Les Fessebouqueries #446

25/05/2019 Aucun commentaire

Cette semaine, qu’est-ce qu’on a rigolé ! C’était la fête des voisins et surtout de notre voisine Theresa May qui en a versé des larmes à l’idée de ne plus être avec nous la prochaine fois ! La fête très remontada et pas du tout indécente de parents prolife qui ont gagné le droit de Lambert (pas Wilson ni Christophe) à agoniser sous leur camera. La fête pailletée /poudrée à Cannes comme tous les ans avec la Croisette qui s’amuse d’une bonne polémique cunilinguiste concernant quelques petites chattes  en liberté. Et aussi la fête des urnes que l’on va bourrer de nos bonnes intentions ce dimanche entre brunch et vêpres. Ah, j’oubliais : la fête des Mères que nous a gentiment concoctée ce bon vieux maréchal en 1941 pour nous inciter à repeupler le pays, donc à faire l’amour et plus la guerre…

- PE : Pronostic Festival de Cannes : Vincent Lambert aura la palme du meilleur acteur pour « The Dead don’t Die »
- ES : La Cour d’appel de Paris a donc offert à Vincent Lambert un coupe-fin.
- NP : Je ne comprends pas les catholiques : ils passent leur temps à dire qu’après la mort on va dans un monde meilleur mais en même temps ils veulent à tout prix que les gens restent dans ce monde de merde. C’est pas très logique.
- CK : C’est un jour pour penser et prendre le temps de rédiger ses directives anticipées…
Lorsque je ne serai plus en état de publier des photos du chat que je n’ai pas sur Facebook, je veux qu’on m’achève.
- CC : apparemment il y a plus de plans cul dans le dernier film de Kechiche que dans les contacts téléphoniques de Beigbeder
- HA : Les gens sont choqués parce qu’Abdellatif Kechiche a tourné une scène de 13 minutes de cunni… Le vrai scandale, c’est surtout qu’il a filmé 3h28 de branlette.
- PAG : Il ne faut surtout pas laisser mourir Vincent Lambert. Sa mère est assez dingue pour l’empailler et faire la tournée des plateaux télé.
- NP : C’est normal que LR soit contre l’arrêt des soins de Vincent Lambert : le type est tellement inactif qu’il aurait pu être attaché parlementaire de François Fillon.
- OM : Les parents veulent changer Vincent Lambert d’établissement. Après la Remontada, le transfert. Logique.
- HD : Quand je vois le nombre de femmes de tous âges porter des Jean’s déchirés je me dis que la reprise n’est pas pour demain
- OM : Mood : motivé comme un anglais qui doit voter pour élire ses députés européens.
- LG : Il faut reconnaître une chose aux antivaccins : ils ont une des rares solutions crédibles pour sauver la planète de notre espèce de cons.
- CM : Rassurez-moi : dans la scène de cunnilingus du dernier Kechiche, l’orgasme intervient avant la 13ème minute ?
- PY : Personnellement, ça fait longtemps que le cinéma français me broute…
- BL : Donc, si j’en crois Le Figaro, Kechiche filme un quart d’heure de cunnilingus et trois heures quinze de film autour… Aura-t-il un prix à Cannes ? Je donne ma langue au chat !
- CLD : Il y a 2 sortes de journalistes : ceux qui se font dicter leur papier par le PR et ceux qui sont convoqués à la DGSi.
- NP : Aller à une élection avec le soutien de Jospin c’est comme partir en bateau avec le soutien du capitaine du Costa Concordia : non seulement il n’a pas vu venir les récifs du 21 avril 2002 mais en plus il a quitté le navire plutôt que d’aider aux opérations de secours.
