Accueil > politic > La gent féminine expliquée au nouveau gouvernement

La gent féminine expliquée au nouveau gouvernement

01/06/2012

Le candidat devenu président nous a (nous avait ?) promis une république exemplaire notamment par l’application de la loi sur la parité.
Il l’a appliquée. En façade. Comme on met un font de teint pour avoir bonne mine, une poudre pour ne pas luire, un masque pour dissimuler. Mais derrière ? Que dalle ! Tout un troupeaux de cravateux à chaussures cirées et voix grave(leuse). Qu’on en juge : 22 des 34 cabinets du gouvernement ne sont composés que d’hommes, les 2/3 quoi, ce qui ne veut pas dire que le tiers restant est féminin, loin s’en faut. C’est grosso modo, 38 femmes sur 140 postes, et très peu à des postes de direction *. Donc la parité, quelle parité ? oui, vous monsieur qui prenez le train comme tout le monde… La parité, ça veut dire le même nombre d’hommes que de femmes à des postes équivalents.
Mais alors, me demanderez vous, l’oeil dans le vague : qu’est-ce qu’une femme ?
Eh bien, voyez-vous, monsieur le président, une femme c’est un homme comme les autres. A part qu’elle n’a pas de bite mais qu’elle a deux seins, je précise pour les esprits basiques. A part ça, elle passe un peu de temps de sa vie à fabriquer des enfants dont la république se félicite de la prolifération pour en faire une nation jeune mais que l’éthique n’autorise pas à fabriquer dans un autre ventre. (Problème insurmontable pour un cerveau d’homme formaté : comment confier des responsabilités à un être destiné à pondre et à couver).
Sinon, au niveau du reste, de ce qui est utile pour diriger un pays, c’est à dire un cerveau avec ce qu’il génère de dispositions, c’est pratiquement pareil pour les deux sexes :
Une femme est aussi intelligente qu’un homme mais elle peut être aussi conne.
Une femme est aussi bosseuse qu’un homme mais elle peut être une sacrée feignasse.
Une femme est aussi sincère qu’un homme mais elle peut être une super menteuse.
Une femme est aussi honnête qu’un homme mais elle peut être une sale profiteuse.
Une femme a un esprit aussi élevé qu’un homme mais elle peut être une sale réac.
Rappelons aussi que tout comme un homme, une femme peut être casse-noix, allumeuse, prétentieuse, donneuse de leçons, coquette, masculine mais aussi courageuse, protectrice, modeste, ardente, féminine et fidèle.
Bref, une femme a tout ce qu’il faut pour les diverses fonctions gouvernementales. Sauf qu’elle a pris un peu de retard dans son implication aux « affaires » et qu’en général, elle n’éprouve pas le besoin de disposer d’une charmante personne tarifée pour l’accompagner dans ses déplacements ou la distraire dans les réunions sévèrement testostéronées.
Voilà, monsieur cher président ce que j’avais à vous dire sur votre imparité. Tout ça la fout très mâle et je vous en veux déjà.
J’espère que mes lecteurs/trices sont suffisamment concernés pour tenter de faire parvenir cet article jusqu’à vous. Que je suis naïve, parfois !

* J’ai fouillassé auprès du Figaro, pensant avoir des chiffres précis. Le plus drôle, c’est que leur article sur la parité loupée se réfère … à l’article de Libé ! Le Fig aurait-il perdu la main comme journal de l’opposition ou quoi ? Là, c’était vraiment le moment de l’ouvrir.

Texte et détail de tableau © dominique cozette

Categories: politic
Les commentaires sont fermés.