Accueil > caustic > Gynécolattitude

Gynécolattitude

29/10/2009

Mon cher Arthur, comme tu me l’as demandé, je t’envoie une photo de moi. Tu vas penser que je sui exhibo mais non, tu sais que je suis danseuse et le soir j’effeuille dans des clubs pour payer mes études de chirurgie gynécologique. C’est quoi la chirurgie gynécologique, c’est comme son nom l’indique une chirurgie réparatrice pour les femmes qui ont des bobos là, qui peuvent être un hymen à refabriquer parce que leur fiancé ne supporterai pas qu’elles aient eu d’autres visites que lui, un clitoris à refabriquer parce que dans leurs traditions les femmes ne doivent pas avoir ce plaisir, un vagin abîmé parce qu’elles se sont fait forcer, oui, on peut dire violer parce qu’ils voulaient absolument se soulager dans elle, un périnée déchiré parce que l’accouchement n’a pas été très bien mené, et toutes sortes de choses que je t’expliquerai chaque soir en rentrant dans notre chez nous. Mais il n’y aura pas de chez nous parce que tout ce que je te dis te glace les os et te fera débander dès que tu penseras à moi. Je crois que c’est mieux ainsi. Toi, ce qu’il te faut, c’est une gentille fille avec une robe froncée jaune paille et un pashmina à poser délicatement sur ses épaules lorsque le fond de l’air fraîchira (dans la colle). Bye !

Texte © dominiquecozette
peinture © dominiquecozette pour l’expo les 11 des Arts à Lyon du 10 au 22 novembre

Categories: caustic
Les commentaires sont fermés.