Archive

Archives pour 10/2010

Fessebouqueries #15

30/10/2010 Comments off

Cette semaine est dense comme l’actu. Et sans vouloir être désagréable, vos statuts puent l’actu !

- PAG : ‎4 likes pour « France, ta presse fout le camp », 85 likes pour mon bordel d’hier. Eh ben, on n’est pas sorti de l’auberge avec des Français comme ça. Continuez à être aveuglément aveugles.
- CA:  Avril 2007, les électeurs de gauche se sont déplacés en masse pour voter lors des élections présidentielles… 2 mois plus tard (juin 2007), record d’abstentions pour les élections législatives. Il s’agissait pourtant d’élire nos députés à l’Assemblée nationale ! Les députés votent les lois ! Conséquence à méditer : la loi sur les retraites sera votée par une majorité de députés de droite ou proche de la droite.
- JPT :  J’ai établi une liste exhaustive de tous ceux qui ne m’ont pas souhaité mon anniversaire hier. Je l’ai confiée à un mezigador (sorcier malgache) des Hauts de Saint-Paul et les châtiments vont pleuvoir : impuissance, fuite urinaire, écoulements suspects, suintements puants, scrofules divers. Quand vous vous rendrez à la pharmacie cachés sous un foulard et des lunettes noires, vous penserez un peu à moi.
- CA :  L’absence de dates de naissances pour les hommes se confirme sur FB.
- CP :  Ça doit bien faire 15 ans que Georges Clooney n’a pas mangé un oeuf mayo. Quel con.
- UI : Opinions favorables: Sarkozy 29%, zapatero 
(gauche) 28%, Merkel 33%, Obama (gauche) 42%, Berlusconi 37%…..On 
appelle cette situation « L’impossible popularité des hommes politiques 
pendant les crises »
- OVH : Pourquoi j’ai l’impression d’être vendredi? La possibilité d’une île?
- PL :  Quand je lis « Tout auteur se doit de… », je sors mon revolver.
- AR :  j’aime, quand le métro démarre, le bas métallique des armoires dans lesquelles les portes des wagons, deux par deux, moirent
- OVH :  Dernière minute : Georges Frêche a succombé à une pénurie de carburant. Il sera donc enterré en grandes pompes.
- KT passe trop rapidement des tréfonds de la société aux espaces des inventivités, en évitant de marcher sur des réalités que personne ne veut connaître.
- PG :  Georges Frêche est mort….. Oh putain, tous les pourris du parti socialiste vont se faire un plaisir d’assister à ses funérailles avec lunettes noires et tout et tout. Un grand soupir de soulagement va passer de la rue de Solférino à la mairie de Montpellier…. Bande de faux-culs…..
- CP:  Même dead zone, Georges Frêche sème le malaise au PS. Ah les cons.
- TP :  L’important dans la vie, c’est de crever.
Tout le monde devient instantanément votre ami. Vous étiez formidable. Irremplaçable ! Si drôle. Si sympa. Et, lors de votre enterrement, jamais vous n’aurez réunis autant d’êtres humains autour de vous !
Voir Georges Freche !
Vivement que je crève !
- CP : Après les hommages appuyés rendus à georges frêches, on peut se demander avec quel degré de complaisance la presse accompagnera la mort de le pen.
- PADG Dit : Au siècle des lumières , les poètes écrivaient des vers luisants .
- AR : parfois je fais de jolies fautes de frappe … là « profiondément » …
- MT se dit que si ça se trouve, elle croise régulièrement des amis Facebook sans les reconnaître, et ça l’angoisse un petit peu.
- EL :  Donald ne porte pas de culotte. Trouvez-vous ça normal
- EL :  Un torticolis peut-il mal tourner ?
- GG est pfffbeurkzzzhahayoupifuckohyeshic.
- CK :  Pas froid aux yeux, mais alors le reste…
- CA se sent comme une oie gavée. Sauf que c’est avec une loi qu’on me gave en me l’enfonçant de force dans le gosier ! J’ai toujours su que j’avais raison de ne pas manger de foie gras !
- DT : Touriste : Voyageur qui fait des centaines de kms pour se faire photographier devant un car.
- BD :  J’ai une dent contre moi.
- CP :  Une étude britannique démontre que les individus qui écrivent plus de 3,8 statuts Facebook par jour tendraient vers l’asexualité.
- JPT :  Lors du tournage d’un film porno, quand les acteurs masculins entendent le réalisateur crier « Coupez! », ils doivent avoir un moment de terreur.
- FM :  ‎ »Les débitants de tabac abritent beaucoup trop de publicités incitant à fumer, estime une étude du Comité national contre le tabagisme. » …
… Ils pourraient faire de la pub pour autre chose quoi, c’est vrai merde!
- BP :  Remaniement ministériel : petit balayage, Borloo à Matignasse…
- KT :  Paul le Poulpe est mort, mais la Pieuvre se porte bien et continue d’étendre ses tentacules dans toutes les démocraties.
- CA :  ‎1er fantasme des hommes en France: avoir deux femmes dans son lit ou… ailleurs! 2ème? l’auto-stoppeuse que l’on prend sournoisement…en auto-stop bien entendu.
- PL :  Affaire Bettencourt, mode d’emploi: 1. Surveillez vos ordinateurs. 2. Attachez vos portables. 3. Enterrez vos GPS. 4. Ne traversez pas dans la rue. 5. Portez un gilet pare-balles. 6. Louez un garde du corps. 7. Ou diffusez l’info le plus vite possible.
- MC doit faire une note synthétique sur les conséquences de l’interpénétration dans le régime des infirmières hospitalières et va bientôt envoyer un premier jet.
- OVH :  On dit qu’il faut vivre chaque jour comme si c’était le dernier. Et si c’est pas le dernier, bonjour la gueule de bois.
- PG : A tous les membrus, les barbus, les poilus, les moustachus, vous n’êtres que des petits bras pour ne pas dire des couilles molles à coté des dames que j’ai rencontrées ce soir chez un ami pas si commun que ça….
- DM A diné avec la réincarnation de Jérome Bosch et prend un verre avec la réincarnation de Brian Jones!
- GS :  Un aimable responsable de Facebook France est venu nous parler de son business et de son pdg ce matin : datas, profisl, algorythmes, campagnes, stats, remontées… Soudain Facebook devient tout de suite moins glamour !

