oranges ne sont pas les seuls fruits, qu’elle cite assez souvent et que je n’ai pas lu. Pas encore. Elle explique quelque part dans le bouquin qu’elle ne sait jamais à l’avance ce que le livre qu’elle commence deviendra, elle écrit comme ça vient et voilà. Ça se sent car il y a des passages un peu bof MAIS mais mais, le livre est quand même franchement bien.
Le début démarre en trombe avec une causticité énorme pour évoquer son enfance minable dans sa famille (ce mot ne convient vraiment pas) adoptive. La mère est une ménagère frigide qui fait tout un tas de choses la nuit pour éviter d’être dans le lit conjugal, une bigote déplorable et cruelle qui ne cesse de punir cette enfant qu’elle regrette d’avoir prise. Car ils se sont trompés de berceau comme elle dit. Ah, si ça avait été Paul (mais qui est ce Paul), comme la vie aurait été plus belle ! Donc Jeannette passe beaucoup de temps dehors, à la porte, comme on dit au coin, dans le froid et la misère. Le père, lui, est un être falot qui n’ose rien dire à ça, il craint la harpie. Harpie qui a deux dentiers : l’un, mat, pour la vie de tous les jours, l’autre, « perlé », pour les sauteries à la paroisse.
Et puis, à l’adolescence, Jeanette se découvre homosexuelle. Déjà que sexuelle c’est la fin du monde, homo c’est pire que tout, ce qui lui vaut d’être virée de chez elle à 16 ans, sans rien, sans savoir où aller. Bref, galère.
Là où le livre, perdant de son acidité, devient émouvant, c’est lorsqu’elle se met en quête de sa mère biologique. Mais beaucoup plus tard, passé la quarantaine. Une mère qui ne l’a pas jetée si malproprement que ça puisqu’elle l’a allaitée six semaines, apprend-elle des services sociaux. N’empêche. Elle retrouvera sa trace mais c’est un vrai chemin de croix. Le livre devient terriblement émouvant quand elle appuie là où ça fait mal, ce terrible « on ne m’a pas voulue » dont on ne guérit pas,  quand sa souffrance est niée par l’administration qui ne lui ouvre pas le dossier qui est là, sur la table, quand la peur de voir celle qui l’a mise au monde la cloue littéralement au moment d’y aller. Quand elle touche du doigt l’amour après la profonde blessure qui ne lui a pas permis de bien se construire. Quand elle se rend compte qu’on l’attend, que c’était à elle de faire le chemin. Mais sans trop d’effusions, avec méfiance quand même, la route a été tellement rude.

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ? de Jeanette Winterson aux éditions de l’Olivier, 2012. 268 pages.

Categories: bouquins

La belle inconnue

30/10/2012 Comments off

C’est un livre mince qui se lit facilement. C’est une quête aussi, mais pas la première ni la dernière car l’auteur, comme beaucoup d’autres avant lui, Supervielle, Aragon, Blanchot,  Nabokov etc, s’est entiché de la pure beauté de la jeune femme, retrouvée noyée dans la Seine en 1901 avant d’être amenée à la morgue. Son visage était tellement pur qu’on décida aussitôt de le mouler afin de l’immortaliser. Depuis, on le retrouve partout, notamment dans les écoles d’art.
Donc l’auteur, Didier Blonde nous conte cette quête d’un libraire spécialisé en éditions rares tentant d’en savoir plus sur l’inconnue. Il se rend à la morgue, l’autre puisque la première a disparu, collecte des infos, va au théâtre car une pièce de Horvath raconte son histoire — l’actrice a le visage dissimulé sous un masque en latex qui représente l’inconnue — passe un temps fou à la BN à lire les articles de l’époque sous forme de micro-fiches. Et, stupeur, il aperçoit sur l’une des tables, tout une documentation sur elle. Il guette la personne qui réalise l’étude et s’installe en face pour l’observer. Enfin, se décide à l’aborder. C’est une thésarde allemande qui travaille sur le sujet depuis des années.
Le narrateur s’entiche d’elle qui le laisse faire ses quatre voluptés sur son corps. Mais, la thèse finie, elle repart en Allemagne retrouver fils et mari. Non sans lui laisser lire la somme écrite par elle.
Il se rend compte que cette quête est vaine, que personne n’en saura plus, que les pistes sont fermées. Une première fois, un faisceau de présomptions l’avait amené en 1930, ensuite il apprit qu’il s’agissait d’un jeune modèle mort de tuberculose en 1875.
Néanmoins, hanté par elle, il ne peut l’abandonner et retournera à la Bibliothèque pour chercher, encore et encore…

Ces peintures au nez de travers ont été réalisées lors de cours que je prenais il y a quelques années où  tout le monde se demandait qui était cette mystérieuse jeune femme.

L’inconnue de la Seine de Didier Blonde, Gallimard 2012. Il est retouché par rapport  à sa première édition en 1988 chez Régine Desforges sous le titre Le nom de l’inconnue. 125 pages.

