Archive

Archives pour 03/2011

Françoise Giroud et la fumeuse égalité hommes-femmes

31/03/2011 Comments off

Pensez donc ! Nous avons un cerveau, comme les hommes, mais pas de testicules, ce qui semble être la localisation du cran. Ou du courage, si t’aimes mieux.
Alors, comme on n’a pas de courage, c’est normal que les hommes ne nous donnent pas trop de responsabilités, des fois qu’on ne sache qu’en faire. Car qui dit responsabilités, dit esprit d’initiative et sens du commandement. Ce que nous n’avons pas, nous les femmes, sinon ça se saurait. A part quelques hystériques comme Golda Meir, quelques transsexuelles comme Jeanne d’Arc ou quelques travestis comme Indira Ganghi.
C’est donc pour cela que nous sommes vouées aux tâches les moins nobles : enfanter. Elever les enfants. Enseigner. Soigner. Adoucir. Aider.
Bien sûr, comme nous n’avons pas de testicules — Dieu nous en garde, c’est quand même moins joli que des seins — nous n’avons aucune justification à être rémunérées aux même tarifs que les porteurs de pénis. Nous n’avons pas besoin d’amasser toutes ces choses dont on ne sait même pas à quoi elles servent, les actions, les parts de machins, les obligations, ces bidules virtuels qui circulent de marchés en marchés. La Bourse, ça s’appelle, pas l’Ovaire. Vous imaginez les infos : l’Ovaire de New-York est remonté, l’Ovaire de Londres frissonne, le cours de l’Ovaire reste stable…
Et puisqu’on est une femme,  qu’on n’a pas de testicules avec du cran dedans, on ne peut pas aller casser la gueule à ceux qui en ont pour rétablir une sorte d’équilibre. Donc ceux-là n’ont pas peur de nous, ils savent qu’ils ne risquent rien à continuer à nous flouer.
Françoise Giroud, qui n’avait pas de testicules, avait du cran. Elle le stockait dans un utricule, réticule  ou autre contenant porté à l’extérieur du corps. Elle affirmait que l’égalité serait atteinte quand on nommerait des femmes incompétentes à des postes de responsabilité.
Françoise n’a pas vécu assez longtemps pour vérifier le mal-fondé de sa sincère déclaration. Car l’histoire est sournoise. Et des Alliot-Marie, des Roselyne Bachelot, des Rachida Dati, des Sarah Paulin ailleurs, des François Coppé, des Frédéric Lefèvre, ah flûte non, erreur,  ont (ou ont eu) des postes à responsabilités. Elles portent leur faux cran dans des erzatz de testicules siglés Herpès et Vuittoni. Oui, oui, je vous jure.
Alors maintenant que les femmes peuvent porter leur cran au creux du coude, peut-on dire que l’égalité est atteinte ? Ah bé, non, dis-donc toi ! Comme tu y vas ! S’il suffisait aux femmes d’être aussi médiocres que les possesseurs d’épididyme pour arriver aux strates supérieures des hiérarchies, ça se saurait !
C’est que  les hommes, qui ont du cran dans les testicules, ont érigé le plafond de verre pour les protéger de cette masse gluante de femmes qui veut leur piquer la place.
Les hommes, en plus des testicules, ont une poudre magique qu’on appelle  solidarité masculine qui leur permet, hop,de traverser le miroir. Les femmes, non, elles se cognent, elles se blessent, elles retombent, bon, parfois on en laisse rentrer une pour faire croire que « les femmes aussi », mais pas plus, hein, putain ! Il ferait beau voir…
Alors moi je dis qu’on aura atteint l’égalité quand on nommera des femmes avec un pénis à des postes de responsabilité. Je peux être sûre que ça n’arrivera jamais !

Texte et dessin © dominiquecozette

 

 

Categories: caustic

Maylis de Kerangal : un sacré pont !

30/03/2011 Comments off

Chaque phrase est un coup de poing dans la gueule. C’est trapu, le danger guette à chaque page. Des esseulés, des cabossés, des ultra perfectionnés convergent à Coca, ville imaginaire et exotique d’un pays comptant encore des Indiens qui voient d’un sale œil ces killers technocrates détruire les tombes de leurs ancêtres et massacrer leur lopin de territoire. Des écolos qui conchient la géante construction susceptible de liquider quelques poissons, algues, papillons et autres raretés de cette embouchures vibrante mais réussissent à stopper l’érection malfaisante quelques semaines, le temps que certains ailés puissent nidifier. Il y a des Chinois, des gens de Marne la Vallée ou de l’Ontario, et les fameux Indiens acrobates capables de faire les cons, ce qu’ils font, au sommet des tours du pont, menaçant les services de sécu. Il y a des femmes qui rament pour ne pas être en retard malgré les coups dans la tronche de leur époux éclopé ou de leur aîné perdu pour la société, il y a des bars où se diluent la sueur et les larmes, il y a là-haut, tout là-haut, un coït improbable dans la cabine du grutier aménagée en love room pour une petite heure, il y a des coups de couteau dans des bides, il y a des passés qu’on essaie d’enterrer mais qui resurgissent dans les boues, et puis des mots et des phrases qui t’explosent la tête, c’est violent et beau, c’est rêche, ça rentre au chausse-pied dans le crâne : du pur XXL, une écriture vingt dieux de vingt dieux! Faut aimer ça, c’est amer, acide et ça pique ! Moi, j’ai trouvé ça énorme, ça m’a scotchée. C’est du lourd. Prix Medicis, remarquez, ce qui ne veut souvent rien dire !

Naissance d’un pont. Maylis de Kerangal. Verticales 2010. Illustration du livre : Philippe Bretelle, je n’invente rien !
Texte © dominiquecozette

