Accueil > du vrai > Les arêtes de la raie publique

Les arêtes de la raie publique

16/11/2010

Petite semaine d’actu : 

Mercredi : – « Hortefeux, arrête ! Tu sais ce que ça veux dire aux Antilles les Zoreilles ?
- Oui, chef : les écrevisses.
- Bien. Et quelle est la couleur des écrevisses, Brice ?
- Rouge, chef.
- Bien… Alors, tu arrêtes tout ça.
- je comprends pas, chef !
- T’arrête les zécoutes des journaleux, rouquemoute  »
Jeudi : – « Arrête, Carla !
- Mais Chouchou, tu m’avais promis qu’on le baptiserait notre petit navion !
- Oui, mais non, c’est pas poss … ahhhh… Carlahhhh !!!
- Ah, tu vois que tu tiens tes promesses, Chouch/
- Président, Président, réveillez-vous, on est arrivés…
Vendredi : « Arrêtez de me poser cette question ! Le remaniement, le remaniement, mais y a quand même des choses plus importantes que nos petites affaires françaises !
- Quoi, par exemple ?
- Quoi ? Mais je suis le Roi du Monde à partir d’aujourd’hui ! Le Roi du G20 ! Alors votre petit remaniement,  hein, si j’étais vulgaire… »
Samedi : « Arrête avec ta journée de la gentillesse ! Ecris-moi plutôt un communiqué sur cette femme, là, j’sais jamais son nom, dans c’pays de cons, là, celle qu’a été libérée ! »
Dimanche : « Arrêtez de m’emmerder avec ce remaniement. Voyez avec Fillon, c’est lui, le responsable. Qui ? Woerth ? C’est qui, çui-là ? Rama, Rama, Rama… ben, non, dites-lui que sa période d’essai m’a pas convenu…Et puis mettez-moi  le mari de MAM, qu’elle me lâche un peu les Weston ! Quoi, Borloo ? Ecoutez, j’ai pas le temps, je dîne avec le prix Goncourt, là, ce mec qui s’est délocalisé en Irlande, ciao. »
Lundi : « Arrête tes conneries, Fillon, Michèle Mercier à la Justice ! Michèle Mercier, c’est la Marquise des Anges, non ? Ah, c’est un mec ? Un trave ? Très bien, ça nous augmente nos minorités… Tu me l’envoies, j’aimerais bien la voir en vrai, la Marquise ! »
Mardi : « Arrête, arrête, ne me touche pas ! Je t’en supplie aie pitié de moi… la la la…
- ben dis donc, t’as l’air de bonne humeur, chouchou !
- Oui, ça y est !
- Quoi, chouchou ?
- J’ai fait ma grosse com. J’étais tellement constipé, tous ces derniers mois, et t’avais même pas remarqué ! Puis là, pof ! Ça y est. Comme ça, pour passer sur les trois chaînes ce soir, je vais être bien, bien dans ma tête, bien dans mon corps, zen…
- Zen ! Faut toujours que tu exagères, chouchou ! »

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: du vrai
  1. olivia van hoegarden
    16/11/2010 à 12:44 | #1

    Déliquescent. Encore.

Les commentaires sont fermés.