Mini-peinture © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Mon chauffeur de métro

27/10/2010 Comments off

   j’ai un tuyau faramineux à vous filer si vous voyagez en métro. Le meilleur conducteur, c’est lui. Il s’appelle Denis Lavigne — déjà ce nom qui fleure bon le nectar — il écoute les Fabulous Trobadors et il me file So Foot à la fin de son service. Surtout, il est confortable : jamais un coup de patin qui t’envoie valdinguer contre la mémère effarouchée, et toujours il t’informe d’une voix posée sur le pourquoi du comment t’es en rade dans le tunnel. C’est sobre, ce n’est pas l’autre, le Tony Truand qui raconte ses conneries, je dis pas que c’est mal mais ça  lasse.
Donc, je ne voyage plus qu’avec lui, ou, quand ce n’est pas possible, qu’il est en vacances, avec Sylvette l’Antillaise à la voix chantante. Sinon, je reste à quai. J’en ai soupé des conducteurs qui font durer le signal de fermeture des portes à te casser la tête, qui cliquent vingt fois sur le micro avant de passer une annonce — ou sans en passer, les cons — hurlent dans le micro comme si on était au Stade de France ou chuchotent comme s’ils disaient une horreur. Et qui klaxonnent quand ils croisent un collègue, soit toutes les deux minutes, qui te laissent moisir  sans rien dire quand tout s’éteint (remarquez, quand je roupille, c’est pas moi que ça gêne), qui pilent, qui ne disent rien quand c’est le terminus etc etc… C’est vrai que ça restreint mes déplacement tout ça, mais vous savez quoi ? J’habite dans le métro, alors tant qu’à faire, autant choisir son tôlier, non ?

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: fictions

Tuer n’est pas jouer ? Mais si…

25/10/2010 Comments off

John est sur son ordi, très concentré. D’un seul coup, Helen, sa voisine d’open-space, l’interpelle :
- Tu viens avec nous, Johnny, on fête la/
John l’interrompt brutalement :
- Ta gueule, merde ! Tu vois bien que je bosse, là !
Là-dessus, il appuie sur une touche de l’ordi. S’affiche : mission accomplie. Se tournant vers Helen :
- Excuse-moi, j’étais en pleine action. Vous allez fêter quoi ?
- la naissance des jumeaux de Dwell… Tu nous accompagnes ?
John part avec le groupe au diner du coin d’à côté de la porte du coin. Bien sûr, ils ne vont pas boire d’alcool, pas même une bière, cela n’est pas bien. John aurait bien pris un truc fort pour faire passer la pilule. Il a l’impression qu’il a tué aussi des civils. Et ce n’est pas bien. Mais il n’en saura jamais rien. On ne leur dit rien. John, comme quelques autres vrais pilotes de chasse, téléguident dorénavant des drones, bien assis dans leur fauteuil ergonomique devant leur écran de … simulation.
Mais ce ne sont plus des simulations. Les drones qui rasent les mottes ou les sommets de lointains pays, là-bas, Pakistan, Afghanistan, lâchent brusquement la mort sur l’ennemi. Le tuent, quoi. Et bien souvent, ce sont des civils : le tiers des victimes, en fait.
Voilà la guerre aujourd’hui : un jeu video. On ne se salit plus, on n’endure plus les souffrances de l’ennemi, on fait ça de très loin, entre deux tours à la cafète du burlingue, comme les chefs de guerre, vous me direz, qui, loin des batailles, ordonnent massacres, tueries et exactions diverses.
J’adore le progrès ! Et ton papa, il fait quoi ? Ben, il bosse sur un écran… Et loin là-bas, un gosse, une femme, un pépé explosent parce que le gentil papa a cliqué sans bruit sur une touche de son ordi.

Dessin et texte © dominiquecozette, d’après un article des Inrocks.

Categories: du vrai

Fessebouqueries#14

23/10/2010 Comments off

"Je vous remercie de payer ma retraite"

