Accueil > fictions > Le ver est dans l’escalier

Le ver est dans l’escalier

18/07/2011

Concierge d'Henrillette

Samedi, je vais voir Henrillette, ma copine du Mans venue de Côte d’Ivoire. Elle habite un étroit meublé derrière la place Kichy, comme elle dit, au septième étage sans ascenseur, de toute façon il sent la pisse et ne bouge plus de là où il est, entre le rédécé et le 1er.
Sept étage à gravir avec le risque d’y trouver ce que l’humanité a de plus craspec, c’est pas marrant, personne ne rit, tout le monde en chie, surtout les gens de la Côte d’Ivoire qui n’étaient pas habitués à des habitats en hauteur. Je dis ça, je dis rien. Mais je me comprends.

J’entame mon ascension et ça commence : je vois un ver. Un gros ver dans l’escalier, menaçant comme un élu du PS qui serait passé à droite. Et aussi vilain. Pouah. Impossible de l’enjamber, un ver ça ne s’enjambe pas et je sais de quoi je parle.

Je redescends fissa et affolée, et me poste devant la loge à la concierge (ici, on ne dit pas la loge de). Soudain me saute aux yeux l’écriteau, péniblement calligraphié, jauni et moucheté de chiure « la concierge est dans le fruit ».! Si la concierge est dans le fruit, comment lui dire alors que le ver est dans l’escalier ?
Un enfant antédiluvien s’interpose : Madame, moi je sais ce qu’il faut faire : il faut battre le ver pendant qu’il est chaud.
Nullement motivée, je tente d’appeler Henrillette du Mans sur son iphone portable sans fil (c’est comme ça qu’elle appelle son antique Tam-tam, ça fait « plus mieux ») mais pas de réponse, ce qui est normal car pour la contacter, il est préférable d’utiliser le téléphone arabe. Encore faut-il posséder le numéro.
Je me dis tant pis, suis avalée toute crue par la bouche du métro qui rote quelques individus chelou dans ce quartier cramé et je file chez Serge Lama ou Arno Klarsfeld, je les confonds toujours, car j’éprouve l’irrépressible besoin de prendre un ascenseur, quel qu’il soit. Mais propre et en état de marche.

Texte et dessin © dominique cozette

Categories: fictions
  1. 19/07/2011 à 10:02 | #1

    Étant privée de l’usage de facebook pendant la journée (c’est officiel mon patron est un exclavagiste: il a aussi fait bloquer youtube! Je me demande si je ne vais pas mettre un ver dans son cartable…), je ne peux « liker » sur le petit bouton fb. Donc je like beaucoup quand même, mais en direct! Merci Dom :-)

Les commentaires sont fermés.