Texte et dessins © dominique cozette

Categories: bouquins

Fessebouqueries #118

27/10/2012 Comments off

Semaine méli-mélo avec la Fiac, les salles de shoot, les petits pains de Copé (on attend quelque chose sur le mouton), la flicaille ripou, la nouvelle rigolade de Borloo, le plus gros débiteur du monde (Kerviel) et les trabendiques Stones.  Plus deux bonus absolument nécessaires !
- CK : Croyez bien que je regrette de tirer ainsi la couverture à moi mais j’ai le nez qui coule !
- JPCM: On dit pas je vais à la Fiacre, mais je vais EN Fiacre. Excusez-moi d’être à cheval sur les principes.
- XB : Tarik Léponyme vient de déclarer que pendant le Carême, de jeunes Chrétiens volent les cornes de gazelle des enfants.
- DC : Lagerfeld est un mal-buzzé !
- GL : J’comprends pas ce débat sur les salles de shoot, ça existe déjà non ? Ça s’appelle aussi un studio photo ?
- OVH : En sortant de la piscine tout à l’heure, j’ai voulu prendre une friandise au distributeur. Il ne restait qu ‘un Kinder Bueno, je me suis dit, je vais le partager avec Joe Wilfried. Il est jamais venu.
- OVH : Aujourd’hui aquagym. Elles me bluffent les bonnes femmes du cours : maquillées, , bijoux aux doigts et aux oreilles et surtout parfumées. Moi, je reste à N°5 de chez Chlore et j’emmène pas Brad Pitt à la piscine.
- ME : Les 2 partis rivaux de droite s’appellent « Union ». Tandis que le PS, qui s’appelle parti, reste là. Je pige rien à la politique.
- MFf : Pourquoi quand Borloo parle dans les médias j’ai l’impression d’être au café du coin en train de taper le carton avec beber et roger ?
- LB : Grâce à Borloo, ceux qui doutaient encore sont désormais assurés que le centre n’est ni à gauche, ni à gauche.
- CC : Tiens il y a un groupe de parole des anonymes victimes de l’UMP sur LCP…
- EL : Comme je suis contre la violence gratuite, quand je gifle quelqu’un, je lui donne toujours 1€.
- OVH : A la parfumerie, il restait un seul flacon de Chanel N°5. La taulière m’a dit qu’il était réservé pour Brad. J’ai proposé qu’on le partage.
- SG : Lu sur twitter, cette réaction de Lance Armstrong : « je suis très déchu. »
- SP:  » Ils ont installé des panneaux photovolcaniques » Entendu dans un bourg de ma campagne.
- MD : Ma mère (86 ans la semaine prochaine) :  » offre moi  » 50 nuances de Grey » pour mon anniversaire et prend le en français comme ça ton père pourra le lire …. Bon bon bon ….
- JPT : Lance Amstrong : une petite dose pour l’homme, une overdose pour le vélo.
- EL : La police des polices qui arrête la police mais qui pour arrêter la police des polices ????????
- SG ; Lu dans ma boîte mail : « Je peux t’appeler ? J’ai une idée !!! » Et merde.
- DM : quand à Paris en voiture tu te fais doubler par des pietons, tu aimerais bien empaler Delanoe mais tu as peur que ca lui fasse plaisir
- DM : Aujourd’hui, NVB m’a fait un truc avec sa bouche que tous les hommes adorent. Elle l’a fermée.
- YCT : Un minibus « SALLE DE SHOOT » serait intégré à la caravane du prochain Tour de France pour des raisons de commodité!!
- CK : Ce soir duel Copé Fillon sur France 2 : quelque chose me dit que les pains au chocolat vont voler très très bas…
- CFB : Un mystère enfin résolu : le talon d’Achille de Proust serait sa madeleine, et la madeleine de Proust d’Achille serait son talon.
- EM : Emboîtant le pas aux Rolling Stones, Christophe Hondelatte organise un concert surprise ce soir, dans sa cuisine, devant son chat.
- MF : J’offre ma virginité à qui m’offrira une place pour les Rolling Stones ce soir au trabendo !
- TSS :C’est moi qui délire ou bien les agences de publicité ont totalement disparu? Il y a toujours des standardistes qui répondent au téléphone pourtant. Comme un décor de théâtre. Y a t-il encore des créatifs qui bossent sur des jolies campagnes derrière???
- AR : trop cool mes spams : « livraison d’un frigo Smeg » et « devis tranquillité obsèques » … je n’irai pas jusqu’à dire que je suis refroidie mais …
- HDD : Les journaux voulaient publier les bonnes feuilles du livre de Jean-François Copé. Malheureusement, il n’y a pas de bonnes feuilles.
- PDJ : Comme le disait Jack l’éventreur après sa journée de travail : « Halte à la viscère ! »
- MG : Si Kerviel se prostitue pour rembourser sa dette, à raison de 300.00€ la passe il lui reste 16 333 333 clients à voir.
- BB : Le monde va mal… Morandini écrit à Hanouna « Je suis journaliste et tu es animateur »

Bonus number one ou le secret du bien-être :
- SH : Avis à tous les stressés ! Je vous offre ce tuyau, parce que pour moi ça a marché: À la télé j’ai regardé une émission, dans laquelle un représentant du Dalaï-lama affirmait que pour obtenir la paix intérieure nous devions toujours finir ce que nous avions commencé, et qu’à cette condition nous bénéficierions davantage de calme dans nos existences J’ai regardé autour de moi, j’ai fait le tour de la maison pour trouver les choses que j’avais commencées sans les terminer….. Et j’ai fini une bouteille de rosé de Provence, une bouteille de Châteauneuf du pape, une bouteille de côte du Roussivon, une vouteile de bodka, un buteil de rom, le rest dwiski et zune poit de pière belch. Tou nimaggine pa com jem sens vachamant mieu mintnan. Psasse el mssage a tou ceux con bsoin de paits intrieur et di leurr ke jeu lézèm

Bonus number two du Cabinet d’amateur, galeriste qui nous donne ces conseils avisés :
Ne dites jamais
Je vais réfléchir
Je reviens avec ma femme
Je reviens avec mon mari
Je n’ai plus de place
J’en ai déjà
Je viens de m’acheter un appartement
Je viens de payer le dentiste
C’est celui que je voulais
C’est vous l’artiste
Vous avez le même en rouge
Vous avez le même en plus grand
Le noir ça fait deuil
C’est fait comment
Ça va prendre de la valeur
Je connais l’artiste personnellement
Vous êtes ouvert le lundi…?

Dessin © dominique cozette

Categories: Fessebouqueries

Le seul organe qui peut ne pas vieillir : le cerveau.

26/10/2012 Comments off

L’être humain, quand il naît, possède un cerveau qui n’est pas fini. Ce qui le distingue des autres animaux et surtout lui permet d’échapper à la dure loi de son ADN. Car en se construisant, chaque cerveau se singularise. Il est tellement élastique qu’il peut détourner les tâches d’une de ses parties vers une autres, notamment en cas d’AVC.
Contre la croyance  selon laquelle nous perdrions 100 000 neurones chaque jour, il est démontré que notre cerveau est capable de refaire des neurones à partir de cellules souches, à condition de bien l’entraîner. Comment ? Par des stimulations nouvelles, le plaisir, la curiosité et l’émerveillement. Mais tous les plaisirs n’ont pas le même degré du bénéfice. Quand on lit un livre,  c’est l’imaginaire qui s’emballe et on engage 85 % de son activité mentale. Oui, 85% ! Enorme. Par contre, quand on regarde un film, on reste passif, et seulement 15 % de l’activité mentale est en action. Même s’il s’agit de la même histoire. Pauvre cerveau dans ce cas…
Ce qui va contre le rajeunissement cérébral, qui est même nocif, c’est le stress permanent, la tristesse,  l’inquiétude, la routine, tout ce qui se rapproche de la dépression. Après autopsie, on a constaté que les cerveaux des suicidés ne possédait aucun nouveau neurone.
Je viens d’apprendre tout ceci dans le livre « le cerveau sur mesure » de deux médecins neurobiologistes dont l’un a été invité à l’émission d’Inter : les savanturiers et l’autre dans une conférence en ligne.
Une interview (à lire) très pragmatique ici vous en dira plus car le bouquin est assez technique, notamment dans la première moitié qui détaille ses fonctionnalités. On passe ensuite à la régénérescence cellulaire, la plasticité, le cerveau augmenté. Puis le dopage cérébral. Enfin,  on arrive aux nanotechnologies avec l’éventail de tout ce qui nous attend dans le futur, sans compter les imprévus. Annexe sur le neuro feeback ou gonflette cérébrale.
Bourré de notes explicatives et bibliographiques et quelques liens plus « pratiques » pour les néophytes qui souhaitent seulement bénéficier de conseils à mettre en oeuvre. A voir aussi sur Google