Très belle pêche de la semaine avec nette tendance sociale…

-  ‎ »Sofian à la cantine il s’assoit à la table porc, juste pour être avec ses amis » Renaud 10 ans. LL
- Bêtement, toute l’après midi j’ai espéré une surprise, un truc genre on a tout organisé à ton insu blabla.Vraiment ! toutes ces années et toujours aussi… naïve ! MD
-  ‎ » Le vin d’ici vaut mieux que l’eau delà…. » CR
-  je me demande si les gens nouveaux sont comme des pays inconnus ou comme des spécialités culinaires … AR
-  Je note que si les hommes de 50-60 ans connaissent un truc qui s’appelle « la force de l’âge », nous, nous serions au mieux « bien conservées! » Hum… CA
- Eplucher un devis c’est aussi chiant que des pommes de terre et en plus à la fin t’as rien à bouffer.. AB
- C’est vachement bien foutu, Facebook ! Ca vous permet d’apprendre que c’est aujourd’hui l’anniversaire d’un bon copain (et donc de le lui souhaiter) et d’apprendre qu’il a organisé une soirée (à laquelle vous n’êtes pas invité). Si j’avais encore des relations sexuelles, je crois que c’est Facebook qui m’apprendrait que je suis cocu ! JPT
- PADG Dit : J ‘ai retrouvé mon vieux copain Serge .On était ensemble en coloscopie.
- MC se dit qu’entre une ex garde des sceaux buccale et un ministre qui veut nous empreinter nos parties, ce gouvernement a vraiment envie de biaiser.
-  Ce gouvernement part en couilles… PE
PAG dit que le gouvernement prévoit une menace terroriste jusqu’à mai 2012 (en gros).
-  si Brice Hortefeux confond « digitale » et « génitale », je veux encore moins lui serrer la main. HPE
- PADG Dit: La série « maison close » sur canal ? Souvent femme variole .
- CP n’est plus ami avec Mark Zukerberg.
- Petit-déjeuner express: oeuf à la coke. PL
- congeler ses bébés : instinct de conservation … ( humour à -18° ) PP
-  Vous, j’sais pas, mais moi, j’ai plus d’essence ni dans ma voiture, ni à la pompe, pas de train, et que des bus qui bientôt n’auront plus de gazole pour bouger. heureusement, la cave est pleine. OVH
-  je parcours avidement Les Règles de l’Art de Bourdieu, ensuite je retournerai labourer le champ littéraire avec ma petite charrue primitive AR
- Ancêtre : Feu arrière. DT
- Bon: deux livres, deux jambons beurre, deux bières, mes banderolles, mes chaussures de marche…suis prête pour une journée chaude bouillante… CA
-  ‎25 à 30% de chômage chez les jeunes. Bientôt on constatera que la génération qui se plaignait d’avoir commencé à bosser à 15 ans était privilégiée. CP
- DC a d’excellente nouvelles : ses rotules sont bien axées bien que leur face fémorale présent un aspect un peu plat. Donc, je pourrais aller à la manif (les bons en grammaire verront que j’ai mis un s à pourrais)…
- Mener un projet n’est pas plus complique que d’aller aux toilettes; d’abord le besoin ensuite le produit. MC
- Encore une fois, le fils Sarko rate son examen de droit. Un peu plus chaque année, Jean s’enterre… JPT
- Nicolas Sarkozy veut repousser l’âge de la retraite à 67 ans afin de donner une chance à son fils de terminer ses études avant de devoir arrêter de travailler. JPT
-  Je prendrais ma retraite en même temps que Sarkozy…en 2012 :-) ADL
- A genoux, en prière, fait reculer la tentation de la serpillère. OVH
- devant le cyclone de billes de polystyrène répandu dans la cour du Franprix, j’aurais pu me désoler comme devant une catastrophe écologique symbolisée, j’ai choisi plutôt de m’émerveiller comme devant le prodige enfantin d’une chute soudaine de neige factice. (à moitié plein, mon verre) AR
-  Sarkozi peut il relancer la croissance aprés avoir raté la sienne ? EL
-  Hortefeux dit que la France n’appartient pas aux casseurs…. Depuis 3 ans, ça se discute. PAG
-  Cher Dieu, Je serais bref… si tu veux bien m’écouter… Cette année, tu m’as pris mon chanteur préféré, Jean Ferrat. Tu m’as pris mon acteur préféré, Bruno Cremer. Mon réalisateur préféré Claude Chabrol. Et finalement mon sportif préféré, Laurent Fignon. Je désire simplement te rappeler que mes politiciennes préférées sont Aubry et Royal. DT
-  il fait nuit, je bois donc du côtes de nuit. MT
-  ‎ »Pour la france d’en haut des couilles en or et pour la france d’en bas des nouilles encore » (pancarte de manif). CP
- TE doit préparer 3 valises, faire le ménage, acheter des croquettes et sortir les poubelles… mais reste invariablement le cul vissé à son siège…
Mais pourquoi je n’ai aucune volontéééééééééééééééééééééé !
-  Ce n’est pas parce qu’on est un vieux coup qu’on est une mauvaise affaire. OVH
- PADG Dit : Un acteur sourd peut quand même jouer « le médecin malgré l’ouïe »
-  La femme n’est plus l’avenir de l’homme, aujourd’hui c’est le carburant.. GG
-  Mon chat ronronne comme une mobylette. Il a du trouver de l’essence! AB
-  A ma connaissance le coup de la panne d’essence ça n’a jamais marché pour arriver à ses fins. SU
-  Echange tente canadienne bon état contre oncle d’Amérique, même usagé. TP
- MC va jouer au golf en compagnie de retraites actionnaires de fonds de pension vendeens et a l’impression d’etre Neron qui ecoute crepiter Rome.
-  INVENTEUR DE PRODUITS AMINCISSANTS CHERCHE GROSSISTE. TP
-  ‎ »Le succès, c’est un peu comme la syphilis. Si tu l’attrapes, surtout n’en parle pas. » PL
-  Et personne ne m’empêchera de sortir les poubelles à poil, les couilles emballées dans du papier aluminium. CP

Mini-peinture © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Vous ne perdez pas au change

22/10/2010 Comments off

Comme je n’ai pas le temps de bloguer, je vous laisse en compagnie de mon blogueur préféré qui publie chaque vendredi son bordel. Aujourd’hui, c’est triple bordel, bien que peu de femmes nues, c’est énorme tout ce qu’il est allé pécho sur le net ! Vous êtes gâté(e) !

Si ça vous plaît, abonnez-vous et vous en recevrez tout plein d’autres… Je ne m’en lasse pas.

Ça s’appelle « après la pub » et c’est ici.

A demain peut-être…

Categories: du vrai

Touti rikiki maousse costo, la suite

20/10/2010 2 commentaires

Loukati lo souk !