Categories: bouquins

L’année 60 racontée à mes blecteurs

28/03/2011 un commentaire

Eté 60 à Senigallia, Italia

Voici l’année soixante qui comme chacun sait est la première des sixties ! Qui voit donc l’apparition de ? allez … il est encore là …de Johnny, 17 ans, que les vieux appellent Joni Holiday. Il se fait avoir profond par les disques Vogue sur la définition du mot rock.  Ses deux titres-phares « t’aimer follement » et « itsy bitsy petit bikini »  sont aussi ceux que chante Dalida ! Vous parlez d’un rebelle ! Feu ce pauvre Lucien Morisse de chez Europe, qui fraye avec l’Italo-Egyptienne strabique, confond rock et toc, et casse le disque en annonçant que Johnny Hallyday ne passerait jamais à l’antenne. Paix à son âme !
Les choses sérieuses : La France devient puissance nucléaire en faisant exploser sa bombe dans le Sahara. Le France largue les amarres mais c’est les croulants qui sont largués avec les  nouveaux francs.
Ailleurs, Kennedy bat Nixon d’une courte mèche de cheveux tandis que Khrouchtchev tape avec sa chaussure son pupitre de l’ONU pour réclamer le silence et que le roi des Belges, Baudouin, épouse Fabiola qui devient la reine des frites.
Naissance simultanées de deux grands de la presse : Télé 7 Jours et Hara Kiri. Pas les mêmes cœurs de cible mais chacun un tabac !
Arrivée houba houba du marsupilami, du cadeau Bonus et du scopitone, le juke box à clips, hé oui, c’était réellement des clips !
Et puis le twist démarre sur les chapeaux de roue et les dance-floors avec Chubby Checker, in french : la pièce d’échec joufflue. Elvis revient de l’armée, c’est un homme, un vrai, au bras d’une très jeune Allemande qui sera sa femme, la mère de leur fille et la belle-doche de Bambi Jackson à son insu puisqu’alors le King sera décédé.
Kim Wilde naît aussi mais ça passe carrément inaperçu.
La Dolce Vita est remarquée à Cannes et Psychose nous file les jetons.
Eddie Barclay abandonne le piano pour le business : il signe des mecs qu’il appelle les Chaussettes Noires. La nouvelle vague fait son cinoche mais c’est aussi le tube d’un gros Egyptien qu’on n’affiche pas en poster parce que malgré la qualité de ses tubes, il ne fera jamais partie des idoles.
En même temps, la variétoche continue à nous les brouter et lance son premier produit dérivé : le scoubidou, qui enrichit, non pas les rapaces majors mais l’électricien du quartier.
En 60, le monde n’est pas que rose, les méchants blousons noirs viennent foutre la merde dans les banlieues en chevauchant leurs mobs pétaradantes ! On appelle cela la délinquance juvénile et les bourges pètent de trouille.
La grande faucheuse ne chôme pas : Camus se barre en Facel Vega, très grande classe, Eddie Cochran se crashe à 22 balais en Ford où se trouve aussi Gene Vincent qui en garde une jambe niquée. Clark Gable a la politesse d’attendre la fin du tournage des Misfits ( avec Marilyn et Monty Clift) pour filer sa dem définitive.
Au poste, on se distrait avec André Verschuren, Jean Ferrat, Sacha Distel et Juliette Gréco, mais aussi Ray Charles, les Shadows et Brenda Lee.
Quant à moi, j’attends que mes seins poussent. Sans savoir que j’attendrai longtemps, longtemps, longtemps…

L’année 59 ici

texte et photo © dominiquecozette (texte : sources diverses)   … à suivre (Vous pouvez voir les années précédentes à partir de 55 dans la catégorie « du vrai »)

 

 

 

Categories: du vrai

Fessebouqueries #36

26/03/2011 Comments off

Tout se passe dans le ciel, cette semaine : le nuage radio-inactif, les bombardements de la croisade, les yeux de Liz etc… Très très bonne pêche mais heu, je ne sais pas si on peut consommer sans danger…
- PE s’enrichit de ses échanges avec un expert en échelle de Richter, une spécialiste des contaminations nucléaires, deux connaisseurs du monde arabe, un consultant en stratégie électorale, et recommande, pour le coup, une tournée.
- PAG : Premiers tirs français en Libye. Une publicité offerte par Dassault Industrie.
- JPCM : Tu crois que Sarko veut rayer les Kadhafi de la carte avant qu’ils révèlent qu’il porte des talonnettes?
- GG : Demain les électeurs vont pouvoir saké les candidats UMP ! oups saquer..çà y est mon mur est irradié
- AB : Envoyer nos avions en Libye c’est bien mais je me dis qu’on devrait aussi y envoyer notre Marine nationale!
- AO Vous rappelle qu’il sera en signature au stand H55 du Salon du Livre à partir de 17h. Il y sera nu, présenté sur un plat en argent, accompagné de pommes de terre, de haricots verts et oint d’une sauce vraiment pas dégueulasse aux morilles.
- PG : Ça y est on a enfin trouvé un moyen de vendre « Le Rafale » !!!! putain c’est pas trop tôt qu’on se le traîne ce boulet qu’on n’arrive pas à refourguer…. Sacré Sarko, il attendait la bonne occaze !!!! et c’est Khadaf’ qui reisque d’en faire les frais…. Le gros con de Dassault il doit en pisser dans ses « couches confiance »
- AV :  je suis pas lepéniste, mais c’est flippant de soutenir des révolutionnaires qui n’arrêtent pas de gueuler allah akbar… Imagine une révolution où on gueulerait Jésus est le fils du Seigneur… Putain…
- JPCM : L’électricité pourrait être rétablie prochainement dans le cerveau du Président de la République.
- JPCM : Un rafale français aurait lâché Christophe Maé sur Tripoli (Reuters)
- CV : Si chaque fois que je fais un régime, je ne pense qu’à manger, je me demande à quoi peuvent bien penser les nonnes, au couvent…
- JPCM :  Ne comprends pas pourquoi NT1 a programmé mon curé chez les nudistes en face de Shoah sur TV5
- AV: ma meuf rase ses vestes…. eh ben ouais…
- MT est fière d’avoir survécu à 1 fête de l’école + 1 carnaval dans le même week-end, sans buter personne (même chez les parents).
- HPE : Sarkozy, Guéant, Hortefeux, Besson, Morano, Estrosi, Lefebvre, Ciotti, Brunel et consorts, le FN vous dit merci.
- CG : Aujourd’hui entre 2 et 4 partie haute du parc de Belleville, sur l’herbe tendre. Je vous attends. J’aurai un livre d’Anais Nin. Si on s’ennuie, je vous ferai la lecture.
- AQBJ : Cranach censuré à Abou Dabi. On devrait envoyer les Rafales pour libérer l’art.
- JT : mon facteur est un salaud
- DT : Quand on pense que même l’inventeur de l’aspirateur a fini en poussières, ça décourage vraiment de passer le chiffon.
- EL : Truc de fou!!!!!! Il y a une chaîne qui circule, celle-là est VRAIE !!!! Elle te permet de gagner de l’argent…… Rapidement !!!!!! Je te le jure….ça marche……!!!! elle s’appelle: « Lèves ton cul et va bosser au lieu d’écrire des conneries sur facebook » …..Faites tourner ça marche!!
- PG : Les pubards me comprendront. Nous avons tous des clients amerlocked qui ont la bouche pleine de ce qu’ils appellent le « Wouaouh Effect ». C’est sans compter sur la créativité de nos créatifs qui ont trouvé comme solution de faire dire à leurs acteurs dans leur film, le fameux mot « Wouahou » et Hop ! voilà le « Wouahou Effect ». Pas con hein? fallait le faire! j’en compte déjà 5 dans le parc de la pub française à la TV.
- AO : Comme je n’ai pas d’idée pour ce statut, je vais chanter une chanson très très belle, très poignante : « Lalalala (serrements de coeur) lalalala (gorges nouées) lalalala (réflexions introspectives sur le sens de la vie) lalalala (torrents de larmes) « . Oui je sais, c’est magnifique : j’ai des talents.
- CV : Je préfère nettement les nuages de Django à ceux de Fukushima…
- DT : Femme de ménage, fan de jazz, échange blouses en nylon contre Blues en vinyl
- MC: A la saint Victorien s’il te pousse un sein, attends la saint-glinglin pour savoir d’ou ça vient.
- CV : Les nouvelles du nuage sont rassurantes, on va finir par nous dire que c’est bon pour la santé…
- PL : Vue l’avalanche de photos qui apparaissent dans ce mille-feuille qu’est effebé, j’en conclue que Liz Taylor s’est éteinte et que Capello lui tenait la porte…
- PAG : Annus Horribiliz.
- FM : Galliano, encore une facho victim…
- SEB : conversation avec ma fille :  » vous parlez du Japon à l’école? « . elle : non, on parle de Carré V.I.P. »… (misère…)
- MT : En voyant toutes ces légendes qui meurent, force est de constater que Régine (qui les a toutes vues naître) est un bug spatio-temporel à elle toute seule.
- OM : Bravo a Canal+ ils ont invité Akenaton le jour de la mort de Cléopâtre c’est être au plus près de l’actualité.
- AV : mon plus grand bonheur serait d’humilier jusqu’à la mort ceux qui disent « le capitalisme est le meilleur des systèmes »
- HV : Suite à l’incroyable succès de notre récolte 2010 (1kg de tomates cerises, 2 cornichons, 3 courgettes, 1 potiron) il a été décidé de passer en mode culture intensive. La surface du potager sera donc multipliée par 3, soit une parcelle de 3m carrés.
- TP : Radioactivité : pour votre santé, jetez 5 fruits et légumes par jour.
- LL : La phrase du jour « Vous allez voir, il est gentil, il a juste une tête de boucher » à propos d’un obstétricien …
- CV : Tiens, une fumée noire sort de la centrale de Fukushima… Cela signifie qu’ils n’ont pas encore élu le nouveau Pape…
- AV : être à voile et à vapeur, c’est être écolo? c’est ça?
- AV : j’cromprends rien à la politique de toute façon. Moi c’qui m’intéresse, c’est mes vacances à la Baule, hein c’est tout.
- AR : c’est quoi ce truc, les filles, de porter son sac dans le creux du coude ? C’est nouveau ?
- DT: Le plus triste pour Jeanne d’Arc, c’est de n’avoir jamais réussi à fonder un foyer.

