Accueil > fictions > Pépé mon moko…

Pépé mon moko…

17/09/2010

Voici mon grand-père. Un chouette mec. Un mec qui a fait 14-18 (il a été trépané à vif mais n’en a gardé aucune séquelle hormis sa cicatrice « en trou de balle » comme il aimait à le dire). Il a fait aussi 39-45, puis 68 puis 69. Après, il en a eu marre des chiffres, il est passé aux lettres, a fait facteur, a sonné, sonné (le facteur sonne toujours deux fois) mais n’a jamais pris Kim Basinger sur la table en formica de la cuisine. Pauline Carton a bien proposé de se sacrifier mais il a fait la sourde oreille. Mon grand-père, Ernest il s’appelait, fumait une sorte de cigare roulé sous les  aisselles qui puait un peu le cigare roulé sous les bras, et mettait régulièrement dans le chasseur français (une revue) une petite annonce pour rencontrer une « femme jolie mais belle, capable d’aimer un homme sans foi, sans coeur et sensuel ». Evidemment, il ne recevait de réponses que de détraqués, hommes ou femmes pressant leurs furoncles de haine dans des missives anonymes. Avait-il si envie/besoin d’une femme, lui qui se complaisait dans la contemplation infinie des carpes et des libellules ? Oui, c’est ainsi qu’il appelait les jolies femmes du boulevard Arago qu’il voyait passer chaque été, et repasser et encore repasser, plus lourdes des ans, plus grisonnantes et trébuchantes. Vieillir n’est pas bon pour les femmes, disait-il, et c’était là son principal défaut. Il avait le culte de la jeunesse et d’ailleurs, ma grand-mère, quand elle a eu trente ans, a été priée d’aller voir ailleurs s’il y était. Et comme il n’y était pas, aux USA où elle vola, elle s’éclata comme une dingue avec Gatsby et toute la clique, bref, elle a trouvé le bonheur, a coupé ses cheveux, a porté un costard et fricoté avec Marlène D. Je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout ça, parce que j’ai mon expo de demain à finir, c’est pas vrai ! Il est déjà  trois heures ! Je suis une horrible procrastineuse, mais demain, vous verrez si vous venez, tout sera prêt et nickel. En principe…

Texte et photo © dominiquecozette

Categories: fictions
Les commentaires sont fermés.