Archive

Archives pour 11/2010

Fessebouqueries #19

29/11/2010 Comments off

Pour cause d’expo bien dense et absorbante, mes facebookeries arrivent avec un certain retard, une miette d’obsolescence et quelques trous dans le calendar …
- JL se demande s’il existe une règle implicite qui contraint les galeristes vieux beaux de Saint Germain à porter le Vetiver de Guerlain.
- MW : a va pas être acile ce régime jusqu’à ardi…. as acile as acile
- JPT : Le prince Williams est comme tous les Windsor : à 30 ans, il commence à ressembler à son cheval.
- PADG Dit:J’ai fait un régime en ne buvant plus et en mangeant très léger; en quinze jours, j’ai perdu deux semaines.
- DB: Je mangerais du riz dans l’orbite d’un mort tellement j ai faim…
- RB : La liberté de la presse et pis, quoi, encore! Franchement, elle l’a cherché…… et puis si des journalistes perdent leur ordinateur, que puis je y faire, vous allez quand même pas me le reprocher. Je n’entends pas votre réponse, c’est oui ou non.
- MT a complètement loupé son dimanche.
- CP : Attentat – Terrorisme – Al Qaida – Cocaïne – Héroïne pure – Livraison – Iles Caïman – Sarkozy – Karachi
(non rien je voulais juste faire un petit coucou aux copains des RG).
- PW a cru que ce matin annonçait une belle journée et donc en conséquence, a attendu l’ami Ricoré… Mais l’enfoiré n’est jamais venu !
- DT : je la’i trouvee tres belle et elle est tres heureuse en Alaska, j’espere qu’elle y restera…Barbara Bush a propos de Sarah P. J’aimerai pouvoir etre mechant comme une femme!
- CPR : l’atelier d’écriture  » toi aussi t’as apporté du poulet » aura bien lieu dimanche, à vos clavier
- TE :Nino: » Bon, moi je vais pisser »
Moi: » Nino ! Ca va pas non, comment tu parles ! »
Nino: « Aujourd’hui on est le 23 novembre, et j’ai décidé que c’était le seul jour de l’année où je pouvais dire des gros mots »
Moi: »… »
- PADG Dit : Problème avec les Irlandais ? Ulster à l’estomac ? Oh… un peu d’Eire nous fera Dublin .
- CP : Dans les années 60 les femmes se battaient pour porter le pantalon sans se faire emmerder. En 2010, les femmes se battent pour porter la jupe sans se faire emmerder.
- VS :  Il
vient d’être scientifiquement démontré que le Botox, faisant perdre sa 
souplesse au visage, amoindrit les capacités expressives, et que cet 
amoindrissement réduit le potentiel affectif. On sait depuis longtemps 
que le sourire est un mini-antidépresseur ; on sait désormais que le 
…Botox mène à une castration émotionnelle. Continuez à vieillir à 
l’extérieur, plutôt que d’agoniser à l’intérieur.
- MM a ouvert la commode de sa fille et a découvert la jungle, a vite refermé le tiroir de peur qu’un slip sauvage lui saute à la gorge. Vive l’adolescence !
- EL : Un apiculteur afghan n’est-il jamais pris pour un travesti ?
- MM : il y a des projets qui naissent dans une formidable spontanéité et que l’on est infichu d’expliquer sur le papier. Vos intentions d’auteur? Votre pitch ? Votre synopsis ? Votre CV ? Celui de votre prod ? Celui de votre réal ? Ses intentions de réal ? Mais ma parole on est au commissariat là ou quoi ????!!!!!!
- OVH : Demain, je mets une culotte
- MG : Des racines et des ailes ou comment j’ai appris qu’une fistule anale de Louis XIV était à l’origine à de l’hymne anglais God save the queen.
- AR : ce matin c’est la guerre entre les franges d’écharpe et les dents de zip
- CA :  Ne jamais laisser une carcasse de poulet dans une poubelle. Félix a déchiqueté l’ensemble. Ma cuisine est une favella pas chic du tout!
- OVH : Aujourd’hui, journée de la jupe, j’attends avec impatience la journée du mi-bas.
- MC : Une femme est violée toutes les sept minutes, une femme meurt sous les coups tous le trois jours, et des fois c’est la même…Demain si j’ai des couilles, ou que je suis devenu écossais, j’irai en jupe au taf.
- JPT : Je trouve Nicolas Sarkozy beau, élégant et cultivé. Sa femme, Carla, est une chanteuse douée à la voix de velours. Son fils Jean, un étudiant émérite promis à un brillant avenir.
Pour valoir ce que de droit devant le tribunal des prud’hommes.
- DT : Selon les derniers chiffres, 0 % des statistiques sont fausses.
- OVH : Mettre une jupe et rester toute la journée chez soi, c’est complètement con
- DB : Je crois maintenant à l existence des trous noir, je suis même en plein dedans.
- DT : C’est curieux, se refaire les seins coûte la peau des fesses…….
- OVH : Uggs aux pieds, pyjama rayé, sweat Mickey et tablier, je cherche à plaire tout en rangeant la cuisine. Entendre:  » Elle est épatante cette petite femme là! » ferait ma journée.

Mention de l’incongruité :
- JNP : j’ai rencontré quelqu’un qui m’a glacé

Dessin ©  dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

La jupe anti-viol

25/11/2010 un commentaire

Il y aurait en France et en moyenne deux cents femmes violées par jour. Et près d’une femme tous les deux jours qui meurt sous les coup de son compagnon. Ça va durer combien de temps, ces histoires de brutalité masculine ? Et pourquoi ça dure encore ? Et pourquoi les femmes violées, violentées, harcelées ont-elles honte de dénoncer ? Parce que c’est honteux d’être une femme ? Parce qu’on existe uniquement pour faire bander les hommes et se faire prendre par eux ? Pour cette minorité d’arriérés, sûrement. Seulement 10% des femmes osent affronter les commissariats (le lieu le moins sûr de France, aujourd’hui) pour porter plainte. Et seulement une plainte sur dix se traduit par une peine. Donc…99% d’impunité.