Dessin © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Je ronge mon front

25/03/2011 Comments off

Donc voilà un parti qui fait dégueuler, qui fait peur, qui fait honte mais qui représente un petit cinquième des Français qui s’expriment.
Voilà un parti pas du tout parti mais revenu de tout, qui dit tout haut ce que d’aucuns disent aussi tout haut sans vergogne.
Voilà un un parti qui divise l’union sacrée des petits marquis de l’UMP acculés à tenter de se justifier face à la montée de ce rouge au front.
Voilà un parti gênant ni génial ni génital mais à tendance anal mais sans le réconfort d’un analgésique ou le soutien d’une analyse.
Voilà un parti qui monte qui monte comme une sale bébête, un parti qui fait son trou comme un  chancre mou, un parti qui fait tache comme une saleté d’huile.
Voilà un parti qui veut foutre nos illégaux dehors, les empiler dans des canots, les congédier avec coup de pied au cul sans même un remerciement pour avoir ramassé nos putrides  ordures, nettoyé nos merdes dans nos chiottes haut de gamme, fait la plonge dans nos restaurants étoilés, réparé nos toitures dans le froid et la tempête.
Voilà un parti qui voit la mixité d’un mauvais oeil, l’autre étant en verre et contre tout.
Voilà un parti qui fait peur, et c’est pas rien, à Johnny, si, si, c’était au poste ce matin.
Voilà un parti franchement raciste, haineux, qui vide de sens nos fameuses valeurs républicaines que d’aucuns se targuent d’exalter en brandissant certains de ses arguments
Alors quoi ?
S’il est si pourri et anti-démocratique que ça, pourquoi ne l’ interdit-on pas ?
Pourquoi n’a t-il pas de représentants comme les autres partis, puisqu’il est autorisé ?
Pourquoi l’inviter sur les plateaux divers pour le glavioter ?
Pourquoi ne pas le laisser pourrir sur pied sans lui faire autant d’honneur ?
Je ne comprends rien à tout ça.
Moi, si j’attrape une verrue plantaire, je la fais sauter illico.

texte et dessin ©dominiquecozette

Categories: politic

Et nos amis les flics, dans tout ça ?

23/03/2011 Comments off

C’était vraiment le bordel, putain toutes ces pétasses qui s’embrouillaient pour des soldes vraiment merdiques. Elles criaient, s’arrachaient des nippes, c’était dingue, moi ça me fait marrer les germaines qui se bastonnent. Mais des cons ont appelé les keufs et ils ont déboulé, bardés de leur connerie et de leur mitraille… Dès qu’il s’agit de cogner sur plus faible et d’être félicités, ils font du pur zèle. Politique du chiffre, mon cul !
Comme un seul homme si je puis dire, les gonzesses se sont ruées sur eux et  je kiffais grave parce que pour moi un bon flic est un flic mort, qu’est-ce que vous voulez, et j’encourageais les grognasses qui, croyez-le ou pas, n’en avait rien à foutre.
Y a un groupe qui en a immobilisé un et l’obligeait à crier : T’es qu’une pute, Hortefeux (elle croyait qu’il était encore ministre, cette bêtasse). L’autre ne s’est pas fait prier, faut croire qu’il ne porte pas cet Auvergnat dans son coeur.
Les plus courageux  ont commencé à se barrer pour chercher du renfort et les deux pauvres chargés de veiller au grain ont été à la fête. L’un d’eux a été immobilisé au sol par une sorte de Beth Ditto assise sur sa sale gueule pendant que l’autre, désarmé, en proie à une hystérie comme je les aime, a vu ses vêtements sauvagement  arrachés. Au moment de lui retirer son calbut, une blonde a crié d’une voix mireillemathiesque : coupons-lui les couilles ! et toutes les autres, vendeuses et flâneuses comprises, ont repris : coupons-lui les couilles ! coupons-lui les couilles ! Elles ont arraché le calcif et … bah y avait pas de couilles ! Il a eu un sacré pot, le mec, je vous le dis !

