Accueil > caustic > Eternelle saison d’exotiques défilés

Eternelle saison d’exotiques défilés

17/11/2009

Quand j’étais petite, on sollicitait régulièrement notre compassion sur ces petits Africains crevant de faim, cannes de serins et ventre énorme, mouches autour des yeux. C’était une façon de nous dire : Alors, on se bouge, on fait quelque chose pour eux ? Oui, on a fait beaucoup, on a montré, on en a causé, on a créé des commissions, tenu des colloques, incité des gouvernements, ramassé de l’argent, nourri des ONG, et puis voilà, rien ne change, c’est toujours la même actualité insupportable et récurrente mais maintenant, on montre de jolies jeunes femmes altières qui défilent d’un pays à l’autre, qui vivent dans des camps sans hygiène, sans unités sanitaires, sans solution. Mais s’il n’y a pas de solution, c’est peut-être qu’il n’y a pas de problème. On regarde ces images en pensant qu’elles sont très belles, très dignes, tellement « racées ». C’est vrai que quand on n’a rien à manger, quand il faut faire des kilomètres pour chercher de l’eau que l’on rapporte sur sa tête, ça aide à garder une belle silhouette. C’est tout ? Non, ce n’est pas tout, le sommet sur la sécurité alimentaire  qui se tient actuellement à Rome ne compte qu’un dirigeant du G8, Berlusconi, qui en profite pour sécher son procès. Les quelques actions envisagées sont vagues et sans date butoir. Quant à Khadafi, il n’a rien trouvé de mieux que de convoquer par P.A.  de belle et grandes jeunes femmes rémunérées 60 €. Elles pensaient que c’était pour faire hôtesses mais non. Elles ont reçu du Colonel un endoctrinement de deux heures sur l’Islam. On est loin du problème, on ne brûle pas, les défilés des jolis pagnes aux couleurs chatoyantes peuvent continuer à décorer nos pages « monde ».

Texte et Peinture © dominiquecozette. Cette peinture sera à Mac 2000, espace Champerret du 19 au 22 nov.

Categories: caustic
Les commentaires sont fermés.