Aujourd’hui, jour de la lutte contre les violences faites au femmes, des assoces dont Ni Putes Ni Soumises ont décrété que ce serait le jour de la jupe. Que les filles des cités auraient le droit d’être habillées en femmes sans se faire insulter ou harceler. Que les autres femmes  soutiendraient cette initiative en sortant la jupe.

Personnellement, je n’ai plus de jupe depuis belle lurette. Je n’ai plus les chaussures qui vont avec la jupe, ni les collants, ni toute la petite panoplie. En plus, je me suis laissé pousser la barbe. Alors, pour être solidaire, j’ai décidé de me raser. Voilà.

PROMO : Ce tableau grand format fait partie de mon expo à Mac Paris qui commence aujourd’hui à 14 h. espace Champerret (link). Il y a des stands incroyables, merveilleux, inattendus, vivifiants. Les artistes de cette sélection sont vraiment barrés ! Ne ratez pas cette visite !

texte et peinture © dominiquecozette

Categories: politic

Ma petite hebdonewserie #3

23/11/2010 Comments off

Petite semaine d’actu très rasoir :
Mercredi en me rasant,  je me disais qu’il faudrait rétablir la royauté en France. Pourquoi donc, vous insurgerez-vous  ? Parce  dans les pays occidentaux où elle sévit encore, c’est elle qui prend en charge les côtés ors, faste et bling-bling du pouvoir. Du coup,  débarrassés du souci d’en mettre plein les mirettes aux électeurs, les gouvernants ne s’occupent plus que de gouverner. Ils deviennent plus humains, ils arrêtent de mépriser et d’humilier les pauvres journalistes venus cautionner leurs mensonges. Et le roi de France, pendant ce temps, joue au bilboquet avec d’anciens mannequins à la cuisse ultra-light, des vieilles chanteuses brunes moustachues et des acteurs de petite taille au bronzage corsé.
Jeudi, en me coupant les ongles, je pense à celui, réincarné, de sa sainteté le pape. Il avait perdu celui (l’ongle) de son index qui avait fini par moisir sous l’étouffant préservatif dont sa sainteté machin, excusez-moi, je ne sais pas son nom, l’enveloppait catholiquement chaque jour que Dieu faisait. (Bon, ça ne vous autorise pas, vous chrétiens croyants qui me lisez, à partouzer à fesses rabattues avec tout votre immeuble joyeusement libéré du joug de l’abstinence, mais c’est une petite brèche, comme le trou d’épingle dans une capote de premier avril.)
Vendredi, pendant ma douche, on continue à parler de Karachi, et monsieur de président de la répu souhaite aider  à faire toute la lumière sur cette affaire. Mon Dieu, qu’il devient coopérant, ce petit bonhomme, d’un coup ! Je ne peux m’empêcher de penser au coûteux branle-bas de combat organisé dans les moindre services pour faire disparaître toute trace de loucheté dans ce dossier pas très clair. Réussira-t-il à ravoir la grosse tache de sang ?
Samedi en me rasant, j’éprouve encore la langue de bois de mardi sur les trois chaînes, ça me pétrifie le thorax, je crains qu’il ne s’agisse  d’un pic de sarkozite aigüe  aggravant mon UMPathologie chronique. Je vais voir mon spécialiste qui ne me rassure pas trop sur la durée probable de ce mal typiquement français dont souffre un grand nombre de ses patients.
Dimanche, en ne me rasant pas car le dimanche c’est jour-qui-pique, je repense aux affiches que j’ai vues dans le métro la veille : les retours simultanés de Dorothée et de Chantal Goyave. Mon Dieu ! Non mais c’est dingue ! Et tellement réjouissant pour tous ceux qui vieillissent, tout le monde quoi. Ben oui. Nos jeunes enfants vieux retrouvent Bécassine et Hou la menteuse,  ma génération de vieux djeunes  profite de la tournée Age Tendre et gueule de bois, et nos vieux parents pourront se voir offrir, pour leur dernier noël avant le paradis,  le tout nouvel album de Line Renaud featuring a lot of all generations singers. Merci le show-biz de penser à tout le monde !
Lundi en me rasant sans oublier de me couper les sourcils pour ne pas ressembler à feu Philippe Seguin (non, c’est un autre, mais je ne retrouve pas son nom), et aussi les poils du nez et des oreilles, je me dis : allez j’arrête la dope, je ne veux pas 1/ qu’on tue des petits marseillais à cause de moi 2/ finir dans un camping car comme Jean-Luc Delarue dans le terrain municipal de La Roche-sur-Yon, au Trou-du-Cul de la France profonde. A vrai dire, c’est le 2/ qui me motive le plus fortement. Je prends ce qu’il me reste de graines de pavot dans le vieux bocal légué par ma mère en 1976 pour faire ses gâteaux et les balance dans la cuvette des ouas-ouas.
Mardi : J’arrête de lire le journal et de regarder la télé et d’écouter la radio car le président de l’arrêt publique a dit que les journalistes étaient pédophiles. Pédés, encore, j’aurais compris, tout le monde ne peut pas aimer le sexe féminin, cet endroit mystérieux et plein de soucis (je n’ai pas dit  sourcils). Enculés, encore, bon, on les plaindrait, on aurait de la compassion pour eux. Mais pédophiles ! Franchement, non ! Marcher sur les plates-bandes du clergé international, impardonnable !