 

Pourquoi je vous raconte ça ?
1/ Parce que c’est une chanson de Georges Brassens, Hécatombe ici, à peine retouchée, enregistrée … il y a 60 ans ! en 1952. Et  jamais, on ne le menaça de prison, de gardav ou autre facétie de nos chers actuels pandores qui, menés par un gouvernement sans culture, n’ont pas appris la nuance entre une création artistique et une injure au premier degré. Je ne déteste pas les flics, il doit bien y en avoir des braves. Je déteste ce que certains gouvernements en font.
2/ Pour vous rappeler qu’ il y a une grosse belle expo Brassens à la cité de la musique, concoctée par Joann Sfar, que je ne manquerai pas d’aller voir, c’est jusqu’en août. Lien ici

Texte © dominiquecozette d’après Georges Brassens.  Image © dominiquecozette

Categories: kultur

Antoine Bello : falsifier le réel, c’est passionnant !

21/03/2011 Comments off

THRILLER ABSOLU !

C’est en tout cas le thème de ce livre qui m’a enflammée !
Sliv, jeune homme très doué est engagé dans une grosse boîte d’études qui s’avère être une organisation secrète internationale, le Consortium de Falsification du Réel ou CFR. Les motivations comme les dirigeants ne sont connus de personne mais l’organisation est une pieuvre dont les agents sont infiltrés dans le monde entier et peuvent accéder à n’importe quelles archives pour trafiquer l’histoire.
Ce qui est passionnant dans cette histoire, c’est que les scénarios pris en exemple nous plongent dans des domaines extrêmement variés et documentés. Les détails sont soignés et la narration fouillée.
Au long de ces presque 600 pages dévorées fiévreusement, notre héros se frotte à de drôles de personnages pas vraiment recommandables, son sens moral est mis à l’épreuve de façon très cruelle et quant à ses sentiments, amour, amitié mais aussi estime de soi, ce n’est pas toujours le nirvana.
Je ne connais rien d’Antoine Bello, il a écrit d’autres bouquins que je vais m’empresser de me procurer, mais je suis prête à lui baiser les pieds — qu’il aura pris soin de bien récurer dans un institut spécialisé — pour qu’il continue à me donner autant de  plaisir. Et ce n’est pas cher payé ! Et si ça se trouve il est beau !

Antoine Bello. Les falsificateurs. 2007 chez Gallimard. 588 pages chez folio

Texte © dominiquecozette

Categories: bouquins

Fessebouqueries #35

19/03/2011 Comments off

La journée du sommeil

Japon-Libye, Lybie-Japon puis les autres petites misères de la vie…
- AO : Tapis sur parquet : gadin assuré…
- JPCM va rassembler ses forces, ramper jusqu’au frigo et lancer un steak dans le micro-ondes, c’est comme ça qu’on résiste dans le 92
- AO : « C’est pas tant que ça qu’on était pas d’accord au départ, mais si on avait été d’accord tout de suite, on aurait gagné du temps » (un zeppelin est passé au-dessus de Levallois-Perret : moi j’avais jamais vu ça, un zeppelin en vrai…)
- MT : Le gros Zeppelin au-dessus de Paris, ça fait un drôle d’effet pas drôle.
- CA : Chers amis, je ne sais pas encore si je vais garder ce profil facebook ni si je vais rester sur facebook. Parce que bof, finalement je me pose la grande question de l’utilité finale de tout ça… Au cas où, j’ai exporté vos mails, comme ça nous pourrons garder le contact. Notez le mien, sinon tant pis, vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenus ! Bisous et bon dimanche.
- JPT : C’est une aubaine que ce tsunami ait eu lieu au pays d’Hitachi, de Sony et de Toshiba : on reçoit plein d’images. Loin de moi l’intention de critiquer Haïti, mais j’étais resté un peu sur ma faim…
- CB : Nous ne sommes pas le centre de l’univers et si nous disparaissons demain, peu de gens y verront une différence
- FG laisse ses doigts en suspens au-dessus du clavier : ne pas effaroucher le joli petit troglodyte qui s’égosille sur le rebord de la fenêtre…
- JPCM croque une pastille d’iode, enfile sa combinaison blanche, son masque à gaz et va bosser
- HAD : Méfiez-vous des gens dont on dit qu’ils ont le coeur sur la main. Comme ce n’est pas sa place, demandez-vous ce qu’ils peuvent bien avoir à la place du coeur.
- FML : Il n’y a que des crapules pour dire « j’ai confiance en la justice de mon pays »
- JPT : Je suis fasciné par l’intensité de la philosophie extrême-orientale. Regardez les Japonais : ces gens ont connu il y a trois jours une catastrophe sans précédent, et pourtant déjà ils irradient !
- MC : En un week end mes collègues sont devenus des spécialistes du risque nucléaire…La dérive des cons tinue.
- MD : Et si des Japonais venaient à chercher refuge chez nous, est ce que la brune Brunel les remettrait dans les bateaux ?
- HV a rêvé qu’elle commercialisait le jus de poil de chien en bouteille de verre.
Le dépôt à L’INPI s’impose d’urgence.
- EL : Astuce de Nicole: Comment nettoyer un écran plat? Avec un chiffon sans peluches et un peu d’eau froide. Lavez l’écran, laissez sécher et renouvelez. 
Et moi qui voulait essayer avec du papier de verre et un peu de javel… Ouf, merci Nicole !
- SG : La bonne nouvelle, si Kadhafi reprend le contrôle, c’est qu’on pourra lui livrer la centrale nucléaire promise en 2007.
- HV A perdu une couronne. Quelqu’un a les coordonnées de la petite souris pour lui envoyer un RIB?
- CP : Bon ben en prévision de la toute proche fin du monde, je vous dis Areva les amis.
- JPCM : C’est jour d’encombrants, j’ai déposé mes emmerdes sur le trottoir
- PG : Le meilleur moyen d’emopêcjer un reblochon de puer et d’infester un frigo c’est de le bouffer en entier, n’est-ce -pas Emma ?
- PE : – Maman, comment ça s’écrit « onvatouscrever »?
- Je ne sais pas, mon petit, regarde dans ton Becquerel.
- MC : Youssef me regarde nouer la cravate.
- »Vous vous habillez toujours comme ça pour aller travailler ? »
- »Oui, quand j’ai des réunions »
- »J’avais jamais vu en vrai, juste à la télé, dans caméra café »
-….8-(………
- EL : Je vous previens, si j’me lève… Je vais etre debout!
- EL court après une vieille avec un radiateur en hurlant « canicule surprise….
- CV : ne va pas postuler pour faire de la figuration cet été à Orange. 9€ de l’heure, transport non remboursé, topless.
- EL ne dors pas en boulot, « observe l’intérieur de ses paupières ».
- DT : Un homme croise un paysan avec son chien. 
Il lui dit : 
- Il est tatoué le chien ? 
Le paysan répond : 
- Mais ben sûr qu’il est à moué !
- MC  lance le CACP – Cercle Anti Concombres Partout.
- GC : Suis fasciné par ces gens qui vivent comme si de rien n’était alors que le monde va particulièrement mal en ce moment… A la télé, sur certaines chaînes de radio, sur  facebook  des autruches font mettent les oeillères ou encore pire, ils et elles s’en tapent…
- JT : ce que c’est beau une femme qui fume
- VGS : journée nationale du sommeil : une bonne raison pour se reposer !
- AB : Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt mais en ce moment le monde c’est pas un cadeau. Je me recouche.
- CL : D’après Kadhafi, ce sont les insurgés qui bombardent Benghazi. 
Un jet de chaussure probablement, qui aura atteint l’avion de combat qui s’est écrasé… 
Pendant ce temps-là, le sommet Union Européenne-Union Africaine-Ligue arabe prend le thé à l’Elysée et les marins du Charles de Gaulle astiquent leurs pompons pour être prêts dimanche
- CG : Est ce qu’il vaut m!ieux un vrai dictateur qu’un fauxc democrate?
- JPCM : Où es-tu Manu Manu Areva ?
- MT : Je trouve les gens décevants, à commencer par moi même.
- TB : Savez-vous à qui j’écris le plus de lettres ? à l’Urssaf !
- HB : Je propose de fonder un comite de soutien pour l’election de Sarkozy a la presidence de la Jamahiriya Libyenne…tout le monde y gagne comme ca