Le cerveau sur mesure de Jean-Didier Vincent et Pierre-Marie LLedo chez Odile Jacob, 2012.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Cher petit rat

23/10/2012 un commentaire

Tu es mort, applati raplapla sur le bitume parisien du 13ème arrondissement et ce, dans l’indifférence générale. Cher petit rat, peut-être t’attendait-on quelque part, mais tu as traversé sans regarder  et vlam, te voilà écrapouti. On devine encore tes humeurs aqueuses qui dessinent autour de toi l’auréole de sainteté que personne ne te décernera, car, petit rat, les gens ne t’aiment pas. Les gens ont peur de toi, on se demande pourquoi. Ils te trouvent radin, crade, laid, répugnant et vont même, honte à eux, jusqu’à te comparer à Eric Zemmour, laisse tomber, un mec pas intéressant. Avec une queue plus petite que la tienne.
Cher petit rat qui a tenté de survivre dans ce monde bétonné de toutes parts, sois quand même heureux de ton sort car d’autres rats croupissent dans des laboratoires, bouffis de tumeurs cancéreuses par nous inoculées, abrutis de médocs qu’on n’ose pas avaler, rongés de maladies humaines, stressés d’apprentissages stupides, et torturés, vivisectés, prisonniers d’un enfer indicible.
Cher petit rat, j’espère que tu as eu le temps de connaître l’amour et la gourmandise, que ta vie aura été, sinon prospère, du moins heureuse. Adios, ratounet !