- RR : Selon Radio Vatican, le Pape serait sur le point de rebaptiser le jour de Pâques en « jour de la Remontada ».
- PA : Entendu ce matin sur France Info : « Niki Lauda, le grand brûlé, s’est éteint cette nuit ».
- DC : Notre cher président bien aimé insiste pour qu’on vote pour lui contre le Pen ? 
OK. Je le ferai au deuxième tour…
- OK : Qu’arrivera-il en premier ? 1- Une victoire de la France à l’Eurovision. 2 – Le brexit 3. – L’arrêt des soins de Vincent Lambert
- RR : J’ai revu les images du clan Lambert fêtant la décision de la cour d’appel. On a échappé à la descente en bus sur les Champs…
- OM : François Hollande qui vient à l’aide du PS, c’est un peu comme si on avait envoyé le Costa Concordia sauver les naufragés du Titanic.
- NP : J’ai un truc infaillible pour savoir quand Marine Le Pen dit des mensonges : elle remue les lèvres.
- MP : Paradoxe de la religion : les mêmes qui refusent les vaccins et la GPA car « non naturels » utilisent les toutes dernières technologies de la science pour maintenir en vie quelqu’un qui avait demandé à partir.
- GB : Emmanuel Macron réunit ce matin le fameux conseil restreint de défense de l’Écologie. Ou comment échouer à 11 ministres dans ce que tu as déjà complètement raté à 31.
- AB : Cette campagne des Européennes est vraiment passionnante (ronflements) : réveillez-moi pour le second tour
- JT : Non mais ça ne va pas de débrancher Vincent Lambert? Rebranchez-le tout de suite, si ça se trouve il va redémarrer.
- GD : Ce matin, j’ai jeté un papier dans une « poubelle connectée qui informe automatiquement de son taux de remplissage ». La vie ne sera plus jamais pareille.
- AA : * migrants refoulés * dizaines de manifestants handicapés à vie * lois anti liberté de la presse * barbouzes élyséennes * étudiant lynché sans raison * journalistes convoqués par la police, placés en GAV … Et dimanche, on nous refait le coup du « barrage au fascisme » ?
- DC : Vingt-quatre mai / May démissionne mais /  Il n’y a pas de mais ! / Il n’y a plus de May !
- NP : Je pense qu’on devrait changer le jour de la fête des pères. Et la mettre en même temps que la fête des voisins. Parce que des fois ce sont les mêmes. Même s’ils ne le savent pas.
- JDF : Grande Bretagne : May will finish in June
- DA : Donc dans les bars branchouilles parisiens ils te font un Cosmopolitan-Cranberry-Yuzu en faisant voler les shakers easy mais quand tu demandes un Picon-citron, ils se mettent tous à bégayer et te dévisagent comme si tu venais de la Creuse.
- NP : C’est quand même pas de bol : pour une fois qu’un colis est livré à l’heure il est piégé… Lyon
- OQ : J’adore. Gérard Collomb, à l’Intérieur : Le danger d’attentat est très élevé partout. Gérard Collomb, re-Maire de Lyon : Je suis extrêmement surpris !
- GD : Tant qu’il restera des gens assez barrés pour financer les films de Dupieux sur un pneu tueur en série ou un blouson à franges en daim, l’espoir demeure.
- DC : Hier, Mélenchon m’a téléphoné. J’ai tenté de le couper, d’instaurer un dialogue, mais le mec, il cause, il cause sans écouter. Il n’a même pas entendu ma voix ! Drôle de façon de courir après !
- TM : Pour rappel, c’est une proportionnelle à 1 tour. Le seul vote utile c’est votre vote de conviction. Donc vous pouvez envoyer chier les mendiants qui se prennent pour des sauveurs. Bien à vous !