Dessin © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Engraisser l’industrie pharmaceutique va devenir une obligation

18/03/2011 Comments off

L’industrie pharmaceutique est un monstre vorace. Elle en veut toujours plus et, vous le savez bien, elle avance avec les puissants, comme toutes les multinationales qui règlent nos vies, nos aliments, nos cultures etc…  La directive européenne pour les produits à base de plantes médicinales traditionnelles (Directive THMPD) décrétée le 31 mars 2004 va réglementer l’usage des produits à base de plantes qui étaient auparavant librement échangés. Elle sera mise en place dès avril 2011, à moins que.
Cette directive demande à ce que toutes les préparations à base de plantes soient soumises au même type de procédure que les médicaments. Peu importe si une plante est d’un usage courant depuis des milliers d’années. Le coût de cette procédure, estimé de 90.000 à 140.000 euros par plante, est bien au-delà de ce que la plupart des fabricants peuvent payer, et qu’en plus, chaque plante d’un composé doit être traitée séparément.
Les articles  argumentés sont en lien ci-dessous. La vidéo est très claire.
Puisque cette pratique — confisquer la terre au profit de quelques richissimes lobbies  qui affament les pays du sud, interdire  les variétés de plantes  inscrites dans notre patrimoine mais non rentables pour l’industrie agro-alimentaire et autres horreurs écolo-humanitaire — porte ses fruits,  les puissants ont décidé d’éradiquer toutes les traditions qui ne leur rapportent rien et leur font concurrence, à savoir le phytosanitaire, l’herboristerie, les traditions millénaires régionales : chinoises, indiennes (ayurvédiques), amazoniennes, africaines, berrichonnes etc…
Le collectif de défense de la médecine naturelle s’apprête à contrer cette directive mais il a besoin de notre poids pour pouvoir agir. Il suffit de signer la pétition, mais il faut beaucoup de signatures.
Nos motivation peuvent être diverses : préserver nos droits élémentaires et ceux de nos enfants, protéger nos patrimoine, mettre en échec ces haïssables dictateurs que sont les lobbies pharmaceutiques, arrêter la course à la monstrueuse logique du profit  etc…

Merci de faire abondamment suivre, on n’a pas le temps de traîner !

Signez la pétition ici (« Guérison défendue » par le collectif de défense de la médecine naturelle)

Video très explicative par le collectif pour la défense de la médecine naturelle

Article sur Hoaxbuster

ANH, Alliance for Natural Health

Categories: politic

Merci d’éteindre la planète avant de partir…

17/03/2011 2 commentaires

Boum patatras !

En dehors du fait que d’énormes populations civiles sont ou vont être en grande souffrance (Libyens et Japonais à qui l’on pense tous les jours), l’actualité est d’une complexité telle que je ne vois pas bien comment tout va se résoudre (mais j’ai un petit cerveau, je ne comprends pas tout et en plus, on nous cache des choses).
Commençons par la Libye qu’un despote sanguinaire s’apprête à reconquérir en exterminant sa population. Que fait Sarkozy ? Il forme un team avec BHL. — BHL, anti-sarkozyste dépoitraillé, en principe à gauche ( rive gauche ?) et au conseil de surveillance de Libé — BHL part en Libye et ramène les deux représentants du gouvernement de transition sur le perron de l’Elysée.
On peut se dire : Sarkozy a eu raison de désavouer le fou sanguinaire. Oui, mais non. On n’agit pas comme ça, en court-circuitant son Juppé tout neuf et les autres ministres européens avec qui on devait se concerter le lendemain.
Donc : la grosse brute libyenne revient au pouvoir et nous déclare la guerre. On se sent très peu soutenu par l’Europe.
Or autre grosse brute, Ben Laden il s’appelle, ça ne le réjouit pas du tout de voir Khadafi reprendre son pays. Ben Laden se dit pour le gouvernement de transition, les rebelles. Donc un peu avec nous, enfin nous…
Ce qui nous donne Ben Laden, Sarkozy, BHL d’un côté, et de l’autre les oppresseurs du monde arabe détenteurs de pétrole. Le pétrole…énorme question.
Car il y a le Japon et son risque nucléaire. Et les anti-nucléaires de relever la tête. Ils ont des arguments. Admettons, anti-nucléaire, pourquoi pas. Mais on fait comment pour recharger nos ipod, allumer nos villes, alimenter nos chauffage et nos industries ? On élève des hamsters dans nos caves ? On récupère l’énergie des vélos des salles de gym ? On demande à nos prisonniers et nos jeunes des cités de tourner des manivelles ?
Car, pour nos propres dépenses énergétiques, j’ai appris qu’il faudrait des centaines de milliers d’éoliennes — mais personne n’en veut dans son paysage — ou une surface de panneaux solaires grande comme l’Europe rien que pour nous. Le gaz de schiste, n’en parlons pas, moi-même je me battrai pour qu’on ne massacre pas nos sous-sols.
On fait quoi, les enfants, sérieux, là…

Texte et image © dominiquecozette

PS du lendemain : vendredi 18 mars, le problème de la Libye est en voie de résolution. On respire !