PROMO : Je serai au Salon Mac Paris de jeudi à dimanche, cette semaine, du matin au soir. Venez me voir, téléchargez vite vos entrées gratos sur le site Mac Paris.  Ceux qui veulent aider ma petite entreprise de CD auto-produit (il n’y en a qu’un), pourront me réclamer mon album au prix de 6 €. Et acheter un de mes tableaux. Ça fera un peu plus, et le CD sera alors offert.

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: du vrai

Fessebouqueries #18

20/11/2010 Comments off

Votre actu à la petite semaine :

- TP : J’ai 2 passions dans la vie : les seins.
- PADG  Dit: Toute personne normalement constituée, qui se nourrit trois fois par jour, est à même de comprendre pourquoi les livres de cuisine se vendent trois fois plus que les livres de sexe.
- BP hagard, pâteux, et encore tout tourneboulé d’avoir passé la nuit de samedi à dimanche sans gouvernement…
- MC : Depuis quelques temps elle nous demande de faire la queue pour rentrer dans sa chambre. J’ai peur docteur que cette dérive hyper-narcissique entraine ma fille dans une piscine à bulles avec un garçon tatoué au prénom composé.
- MDS  : Je me souviendrais toujours du jour ou tu m’as dit que nous serons amie pour la vie et que maintenant tu crois que je te prend pour un bouche trou , je vais te dire pour moi tu prend VRAIMENT beaucoup de place dans mon coeur et JAMAIS je t’assure que jamais tu ne sera un bouche trou pour moi et si tu te reconnais alors réfléchis a cette longue phrases que j’ai mis en profil spécialement pour toi ! ♥
- CPR après un week-end de bacchanales, se met au jus de raison
- OVH : Une petite claque au grand méchant président. En même temps constat d’échec et d’autre part, se permettre de faire ça, prouve qu’il a une bonne assise. Ca doit faire chier la Béatrice qui elle va pouvoir représenter les JT, Dieu nous garde. De toute façon, fonctionnaire de FT, elle est payée pareil qu’elle bosse ou non, c’est elle qui l’a dit lors d’un vilain lapsus. Ils vont pouvoir se consacrer à leur ryad de Marrakech qui jouxte celui de BHL et de DSK. Ces gens me font profondément chier.
- CA : vexé le mec ! Et comme disait Ruquier hier soir : quand on voit le mal que Borloo s’est donné pour se relooker, se fillonniser (cheveux, costume…) on comprend qu’il claque la porte et tape du pied. C’est que ça coûte cher un bon relooking de presque futur premier ministre… Le flop !
- PCC : Le premier qui me parle du gouvernement Fillon avant mon cafe: c’est une baffe dans la gueule!
- EL : Pourquoi Truman capote-t-il ?
- DC :  Un remaniement raté, c’est comme un lifting réussi, ça ne se voit pas…
- MG : Bravo pour L’EXPLOIT !
Mais étonnant ce floutage des petites lèvres et du clitoris 
(qui même dans « L’origine du monde » de COURBET sont occultés)
Il faut vraiment ENCORE (!!!) que la femme n’aie (ne soit ?) QU’UN TROU ET RIEN D’AUTRE LÀ !!!
- PADG Dit: La dernière fois que j’ai vu ma belle mère, elle montait l’Empire state building avec King Kong dans sa gueule.
- JCM a raté le secrétariat d’état aux statuts compulsifs
- JCM : Je dors si je veux; je veux; ah bon.
- JCM : Le voisin n’a pas insonorisé sa femme
- MC : Juin 40 la France est meurtrie et déchirée. Le Général Philippe Pétain à Vichy essaye de faire croire qu’il va recoller les morceaux, et Laval à cette phrase qui restera à jamais dans l’histoire: « Pétain coud, ça ira mieux ».
- CB : survit malgré neuf heures de bureaucratie française…..OHM!
- AB : Breaking News from BBC: La reine Elisabeth a gagné à « qui veut épouser mon fils? » !!
- TP : Envie de préparer un grand documentaire de 3h30 sur la vie des éponges. (Suite.)