(Peintures d’Egon Schiele)

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #445

18/05/2019 Aucun commentaire

Il paraît que la fortune sourit aux audacieux et que les audacieux le lui rendent bien, apparemment, mais pour combien de temps encore ? Donc voici Balkany nominé dans la catégorie des amuseurs publics à grande gueule. Il a déjà mis KO son baveux qui en a vu d’autres pourtant. Who’s next ? On va bé voir, y a le temps, ça va nous faire le mois. L’émoi, c’est ailleurs, c’est la planète qui a déjà tout donné et qu’on pillera encore et encore même si, unfortunately comme on dit au pays de l’american dream, on pond des lois en plein dans les utérus des Alabamaises pour qu’elles continuent à faire tout plein de petits bébés mignons. Dieu les a faites pour ça, pas vrai  ?
- OM : Après 2 jours à vivre à crédit sur le dos de notre planète, je crois qu’on sera tous d’accord pour dire que c’est quand même beaucoup plus facile que de vivre à crédit sur le dos de notre banque.
- CC : Selon ma grand mère pour se donner du courage et de la force, il suffit de manger des tripes. 
J’ai pas osé répondre que pour en manger il fallait déjà en avoir.
- OM : Marrant de voir que le mec qui a créé un parti pour lui, pour son élection, sur son image, à son nom, a du mal à le faire représenter par quelqu’un d’autre…
- MK : Contre toute évidence, les Balka nient !
- YP : Les sénateurs pour qui le glyphosate n’est pas plus dangereux que la charcuterie s’engagent à en manger 100 grammes à l’apéro.
- HLT : Balkany : un homme au désespoir. Dupont-Moretti évoque la tentative de suicide de cette pauvre Isabelle, inanimée sur le sol que découvre effaré un « homme de 71 ans », et le mari brisé corrige l’avocat : « 70 ans, ne me vieillissez pas ». Bon, faudra trouver une autre stratégie..
- LE : — Mon client a retrouvé sa femme inanimée sur le carrelage de… —  Heu… non c’est de la Tomette Ancienne de Beaucouzé, ne m’appauvrissez pas.
- OM : Balkany il se fait traiter d’escroc et de voleur depuis 30 ans sans sourciller, par contre tu lui donnes 3 mois de plus que son âge, il est prêt à faire 15 ans de taule plutôt que de laisser dire.
- HM : Je suis triste et fatiguée aujourd’hui, mais je ne pense pas que ce soit lié à la mise en examen des Balkany. Bizarrement
- JB : Je viens de retrouver 10 centimes au fond du jean que j’allais mettre à laver. J’étais à deux doigts du blanchiment d’argent.
- RR : J’ai perdu mon Bescherelle. Il faut que je vais au libraire en racheter un.-
- OM : « On a commencé la politique riches, on la finit pauvres »: Patrick Balkany.  C’est quand tu entends ce genre de témoignage que tu te dis qu’on ne mesure pas bien l’étendue de la pauvreté dans notre pays.
- RR : Balkany : 71 ans selon son avocat, 70 selon lui-même et des siècles d’arnaques selon le FISC.
- NP : « 10 ans d’interdiction professionnelle ».  Il a une autre profession que « Maire de Levallois-Perret jusqu’à ce que la mort nous sépare » Patrick Balkany ?
- DC : Après Allah Akbar, Alabama !!! Vous êtes pas sorties de l’auberge, les filles !
- TW : Donc maintenant dans certains états américains, le seul moyen de se débarrasser d’une grossesse indésirable c’est d’attendre qu’il aille à l’école et se fasse abattre par un camarade.
- VS : Le mec nous explique qu’il faut que les jeunes rêvent d’être milliardaires. Puis quelques mois plus tard t’explique qu’il est fondamentalement écologiste. Vous n’avez pas le sentiment d’être pris pour des jambons ?
- IP : Jeff Koons n’est pas un artiste au sens humain du terme. Il est un producteur de produits de placement pour milliardaires. Point barre.
- QU : Vous critiquez Balkany mais il est sans doute le meilleur comique de tous les temps.
- CT : Arrêtez avec les Balkany  ! J’ai encore vu Patrick régler son café avec son propre argent la semaine dernière !
- GD : L’Alabama, ça semble aussi attirant qu’aller contempler une porte de prison un soir de pluie en décembre, grippé et fiévreux.
- CC : Paradoxalement, il faut —  pour reprendre cette expression populaire foireuse —  manquer de couilles pour vouloir coloniser l’utérus d’autrui.
- JD: Le chef amazonien quand il est dans la forêt on l’appelle Raoni sous bois
- ES : Si autant d’espèces disparaissent de la surface de la planète, c’est peut-être tout simplement qu’elles sont cachées dans les poches des peignoirs de Balkany.
- PR : Je ne sais toujours pas pour qui voter aux européennes. Je crois que je vais me décider à la dernière minute en fonction des promos du moment…
- JB : Je viens de passer devant un restaurant indiquant sur son enseigne se situer « entre bistronomie & street food ». Un qualificatif entre le n’importe quoi et le totally fucked up.
- ES : Si les biens des Balkany sont mis aux enchères, je rachète leur lave-linge pour récupérer tous les biftons coincés dans le filtre. Surtout que ça ne sera plus de l’argent sale.
- TA : J’espère que Dupond Moretti va trouver un bon avocat quand il pètera un câble et essayera de faire avaler sa langue à Balkany en pleine audience.
- JV : Trop Fort Facebook ! Je dis que je voterai vraisemblablement « Écologiste » le 26 mai…et FB me met une pub Birkenstock dans ma TL… Je suis désespéré…
- PR : Je ne comprends pas pourquoi Macron veut absolument pousser les gilets jaunes à voter pour le RN. Un vrai mystère.