Mais quelle peste, cette nana ! Toujours en train de gueuler. Et puis Grocradopoulo qui se laissait faire… Dix ans que ça durait ! Il faisait tout, le linge, les courses, l’aspi, le bricolage et le cunni du samedi soir. Jusqu’à ce qu’un jour, ce gros gentil rencontre un jeune et beau bonobo au rayon placoplâtre de Castorama ! Comme tous les bonobos, le jeune et beau bonobo n’était qu’amour et sexe. Il lui présenta sa croupe, qu’il avait rose et satinée. Grocradopoulo hésita un moment, un cours moment, juste pour réviser quel slip il avait mis le matin, ah ouf, un boxer. Et se mit à l’oeuvre. Avec coeur et douceur. De toute façon, dans ces magasins, y avait jamais de vendeur…
- Tu es mon premier gorille, s’amusa Bonobo. Et je t’avouerai que… c’était très bon ! Et pour toi ?
Grocradopoulo rougit sous son pelage et avoua :
- Tu es mon premier mec. Et tu vois, on m’avait toujours dit du bien des bonobos. Je confirme !
- Tu fais quoi, maintenant ?
- J’avais mon cours de langues-zoo, puis capilliculteur mais si tu veux, on peut aller manger une banane ensemble …
- T’es vraiment primitif, toi ! Mais j’aime ça. Allez, viens dans ma tribu, quand tu verras mes soeurs et mes frères, tu vas halluciner. Hé, ta grognasse, elle fait vraiment pas le poids. Mais quelle idée de t’emmerder la vie avec cette chimpy !
C’est ainsi qu’il quitta sa mégère, lui envoyant juste un SMS pour lui rappeler d’éteindre le four où rissolaient quelques ignames.
Fini Omo, les taches, les emmerdes. Chez les bonobos, on vivait à poil, les uns sur les autres, sens dessus dessous. Et l’un dans l’autre, il se sentit très heureux !

Le film Omo Micro, touti rikiki maousse costo, c’est ici.
Conception du film : Dominique Cozette et Elisabeth Bonamy. Voix de Martine Boéri et de François Jérosme. Le tournage avait eu lieu à Rome, à Cinecitta. La guenon, Peggy je crois, était « l’enfant » de deux hommes gay, ses deux mummies, qui l’avaient sauvée de je ne sais plus quoi. Ils avaient aussi une superbe orang-outang rouquine, Cristina, qu’on se repassait de bras en bras. La petite guenon, elle, était trop craintive pour les câlins. Le gros gorille était un animatronic avec un lilliputien indien dans la pelure. Mais on n’avait pas le droit de le dire aux journalistes car Lever trouvait que ça la foutait mal d’utiliser ainsi des petits hommes. Foutaises car il était très content du job. Il tournait plein de trucs dans des mini-décors sur des plateaux voisins et il avait même une mini-moto. Il allait se marier avec une toute petite dame et, nous, on s’amusait à les imaginer dans le grand duplex qu’ils pourraient tirer d’un 30 mètres carrés…

Categories: fictions

Décidez aujourd’hui que vous serez un(e) retraité(e) heureux(se)

18/10/2010 Comments off

Même si la situation vous semble sans issue, vous allez redescendre dans la rue, ou pas, vous allez continuer à vous inquiéter pour votre future et peut-être lointaine retraite. C’est du souci mal placé, je vous le dis haut et fort, car s’il y a une catégorie de personnes qui ne devraient pas s’en faire aujourd’hui, c’est bien vous, les futurs retraités. A une condition, bon d’accord, vous me dire y a pas de miracle, bon, dites-le, après tout, mais écoutez ceci : cette condition peut être remplie par n’importe quel clampin venu (ça marche aussi au féminin), il suffit de se faire élire … député.
Oui, tout de suite, je vous entends récriminer, je vous sens rétif quelque part. Vous avez tort. C’est vrai que c’e'st pas très rigolo d’être obligé de serrer des mains sur les marchés, d’assister à des réunions tardives dans des gymnases mal chauffés, de prendre la parole pour dire des trucs auxquels on ne croit pas forcément, d’aider à coller des affiches dans le froid et la tempête, d’apprendre à insulter ou à encaisser, et tant d’autres choses pénibles. Mais une fois élu(e), ah !!! c’est tellement bon ! Le confort, la chaleur, les honneurs, et les pri-vi-lèges. Ahhhhh, les privilèges !!! Et des privilèges qui s’allongent comme le nez de Pinocchio, et des boucliers fiscaux qui s’étoffent de jour en jour, et des avantages de toutes sortes qui ne s’arrêtent même pas quand on n’est plus député. Car quand on n’est plus député, c’est encore meilleur !!! Même pas obligé de chercher du boulot ! Une retraite extra, et des acquis qui rendent la vie douce.
Bah alors, qu’est-ce que vous attendez pour entrer en politique ? Que je mette les liens ? En veux-tu en voilà : « privilèges des députés » sur Google, cliquez ici et voilà ! A vous le siège rembourré !

Texte et sculpture © dominiquecozette

Categories: politic

Fessebouqueries #13

16/10/2010 Comments off

Actu de la semaine :