Categories: politic

L’année 59 racontée à mes blecteurs

15/03/2011 un commentaire

On ne le saura que plus tard mais 59 est réellement une année-culte avec des arrivées en pagaille :
l’émission-télé-culte 5 Colonnes à la Une, l’émission-radio-culte Salut les Copains avec Filipacchi, Ténot et l’adorable Annick Beauchamp,  le mâtin-quel-journal-culte Pilote avec tous les dessinateurs cultes encore célébrés, la première prestation de l’acteur-culte Jean-Pierre Léaud dans son rôle-culte Antoine Doinel qui fait les 400 coups, et la mini voiture-culte signée Austin, so tape-culte & so british !
Sortie de deux romans-cultes:  « un singe en hiver » de Blondin et « Zazie dans le métro » de Queneau.
Cultes aussi, Castro et le Che qui s’emparent de Cuba.
Mais 59 est l’année de tous les dangers avec la folie hoola-hoop qui déplace les foules et les vertèbres, la folie Barbie —  poupée de tous les seins — qui déclenche ires et désirs, et la folie paparazzi avec  BB qui aime Charrier et le prouve en l’épousant dans sa robe gonflante en vichy rose.
Plus classique est de Gaulle qui reprend la France en mains avec sa Vème répu, Pinay, Malraux, Couve, Debré, que des marrants. En même temps, on est loin des guignolades pathétiques d’aujourd’hui.
D’immenses personnalités cultes vont hélas nous faire verser des larmes, couler de la morve et pousser des cris en disparaissant de nos vies : Richie Valens et Buddy Holly se crashent en avion, Boris Vian s’écroule en visionnant  le film tiré de « J’irai cracher sur vos tombes », Sidney Bechet nous laisse sa petite Fleur pour flirter dans les boums et le sublimissime Gérard Philippe, terrassé  à 37 balais, nous lègue Francis Huster en souvenir mais ça ne le fait pas du tout.
Série Noire aussi pour Chandler, Lester Young et Billie Holiday, the Lady who sings the blues. Villa-Lobos laisse le Brésil endeuillé, mais nous découvrons le carnaval de Rio avec le superbe Orfeu Negro de Marcel Camus.
Pour couronner le tout, le barrage de Malpasset à Fréjus se rompt, faisant ses 400 (coups) morts.
La géopolitique ne nous épargne pas les massacres qui débouchent sur l’indépendance du Congo et l’exil du Dalaï Lama en Inde, déguisé en domestique.
Deux-trois autres nouvelles d’importance : La scolarité devient obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans.  La Convention Internationale des Droits de l’Enfant est adoptée à l’unanimité par l’OTAN. Et Lunik III, le soviet satellite, photographie la face cachée de la lune.
Cette année-là sont nés, entre autres : Mac Enroe, Victoria Abril, Tim Burton, Zabou, Ségolène Royal, Tom Novembre en novembre et, mais on s’en fout un peu, Patriiiiiiiick Bruel.
Dans le poste, apparition remarquée d’un poinçonneur nommé Gainsbourg, entre le beau Sacha Distel, le très séduisant Yves Montand, les rigolos Ricet Barrier et Paola. Les jeunes vibrent pour Ray Charles, Bobby Darin, Eddie Cochran. Paul Anka passe à l’Olympia avec Colette Renard.
Quant à moi, je porte des bas  sur mes flûtes et je lorgne les garçons dans le métro.

L’année 58 ici

Dessin et texte © dominiquecozette. (Sources multiples)

