Accueil > kultur > Filles des villes et gars des champs

Filles des villes et gars des champs

24/09/2009

Bon bah ciao !

Voilà un garçon de la campagne américaine, disons un red-neck tiens, je le verrais bien ressembler à Ricky Nelson avec un rictus sur la lèvre et un Stetson délavé. Le mec qui peut plaire mais, ah flûte, il a pas de blé. Enfin si, il le cultive même, ce qui ne suffit pas à faire de la thune. Alors qu’est-ce qu’il veut ce garçon ? A quoi il rêve ? Aux filles de la ville, ces filles formid qui couchent, ah ça, pour coucher, elles couchent ! Mais au petit matin, pfffuitt !, tap-tap sur l’oreiller déserté, plus personne, elles se sont barrées. C’est qu’il voudrait tant la retenir, celle-ci là,  qu’il a levée au diner hier soir,  elle est si bonne ! Ce qui est ballot, c’est qu’il ne puisse lui offrir ni diamant ni truc sublime ! Ah, une idée :  il va chanter pour elle en espérant qu’elle restera. Sacrée fille de la ville ! (A mon avis, mais c’est très personnel, elle est mal barrée, cette affaire).

Texte d’après City Girls de J.J.Cale (music & lyrics J.J.Cale)
Dessin © dominiquecozette

Categories: kultur
Les commentaires sont fermés.