Vais contacter Jean-Louis Borloo.
- AQBJ : Question du jour. Pourquoi les handicapés qui ont aussi de belles auto (il n’y a pas de cause à effet) ne payent-ils pas de parcmètres?
- OVH : Les kilos : un de perdu dix de retrouvés.
- HLD : [Le Mediator retiré de la vente : les guitaristes font la gueule. Un rassemblement est prévu demain à Bastille, devant la boutique Paul Beuscher. Par ailleurs, Keith Richards aurait déclaré : « Il est hors de question que je consulte qui que ce soit ; les Stones continueront, avec ou sans Mediator. ». Pour finir, les ventes de la méthode de picking "Marcel Dadi" remontent en flèche.]
- HH : une perle dans le tres elegant single man de tom ford: « si je marchais sur la tête plutot que sur mes pieds cela ferait de moi une vraie brune a l haleine subtile.. »
- AR : je me prends les pieds dans mon planning et les yeux dans tous les pièges à myope
- FDS : Le Flore 15h immuable , sortie de Lucchini écharpe bonnet de laine a mourir de rire , arrivée de BHL chemise blanche sûr, grande ouverte sur peau bronzée … des attachées de presse et des attachées de presse qui courent derrière, s’affairent dans tous les sens …qui changent de table , rechangent de table ben oui BHL arrive au Flore a 15h et a 15h45 il envisage éventuellement de s’asseoir . oui mais où ? .Quoi !
- AR : bizarre ce ministère « travail, emploi, santé » … on dirait une chanson beaufe … (euh, travail et emploi c’est pas la même chose ????)
- SA : Le 25 novembre sera la journée de la jupe organisée par « ni putes, ni soumises » par solidarité avec les femmes agressées dans les quartiers parce qu’elle osent porter une jupe. Le jeudi 25 nov je porterai une jupe! (une première!)
- CA : Sarko a dit ne pas être en campagne, on le croit parce qu’on voit bien que là il a vraiment changé (un peu comme mon fils qui me promet toutes les semaines de ne pas recommencer à bavarder en classe)…
- FM : Journée d’alternance dans les tâches: Photoshop – Facebook – Photoshop – Facebook – Photoshop – Facebook…
- PAG range un peu son bordel pour qu’il soit clean pour demain.
- CPt : D’après une étude formidable publiée dans le magazine Forbes, 74% des lombrics ne mangeraient pas 5 fruits et légumes par jour.
- BP : La nouvelle économie: c’est Internet qui ne dort jamais et le sel de Guérande que l’on n’arrive toujours pas à délocaliser
- PADG Dit : Quand mon heure sera venue, je veux mourir dans le calme et la dignité,comme mon père et surtout pas en criant et en hurlant comme ses passagers .
- BP : Je l’appris incidemment longtemps plus tard, mais la souris de mon ordinateur se révéla n’être qu’une taupe du KGB
- MC : Demain, c’est l’anniversaire de mon petit homme. Douze gamins survoltés qu’il va falloir occuper. Pour l’instant j’ai prévu: La momie qui met des claques, le premier qui se brûle a perdu, colin-maillard-fléchettes, la pêche au canard WC. 
Si vous avez d’autres idées de jeux sympas, je suis preneur.
- MB : il ne pleut pas assez à Bordeaux: nous partons à Brest pour être sûrs d’avoir de la bonne pluie bien drue!!!
- PADG Dit : Ma vie amoureuse est tellement nulle que je me suis inscrit aux championnat du monde de célibat. Je rencontre le pape en demi-finale.

Peinture © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Les malheurs d’une sirène

18/11/2010 Comments off

- OK, t’es poisson, je lui dis. Mais il y a poisson et poisson … T’es quoi ? raie, espadon, brochet, esturgeon, requin-marteau ???
- Alors ?
- Alors, il me regarde en faisant : Ouh la la ! Ça doit pas être simple avec toi, hein ? Je préfère qu’on  arrête tout de suite.
- Alors ?
- Il s’est cassé ! Et tu sais quoi ? Avec mon hameçon dans la gueule ! En même temps, c’était un Wide Gap sans ardillon… Mais tout d’même !
-  Alors ?
- Quoi alors ? Alors rien ! t’es conne ou quoi  ? Je finis par ferrer un mec en trois semaine ! Trois semaines !!! Et je tombe sur ça. Même pas un gramme d’humour, t’as noté ?
- Alors ?
- Je me suis réconciliée avec mon petit canard qui vibre. Mais ce qui me gêne, c’est que j’ai l’impression de coucher avec Emmanuelle Béart !
- Et alors ?
- Rien. Ça pourrait être pire.

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: fictions

Les arêtes de la raie publique

16/11/2010 un commentaire

Petite semaine d’actu : 

Mercredi : – « Hortefeux, arrête ! Tu sais ce que ça veux dire aux Antilles les Zoreilles ?
- Oui, chef : les écrevisses.
- Bien. Et quelle est la couleur des écrevisses, Brice ?
- Rouge, chef.
- Bien… Alors, tu arrêtes tout ça.
- je comprends pas, chef !
- T’arrête les zécoutes des journaleux, rouquemoute  »
Jeudi : – « Arrête, Carla !
- Mais Chouchou, tu m’avais promis qu’on le baptiserait notre petit navion !
- Oui, mais non, c’est pas poss … ahhhh… Carlahhhh !!!
- Ah, tu vois que tu tiens tes promesses, Chouch/
- Président, Président, réveillez-vous, on est arrivés…
Vendredi : « Arrêtez de me poser cette question ! Le remaniement, le remaniement, mais y a quand même des choses plus importantes que nos petites affaires françaises !
- Quoi, par exemple ?
- Quoi ? Mais je suis le Roi du Monde à partir d’aujourd’hui ! Le Roi du G20 ! Alors votre petit remaniement,  hein, si j’étais vulgaire… »
Samedi : « Arrête avec ta journée de la gentillesse ! Ecris-moi plutôt un communiqué sur cette femme, là, j’sais jamais son nom, dans c’pays de cons, là, celle qu’a été libérée ! »
Dimanche : « Arrêtez de m’emmerder avec ce remaniement. Voyez avec Fillon, c’est lui, le responsable. Qui ? Woerth ? C’est qui, çui-là ? Rama, Rama, Rama… ben, non, dites-lui que sa période d’essai m’a pas convenu…Et puis mettez-moi  le mari de MAM, qu’elle me lâche un peu les Weston ! Quoi, Borloo ? Ecoutez, j’ai pas le temps, je dîne avec le prix Goncourt, là, ce mec qui s’est délocalisé en Irlande, ciao. »
Lundi : « Arrête tes conneries, Fillon, Michèle Mercier à la Justice ! Michèle Mercier, c’est la Marquise des Anges, non ? Ah, c’est un mec ? Un trave ? Très bien, ça nous augmente nos minorités… Tu me l’envoies, j’aimerais bien la voir en vrai, la Marquise ! »
Mardi : « Arrête, arrête, ne me touche pas ! Je t’en supplie aie pitié de moi… la la la…
- ben dis donc, t’as l’air de bonne humeur, chouchou !
- Oui, ça y est !
- Quoi, chouchou ?
- J’ai fait ma grosse com. J’étais tellement constipé, tous ces derniers mois, et t’avais même pas remarqué ! Puis là, pof ! Ça y est. Comme ça, pour passer sur les trois chaînes ce soir, je vais être bien, bien dans ma tête, bien dans mon corps, zen…
- Zen ! Faut toujours que tu exagères, chouchou ! »