Categories: du vrai

Fessebouqueries #34

12/03/2011 un commentaire

La journée de la femme et le tremblement nippon furent les deux grosses mamelles de cette semaine, Marine le Pen en incarnant le prout :
- JPCM perd toutes ses affaires, en hommage à Annie Girardot
- SP : Les Restos du cœur à la sortie des caisses de Lidl et Leader Price.
- Pourriez pas aller à Carrefour !
- On y est aussi mais les pauvres c’est plus généreux !
- JPCM Vous présente dès Maintenant ses excuses pour son comportement inacceptable au prochain Salon du Livre,
- OVH: Mon mari m’appelle maman. Gnark, gnark, gnark!
- JPT : Quand on regarde les invités de « Vivement Dimanche! », on se demande parfois ce que fout la Mort…
- CV : 2012, année des bruits de bottes, les enfants à l’école apprendront de bien jolis refrains : «Maréchal, nous voilà…»
- EL : Est-ce un progrès si un cannibale se sert d’une fourchette ?
- CG : J’y crois pas… je propose un apéro-fromage, on me répond partouze…En même temps, kikadit qu’on peut pas partouzer avec un verre de vin, hein ?
- GC : La Journée de la « fâme » tombe un Mardi Gras… ça ne vous fait pas marrer vous ?!
Moi que si… fucking lol de mdr…
- MC : Demain c’est la journée de la femme, je sens que ça va me fendre le clito.
- OVH : Demain, journée de la femme, anniversaire de mon mari. Je lui offre un aspirateur.
- CA : Honte au ELLE qui consacre trois pages de son féminin à M Le P… Ce journal n’a pas les yeux en face des trous…
- JPT :  Personnellement je suis favorable à l’égalité des sexes si le modèle standard demeure Rocco Sifreddi.
- JPCM va bosser malgré la journée de la flemme
- DT : Vous saviez que ce manteau était tout pelé … Alors pourquoi, à la réception d’hier soir, le mîtes-vous ?
- FM : C’est quoi cette connerie de la journée de la femme? Elle est en voie d’extinction, faut rappeler aux gens qu’elle existe? Non mais des fois!
- LM : Tu te déguises en quoi pour cette journée de la femme ?
- PG : Ce que je trouve extraordinaire c’est que ces connards de footeux malgré la journée de la femme vont être avachis avec chips et bibine pendant que bobonne fait le service. Mesdames, faites-leur un doigt d’honneur et sortez vous éclater en laissant le tas de viande qui vous sert de jules se demerder et brailler devant son poste à la con.
- FM  : « Un léger embouteillage bloquait une circulation essentiellement faite de taxis et voitures avec chauffeur. » (Vogue.fr)
Il faut bien avouer que les embouteilleges qui menaient au dernier défilé Dior, c’est pas la même chose que les bouchons tous bêtes pour aller au bureau tous les matins…
- HV : Journée de l’infâme avec Marine le Pen
- EL : Le pitbull est un chien avec lequel on n’a pas le temps d’envoyer la baballe qu’il faut déjà lui dire « ramène le bras à papa ! »
- FM : Sarkozy est en campagne pour 2012, ça ne fait aucun doute pour personne. Et pendant les 14 mois qui restent, qui est président?
- PB : 130 euros le plein de gasoil. Que Khadafi se casse vite, et surtout qu’il n’oublie pas de rouvrir le robinet en partant!
- JPT : Profitant de la journée de la femme, Chantal Brunel, députée UMP de Seine et Marne, prouve qu’une femme peut faire jeu égal avec les hommes en matière de connerie. Remarquez, on s’en doutait déjà un peu, non ?
- JPCM : La journée de la femme, la nuit de la glisse
- FM : À voir absolument, un documentaire américain intitulé « Inside Job » (me souviens plus du réalisateur), où comment la crise a été provoquée pour que quelques compagnies, et quelques uns à l’intérieur de ces compagnies s’enrichissent encore plus. rien de révolutionnaire dans ce docu extrèmement bien réalisé, mais ça rend les choses plus claires. Seulement 2 salles au USA l’ont projeté…
- CW : le jour d’après la journée de la femme… on va pouvoir reprendre une vie normale, les mecs ;) )
- JPCM : dire que 23% des français portent des culottes de peau, des casques à pointe et écoute Wagner sur des vinyles Deutsch Gramofon
- JPCM : l’ajourné de la femme, on peut dire Gay aussi, c’est moins pédant
- FM vient de perdre son profil sur fb. Eh ben on est pas dans la merde…
- CL : Et aujourd’hui sondage IFOP : 
Strauss Kahn 29%
Sarkozy 23%
Le Pen 21% 
On a 14 mois devant nous, ça va être sympa un sondage par jour…
- CG : Je suis sûre qu’un jour Basquiat s’est dit : » Je vais faire un dessin bien propre pour leur faire voir que je sais faire « .
Mais je crois pas qu’il l’ait fait.
- LL : Mon fils est un geek, je suis larguée, je ne comprends rien à ce qu’il me raconte: problème générationnel ou un constat implacable : les femmes sont dépassées face à l’informatique :( (
- CW : J’aime bien les statuts où les mecs se fendent d’une ***t’in de déclaration philosophico-politique où on sent que, la vache, ça a bossé dur pour la sortir celle-là… suivie d’une tornade de commentaires qui volent aussi haut que : « ah vi, ça serait bien »
- AB : Le fils de Kadhafi est sur le plateau du grand journal! Ah non merde c’est juste Harlem désir
- PAG : Qu’un petit Président tombe à cause d’un grand dictateur, ce serait une jolie chute.
- HB : Faudrait quand meme leur dire qu’il n’y a pas besoin de parler l’Arabe pour travailler a Dubai
- EL : les patches à la nicotine sont fantastiques pour arrêter de fumer. Il suffit d’en coller deux… un sur chaque oeil et vous ne trouverez plus vos cigarettes….
- EL : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout s’empile – Mon bureau
- JPT : Entendu Bernard Accoyer à la Matinale de Canal au sujet des reports droite-gauche aux cantonales face au FN : accablant ! Non seulement les gens de l’UMP font le lit de Marine Le Pen, mais ils lui changent les draps tous les jours !
- SG : Le monde change si vite, que j’ai envie de crier « Sarko, dix ans, ça suffit »
- HAD : Khadafi balance Nicolas!!!!les nouvelles vont défiler!!c’est la Facherie Week!!!!!
- BS : Ce qui est chouette avec Facebook, c’est que le malheur des uns, fait le statut des autres…
- BAP : L’action « Les blogueurs se mobilisent pour les Resto » a donné ses fruits : 
ce sont 2 274 billets qui ont été publiés, soit 22 740 repas offerts, par Danone et Carrefour, aux Restos du Coeur.
- AB : Le tsunami c’est peur être un petit peu la revanche des baleines et des thons rouges.
- FB vient, en zappant, de tomber sur  »les enfoirés ». Mimi Mathy en maillot de foot (short, maillot et crampons), chantant  »Ce soir on vous met ». Il serait peut-être temps d’appeler Ben Ali et Khadafi pour mettre un peu d’ordre, non?
- JPCM : je ne rentre plus dans mon Levi Strauss Kahn
- HV s’est fait traiter de « salope de richarde » pour avoir refusé une clope à un altermondialiste.
- CV : Mon dos ne s’est pas transformé en carapace noire et luisante, mes bras et mes jambes en pattes grêles. Je n’ai même pas de mandibule.
Pas d’excuse valable donc, il faut que je me lève.
- CN : Moi, je serais écolo quand monsieur Nicolas Hulot
cessera de rouler en 4X4 en Bretagne et en Corse.
Et d’utiliser les hélicos pour un oui ou pour un non… 
En me reprochant de ne pas aller en vélo sous la pluie, chercher mon pain.
- FB : Sayon ara les gars mais maintenant il est temps de ranger votre chambre.
- FC : 日仏はあなたの考え、あなたのために祈って
- SG a apporté ses lunettes en révision et est aveugle jusqu’à mercredi. C’est l’occasion ou jamais de me présenter vos copines moches.
- DB : Une semaine passée à la vitesse d’un photon. (Hum je crois que suis nul en Haiku)
- CW : c’est malin, c’est ça quand on vieillit ou quoi ? je me fais un sang d’encre « non stop » pour tout le monde : les amis au Japon, le stagiaire en Tunisie, ma belle-soe aux US, mes parents à MRS, mon ouvrier sur son échelle, mon chat dans les jardins alentours… :/
- JT : Le Japon est sens tsu tsou

NB 1 : Oui, vous pouvez faire tourner ce blog. C’est fait pour.
NB 2 : Vous pouvez aussi vous abonner en cliquant sur le gros bouton vert en haut à droite, puis en confirmant l’email.
Dessin © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Salinger, l’attrape-coeur piège à filles.