Texte et photo © dominique cozette

Categories: du vrai

Fessebouqueries #117

20/10/2012 Comments off

Un Hopper qui lasse, une écolo verte qui blanchit, une icône érotique qui s’envole, un Autrichien couillu qui saute, un Copé coulé qui l’ouvre, un pétard mouillé qui s’éteint, et la vie qui court…
- AB : Overdose de Hopper.
- DC : Une élue écolo prise la main dans le sac. Ben quoi, c’est que de l’herbe ! On est écolo ou on ne l’est pas !
- SZ : Si on ne peut plus avoir un peu de monnaie à la maison pour les dépenses courantes, où va t-on..hein Florence Lamblin..
- HD : Une élue verte blanchissait l’argent…400 000€ dans le coffre…ah non c’est pas de l’argent sale c’est une simple évasion fiscale et un coup de fusil dans le cul?? non??? j’ai pris mon primpéran!!!!!
- JPCM : La plus belle preuve d’amour, c’est les clés de l’Audi.
- JMB : Je n’aime pas les Verts, je n’aime pas leur intégrisme aveugle, je n’aime pas leur fascination pour l’idéologie et leur mépris pour l’humain. Mais je déteste l’exploitation que fait actuellement la droite de l’affaire de cette élue EELV qui serait impliquée dans une affaire de blanchiment d’argent. Parler de « permissivité » pour tenter de faire de tous les élus de gauche des fumeurs de pétards irresponsables, c’est franchement minable, au minimum.
- JPT : Une élue verte qui blanchit de l’argent gagné au noir, ça donne quoi comme couleur pour finir ?
- CD : Geoffroy Didier, secretaire national de l’UMP. Absolument formidable dans le rôle. Antipathique à souhait. Je vous le recommande.
- CV a mis aujourd’hui un collant qui descend tout seul et constate que tout le monde s’en fout. C’est vraiment dégueulasse…
- EO : J’ai vu une femme qui portait le voile intégral pire que Diam’s aujourd’hui, y avait que son visage qui n’était pas couvert, ben merde c’était une bonne soeur. Comme quoi, dans toutes les religions une « femme bien » donc abstinente c’est une femme cachée de la tête aux pieds…
- YH : Tu t’es vu quand t’as mal dormu, que t’es pas rasu et que ton chien pue ?
- GR : J’oubliais, j’ai bien lu le verbatim de la conférence du Sarko, c’est copié direct de « la mondialisation expliquée aux nuls »
- YL : Michel, vous avez interviewé tous les plus grands. Pensez-vous qu’il y a plus d’ADN de stars sur votre canapé rouge ou sur Zahia ? #ONPC
- JDF : J’imagine bien Geoffroy Didier Scout à 12 ans soulageant ses premiers émois en regardant une photo de Catherine Nay
- JDF : Geoffroy Didier veut inscrire les racines chrétiennes de la France dans la constitution. C’est une sorte de démocrate crétin
- ND : Voici les voitures électriques qui arrivent sur le marché… Bienvenue aux centrales nucléaires, alors ?!….. Pourquoi les gens ne pédalent-ils pas davantage pour produire leur propre électricité, dans ce cas ? En plus, d’une pierre, deux coups : cela leur évitera de se casser la tête pour maigrir et de nous prendre la tête avec tous les régimes qui ne marchent pas …
- JPCM : Théâtre Antoine Luchini lit Muray, et Céline et Cioran un peu. Exquis. À l’exception de son public exclusivement composé de chieurs, vieux, pingres, et dépressifs.
- HDD : Félix Baumgartner s’apprête à battre le record de chute libre de François Hollande et Jean-Marc Ayrault
- CB : ça sers à quoi sauter de 39.000mts?
- HD : .J’adore la langue forestière de certains avocats…il s’agit pour ma cliente d’une problématique fiscale…ça s’appelle comme ça voler l’argent des autres??
- ML : Matignon confirme il n’y, aura pas de légalisation du cannabis, effet pétard mouillé Copé encore une fois à ouvert sa bouche pour rien!
- DC :  Conseil à monsieur Copé que je sens un peu crispé : fume un peu d’herbe, ça te décontractera !
- CD : Hier j’ai déjeuné avec un champion d’échec. Il a mis vingt minutes à me passer le sel.
- JPT : Mariage gay, adoption par couple homosexuel, procréation médicalement assistée, vote des étrangers, euthanasie, dépénalisation du cannabis : sur tous ces sujets, la gauche se fait copé les couilles !
- JPT : Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de chefs d’Etat africains qui aient envie de voir disparaître la « France à fric ».
- HV : Même pour arroser les plantes vertes chez Truffaut, il faut un master arrosage plantes vertes. On ne marche pas un peu sur la tête dans ce pays ?
- TG : un grand merci à Bruno d’avoir attendu 15h30 pour me dire que mes tentacules étaient à l’envers.
- CK : C’est à quelle heure la Fin du Monde ? J’ai bêtement acheté des places de spectacle pour le 21/12…
- HDD : Manuel Valls, Ministre de l’agriculture, souhaite le retour de la traçabilité des poulets
- EL : Homme aveugle recherche femme aveugle. But : On verra…
- FC :  Ma copine m’a quitté parce que je ne faisais pas attention à elle… Ou quelque chose comme ça, j’écoutais pas vraiment.
- DP : Bonne nouvelle: Pour commémorer le massacre du 17 octobre 61, JFCopé est allé déposer un pain au chocolat sur la tombe de Maurice Papon.
- NB : Sylvia Kristel, l’actrice des films «Emmanuelle» est décédée. Pour les gars de ma génération, ce matin, les kleenex sont en berne.
- NP : Sylvia Kristel avait un QI de 165, parlait 4 langues… c’était donc la femme parfaite: Emmanuelle et intellectuelle.
- RC : En hommage à la mort de Sylvia Kristel alias « Emmanuelle », je vous invite à observer 1minute de jouissance.
- CC : Sylvia Kristell disparait le jour des 86 ans de Chuck Berry. Faites du rock!
- HDD : L’élection de Devedjian à l’Assemblée annulée par le Conseil Constitutionnel. Fallait pas se taper Trierweiler.
- JPCM : La nana en couv de Elle, avec son regard de mérou sous Myolastan et sa robe comme le napperon sur la table basse à mémé Josette, franchement…
- AR: c’est comme ça ! affiche dans un couloir de métro pour le salon du livre ancien et qu’est ce qu’ILS se sont cru obligé de mettre en illustre ???? une fillle (pas ancienne) qui bouquine (bon) à plat ventre de face avec un décolleté débordant … qu’est ce que vous voulez que je dise ???? GRRRRR
- EL: Après Félix Baumgartner et sa capsule spatiale, Mimie Mathy veut faire mieux. Elle envisage de sauter du haut d’une capsule Nespresso.
- EL : ɹɹƃ ʎɐqǝ ɹns ɹǝıʌɐlɔ un ǝʇǝɥɔɐ,ɾ ǝnb sıoɟ ǝɹǝıuɹǝp ɐl uǝıq ʇsǝ,ɔ
- EL : Je n’ai rien contre Morano , la preuve j’ai une amie trés conne..
- DC : J’ai fait un rêve en VO sous-titré mais les images étaient cryptées et les sous-titres en langue inconnue. Bref, comme tous les rêves !
- CR : Un titre sur une revue people m’interpelle.. » accro aux jeunes  » ..en regardant plus près c’est Florence Foresti qui se  » tape  » un jeune de 7 ans moins qu’elle ..^^ quand je pense a tous ces mecs de 60 balais qui se tapent des minettes qu’ont 30 ans de moins ..les filles c’est pas gagné ..nous faut se taper les vieux et pi c’est tout !!!
- HV : Sur le billard le 8. On me propose d’emporter une clef USB pour récupérer les clichés de l’intervention. Une soirée diapo sera organisée ultérieurement.
- LB : Mon voisin a perdu un bras dans un accident, alors il a acheté une prothèse. Ça lui a coûté l’autre. Dommage.

Bonus de notre poète PG :
Je ne sais pas qui, parmi mes amis, ont commencé à dire que:  » Gna gna gna !!! tout de pognon foutu dans un saut à 36 000 m ne servait à rien…. »
Ben oui bande de pisse-froid, de nuls, de cons tout court… que ce sont des gens comme ça qui font avancer la société, et même l’humanité !!!!
Vous en avez payé un cent de cette expérience ? Bande de connards !!!! ce sont de fonds privés !!! et oui, nous avons des SDF en France mais nous n’avons personne de capable pour résoudre ce problème !!! À qui la faute ? Pas à Baumgartner bande de sous-merde !!! c’est son pognon et il en a mis un paquet et il s’est fait aider… Oui par une marque pas très claire, c’est vrai. Sachez bien , bande de nazebroques, que ce sont des gens comme lui qui font avancer les choses et des gens comme vous qui font tout pour les ralentir. mais n’oubliez pas que les « choses » (vous) qui vous mettez en travers du progrès sont appelés à disparaitre….tout simplement.
C’est une loi…. et ce n’est pas moi qui l’ai écrite. C’est comme les connards de base qui demandent à chaque fois qu’il y a une émission sur la misère animale … »Pourquoi autant d’efforts pour les animaux alors qu’il y a tant de misère chez nous parmi les humains ? »….
Vous voulez ma réponse bande de merdes….Parce que vous n’en valez pas la peine!!!!!
Et je peux vous dire que la beauté du geste de Baumgartner est une chose géniale car c’est un acte personnel, gratuit, extraordinaire pour vous bande d’épaves…. vous qui n’avez pas payé un rond pour cet exploit !!!!

Cette superbe fleur de bouquins  © est visible au Slick (66 rue de Turenne, off de la FIAC) mais dont je n’ai pas retrouvé le nom… Si quelqu’un peut renseigner, merci pour l’artiste.