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: du vrai

Fessebouqueries #17

13/11/2010 Comments off

Quelques-unes de vos perles parmi celles qui m’ont fait la grâce d’être là en même temps que mes yeux :
- BP : Drôle de temps aujourd’hui, les éoliennes tournent si fort que les murs des maisons sont souillés de la flatte des vaches…
- CP a emporté le Goncourt
(dans la poche de sa parka).
- OVH : Au fond, une nuit de noces, c’est une bandaison de crémaillère.
- K T : Crayon HB marque Carrefour avec gomme intégrée de couleur blanche, manche gris clair, acheté place d’Italie, papier Clairefontaine 90 gr, RER SNCF, rame vide, esprit vide, perspectives professionnelles vides, mais plein d’espoir. Oué.
- CA : Pour le déluge, c’est bon… je le vois bien ! MAIS OU EST L’ARCHE ? Sauve qui peut ! Tout le monde à l’abri !
- SEB : Électrostatique, venus, anthropomorphisme, sage, canard, bombes, relou, savate, pieuvre, baldaquin, sinusite, polymère, ouf ça va mon iPhone a tout écrit sans transformer ces mots en mots étranges incompréhensibles.
- BD : Rigolo de voir les portraits de gens (que l’on connait mais pas si connu) sur Wikipédia puisque souvent ce sont eux qui les ont écrit.
- CP : Les prix, c’est rien que des lingettes sales qu’ont servi à nettoyer la merde du chat sur le rebord de sa litière.
- PK : ⓂⒶⒾⓃⓉⒺⓃⒶⓃⓉ ⒾⓁ ⒻⒶⓊⓉ ⓇⓊⓈⒺⓇ ⓟⓄⓊⓇ ⓈⒺ ⒻⒶⒾⓇⒺ ⓇⒺⓂⒶⓇⓆⓊⒺⓇ !
- BP : Fusillez-moi si vous voulez, mais surtout ne me tirez pas vers le bas!
- PADG : Dit (avec ME) : Académicien préféré des aveugles : Maurice Genevoix .
- PAG : My tailor is pauvre, comme tout le monde.
- OVH : envoie des e-mails et ensuite un texto pour dire qu’elle a envoyé un e-mail. Ridicule.
- GG:  Partir travailler à Montreuil à 7h du matin sous la pluie et dans les embouteillages. Où s’inscrit-on à la CGT ?
- GG : vise la semaine de 5 jours en seulement 3 jours.
- PL : « Mieux vaut faire envie que pitié, houellebecqua la mère Michel en refermant la porte sur ses gonds. »
- MC : sent qu’il va devoir faire des efforts considérables pour aimer les gens aujourd’hui. Surtout ceux qui regardent ton doigt quand tu montres la Lune.
- PADG Dit : Il peut arriver qu’on bâillonne des gens bons .
- CA : Les Bleus n’ont pas peur de recevoir des marrons ? Je connais certains supporters que ça doit franchement énerver leur demande de prime à la casse…
- EL : À quoi reconnaît-on qu’un lépreux vous a écrit? La langue est cachetée dans l’enveloppe.
- GG : Encore une journée de perdue ! c’est heureux que je n’ai pas croisé de militant de l’UMP…je l’aurais écrabouillé !
- VER  doit sortir Moustache même les jours fériés.
- BK : à bientôt toutes tous, m’absente un moment, ne faites pas de bêtises, n’oubliez pas de passer l’aspirateur, de fermer les fenêtres le soir et de refermer la boite de Haribo ( ne mangez pas tout pendant mon absence )
- PADG Dit : Humm ca sent bon le long week end… pour passer un voyage agréable en avion dans une cabine parfumée: voyagez avec Air Week.
- CP : « Les testicules des sauterelles représentent environ 14% de leur masse corporelle. Si ce 
pourcentage devait être ramené à l’homme, il disposerait de testicules 
de 10 kilos »
(info délivrée par mon ami Régis, un spécialiste des sauterelles habitant Vancouver).
- JPT : La commémoration des Poilus m’a longtemps barbé; elle commence à me raser.
- DT : Qu’est ce qu’un lapide ? Réponse : c’est un tlain qui va tlès tlès vite.
- GG : Le marketing expliqué aux nuls ..si vous vendez des oeufs sur internet, c’est du E-marketing mais vendre la poule c’est du proxénétisme ..
- PG : Bon, ce matin on a gentiment commencé la journée de la gentillesse en s’embrassant, et en se disant gentiment au-revoir après une soirée gentiment géniale et on est rentré toutes et tous gentiment chez soi en se disant que c’est génial d’avoir des gentilles copines qui te font marrer comme jamais les mecs n’en sont capables..C’est décidé demain je ne serai gentil qu’avec les filles,il n’y a qu’elles qui le méritent

MENTION SPECIALE INCONGRUITÉ :
- MN Depose son chewing gum sur la braguette d un allemand pour commencer berlin.

Dessin © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Alors, c’est quand qu’on déménage pas ?