- Sur facebook, y en a même qui arrivent à se fâcher avec des gens qu’ils n’ont absolument jamais vus. CP
- se lever amoureux.. finalement, c’est mieux que de tomber amoureux^ YL
-  ‎>les gens qui ecrivent dans les toilettes sont ceux qui klaxonnent dans les | tunnels LMF
- FM va encore coller des timbres toute la journée.
-  Dans son bain un petit garçon de trois ans examine ses testicules. « Maman » demande-t-il « C’est mon cerveau ? », « Pas encore » dit-elle. DM
- PADG Dit : La chirurgie esthétique pour les actrices ? Ce sont les fourberies de scalpel.
-  ‎1ère rencontre avec le pôle emploi, une corde ou une pelle quelqu’un ??? TL
- OVH a encore loupé son rendez-vous avec la vaisselle! Les grèves vous comprenez?
- J adore Melanchon tant qu’ il n ‘a pas le pouvoir. DB
- AC se sent totalement stilnoxidable…
- Aujourd’hui aucun préavis de grève du sexe n’ a été déposé par les syndicats.. les manifestations amoureuses permettront aux partenaires de trouver un accord consensuel. GG
-  Roselyne invite fortement les ministres qui ne retrouveront pas leurs portefeuilles dans le prochain gouvernemement à vérifier l’état de leur dentition avant toutes prestations télévisuelles. Les ministres évincés devront garder un sourire étincelant afin de pas nuire à l’action de leurs successeurs. Le président a noué un partenariat avec une clinique hongroise, ce qui permettra le remboursement des frais de séjour par la sécurité sociale. Les dépenses personnelles restent néammoins à la charge des patients.. Fin du communiqué sur la maîtrise des dépenses de santé .. GG
-  Si a 5 ans t’as pas un mobile, t’as raté ta vie. TP
- DM Aimerait que les syndicats se mobilisent aussi contre l’allongement de la durée de la nuit ! Pour les longues journées d’été toute l’année !
-  ‎ »Des jeunes dans la rue c’est dangereux ! ».
Bon, j’ai attaché ma fille au radiateur. RAS ! TP
-  enfin un détournement de mineurs qui se termine bien. PAG
-  J’ai assisté en direct au sauvetage des Chiliens prisonniers sous terre. Dans un boyau aussi étroit (70 centimètres de large), difficile de faire du détournement de mineurs…JPT
-  Frigidité : Un défaut d’allumage joint à une panne des sens. DT
- PADG Dit : En Russie , j’ai fait de l’auto-steppe.
-  Rentrer dans un nouveau bouquin de Jim Harrison, c’est comme retrouver une vieille maison de famille à la campagne avec ses odeurs, ses paysages inchangés, son charme, mais aussi s’y laisser surprendre par quelque chose qu’on imaginait pas…DC (c’est bibi)
- MC pense que tous les juristes ont suivi des leçons secrètes d’immunisation syntaxique. L’immunisation syntaxique c’est l’art de terminer une phrase de telle façon a ce que l’on en comprenne plus le début et donc le sens général, comme ça l’interprétation reste floue et l’attaque quasiment impossible.
-  je me sens très influencé par moi-même. AG
-  Je suis privé de commentaires par fb pour une durée indéterminée!! J’ai l’impression de retourner à l’école…AB
-  Ma fille m’a demandé pourquoi le menton bougeait quand on parlait…j’ai essayé de lui répondre sans bouger le menton, mais elle n’a rien compris. MC
-  Augmentation de cancers buccaux : c’est une véritable inflation. OVH
-  La Belgique aurait pu être le nombril de l’Europe, malheureusement, au dernier moment, elle s’est retournée…JPL
-  La remonte des 33 mineurs, on aurait dit une coloscopie en direct de Johnny halliday, non?… LO
-  C’est beau la culture tf1. J’allume la télé et j’apprends aussitôt l’existence d’un nouveau métier : styliste ongulaire. GG
-  Echange : kermesse de béquilles contre festival de cannes. TP (dit l’éclopé)
- Bosser dans un mensuel est un vrai concept. Le numéro de décembre est déjà bouclé. Et j’ai l’impression d’avoir fêté Noël, d’avoir eu les cadeaux, d’être allée skier, d’avoir mangé le foie gras, la bûche, bu le champagne, avec au passage une galette des rois… Et oui, là les communiqués de presse arrivent pour les présentations Printemps-été… Tu m’étonnes que tu te sens trop vieille dans la presse!! CA

Categories: Fessebouqueries

Un vernissage bien cochon

15/10/2010 Comments off

Il est facile d’ironiser sur la faune blinguissime et haïssable du monde de l’art con(temporain/ceptuel) lorsque l’on est un artiste qui se nourrit d’elle. Fluck* n’en est pas. On n’en sait pas plus sur lui  que ses implacables absences à d’extravagantes performances où « tu as raté ta vie si tu n’as jamais été à l’un de ses vernissages », pour parodier un ex-publicitaire andropauso-débranché. Le vernissage en question, qui ne peut avoir lieu qu’une fois, réunissait l’armada classique des joviaux échappés de ministères culturels, directions culturelles et autres organisations officielles d’Art Contemporain — majuscules obligatoires — emperlouzées pour les unes, rubiconds pour les autres, de ceux que l’on trouve la main plongée dans les buffets pléthoriques et surestimés qu’autorisent les budgets des dodues subventions de ce genre de manifestations.
L’invitation nominative titrait malicieusement  « l’arroseur arrosé »,  un teasing forcément pour  qui aurait réfléchi deux secondes. La grand’salle d’exposition du somptueux hôtel particulier de la Friedrichstrasse* présentait en effet quelques oeuvres plastiques de l’artiste, grands formats, bronzes, totems, plus la célèbre Femme-Trou en faïence.
La surprise venait de l’immense cloison de verre qui séparait cette pièce en deux, d’un côté les oeuvres et un gigantesque buffet, de l’autre, les invités et un gigantesque buffet, en tous points identique au premier.
Etonnés d’être ainsi coupés de l’Art, les invités se pressaient sur les victuailles et les boissons. Victuailles, boissons. Victuailles, boissons.  Quand, soudain, une porte s’ouvrit de l’autre côté et laissa s’engouffrer cinq porcs. Des porcs propres et roses, vêtus de sortes de vestes de smoking  ou de moires noires, qui fouissaient du groin ce qui se présentait, toile, sculpture… jusqu’à ce qu’ils fissent face à leur buffet. Le même, donc. Ripailles, orgie, curée, il n’y a pas de limite à l’appétit rabelaisien d’un cochon. Les sons qu’ils émettaient étaient amplifiés, rendant ces agapes proprement obscènes.
Les invités, personnalités politiques en tête, firent un accueil glacial à cette performance qu’ils mirent un certain temps à comprendre — pour une fois, le sens en était clair — et quittèrent les lieux en rangs serrés, suivis de près par d’autres officiels au sourire goguenard mais au trouillomètre à zéro. Quelques vieux artistes honoraires continuaient à s’empiffrer, tandis que les cochons, repus, urinaient et déféquaient sur les tapis d’époque. On dit que des têtes sautèrent, du côté des officiels. Que les journalistes furent contraints au silence. Que le curateur osa une TS de convenance. L’événement serait passé inaperçu donc si Fluck* n’avait installé des caméras en batterie, afin d’immortaliser ce vernissage du vernissage. La présentation du DVD fit grand bruit.Encore une fois, l’artiste brilla par son absence.  Aujourd’hui, le film est régulièrement projeté  au MoMA et chez les Saatchi, et le DVD sera offert aux visiteurs de la prochaine Biennale de Venise.
* les noms ont été changés