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Féroces infirmes

15/05/2019 Aucun commentaire

Féroces infirmes est le quatrième roman d’Alexis Jenni qui reçut le prix Goncourt pour son premier, l’Art français de la guerre. La guerre encore, donc, racontée du dedans par le père qui partit la faire sans enthousiasme en 1960, qui a 75 ans aujourd’hui, un corps brisé dans un fauteuil roulant que pousse le fils parce que les maisons de retraite virent le père pour sa haine et son racisme. Ce père qui n’a rien digéré de ce qu’il a fait et subi là-bas, avec les autres, comme les autres, une guerre qu’ils ont perdue, dont on ne revient pas vainqueur mais le cerveau amputé d’un morceau d’humanité.
Ici, deux narrateurs qui utilisent le je, ce qui trouble pas mal la lecture, mais en tête de chapitre, on est informé de qui parle. Le père parle de ses années de jeunesse, avant le grand départ, ses sorties avec ses deux inséparables potes puis son amour naissant qui l’émerveille. On est en 58, 60, à Lyon. Il travaille comme maquettiste dans un cabinet d’architecte, celui qui imaginera le grand ensemble dans lequel il vivra tout au long de sa vie. Avec ce fils, plus tard, chargé de lui prodiguer des soins. Et, pire, face à une famille d’adorables voisins, hélas pour lui, arabes. Car il est devenu raciste, très. A la guerre, il a tué de ses mains quelqu’un. Ça le marque, il ne tuera plus personne, plus de Français du moins, car les Arabes, ça ne compte pas. Une longue partie du livre raconte sa guerre en Algérie, dans le maquis toujours, où l’on n’a jamais un instant de repos car ils arrivent de partout, silencieusement, pour tuer. Puis il vit un moment à Alger, beaux passages de l’ambiance de cette ville en plein binz, la mer qui luit au loin, quelques amitiés. Lorsqu’il revient en France, c’est sur le bateau, archi-bondé, qu’il va rencontrer une femme formidable. Qu’il perd dans la foule à l’arrivée. La retrouvera-t-il ?
Désemparé de ne plus avoir de devoir, d’activité physique, débordant de force et d’énergie, il s’enrôle dans un mouvement fasciste.
Le fils, quant à lui, est beaucoup moins affirmé. Il mène une vie sans intérêt, s’entend très bien avec ses voisins arabes, essaie de faire sortir de son père cette lave en éruption pour tenter de le calmer. Il été plaqué par une femme rassurante, comme a été sa mère pour son père jadis, et souhaite que son père meure assez vite. Il est fatigué, il en a marre, ça ne sert à rien de vivre comme ça, comme son père dépendant qui ne lui parle pas.
Très belle écriture, très belles descriptions des époques, des lieux, Lyon, Alger, le bled, et des sensations amoureuses.

Féroces infirmes d’Alexis Jenni. Editions Gallimard, 2019. 320 pages, 21 €.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Prix d’excellence !

14/05/2019 Aucun commentaire

Le prix Nobel ! Distinction monumentale que doit recevoir le chimiste allemand Otto Hahn, ce jour de décembre 1946. Il est invité dans le Grand Hôtel de Stockholm avec sa femme. Cest l’histoire que va nous livrer Le prix de Cyril Gely, un roman plein de suspense.
C’est dans cette ville que s’est réfugiée Lise Meitner en 1938 car elle était juive et ne pouvait continuer à exercer à Berlin. Elle a travaillé comme physicienne pendant 30 ans avec Otto et lorsqu’elle est partie, ils étaient tout près de trouver enfin le secret de la fission nucléaire mais c’est grâce à elle qu’Otto a pu conclure cette gigantesque recherche. Grâce à elle qu’il a pu envoyer les conclusions de leur découverte à la revue Nature. Mais… il n’a nulle part mentionné le nom de son ex-collaboratrice sans laquelle il n’aurait rien pu faire.
Donc ce jour majeur, où il devrait être le plus heureux des savants, il est mal à l’aise. Il pense que Lise va venir. Oui, elle va venir car elle ne pense qu’à ça : il a gommé tout son travail et ce n’est pas en Suède qu’elle peut repartir. Elle est peu aidée et surtout, elle a dû apprendre la langue.
Le tête à tête a lieu, quelques heures avant la remise du prix par le roi Gustav. Bien préparée à cette joute, elle réussit à le déstabiliser totalement. La partie de ping-pong entre eux deux est acharnée car il n’est pas tout noir. Et puis lui aussi a un joker…
Superbe match, je ne sais pas si tout est réel, en tout cas l’histoire est vraie, les personnages ont existé et ont inventé la fission nucléaire. Pas banal. Passionnant.

