Accueil > politic > Je ronge mon front

Je ronge mon front

25/03/2011

Donc voilà un parti qui fait dégueuler, qui fait peur, qui fait honte mais qui représente un petit cinquième des Français qui s’expriment.
Voilà un parti pas du tout parti mais revenu de tout, qui dit tout haut ce que d’aucuns disent aussi tout haut sans vergogne.
Voilà un un parti qui divise l’union sacrée des petits marquis de l’UMP acculés à tenter de se justifier face à la montée de ce rouge au front.
Voilà un parti gênant ni génial ni génital mais à tendance anal mais sans le réconfort d’un analgésique ou le soutien d’une analyse.
Voilà un parti qui monte qui monte comme une sale bébête, un parti qui fait son trou comme un  chancre mou, un parti qui fait tache comme une saleté d’huile.
Voilà un parti qui veut foutre nos illégaux dehors, les empiler dans des canots, les congédier avec coup de pied au cul sans même un remerciement pour avoir ramassé nos putrides  ordures, nettoyé nos merdes dans nos chiottes haut de gamme, fait la plonge dans nos restaurants étoilés, réparé nos toitures dans le froid et la tempête.
Voilà un parti qui voit la mixité d’un mauvais oeil, l’autre étant en verre et contre tout.
Voilà un parti qui fait peur, et c’est pas rien, à Johnny, si, si, c’était au poste ce matin.
Voilà un parti franchement raciste, haineux, qui vide de sens nos fameuses valeurs républicaines que d’aucuns se targuent d’exalter en brandissant certains de ses arguments
Alors quoi ?
S’il est si pourri et anti-démocratique que ça, pourquoi ne l’ interdit-on pas ?
Pourquoi n’a t-il pas de représentants comme les autres partis, puisqu’il est autorisé ?
Pourquoi l’inviter sur les plateaux divers pour le glavioter ?
Pourquoi ne pas le laisser pourrir sur pied sans lui faire autant d’honneur ?
Je ne comprends rien à tout ça.
Moi, si j’attrape une verrue plantaire, je la fais sauter illico.

texte et dessin ©dominiquecozette

Categories: politic
Les commentaires sont fermés.