Accueil > kultur > Le dernier gag de Marcel Duchamp.

Le dernier gag de Marcel Duchamp.

17/02/2010

«Marcel est incinéré au cimetière du Père-Lachaise. «Après son incinération, se souvient Paul Matisse, nous avons demandé de vérifier le contenu de l’urne. Bernard Monnier [le mari de  Jackie] et moi avons accepté. Ce que j’ai tout de suite remarqué parmi les cendres, c’était ses clefs. Elles étaient restées dans sa poche… [...] Elles étaient là, dans les cendres, elles n’avaient pas fondu. Pour moi c’était un miracle de voir cela, parce que cette question de secret, de clefs, a toujours tourné autour de Marcel et  de son œuvre. On nous a demandé si nous voulions récupérer les clefs. J’ai tout de suite répondu : « Non, on les laisse ».». Quelques jours plus tard, les cendres de Marcel Duchamp sont transférées au cimetière de Rouen.»

Tetxe © Marcel Duchamp, Bernard Marcadé, Flammarion, 2007,

J’ai trouvé cette anecdote dans le bouquin barré de Philippe Katerine « doublez votre mémoire », (journal graphique. Denoël 2007) et j’ai vérifié sur Internet. Katerine, dans ce bouquin, c’est une sorte de Lélu mais en bien mieux. Tout est écrit à la main et accompagné de dessins, collages  ou photos plutôt jetés. Ex : « encore un rêve qui revient souvent et qui m’est pénible. Mes sourcils restent bloqués très haut sur le front. Impossible de les faire redescendre. + image de lui où il a découpé ses sourcils à la hache pour les coller très haut. Ce genre… vous voyez. Bon, je l’avoue, c’est assez régressif comme humour, c’est pour ça que je l’apprécie.

Dessin © dominiquecozette

PS : Toujours en panne d’ADSL, qu’est-ce qu’ils foutent chez France-Télécom à part suicider leurs salariés  (non, c’est pas drôle !) donc ceci étant mon dernier blog de secours, ne m’en veuillez pas si vous n’en recevez pas pendant quelques jours. AU SECOURS !!!

Categories: kultur
  1. olivia van hoegarden
    18/02/2010 à 10:03 | #1

    Les clés de Duchamp, restées dans sa poche…les cadâvres ne portent pas de costard? Géniale anecdote, tellement…surréaliste. J’avais un copain, un peu médium il faut le dire, qui lorsqu’il arrivait à proximité de l’endroit où est enterré Picasso, se mettait à écrire comme lui. Il a même signé un chèque dans un restaurant, Picasso pour payer notre déjeuner. Le patron était furieux et ils nous a virés à coups de tatanne. On a quand même emporté la nappe en papier où mon ami avait écrit des paroles de chanson, toujours avec l’écriture qui n’était pas la sienne. Après on est revenus, car, mon pote, qui entretemps avait payé le déjeuner en signant de son vrai nom, voulait vérifier et ne pas passer pour un fumiste. Le patron, nous a montré plusieurs écrits de Picasso, ainsi que des chèques qu’il n’avait pas encaissés (ce qui ne l’avait pas ruiné car Picasso ne supportait pas les pique assette et ne payait jamais pour tout le monde, bref, il était radin) mon ami avait parfaitement imité l’écriture de Picasso et sa signature. Il était coutumier du fait, pour d’autres personnes décédées, pas forcément des célébrités ce qui est bien dommage car il aurait pu signer des faux. Mais pour Picasso, je le jure, j’étais là. Enfin, faut encore savoir où les gens sont enterrés, pas vrai?

  2. remillond
    02/03/2010 à 18:23 | #2

    @olivia van hoegarden
    Dommage que cet échange s’en tienne à deux interventions. On aimerait en savoir plus, en particulier sur les deux intervenants. Une biogr. de chacun serait intéressante. remillond@hotmail.com

Les commentaires sont fermés.