Accueil > caustic > Colors

Colors

03/12/2009

Voilà une jeune femme qui pourrait être très heureuse. Or, elle ne l’est pas. Pourquoi ? Parce qu’elle a des règles douloureuses. Vous n’y pensez jamais à ça, vous ? Oui, vous qui n’avez aucune règle de savoir-vivre. Les femmes, elles ont ça et c’est pas rigolo. Ça empêche de jouer au foot, de nager dans la piscine de tonton à Bar-le-Duc, de porter un pantalon blanc ces jours-là, et éventuellement de proposer la botte à un jeune homme qu’on connaît mal. Déjà, c’est chiant. En plus, on a souvent très mal et il ne s’agit pas de prendre de l’aspirine comme nous le proposait gaiement l’infirmière de mon lycée car l’aspirine, c’est pas terrible. Bon, alors, on fait quoi ? On est mal, on a mal, on sait que ça va durer plusieurs heures, ça lance, ça lancine, on n’arrive pas à se fixer sur quelque chose à faire alors oui, on est de mauvais poil. Et tous ces imbéciles qui se gaussent : ah, elle a ses ringningnins !!! Et vous, les imbéciles heureux qui vous gaussez,  c’est quoi votre problème ? Vous verrez plus tard quand ce sera au tour de votre prostate de vous jouer des tours, alors là oui, vous verrez comme c’est pénible d’avoir des problèmes intimes qu’on est obligé de cacher si on … mais qu’est-ce que je raconte là ? Tout ça parce que j’avais un peu trop de rouge sur mon pinceau (ma brosse, en réalité) et que je l’ai liquidé entre les jambes de la dame pour faire parler les bavardes. Et c’est moi la bavarde ! C’est trop fort.

Texte et dessin © dominiquecozette

Categories: caustic
Les commentaires sont fermés.