A propos d’art, je vous informe que je serai présente dans le hall de l’Hotel de Ville de Fontenay sous Bois pour l’expo Art-Cité, samedi 16 octobre de 14 à 18 heures. Le site ici.

Texte et dessin © dominiquecozette.
Inspiré de « Jeter des perles aux cochons » (2002) de FFM, collectif d’artistes de Stuttgart.

Categories: caustic

Viagra rose : niet

13/10/2010 Comments off

« Le groupe pharmaceutique Boehringer Ingelhein a finalement arrêté le développement de sa pilule de Viagra féminin, Girosa.
En effet, la Food and Drug Administration aurait rendu un bilan mitigé sur la réelle efficacité du médicament, la flibansérine. La flibansérine agit sur les neurones du système nerveux central, et plus précisément sur le messager chimique chargé en particulier de diffuser les messages chimiques du plaisir ou de l’humeur. A la base, elle était étudiée en tant qu’antidépresseur, mais suite à l’observation des effets secondaires, les chercheurs se sont orienté vers un possible viagra féminin.
Cependant l’Agence Américaine des Médicaments n’est pas convaincue par l’efficacité de ce viagra et craint des effets secondaires comme la dépression ou les étourdissements comme l’explique Elle ou Le Nouvel Obs. De plus, les résultats n’étaient pas significatifs même si les femmes ayant pris la pilule ont avoué avoir eu globalement des expériences sexuelles un peu plus satisfaisantes.
Les fonds qui étaient donc initialement prévus pour l’élaboration de cette pilule destinée à rebooster la libido des femmes seront réutilisés au sein du laboratoire pour la recherche contre le cancer, le diabète et les infarctus ». Site ici (lesinfos.com)

Ce qui fait (sou)rire à la lecture de l’article, c’est qu’un des effets secondaires indésirables du produits est l’étourdissement. L’étourdissement — mais je me trompe (de Fallope) peut-être — est quand même le noeud de l’orgasme féminin, non ?
Donc fin du désir assisté chez les femmes, victimes, pour 40% d’entre elles, de baisse de la libido. En même temps, on s’en fout, z’ont aut’ chose à faire et puis les femmes, c’est toujours ouvert ! N’ont qu’à penser à leur acteur préféré ou à leur dîner du soir, du moment que leur bonhomme prend son pied, non ? Rendre son homme heureux, c’est bien ça, la définition de l’amour féminin, non  ?

Texte additionnel et dessin © dominiquecozette

Categories: du vrai

Pétain, OGM, même con bât.

11/10/2010 Comments off

Le catalogue du GNIS (groupement national interprofessionnel de semences) régit les semences autorisées (par Monsanto et consorts) pour lesquelles on s’acquitte chaque année d’un droit puisqu’elles ne sont par fertiles. « Et il est interdit de commercialiser, cultiver, de distribuer des semences de toute variété qui ne soit pas inscrite sur cette liste nationale. Les pouvoirs publics disent que c’est pour protéger les consommateurs » (Dominique Guillet) *
A l’heure où s’ouvre le procès des 82 arracheurs d’OGM Monsanto,  il est bon de rappeler que :
1/  depuis le « délit », ces OGM ont été interdits en France.
2/  le GNIS a été créé en 1941, sous l’occupation,  par le maréchal Pétain soi-même, ainsi que le fameux CTPS qui décide de tout en matière de semences. ! Quelles bonnes idées il avait, ce bon Français patriote et collabo ! Il a créé aussi  l’ordre des médecins, des pharmaciens, des vétérinaires,  avec, dans la foulée, la suppression des diplômes de médecin herboriste et de médecin homéopathe.  Et bien d’autres choses pour formater et mettre en fiches tout ce qui se pouvait. Plein de mesures pour faire main basse sur le vivant au détriment des populations. Et ni de Gaulle, ni les communistes, ni personne — personne ! — n’a abrogé ces pratiques anticonstitutionnelles. Et pourquoi ? Ah, mais c’est que ça foutrait le bordel, de ne plus avoir le contrôle, ça ferait du manque à gagner ! Pensez, d’un seul coup, cultiver son champ pourrait être gratuit !
C’est pour ça qu’aujourd’hui, nombre d’associations luttent contre cet état de fait. L’une d’elles, Kokopelli, association « rebelle » qui commercialise des semences libres, est en procès constant avec les pouvoirs publics.  Alors que ses produits sont utilisés dans les grands restaurants et les lieux de pouvoirs parce que, bien sûr, les aliments issus de ces semences ont un goût, et ce goût, on ne le trouve plus dans la grande consommation. Si c’est pas de la bonne démocratie, tout ça !