10/03/2011 Comments off

Elevée par une mère exubérante et avide de gloire  pour elle ou ses filles, Joyce Maynard s’exprime bien très tôt et écrit beaucoup. Elle est publiée à 18 ans, en 72, dans le New York Times Magazine, pur son long article sur la jeunesse des années 60. Immense succès, énorme courrier. Parmi les lettres, une de J.D. Salinger à laquelle, flattée, elle répond. Une correspondance serrée s’initie entre cet homme de 53 ans — qu’elle n’a pas lu —  et elle, timide, effacée, sans ami(e)s ni amoureux.
Joyce souffre de divers complexes dont celui d’avoir un père alcoolique, des problèmes d’alimentation  et une inadaptation sociale. Après que des liens épistolaires solides se soient instaurés, elle passe un week-end chez lui, dans sa retraite. Il faut savoir que cet écrivain, misanthrope total,  vit en ermite. Elle tombe amoureuse. Elle est vierge et, malgré le désir,  son corps refuse l’amour. Quelques mois plus tard, elle  s’installe dans cette campagne isolée, chez cet homme sociophobe, austère, dominateur, intolérant. Parfois, son fils de 12 ans et sa fille de 16 viennent pour la journée. Lui passe de très longues heures à méditer, à écrire et à travailler sur l’homéopathie. Il soigne ses voisins et ses enfants,  cherche un remède pour le problème sexuel de Joyce — qu’un autre saura résoudre par un minimum d’attention — qu’il contraint, par le fait, à des fellations.
Elle est totalement sous influence, elle fait tout ce qu’il faut, croit-elle, pour qu’il l’aime. Elle partage son régime drastique, graines de tournesol et courges,  un peu de pain spécial. Il lui apprend à vomir quand, par hasard, ils absorbent les aliments « défendus » chez de rares hôtes. Il tente de lui faire passer ses rêves de célébrité, son intérêt  pour les rencontres intéressantes, son désir de vivre à New-York. Pourtant, grâce à son article, on lui offre une place en or dans le prestigieux magazine, mais elle y renoncera pour rester avec lui. De même qu’elle  renonce à tout ce qui fait les petites joies de la vie, ses goûts, ses loisir. Puis, un jour, elle sera congédiée de façon brutale et grossière, sans préavis ni explication.
Il faudra qu’elle apprenne à vivre avec cette blessure et cet amour qu’elle croit inguérissable. Elle y arrivera et aura même la force, bien plus tard, de retourner voir cet homme pour lui dire ce qu’elle pense. Elle verra avec étonnement une autre jeune femme otage de cet homme devenu un vieillard. Elle apprendra aussi qu’elles ne furent pas les seules à vivre avec lui. Sa dernière illusion, celle de s’être crue unique, tombe alors.
Lorsqu’elle  retrouve, lors d’un déménagement, les nombreuses lettres de Salinger, elle les vend à un collectionneur sans même les relire.
Ce n’est qu’après la quarantaine qu’elle décide d’écrire ce livre,  brisant le sacro-saint  silence de Salinger sur sa vie. En fait, elle y raconte son enfance, mais aussi sa vie d’après, sa solitude, son mariage, ses enfants, ses séparations, sa survie. Et c’est passionnant.
Passionnant parce qu’on y voit l’american way of life dans ce qu’elle a de plus légendaire, la vie des campus avec la libération de la jeunesse, mais aussi l’implacable processus de domination d’une personne sur une autre pour en faire sa victime non pas consentante, mais totalement sous influence.
Elle est écrivain et journaliste, comme elle l’avait rêvé enfant. L’un de ses livres  a été adapté au cinéma par Gus van Sandt, avec Nicole Kidman et Matt Dillon « to die for » (prête à tout) dans lequel elle joue un petit rôle.

Joyce Maynard. « Et devant moi, le monde ». 2011.  Ed. Philippe Rey. (1998 pour l’original « at home in the world : a memoir ».)

Texte © dominiquecozette

Categories: bouquins

La journée de la femme, ce vieux truc…

07/03/2011 Comments off

Quand je pense à la journée de la femme, ce vieux truc ! Franchement, on n’a plus à se plaindre ! On a eu tout ce qu’on voulait.
Nous ne sommes plus brutalisées, plus violées, plus battues, plus harcelées,  plus intimidées, plus forcées.
Nous sommes sur le même pied que les hommes question salaire et choix de carrière, d’ailleurs, il commence sérieusement à y avoir plus de femmes de pouvoir dans les médias, les ministères, les centres de décisions, et comme le dit notre chère Présidente de la République avec son humour bien à elle  : il va falloir penser à créer la journée des hommes !
Nous n’avons plus à nous taper seules/gratuitement  les corvées domestiques et nos hommes s’occupent tellement bien des enfants !
Dans le monde entier, les femmes sont respectées. Ont été abolies au cours des dernières décennies toutes les horreurs telles que la lapidation, l’excision, les humiliations machistes, les obligations vestimentaires, le massacre des bébés-filles, le viol comme arme de guerre, les mariages forcés, les talons aiguilles …
Les religions ont supprimé leurs fondamentaux sexistes et Dieu s’est même excusé de nous avoir punies injustement. Marie a avoué qu’elle n’était pas vierge. Les avancées de la médecine ont permis de faire disparaître l’hymen.
Nous n’avons plus peur. Peur de quoi ? Nous pouvons sortir, créer, présider, déclarer, enfin nous exprimer sur tous les sujets sans être condamnées, ou biffées, ou même  raillées.
Nous sommes bien ensemble, avec les hommes. Et ils n’ont pas l’air de s’en plaindre, enfin, si j’en crois le peu qu’ils avouent sur le sujet …
Mais il faut que je vous laisse : je dois saupoudrer le pas de ma porte de sucre en poudre. Oui, c’est aujourd’hui la Journée Internationale des Droits de la Fourmi. Un clou chasse l’autre, un combat fini annonce le suivant et comme le dit Virgile : carpent tua poma nepotes (tes arrière-neveux cueilleront les fruits).

Texte et peinture © dominiquecozette

RAPPEL : Notre* expo « de l’amour, de l’état brut, de la nature humaine », joyeux programme,  continue au Cabinet d’Amateur. Détails ici (*Cathy Burghi, Céline Guichard et moi-même)

Categories: politic

Faites vos courses et le bonheur des autres !

05/03/2011 Comments off
Banniere_Op_Partage300X250.gif

Pour faire une bonne action, je pique le texte du blog d’Olivia van Hoegarden :
« La preuve, je vais faire un peu de réclame, pour Carrefour et Danone. Bon, je l’ai déjà fait, c’était pas mes pires clients, quoi que mais je ne vais pas m’étendre ni cracher dans le yaourt qui m’a nourrie si longtemps.

Et puis, c’est pour aider les Restos du coeur qui est tout de même une des plus belles causes à soutenir, une institution, ça fait 25 ans que ça dure.

Les Enfoirés ont beau dire, enfin chanter, que c’était pas prévu pour durer, moi, je dis : mais heureusement que ça existe et qu’un jour un mec heuh… hors norme et d’origine italienne, a eu cette idée. Coluche on l’appelait. En vérité son nom, c’était Michel Collucci.

Bon, tout ça vous le savez, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les deux géants de l’alimentaire et de la distrib’ soutiennent massivement les Restos depuis trois ans. Au passage, ils se font de l’image, mais pour une fois qu’il ne s’agit pas de délocalisation de sites ou de pub Boum Boum, il vaut mieux ne pas passer cette action sous silence.

Carrouf’ et Danone font appel aux blogueurs, un billet publié, dix repas offerts. Ainsi l’année dernière pour 1 457 blogueurs, 16 675 repas offerts. Du coup, j’y vais de mon petit post moi aussi.

Alors, comment on fait? Les 4 et 5 mars, on soutient la collecte de denrées alimentaires et du 16 au 22 mars, on achète 4 produits Danone en promo, à chaque fois un repas offert. Pour cette fois, vous ferez vos courses de miam chez Carrefour, même si vous ne jurez que par Leclerc, et achèterez du Taillefine ou du Velouté et tant pis pour Yoplait, enfin pour cette fois.

Voilà, j’espère vous avoir mobilisés et que vous allez vous bousculer les caddies aux dates que j’ai écrites ici au-dessus. Et puis, rien ne vous empêche de faire des dons ou de bénévoler à tout va.

C’est pas le moment de pédaler dans le yaourt. »

Olivia van Hoegarden
Merci

Categories: du vrai