Accueil > fictions > La saint Valentin, c’est le bouquet !

La saint Valentin, c’est le bouquet !

13/02/2010
mec2w

Chère Mademoiselle Medeline,
c’est aujourd’hui la Saint Valentin, ce n’est pas ma fête car je m’appelle Gontran mais j’aimerais tant que vous daigniez m’adresser un sourire, un vrai, d’enthousiasme et non pas le rictus de politesse que vous faites en soulevant ma chemise, en dégageant mes fesses et en disant : Allez, du courage ! Du courage, j’en ai plus que vous ne croyez, je traverserais des océans pour vous mais ce serait idiot vu que vous êtes tout près de moi. Mademoiselle Medeline, je sais que ce soir votre amoureux va vous inviter au resto ivoirien en bas de chez vous — de ma chambre j’entends tout — et qu’après il vous bossera. Je suppose que c’est une expression de chez vous qui veut bien dire ce que je redoute vu les gloussements que ce projet a engendrés auprès de vos collègues.
La Saint Valentin, c’est dégueulasse ! C’est de la discrimination négative. Déjà qu’on est malheureux d’être tout seul, puis d’être malade, en plus il faut supporter la pression de tous les médias au sujet cette fête commerciale qui fait vendre des fleurs, des strings et des bijoux. Obligation d’être joyeux, d’être gentil, d’être généreux (qu’est-ce qu’il t’a offert ton jules ?) et de bander.
Finalement non, ne me souriez pas, vous me faites pitié avec votre petite histoire d’amour à quatre balles qui va se terminer en queue de boudin avec un polichinelle dans le tiroir et un bouquet d’hématomes sur votre corps !
Sans rancune, bien à vous !
Gontran de la chambre 6.

Texte et dessin © dominique cozette

Categories: fictions
  1. pascal le nautrou
    13/02/2010 à 20:18 | #1

    je parcours ton blog, je trouve cela super, quelle richesse !… c’est un pur régal !

Les commentaires sont fermés.