Accueil > politic > Le degré zéro de la politique

Le degré zéro de la politique

16/03/2010

P'tite bite !

- Lui, c’est vraiment un p’tit con, il cause, il cause, il fait rien, t’as qu’à voir quand il était chef de classe : rien !
- Et toi, tu feras quoi, si t’es élu ? Rien, non plus, vous êtes toujours à vous foutre sur la gueule avec tes potes, c’est tout !
- Hé, camembert ! Vous vous êtes pas vus ! Et puis, mon père il est gardien de prison, alors, si tu m’emmerdes
- Même pas vrai ! N’importe quoi ! Tout le monde sait qu’il est en tôle, ton père !
- Toi, t’as rien dans la culotte, incapable de te défendre si on t’attaque, je me marre !
- rigole, tu verras quand on élira le chef de classe, qui c’est qui rira moins
- Ouais, ça on verra ! Personne voudra de toi, ni de l’autre con, d’ailleurs, c’est moi qui ai la plus grosse
- fais voir, alors, allez, sors la… Même pas cap ! Trop naze. P’tite bite !
- Montre-nous la tienne, alors… Attends, je sors ma loupe !
- hé, Rachid, t’as des bonbecs, pasque pas de bonbecs, pas de voix dans l’urne
- Rachid, trop fastoche, il les rackette aux petits. Et après il en file à tout le monde…
- Ben on s’en fout, du moment qu’on en a.
- ben moi, je vais en parler au dirlo !
- Bouffons, va ! Vous êtes tous des bouffons, tiens ça me dégoûte vos trafics. Tu sais quoi : je voterai même pas, ça vous fera les pieds, bande de guignols !

Texte et photo © dominiquecozette qui ira voter dimanche, malgré tout…

Categories: politic
  1. olivia van hoegarden
    17/03/2010 à 09:27 | #1

    Très beau bac à sable.

  2. 17/03/2010 à 10:00 | #2

    Le bon sens de la rue, le sens du dialogue de cour de récré, entre de nombreux autres, comment résumer un malaise politique par la bouche des enfants et donc des innocents. Merci Cozette pour ces traits de ….. plume.

Les commentaires sont fermés.