*  Dominiqe Guillet, qui a contribué au livre de Coline Serreau Solutions locales pour un désordre global ajoute : » pourquoi n’existe-t-il pas un catalogue des camemberts, des chaussettes et des réfrigérateurs ? C’est clairement pour protéger les multinationales qui ont confisqué la totalité du vivant en Europe. »

Categories: politic

Fessebouqueries #12

09/10/2010 Comments off

Moi, c'est dès que je rentre, dans le couloir, surtout si je suis mouillée. Et toi ? Moi, c'est en vrac, sur la table à roulettes.

Changement de nom à venir car un bouquin listant des sites s’intitule facebookeries. Donc, voilà…facebooklar, facebooklet, facebookan, facebooklage…à voir quand j’aurai réuni ma cellule de crise.

-  sa soule ma famille il fon la tete BK
- Retour de courses , le gel WC javel fraîcheur eucalyptus a été préféré au gel fraîcheur agrume ..je crois que moi aussi je suis un décideur ! GG
- FDS Is anxieuse … Il y a des jours où je me dis que je ferais bien d’être moins à l’écoute des autres je serais moins  » spongieuse  » et may be plus heureuse …
- PADG Dit : Un homme de cirque passe toujours ses vacances a Saint -Trapèze.
- CA voulait faire une « cure de raisins » sous forme de grappes, je précise. J’ai donc acheté une cagette entière… puis j’ai changé d’avis ! Depuis, il y a dans cette maison 7 kilos de muscat et le raisin on n’en peut plus !
- Histoire vraie! ce matin, 7h, Rv au labo pour une prise de sang! 15 ans que je n’y vais pas à cause de la trouille! Je dis à l’infirmière que j’ai peur, elle me rassure, me fait m’asseoir, se place devant moi, me met le garrot et me dis tendez le bras! Je tends le bras et me voilà avec la main sur sa chose! Oups, de peur je ne bouge pas, elle juste un soubresaut! Si si…j’étais blanc , je deviens rouge, elle fait son boulot. YG
- Aujourd’hui, je n’ai AUCUNE bonne raison d’être en forme et pourtant… j’ai beau chercher, pas un atome de déprime ne circule en moi : un début d’Alzheimer ? Tant mieux ! MD
- NP ne voit pas l’intérêt d’aller bosser si elle ne voit pas son pdg de la journée, pas de bisou, rien,… hein mad blond, t’es dac ?!
- Le Vatican désapprouve le Prix Nobel de Médecine. Pourquoi ? Que reproche-t-il à la fécondation in vitraux ? JPT
- GS a remarqué que les languettes des canettes de Coca ont la fâcheuse tendance à se planter dans les ongles alors qu’avant elles étaient lisses. Le sertisseur en chef est maintenant prévenu.
- MC Est en reunion depuis 9h30…mon coude vient de deraper mais personne ne l’a vu.
- Pour être malheureux, il suffit d’un peu de volonté. CT
- J’ai vu qu’une « Opération pièces jaunes » et un « Kervielthon » étaient lancés depuis hier en faveur du célèbre trader désormais abonné à vie aux Restos du coeur. CA
- Petite forme pour Ben Laden, le H&M Champs Elysées n’a même pas pété pour son ouverture. CP
- Florence Woerth entre au conseil d’administration de Hermès : 450;000 euro de jetons, Bernie Chichi entre au CA de LVMH, 650;000 euro annuels de jeton. Avec ça, elle vont pouvoir amener des oranges à leur mari quand ils iront en taule. OVH
- FF revient du salon de l’auto… y être allée: quelle drôle d’idée!!!;))
-  Je ne sais pas vous mais j’ai l’impression que les trop vieilles vont prendre un sacré coup de jeune les prochaines années… Et oui la cinquantaine c’est comme la quarantaine il y a deux trois ans ans… CA
- Je viens de terminer la lecture du Nouvel Obs du 12 juin dernier. Il est dans les wawa. Je suis constipée, je crois. OVH
- Dans la série « les enfants sont formidâaââââbles »:
Alors que je couchais les enfants de façon un peu mécanique, les rituels toussa toussa, perdue dans mes pensées (car oui je pense !) je lache un gros rot de pillier de comptoir… silence dans la chambre et Nino me lance « ben alors, t’as effacé le mot pardon de ta tête? ». TE
- Dromadaire : chameau qui bosse à mi-temps. DT
- MT veut un massage de 2h, une nuit de 10h, quelqu’un qui l’aide à installer des rideaux dans sa chambre, à démonter la bibliothèque, à en installer une nouvelle. Et aussi, avoir le teint moins blafard, et les moyens de payer l’URSSAF, les impôts et le loyer. C’EST QUAND MÊME PAS COMPLIQUÉ ÇA BORDEL.
- Mon fils 13 ans, s’est choppé un zona. Doc lui a prescrit des dolipranes et des probiotiques, ça laisse ma pharmacienne perplexe. 48 euros non remboursés pour un truc sensé rétablir la flore intestinale. Il n’a rien au intestins, il a un zona.Du coup, je me demande combien doit toucher mon toubib de la part du labo pour prescrire ces …conneries. Sûrement que ça vaut le coup pour lui. C’est ma truite du jour. PP
- Au sujet d’un casting fourchette : »Ah non, je la trouve trop désincarnée. » GG
- Martine Aubry souffre de l’oeil car elle s’est blessée avec un crayon de maquillage. On ne dit pas la marque du crayon de peur de voir surgir encore une affaire bête en cours ! DC
- Un certain J. Kerviel voudrait m’emprunter un peu d’argent….. J’ai comme un doute d’être remboursé un jour, là…. Non, pas vous ? PG
- Génial !
Je l’ai fais dans l’ascenceur.
Dans la cuisine, sur le comptoir.
Dans le salon sur le bar.
Dans la chambre sur la commode.
…Sur les tabourets du bar.
Je me tiens debout SANS béquilles ! TP

Dessin © dominiquecozette

Categories: Fessebouqueries

Les dix stratégies de manipulation de masses. Eh oui, c’est scientifique.