11/11/2010 Comments off

Pénélope et Béatrice sont bien emmerdées. Un coup, je te vois, un coup je te vois pas, un coup c’est eux, un coup c’est nous, et ça dure depuis des mois ! Et la bouchère de l’une, curieuse comme une pie, et la couturière de l’autre, avide de scoops à revendre à la presse, et la pression des copines : « Alors, ça y est ou pas ? Viré, promu ou confirmé ? » et elles deux de feinter, de ruser, de tenter le « vous savez, comme toujours, c’est la femme la dernière informée ». Et les enfants à la récré : « Alors, avec ton daron, ils vont nous saouler encore longtemps ? ».
Ah, non pas facile d’organiser l’imprévisible. On dit que gouverner, c’est prévoir, mais ça ne marche plus comme ça. Le mec qui gouverne, il s’en fout pas mal des déménagements à faire ou pas, des affaires personnelles à (r)emballer, parce que les services de l’Etat ont tout ce qu’il faut pour ça, des camions siglées UMP, des gros bras en bleu républicain, des motards pour tracer la route et de la menue flicaille pour faciliter le boulot. Mais quand même, il ne s’agit pas de laisser des inconnus mettre la main sur nos petites choses intimes ou personnelles.
Alors elles sont là, Pénélope et Béatrice, à attendre que le mec d’en haut, après avoir fait sa petite comédie ridicule du je-te-garde-ou-je-te-jette, se décide à dire lequel des deux maris (dont l’un plus marri que l’autre à l’arrivée) sera le premier ministre de la fin de mandat, et où ils habiteront, où les enfants feront leur chambre, où ils passeront noël.  Enfin, toutes ces choses qui sont décidées en général par le couple parental lui-même. Mais pas de pot, le mec d’en haut, il aime bien aussi faire chier les gens dans ce qu’ils de plus privé.

Texte et photo © dominiquecozette

Categories: politic

Plat de news réchauffées

09/11/2010 Comments off

Le coq français, ça peut pas être une poule, ma poule...

Petite actu du début de ce mois de novembre, le mois de Tom, frère de Couture. Je m’étais dit que je ferais une petite actu chaque semaine mais 1/ c’est du boulot de tous les instants, 2/ j’en mets déjà pas mal sur facebook et 3/y en a qui le font mieux que moi. Alors, comme j’aime pas gâcher et que je n’ai rien en stock, voilà…
Lundi : une meuf présidente de république !  Au Brésil. Et ce n’est pas rare. Dans énormément de pays, même les plus machos, des femmes ont été dirigeantes politiques. En France, on peut toujours attendre ! Remarquez, Mitterrand avait nommé Edith Cresson comme première ministre, une vraie réussite ! Le choeur des quéquettes cravatées eut eu raison de son talent. Pays très moderne, la France, si, si, faut pas croire !
Aux Etats-Unis aussi, soit dit en passant. Encore un pays moderne ! Bon, ils ont un Noir, on ne peut pas tout avoir. (Pour les curieux(ses)) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_dirigeantes_politiques
Mardi : le vieux sénile priapique du neurone a encore bavuré dans la chair fraiche. Je décide de lui enlever son i. Dorénavant, ça sera Berluscon. (Tiens, les Italiens non plus n’ont jamais mis une femme à leur tête, oui, c’est vrai, toutes des mammas)
Mercredi : l’American Dream lave plus blanc et le thé fait fureur.
La jeune accouchée de 10 ans n’est pas espagnole. Elle est … roumaine ! Ouf, on respire !
Jeudi : Bernard Arnault a piqué des parts de capital à Hermès, en secret, par surprise, en usant de tractations filandreuses mais, comme il le dit,  tout a fait amicalement. Cet homme là a un bon fond… de commerce, of course.
Vendredi : Encore un Bernard. Lui c’est Nanard. Une sorte de voyou de la république avec pognon sur rue qui bouffe à tous les râteliers. Et qu’apprend-on ? Qu’il bouffe à tous les râteliers …avec des couverts en argent. Mais on les lui a piqués sans trace d’effraction. Le voleur se trouve encore dans la maison. D’ailleurs, si vous allez sur le site Bernard Tapie (le site de son fils qui ne s’appelle pas Bernard), à la rubrique argenterie, eh bien vous verrez tout plein d’argenterie à fourguer au meilleur prix. Je dis ça mais je ne dis rien (ouais, cette phrase est trop nulle mais c’est bon d’atteindre le fond parfois).
Samedi, entre une salade niçoise et une pissaladière, le Président de 29% des Français a parlé de ma future expo à Mac Paris au Président du dernier prix Nobel de la paix qui demeure néanmoins dans une geôle chinoise. Vous n’allez pas me croire, pourtant, il a affirmé aux caméras — avec son aplomb légendaire —  qu’il a parlé de tout. Faudra que j’interroge le mec de la plonge, il doit savoir, lui.
Dimanche : il pleut à Paris et tout le monde de s’en plaindre…hé, l’eau, on en a besoin, non ?
Lundi : La grande blonde de l’UMP a un problème avec le petit brun de l’UMP. L’Union des Mecs Pourris, ça les fait pas rigoler tout ça. Moi, pour une fois, j’ai bien aimé la grande blonde au Grand Journal, il a raison, qu’on décapite le roi et sa cour.
Mardi : J’ai revu une vieille pote de 20 ans qui m’a présenté son matou. Le matou était très content de me voir, il a fait un énorme KK dans sa caisse puis a gratté bien bruyamment et bien longtemps pour montrer comme c’est du boulot. Après il a rentré difficilement son gros cul dans ma boîte à chaussures et il a mâché un petit bout du papier de soie qui dépassait. Je sais très bien que ça veut dire : je te fais ce gros Kdo (KK, c’est psychanalytiquement un don de soi)) et comme je t’aime bien, je veux bien aller dans ta caisse pour bouffer chinois avec toi.