Categories: Fessebouqueries

Fessebouqueries #116

13/10/2012 Comments off

Mais que font les people ! Y a que du politique à se mettre sous la dent, cette semaine. C’est vrai que les politiques, c’est des people comme les autres, qui battent leur femme, qui l’ouvrent pour être sur la photo, qui racontent des craques, qui gagnent des Nobel… Et le traité européen, dans tous ça ? Ah, le traité européen…
- GR : Je suis déçu par Hollande, je pensais comme tous qu’avec son humour on allait rire, finalement c’est la droite qui nous fait bien marrer
- LC : J’apprends avec tristesse que Christian Clavier quitte Neuilly pour la Grande-Bretagne. La semaine dernière, c’était la chienne de Michel Drucker qui nous quittait… Décidément, ce sont les meilleurs qui partent…
- HDD : « Copé prit le pain au chocolat, le rompit et le donna aux électeurs du FN en disant : « prenez, mangez en tous, ceci est mon corps électoral »
- HD : Je fais face à un syndicalisme dur.. Mes chats pour bouffer une heure plus tôt on réussi à crever un sac poubelle…ils vont pas se mettre à brûler des pneus???!
- HD : Une étude sérieuse montre qu’en pètant continuellement pendant 6 ans et 9 mois, vous produirez assez de gaz pour créer l’énergie d’une bombe atomique.
Je préconise que Le Foll développe la filière haricots et pois chiches….du vent pour remplacer les éoliennes!!! mortel!!non??
- CA : bon alors tous les jours, c’est le même refrain : un lycéen ou une collégienne poignardée. Ah j’oubliais, il y a aussi le prof giflé ou poignardé. Mais comment ils font, les journalistes, pour en trouver un chaque jour ? Ils doivent éplucher tous les faits divers en France !
- YD : Minc jubile devant l’adoption du traité… c’est dire s’il doit être mauvais pour notre pays.
- JG : Quand je vois que xavierbertrand et FLefebvre se félicitent de la signature du TSCG … je ne sais pas si c’est bon signe…
- MM: Tiens y’a de la lumière et de la musique ce soir chez les Goldman Sachs? Ils fêtent quoi ?
- CB : C’est allé plus vite pour voter le TSCG que pour la fin du cumul des mandats, hein le PS ?
- TG : depuis que Diam’s a mis un voile sur sa carrière, je me dis que je devrais enlever celui qui est sur la mienne. huhuhuhuhu! facile, et con.
- EL : Carla Bruni-Sarkozy « rêve de participer à rendez-vous en terre inconnue » je suggère de l’envoyer dans le métro ou dans un LIDL.
- HDD : L’insee confirme qu’il est plus facile pour un immigré de voler un pain au chocolat qu’un emploi aux Français.
- DP : L.Parisot: »Il faut apaiser la peur d’embaucher ». Et stimuler le désir de moins licencier? Sans oublier de calmer l’envie de flexibilité?
- EL : La pub McDo « Notre pain est cuit sur pierre dans nos fours… » C’est juste du pain congelé qui est réchauffé par un mec qui s’appelle Pierre ..
- DP : Eric Raoult en garde à vue pour violences conjugales. Eh voilà, je le savais! La chasse aux sorcières commence!
- DP : Elle épouse Sarkozy, elle fait un duo avec Enrico Macias, et après? Faut pas croire tout ce qu’écrit Cyrulnik, des fois, on reste au fond…
- EL: A la campagne le coq te réveille à 6 heures, en banlieue, c’est les poulets.
- BL : Hénart, Copé, dati, Mamère, De Villepin, Sarkozy, Lefebvre, Caresche, Joxe, passés de la politique à avocat. Ils ne plaident jamais mais sont grassement rémunérés par des cabinets. Pourquoi ? Une explication ? Quelqu’un a la réponse ?
- VS : Il y a des femmes journalistes à L’Express ? Elles ont déjà entendu causer du concept de féminisme ?
- DC : Eric Raoult en gardav pour violence conjugale. Quand on est contre le mariage gai, ça finit tristement !
- DC : Qu’y a-t-il de plus terrifiant qu’une jupe culotte (avec revers) ? Une chemise bleue avec col banc
- CW : Amies blogueuses, mes soeurs, jouissez sans entrave de la liberté qu’il vous reste dans notre doux pays…. Ailleurs, un mot de trop pour défendre la cause des femmes et des enfants rapporte sa dose de plomb dans le crâne…
JN :  j’ai bosser a mac do et j’ai jamais vu des oeufs comme ca, les oeufs arrivé certe deja cuit et sous vide et ils etait cuit dans des petit moule donc il avait tous la meme forme mais ca ressembler a un oeuf la on dirait plutot de la pate a fixe. et je souhaite pas prendre la defence de mac ils font des produit dans des condition peut moral comme les nugget mais en se qui concerne les legume ils sont vraiment frais et au niveau hygene ils sont telement montré du doight et telement controler que l’hygiene est plus stict a mac do que dans tout les autre restaurant (dont certain gastronomique, VIP,..) ou j’ai pu bosser.
- EL : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout s’empile » – Mon bureau
- BG : sinon, hizer soir avec mes dents molles sous anti inflammatoire, je suis allé diner avec une copine, très vieille copine et on a refait le monde… vous me direz comment vous le trouvez ce matin ? On a refait avec nos outils à nous hein: vin blanc et clopes. Vous me direz comment vous le trouvez le monde refait ?
- HD : Le Nobel de Littérature est remis ce matin. C’est le jour pour appeler Bernard Henri Lévy en numéro masqué et prendre l’accent suédois. »
- FQ : Franck Alamo vient de décéder. Les jeux de mots les plus pourris vont commencer dans 3, 2, 1…
- NT : Excusez-moi de vous interrompre d’une telle façon, mais qui est Franck Alamo ?
- QN : Franck Alamo est mort .. Je suis tellement triste de ne pas savoir qui c’est ..
- CR : j’ai une idée pour redresser les pays en crise , on réimprime des tonnes de billets de banque et on distribue a tout le monde, (sauf les politiques et les footballeurs), et vive les voyages, les voitures neuves, on fait revivre les commerces et voila; pff, c’est pourtant simple !
- HDD : A 100.000 euros la conférence, Sarkozy aurait pu en faire une par jour pendant son mandat, on serait plus en déficit.
- DC : Mark Z vient de monter une école pour permettre de mieux gérer ses likes. Il s’agit notamment d’ apprendre à liker avec modération. Une étude récente a montré que l’overlike peut entraîner des problèmes psychologiques chez les individus vulnérables. Des lésions ont été récemment détectées dans le lobe pariétal d’un groupe d’une centaine de personnes.
- XA : Le prix Nobel de la Paix serait attribué à l’Union Européenne… Probablement pour son attitude pacifique envers la dette.
- NO : Quand je vois vos tweets sur le Nobel de la Paix attribué à l’UE, je me dis qu’on a un sérieux problème en France avec la notion de réussite
- CFB : En tant que citoyen de l’Union Européenne, j’estime avoir le droit à ma part du gâteau.
- CD : Je voudrais m’acheter un appareil photo mais un appareil photo de majorette. Enfin, un truc de vieille avec 2 boutons, Petit, pas lourd et pas cher qui fait des belles photos même quand tu trembles et aussi un peu des films. MAIS SURTOUT AVEC 2 BOUTONS MAXIMUM. Des tuyaux ?
- EL : En chine, au resto la nuit tous les chats sont cuits…
- ED : je me suis fait traité de petit con dans le courrier des lecteurs de rock n folk….. c’est pas tout le monde!!
- GG : J’ai testé pour vous : les poils dans la baignoire. Elle ne se vide pubien.
- GR : Pour ceux qui aiment les défis, faut pas rater ça, y’a 1 iphone à gagner = concours du plus petit pénis