08/10/2010 Comments off

D’une pertinence absolue à la lumière de l’actualité politique actuelle !

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas âge

La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

texte © Noam Chomsky. Illustration © dominiquecozette

Categories: politic

Trop fier d’être français…

06/10/2010 Comments off

Cocoricoooooooo !!!!!!

Pourquoi n’instaurerait-on pas une French Pride pour entériner l’affaire ? Tous les bons Français que nous sommes défileraient sur des chars en chantant Maréchal nous voilà !, avec des plumes tricolores dans le françois fion*, avec en tête (de neuneu) du cortège Hortefeux d’artifesse et Besson-les -bien, tels de preux conquérants. Quelle bonne idée, mes cons patriotes, ne trouve-vous pas ?
Moi-même par exemple, chaque matin en me rasant, je me rengorge devant ma glace, me félicitant de ma nationalité. Que je suis bon, que je suis quelqu’un de bien forcément, puisque je suis fffffffffffrançais (excusez les postillons). C’est pas comme mon copain Wolfgang, la honte !!! Il est allemand, cet abruti ! Et mon ami Piero, quelle lose aussi, un Italien !!! Avouez ! Faut vraiment être con ! Je vous cause même pas de mes amis suisses, boliviens, chinois… tous des nases, des triples nases, des buses !!! Comment peuvent-ils vivre dans cette médiocrité ?
Ahhhhhh, oui, que c’est bon d’être français, quelle fierté d’avoir nos Valeurs Actuelles teintées de ce Nationalisme Triomphal et Irréductible. Putain, j’allais dire ! Oui, putain, je le dis, partager ce Fier Héritage avec le Bon Goût Ambiant, la Culture Rayonnante qui jaillit chaque jour de la fière TF1, l’Erudition Immarcescible de notre Fier Président et de ses Fidèles Amis, les Bigard et autres Mireille Mathieu que nous envie le monde, Nos Droits de l’Homme qui se manifestent chaque minute sous l’Impulsion de nos Courageux Dirigeants !
Pauvre Barak Obama, pauvre Aung San Suu Kyi, pauvre Dalaï Lama, pauvre Keith Richards me souffle-on dans la tête, pauvre Coetzee et Dan Fante aussi pour faire plaisir à quelqu’un, pauvres six milliards six cents millions d’être humains qui pataugent dans leur minable vergogne, rouge au front et  profil bas ! Sont pas comme nous, ces gens-là, n’ont pas de fierté !

* « françois fion » est à prendre ici au sens de « cul français », selon l’ancienne orthographe du terme.

Texte et dessin © dominique-fière-cozette

Categories: caustic

Le chauffe-eau de Michel Houellebecq

04/10/2010 Comments off

« De fait, il tournait en rond, c’est le moins qu’on puisse dire. Il était tellement désoeuvré que, depuis quelques semaines, il s’était mis à parler à son chauffe-eau. Et le plus inquiétant — il en avait pris conscience l’avant-veille — était qu’il s’attendait maintenant à ce que le chauffe-eau lui réponde. L’appareil produisait il est vrai des bruits de plus en plus variés : gémissements, ronflements, claquements secs, sifflements de tonalité et de volume variées ; on pouvait s’attendre un jour ou l’autre à ce qu’il accède au langage articulé. Il était, en somme, son plus ancien compagnon. »

Cet extrait est au livre de Houellebecq ce que le corps de l’auteur au désir féminin, c’est à dire pas grand-chose. C’est juste que ce petit bout de l’excellent « la carte et le territoire » m’a interpellée alors que j’étais dans mon lit, me disant merde, il me reste tout au plus une trentaine de pages et je l’aurai bientôt fini, c’est inexorable, dans le même temps que mon époux ronronnait dans sa chaleur d’homme, que le voisin de couloir, celui qui descend et monte au rythme d’une toux catharreuse , kickait sur le bidule qui démarre — ou pas — son trois roues, ces nouveaux engins qui jouissent plutôt d’un démarreur à main en y réfléchissant bien, et que les jeunes enfants du fond de la résidence usinesque faisaient rouler leurs cartables dans un bruit de ferraillo-plastique insupportable pour la voisine du premier qui essayait de rendormir son bébé. Tout ça pour dire que ce bouquin est topissime et que je suis bien incapable d’en faire une critique …heu, bon, l’adjectif a foutu le camp, je ne le retrouverai pas. Alors je vous mets à la place un paragraphe de son interview dans les Inrocks :
« J’ai observé en France une chose très bizarre : on procède comme si on était de toute éternité, et en quelque sorte de droit divin, un pays riche. C’est faux et le capitalisme ne fonctionne pas ainsi. Les médias donnent une image fallacieuse de la Chine car ils s’intéressent à sa modernité, or la Chine actuelle ressemble à la France des trente glorieuses. Sa puissance économique n’en est qu’à ses débuts et il me paraît évident qu’ils vont gagner et que les emplois industriels vont disparaître en Europe. Il se rait temps qu’on se déprenne de l’idée qu’on est un pays riche, car cette notion va de moins en moins correspondre à la réalité. En France, à l’heure actuelle, il y a de plus en plus de touristes chinois. Le luxe, c’est de se marier dans un château de la Loire, et le top, c’est qu’Alain Delon vienne vous serrer la main. Car oui, il paraît qu’on peut louer Alain Delon… »
Personnellement, je loue Michel Houellebecq, ça ne me coûte pas un radis, et si je ne lui serre pas la main,  c’est la soupe que je lui sers avec grand plaisir.

Texte additionnel © dominiquecozette – Photo Vincent Ferrané.

Categories: bouquins