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: du vrai

Fessebouqueries #16

06/11/2010 Comments off

Picorage parmi les posts de la semaine :
- LMF : ‎>quand | on n’a rien a faire_/on appelle 111_/c’est gratuit_/on se fait des nouveaux amis
- AGDM :  hé les copains et copines ( hi hi ) … je cherche le titre de la musique … vous savez ça fait … mmmmmmmmm … mmmmmm … mmm … mais si vous la connaissez !
- CP : Beaucoup plus fragile qu’un poste d’ouvrier sidérurgiste à ArcelorMittal, il y a désormais humoriste à France Inter.
- PE :  un poussin = d’œufs.
- DC : L’heure d’hiver c’est aussi l’heure des thés
- OVH :  Le groupe terroriste du Maghreb, issu d’Al Qaïda, est encore bien jeune : c’est l’AQMI juvénile.
- AR :  en français facebook c’est TROMBINOSCOPE ! et après on se demande pourquoi le monde entier préfère parler anglais :-)
- OVH :  ‎1 mari, 2 chiens, trois bonnes raisons de boire.
- TP :  Cela fait 874 jours que je suis pris en otage par Sarkozy.
- BM :  attend avec impatience le dernier Nokia 2011XML pour son Noël, avec jauge de compte en banque incorporé, fonction boussole complétée de la liste des jamborées pour les six prochains mois à venir, et une option rasage électrique à l’une extrémité et une pierre ponce à l’autre
- OVH : 4h39 : Le chien 1: bouffe bouffe gratte gratte / Le mari : Rogntudju / La femme : Rendors-toi mon chéri, viens le chien…. / 4H40 : Le chien2 : Bouffe bouffe Oua Oua / La fille : Scrogneu gneu, je retourne me coucher / La mère : Rendors toi, ma chérie, viens le chien. / 4h42 : Les croquettes : schglong schglong / Les chiens : Miam bouffe slurrp lape lape / La maitresse : Bon c’est à quelle heure, Télé Matin?
- AR :  est-ce que le gars qui faisait bourdonner fort hier sa cornemuse dans les couloirs du métro Bastille est un cousin de l’énorme qui fait couiner son saxo à Franklin Roosevelt ? ou tous les deux membres d’une équipe de testeurs de résistance murale ??
- TP : Cela fait 875 jours que je suis pris en otage par Sarkozy.
C’est chiant, non, parce que je vais vous le faire tous les jours…
- PG :  C’est drôle, à Palma, on a l’impression d’être dans un pays rhénan au milieu d’un décor vraiment méditerranéen…. Heureusement qu’on est dans l’espace Shengen et la zone Euro, je commençais à rechercher des marks….Ach !!!
- MM :  vient de poser son neurone en chef sur un pitch savoureux, va essayer de le l’étirer sur quelques pages…
- JPT : Quand je me regarde dans la glace, je constate qu’à moi tout seul, je forme une famille décomposée.
- PE : Travail, Famille, Batterie.
- JPT : A propos de Philippe Val : les anciens voyous font les meilleurs flics.
- TP : Parfois, je regarde la télé toute la journée, c’est chiant !
Mais quand je l’allume, c’est pire…
- PADG Dit: Un bon fermier , c’est quelqu’un qui a les sens de l’humus. (Et un bon libanais,qui a le sens de l’houmous)
- CA : 7-0 pour Marseille c’est un peu les résultats d’un match entre poussins et cadets à Colombes…
- TP : C’est dur, hein, d’avoir un cerveau…
- CA : Un confrère est un personnage sans aucun talent qui fait, inexplicablement, le même métier que vous…;-))
- JM : A 4 ans, Maman sait tout ! A 8 ans: Maman sait plein de choses ! A 12 : Maman ne sait pas tout. A 14: Maman ne sait rien du tout. A 16 : Maman n’existe pas. A 18 : elle craint. A 25 : peut être que Maman saura ! A 35 : avant de décider, demandons à Maman. A 45: Je me demande ce que maman en pense ? A 75 : j’aimerai pouvoir demander à Maman ce qu’elle en pense. Pour toutes les meilleures mamans (surtout la mienne).
- PE : Picole, Picole, d’accord! Mais pas oublier qu’il fume aussi, le 
MâleBorloo
- DT : Que fait ton papa ? Il est fonctionnaire. Et ta maman ?Elle fait rien non plus!
‎- SEB : (y) (y) Conversation intime entre deux jeunes filles.
- CBCC : Y’a Lucienne la machine à laver qui fait des siennes, Y’a John le DVD player qui saute quand çà l’arrange. çà m’agace cette autonomie des appareils ménagers, c’est pas Fantasia ici!

MENTION SPECIALE DE SAUGRENUÎTÉ :
- CL :  Un peu de purée ma grosse patate !