Bonus catégorie lyrisme :
- PG : J’aime bien FaceBook comme j’aime Paris… tôt le matin…Quand il n’y a personne à l’accueil, que les rues sont encore vides et les statuts en sommeil, on lave un peu les murs à grand jets pour enlever les traces des vomis nocturnes… Seuls quelques insomniaques du bout du monde éprouvent le besoin de rappliquer et de donner leur avis… L’air y est encore respirable… seuls quelques « lève-tôt » partent à l’info…. Les nouveaux amis ne sont pas encore venus vous solliciter et les messages n’ont pas été délivrés car le facteur n’est pas encore passé. Le paysage est plus clair et la place de la Concorde offre une perspective engageante…. J’aime FaceBook comme j’aime Paris, tôt le matin parce que je sais que moi , je vais me recoucher pour tirer ma flemme.

Bonus catégorie Desproges reviens ! :
- BL : Nous vivons une drôle d’époque, celle du retour au moyen-âge.
Tu sors une vanne sur le mariage gay et tu te fais insulter et traiter d’homophobe.
Tu sors une vanne sur les juifs et tu te fais insulter et traiter d’antisémite.
Tu sors une vanne sur les musulmans et tu te fais insulter et traiter d’islamophobe.
Tu sors une vanne sur Copé et tu te fais insulter et traiter de raciste anti-blanc.
Tu sors une vanne sur hollande et tu te fais insulter et traiter de militant ump ou fn.
C’est l’inquisition à tous les étages

Nota bene : avec le nouvel algorithme FB,  lorsque qu’une page à laquelle vous vous êtes abonné poste un message, vous n’avez que 1,6 chance sur 10 de faire partie des utilisateurs qui le verront dans leur newsfeed.

Peinture © dominique cozette

Categories: Fessebouqueries

Claro nous ramène Lucy from the sky with diamonds !

11/10/2012 Comments off

Claro est un écrivain et un sacré traducteur, pas de n’importe qui : Rushdie, Palahniuk, Selby, T. Vollmann, Pynchon…
Avec son dernier livre Tous les diamants de ciel, je vacille dans une friche de mots, d’idées, d’inventions, d’hallucinations inouies. D’ailleurs, pas étonnant, le personnage principal en est le L.S.D qui transite autour des deux marionnettes d’un destin foireux. Pour les deux, l’histoire commence en 1951. Antoine, pauvre moineau orphelin limite mytho, mitron à Pont Saint Esprit, jolie bourgade d’Ardèche, se prend de plein fouet l’incroyable trip qui va mettre à mal toute la population sans qu’on sache exactement comment le pain qu’il a peloté  a pu produire ces hallus mortelles. Il y serait question d’une manip de la CIA qui teste ainsi, sur des cobayes lambdas, des sortes d’armes chimiques.
Très loin de là, Lucy, barrée de chez elle à 15 ans, petite pute junkie, est repérée par un homme de cette même entreprise pour d’autres essais sur ses clients. Là, je vous dis pas, c’est d’un sordide accompli qu’en termes poético-créativo-rocks l’auteur nous narre.
Puis on saute en 67, à San Francisco, où la jeune beauté, protégée par son démon-gardien, s’est réfugiée incognito. Elle se marie, fait un môme, adopte une posture bourgeoise, bref, disparaît de la terrible liste létale de la CIA. Puis elle est priée d’aller tester ailleurs, de toute façon c’est sa vie et elle n’aime pas son gosse. On la retrouve un peu partout où se joue l’histoire de la dope et des bouillonnements culturels pointus, Berlin, Londres et Paris, où elle tient la première sex-shop de France. Toujours entre deux shoots, elle rencontre Antoine entré par erreur dans l’échoppe. Lui, c’est plutôt les églises, le divin, pas le divan et surtout pas le cul. Naîtra un sentiment fort, mêlé et entêtant, sans rapport avec ce qu’on connaît (enfin, je dis ça, je ne sais pas pour vous). Antoine raconte ce qu’il a fait entre-temps, il aurait été parmi les premiers bidasses à assister aux essais atomiques français, cobaye encore… Ce n’est pas aussi vrai.
Je ne vais pas vous raconter l’histoire, c’est de la dentelle hérissée de noeuds, bouffie de grumeaux, concoctée à partir d’un écheveau emmêlé, c’est tordu, c’est plein d’âcreté, d’odeurs, de chair, de volutes et de conspirations, de soupçons, de défonces, de détails réels embringués dans des délires de ouf. C’est dingue. Je vous jure ! Un sacré trip !