Dessin @ dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

il aura la femme…

03/11/2010 Comments off

Ce con !  Il était là, à faire le kéké avec son Audi. On lui avait appris que s’il avait l’argent, s’il avait le pouvoir, s’il avait une Audi, il aurait la femme. Ah, pour ça, la femme, il l’a eue ! Elle ne s’est pas fait prier. Ça a commencé tout à fait conventionnellement, genre : c’est à vous, cette belle bouche à pipe ? A quoi, elle rétorqua : oui, j’aurais pas besoin de l’ouvrir bien grande avec toi, p’tite bite ! Et toc.
Deuxième round assez con : c’était le dîner le soir même avec l’intermédiaire qui devait l’introduire auprès du ministre, pour développer son marché en Extrême Orient. Entre autre. Et là, blam, qui s’assoit face à lui ? Elle, la femme de l’intermédiaire. Il se mis à bander dur et elle à lécher ses lèvres. La table était trop vaste pour qu’ils se fissent du pied. Ils le prirent un peu plus tard dans les luxueuses toilettes du Lieu (le nom du bazar), debout vite fait. Non seulement, elle était petite, mais encore elle était pressée. Je parle de sa queue. Elle apprécia. Elle n’aimait pas les porcs qui placent leur puissance là. Plus vite c’est fait, mieux c’est. Ils firent donc affaires (de cul) tous les deux, elle continua à l’appeler p’tite bite malgré ses atermoiements.
Ils partirent à Shangaï avec monsieur le Ministre et son intermédiaire aux frais du contribuable que je suis. C’était une vraie salope. Je veux dire une saleté. Qui ne pense qu’à elle et au fric de ces messieurs. Ça s’attire toujours, ces gens-là. Bref, elle lui en fit baver des ronds de châteaux, vomir des pépettes, paumer sa confiance, perdre sa mâle assurance. Elle l’essora avant de le quitter non sans avoir fait savoir dans le tout Paris-London-Zurich et Saint-Tropez, ses endroits, qu’il ne valait pas un pet au lit. Elle bousilla même son Audi pour lui apprendre à vivre. Elle l’oublia instantanément dans les bras d’un boxeur célèbre qui la remit dans le droit chemin, celui de l’humilité face à l’homme.
Quant à notre audiphile, la personne qui lui avait promis qu’il aurait la femme fut retrouvée nue et saucissonnée dans un parking de la porte Champerret, le visage broyé. C’est une sale histoire, non ? Mais c’était vraiment une sale pub !

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: fictions

Marie Billetdoux : vous m’en mettrez un gros kilo.

01/11/2010 un commentaire

« De ma vie depuis que je vous connais, et pas plus depuis la naissance d’Augustin qu’avant, je n’ai demandé ni fleurs, ni compliments, ni serments, ni présence, ni amour, ni fidélité, ni sexe, ni comptes, sans jamais pour autant, que je sache, vous faire défaut. Aussi n’ayant rien demandé, n’ai-je rien — ou seulement ce que vous voulez bien me donner, seulement ce que vous voulez bien faire — et j’assure le reste.
Aujourd’hui 13 octobre 90, je demande :
- au motif que selon le rapport inverse, n’ayant rien demandé, je ne vous dois rien, même pas un garçon bien élevé. Je demande à ne pas être insultée ni condamnée devant lui dans mes actes, dans ce que je peux, dans ce que je demeure, dans ce que je survis au cours de ces quelques heures hebdomadaires où, tout à coup, vous nous jouez les grands chefs, les monsieur-je-sais-tout, au mépris de la vie de tous les jours et de son évolution un peu chaque jour.
Si ce petit garçon à l’heure du dîner exige « des bouchées en marchant », c’est peut-être aussi que sa maman ne va pas très bien tous les soirs, qu’ils y trouvent l’un et l’autre en votre absence un accord et une forme d’équilibre qui leur appartient.
Puisque je l’autorise à manger en marchant quand vous n’êtes pas là, je ne me vois pas tout à coup l’obliger à rester à table quand vous êtes là. A vous de vous adapter ou de changer quelque chose…. »

Extrait d’une des centaines de lettres de cette énorme somme de Marie (ex-Raphaëlle) Billetdoux qui rassemble ici 40 ans de sa vie par le biais de correspondance avec les siens, de l’amour fusionnel à la haine ou la rupture finale, de coupures de presses, de lettres d’admirateurs, de correspondance cahotiques avec ses éditeurs, de relevés de comptes d’auteur, de mises en demeures, de demandes d’aides à l’écriture ou aux distinctions, d’attestations de sa vie de couple, de  compte-rendus de procès, de bulletins scolaires, d’examens médicaux, bref tout ce qu’on peut amasser. On subit ses éclats de voix, ses jérémiades, ses larmes, son fiel mais aussi sa pathétique détresse et ses tentatives de tout vouloir expliquer, ses intimités, son autisme social, sa personnalité paranoïde, sa sensibilité versus sa grande force de caractère, son dénuement parfois qui l’oblige à quémander, ses démêlés avec des producteurs, des réalisateurs, des notaires, sa famille, ses maisons d’éditions, des biographes et tant d’autres. Elle ne cesse d’être procédurière et méfiante et harcèle jusqu’à avoir la réponse aux manquements.
Je ne la trouve pas sympathique mais on peut s’apitoyer sur cette sorte de monstre de la solitude sempiternellement victimisée par les autres et se battant pour rétablir un amour, un honneur, une droiture.
L’un des intérêts de cette somme de 1500 page et 1,3 kg qui fatigue le bras dans le lit est de voir l’évolution de cette personnalité dans ce métier aride d’écrivain. On y arrive en survolant de nombreuses pages mais d’autres sont passionnantes notamment les lettres de et avec sa mère.

Marie Billetdoux dans  C’est encore moi qui vous écris (1968-2008), Stock, 2010.  1481 pages. 1,3 kg.
Libé en parle assez bien ici mais aussi le Nouvel Obs et quelques autres (voir sur Google)

Texte et dessin © dominiquecozette. Pourquoi un panier à oeufs ? Je n’avais rien d’autre qui se rapprochât du sujet. je ne sais même quand comment est Marie B ni quel est le son de sa voix. C’est vous dire si je suis arrivée dans cette friche sans aucun a priori.

Categories: bouquins