Claro. Tous les diamants du ciel chez Actes Sud, 2012, 250 pages.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Fessebouqueries #115

06/10/2012 Comments off

Cette semaine, Copé continue d’enfiler ses perles d’inculture et Rachida nous offre une belle histoire : la petite princesse Zora retrouve son papa !
- ET : Le comble du racisme c’est quand-même de penser qu’il n’est réservé qu’aux blancs… non?
- HV : Le bon sens au bar-tabac de la gare de St Leu : – Ras le bol de la racaille ! – T’avais qu’à ouvrir une mercerie, t’aurais pas été emmerdée.
- MB : Fb, c’est fabuleux : je suis en « contact » avec les exs de mes exs, les futures de mes exs, les exs de mes futurs, les actuelles de mes exs, les exs de mes actuels …. Et tout le monde s’aime, tout le monde se Like. Pour de vrai. Le virtuel, c’est ce monde meilleur que nous cherchions, les zamis ….
- YH : L’automne à Sèvres dans ma forêt . Saison du racisme anti-glands qui font glisser les joggeurs. Saison anti-vlan !
- YH : Je me lève, me dresse fièrement, mon corps exulte en ce dimanche, mais hélas, je passe aussi devant…ma glace.
- AG : Je l’ai délaissé pendant trop longtemps. La grasse matinée ne veut plus de moi. Nous allons nous séparer en adultes responsables.
- AP : Selon notre stagiaire investigation, Rachida Dati serait le père de sa fille.
- DC : Le père de Zora. C’est comme la roulette russe, tu tires un coup sans savoir si l’arme est chargée. A noter que le monsieur est dans les jeux…
- DP : Desseigne papa de Zora: Que celui qui n’a jamais fauté lui jette la première croupière…(désolé…)
- DP : Rachida Dati révèle que Dominique Desseigne est le père de sa fille. Bernard Laporte, petite bite!
- NR : R DATI va demander un test sans gain !
- SN : Desseigne a une fortune de 700 millions d’euros. A ce niveau, c’est plus un rapport sexuel, c’est un investissement.
- JDF : La prochaine tournée de Johnny s’appellera : Samu les copains
- CP : Rachida. Faites vos jeux. Père, un père et passe.
- EM : On aurait entendu 68 456 soupirs de soulagement quand Rachida Dati a désigné le père de son enfant.
- BR : Ce moment où Rachida Dati va aller sur le plateau du Grand Journal pour demander qu’on respecte sa vie privée
- CD : déclare ouverte la saison de l’Actifed et des ailes du nez rouges !!!!!!!!!
- BB : Dati va donc commander une grande quantité de tests de paternité. Bachelot peut lui avoir des prix de gros chez les labos pharmaceutiques.
- BL : Michel Onfray, le raimond la science des plateaux télé, la certitude incarnée de france culture. Tu as besoin d’un avis sur un sujet ? Invite Onfray, il a un avis sur tout.
Sur Sartre, Camus, Freud, la gauche, l’économie. Ce soir il donne son avis sur la violence à l’école. Demain peut être qu’il nous donnera la recette des pâtes à la carbonara. A la sortie de chacun de ses livres à la con il revient devant micros et caméras étaler sa cuistrerie
‎- HDD‎ : CHOQUANT Un maire UMP opposé au mariage gay oublie de le comparer à la zoophilie
- SB : A part apprendre que tu fais 3cm de moins que tu ne l’espérais, le seul intérêt de la médecine du travail c’est qu’au moins, tu as un travail.
- CD : Pendant que Pigeons & anti-Pigeons se volent dans les plumes, les Corbeaux se poilent.
- YL : Au Paradis, ça fait un an pile que Steve Jobs tente d’expliquer à Adam & Eve comment une pomme croquée a fait de lui un dieu sur Terre.
- SC: Laurence Parisot sur @RMC_infos : « Il existe un outil merveilleux en cas de fermeture d’usine: le plan social ! » C beau, j’en ai chialé…
- DP : Bernard Tapie envisagerait de se présenter à la Mairie de Marseille. C’est l’affaire des flics de la BAC ripoux qui lui a donné l’idée?
- DC : En Arabie Saoudite, il est question d’effacer les femmes des revues
- HDD : Salauds d’arabes qui viennent voler le pain au chocolat des Français
- DS : J’ai trouvé un nouveau surnom pour jf_cope : Le Pen au chocolat.
-  DS : Je pense que jf_cope devrait arrêter de faire écrire ses discours par Véronique Genest…

Peinture © dominique cozette

Categories: Fessebouqueries

Le jour où je suis sortie de mon contexte.

04/10/2012 Comments off

Je commençais ma carrière de future députée, j’apprenais à manier la rhétorique, à détourner les sujets, à affûter la langue de bois, à noyer le poisson, utilisant parfois des éléments de langage, usant grossièrement de mauvaise foi et d’éhontés mensonges tout en accumulant d’infidèles followers.  Bref, je suivais mon petit bonhomme de chemin politique quand soudain, le dérapage : la sortie de contexte ! Quelqu’un me prit à partie, m’agressa, me postillonna dans le nez :
- q’vous foutez là ?
- vous voyez, je creuse mon sillon …
- balivernes ! C’est pas vot’ sillon !
- j’ai juste glissé  !
- sachez-le, ma chère, z’êtes dans mon contexte à moi !
- ???
- Vous êtes sortie grave du vôtre. Et ici, c’est le mien.
- Ah.
- Ben oui. Y a pas de « ah » qui tienne !
- Bon. Ben je vais retourner dans le mien, alors . C’est par où ?
- Je me marre !
- …
- Je me marre ! C’est trop facile, comprenez ? Vous sortez de votre contexte et après vous prenez l’air con ! « Ah, j’savais pas, c’est comment qu’on fait pour revenir » ? Pathétique, ma pauvre !
- OK, OK, m’énervé-je. Je fais quoi là, hein ?
- Rien, y a plus rien à faire. Quand t’es sortie, t’es sortie. C’est fini. Ça s’répare pas. On ne revient pas. Terminé.
- C’est pas la mort…
- C’est juste astigmatisant !  Ça peut être estrêment négatif ! R’gardez les autres politicards ! Z’aiment pas que ça leur arrive ! Perdent des points parfois ! Des élections ! Alors si vous voulez un conseil, dégagez, hop  ! Allez, bien le bonjour !
Je fis demi-tour et m’éloignais de lui, l’air décontracté.  Quand je l’entendis hurler :
- Et la parenthèse, c’est moi qui va la fermer, la parenthèse ?
- Vous savez quoi ? haussé-je le ton,  je vous tacle et vous retacle et bien profond en plus. Au plaisir, cher ami !
Je claquai la parenthèse avec fracas — quelques guillemets se brisèrent —  et retournai hashtaguer dans le timeline des twittos anonymes. Non mais !

Texte et dessin © dominique cozette

Categories: fictions

Ciseaux : un livre pour les fans de Raymond Carver

03/10/2012 un commentaire

Raymond Carver est un auteur de nouvelles aussi  appréciées que le sont les peintures de Hopper. Tout le monde les aiment.
Un livre, Ciseaux, vient de sortir et l’auteur, Stéphane Michaka, nous fait revivre, de manière  semi-fictionnelle, les relations entre Carver — Raymond dans le livre —  et son éditeur. Et aussi ses deux femmes. Chaque protagoniste racontera une part de l’histoire. Deux nouvelles de Carver sont intégrées au livre.
L’éditeur de Carver est surnommé Ciseaux dans le milieu car il est réputé pour enlever la graisse, toute la graisse, des nouvelles qu’il édite. Il peut aller jusqu’à l’os et ça fait mal. Ça fait mal à Raymond qui ne reconnaît plus ses petits, ça fait mal à sa femme qui a toujours cru en son talent et qui voit dans ces coupes une mutilations, ça fait mal à la deuxième femme qu’il aura, pas longtemps puisqu’il mourra très vite.
Mais c’est grâce à Ciseaux que Raymond jouit d’une grande notoriété, d’où les rapports ambigus entre deux personnages. Même quand Raymond le supplie de ne pas toucher à un texte, il le retrouve, quelques temps après, amputé de plus de la moitié, avec un titre qui ne lui plaît pas.
Et Raymond boit. Boit trop. Marianne, sa première femme qui a abandonné ses études à cause de la naissance précoce de leurs deux enfants, subit avec patience les infidélités et les absences de celui qu’elle aimera inconditionnellement.
Raymond boit et c’est pour ça qu’il ne peut pas se lancer dans le roman : trop d’attention qu’il ne possède plus.
Il rencontre une femme, une fan, qui va lui redonner le goût neuf de la vie et de l’amour.
Mais cela ne résout pas ses problèmes avec Ciseaux. Un peu avec l’alcool puisqu’il finit par y renoncer. Mais, atteint d’un cancer du poumon qu’il sait incurable, il va épouser cette femme avant de mourir.
Cette poétesse devient ainsi son exécutrice testamentaire, coutisée par Ciseaux  pour qu’elle lui cède les inédits de Raymond. Elle refuse et déclare qu’elle fera publier les textes de Raymond dans leur intégralité.
( Ces textes originels existent, ils sont sortis en France l’an dernier, je ne les ai pas encore lus. Je ne connais que les nouvelles de Carver éditées par « Ciseaux ».)
Je vous parle de ce livre d’une façon assez plate, il y a des jours où je suis moins en verve, mais je vous assure qu’il est pétillant, plein d’esprit et d’une écriture plus qu’agréable.

Ciseaux de Stéphane Michaka aux éditions Fayard, 2012. 264 pages.
Interview de l’auteur ici

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Angot-ass.

01/10/2012 Comments off

Ce jeu de mot m’a échappé, je voulais dire : angoisse. Donc, le livre de Christine Angot. J’y suis allée de mauvaise grâce. J’ai trouvé ce bouquin sur le présentoir de ma médiathèque, mauvaise nouvelle pour l’auteure car il n’arrive jamais qu’on trouve une nouveauté disponible avant quelques mois. Je ne l’aurais pas acheté car je n’aime pas Christine Angot, sèche, cassante, peu amène et chiante finalement. Pour moi, c’était encore un truc pour se faire remarquer. Un texte en colonne mince comme une misère, écrit gros pour mal-voyants, fin comme carpaccio de flétan. En plus, pas un paragraphe, tout enchaîné pour ne pas y glisser son marque-pages
Oui mais le livre ??? Ah, oui. Ça commence mal puisqu’elle doit manger un peu jambon sur un sexe en érection dans des WC. On se dit que le monsieur a le sens de l’humour mais en fait non.  C’est de  l’amour bien placé. Le monsieur c’est papa, la jeune fille c’est Christine Angot qui, passant quelques jours de vacances avec lui dans un bled pluvieux, doit assouvir ses besoins récurrents et priapiques. C’est pas drôle, pas érotique, pas amusant. Monsieur papa se prend pour un homme délicat en ce sens qu’il éduque la sexualité de sa fille tout en respectant une sorte de promesse de bonne conscience : ne pas pénétrer son vagin avec le sexe pour en laisser la primauté au futur premier amant. Mais avec les doigts, il ne se prive pas.  Sexe oral tous les matins, la nuit aussi, l’empêchant de dormir, au volant, n’importe quand. Sexe anal, il fait de son mieux pour y arriver mais la petite est rétive et contractée.
Il lui parle en baisant de ses autres femmes, ce qu’elles aiment faire, comment elles sentent, et les compare à elle, sa petite préférée, celle à qui il peut tout dire sans crainte. D’elle, on ne sait rien. On devine à quelques hauts le coeur, positions inconfortables, demandes pour avoir une journée « sans » qu’elle vit très mal la chose, en même temps qu’elle n’aime pas que son père se fâche après elle (syndrome de Stockholm, ce genre), ce qui arrivera une première fois où elle rattrapera sa mauvaise volonté pour le faire revenir à elle, puis une seconde où, après lui avoir raconté un rêve qu’il n’apprécie pas du tout (on ne connaîtra pas le rêve), il décide que les vacances sont finies, réunit en toute hâte leurs affaires, l’abandonne sans un geste tendre à la gare  où elle devra attendre trois heures son train, sans argent pour manger. Alors elle parle à son sac.
Un livre très désespéré qui situe la victime de cette relation odieusement barbare au rang des objets sans intérêt, qu’elle décrit comme elle se décrit dans la chambre, la position de ses jambes, l’abat-jour, la pluie dehors. L’obsédé sans vergogne qui ne pense qu’à jouir — il ne pense vraiment qu’à ça — sans considérer le prix payé par sa fille pour son désir sans fin, l’asservissement total à la figure d’autorité qui par ailleurs lui parle culture et  littérature, tout en fait un livre extrêmement fort sur le mécanisme sexuel de l’inceste. Rien n’est dit du ressenti.
Mais comme il s’agit de Christine Angot, l’exhibitionniste Christine Angot, je ne peux m’empêcher d’y voir plus de provocation que de sincérité. Je me sens à mon tour manipulée par l’affaire, tombée dans le piège du voyeurisme malsain.  Littérairement parlant, ce n’est rien,  c’est propre, il y a des mots bien choisis, des virgules bien placées. Peu ou pas de points-virgules, ça tombe bien, je n’en suis pas fan. C’est vite lu, ça ne pèse pas dans le sac, et comme vous le constatez,  ça fait gloser.

Une semaine de vacances de Christine Angot aux éditions Flammarion, 2012. 140 pages.

texte © dominique cozette

Categories: bouquins