Le prix par Cyril Gely. Editions Albin Michel, 2019. 220 pages, 17 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #444

11/05/2019 Comments off

A part l’excellent symbole du numéro 444* (voir plus bas), je la sens gnongnon, cette semaine qui s’achève. Quoi ? Damarnin veut transférer nos fonctionnaires de Bercy à un bled paumé de la Creuse ? C’est aussi inimaginable que de transférer Carlos Ghosn de Versailles dans une prison japonaise ! Ah, c’est fait ? Ah. Comme quoi, tout est possible. Il paraîtrait d’ailleurs qu’un nourrisson aurait brexité tout seul, si, si, c’est archi vrai ! Et puis qu’un impitoyable PDG serait actuellement en procès pour avoir poussé des employés au suicide ! Sérieux ? Mais zoui. Et puis qu’une oiselle gaffeuse inconnue au bataillon représenterait (mal) les En Marche aux Européennes. Là, rien d’étonnant, c’est juste de la real politik, autrement dit routine. Ah bon. Alors, sur ce, bon week-end et refusez les pailles en plastoc dans le verre de mojito, please, les habitants de la mer vous remercient.

- OM : Le royal baby est né. Enfin un anglais qui réussit sa sortie.
- OF : Monsieur et madame Parmentier ont eu un fils…. Archie !
- TP : La vidéo de l’anniversaire de Carlos Ghosn ressemble tellement à un clip de Mylène Farmer en 88 que j’ai cru que j’allais voir un monsieur en perruque lui fouetter les fesses.
- BDP : C’est pas très habile d’avoir joué avec l’argent de gens chafouins comme les Japonais. S’il s’était contenté de piller l’argent des Français, il serait Grand-Commandeur adjoint de la Légion d’Honneur aujourd’hui.
- HM : Prendre son petit-déj à la gare Saint-Charles et se retrouver entourée d’adorables petits moineaux… Franchement, j’aurais la peau plus saine, le cheveu moins gras et l’aisselle moins faisandée, j’aurais presque l’impression d’être une princesse Disney.
- JLL : Le gouvernement parle fiscalement d’abaisser le plafond des niches. Je vais revendre mon Akita et acheter un teckel.
- SF : Les responsables des suicides chez France Télécom risquent jusqu’à un an de prison et 15 000 € d’amende. Autant dire que tuer un salarié coûte moins cher que de le licencier
- PR : L’Europe ? En dehors de faire monter l’extrême droite et favoriser l’évasion fiscale, non, je ne vois pas…
- PU : Anniversaire de ma fille hier. Une gamine avait une perche à selfie. Une autre, fille d’agriculteur, dans son coin avec la perche sans téléphone en train de tester : « trop bien pour donner une carotte à l’âne ».
- OM : Donc le gouvernement travaille sur un projet de décret sur les trottinettes électriques. Et dire que certains disent que la politique ne sert plus à rien…
- JLL : Avec les augmentation du prix du kérosène, sur les vols low-cost , les hôtesses de l’air seront remplacées par des femmes ayant l’air d’hôtesses.
- DC : Après la mode des suicides, l’ex-PDG d’Orange va-t-il lancer la mode des patrons du Caca-Rente en tôle? Allô ? Mais allô quoi !
- PR : Je note que malgré le brexit, les anglais sont encore en capacité de faire des enfants. Intéressant.
- CC : comment expliquer, pendant les sept jours qui viennent, que si je ne parle pas, ce n’est pas parce que je n’ai rien à dire, simplement j’ai mangé du maroilles et il va me tenir une bonne semaine en fond de glotte
- HM : Je dis pas que cette soirée au Gibus m’a achevée, je dis juste que ce matin, devant la pub pour le monte-escalier Stannah, j’avais mon téléphone dans une main et la carte bleue dans l’autre.
- DA : « Être devenue végétarienne me fait me sentir plus utile à cette planète » me lança-t’elle en dégustant avec des baguettes en ivoire de rhinocéros sa salade de mangues arrivées du Pérou par avion servie dans un bol en plastique Maison du Monde fabriqué par des Cambodgiens mineurs.
- MA : USE. A. FUCKING. METAL. SPOON. AND. WASH. IT.
- JE : Nathalie Loiseau promet un blitzkrieg pour relancer sa campagne. Très bonne idée, elle va faire führer !
- HM : En employant maladroitement le mot de Blitzkrieg, à connotation ambiguë, Nathalie Loiseau a adressé à ses électeurs un mauvais Signal. Espérons toutefois que François Bayrou l’accueillera en guest à Pau.
- RDB : Les gens de droite : « Il y a plein de travail en France, marre de tous ces chômeurs qui profèrent être assistés que traverser la rue pour bosser ! » Aussi les gens de droite : « On ne peut pas accueillir de migrants, il n’y a déjà pas assez de travail pour les Français ! »
- RP : J’ai vu les images de l’anniv de Ghosn à Versailles. Ça m’a fait penser au mien sauf que moi c’était la Pizzeria « Chez Momo » bd de Clichy, y avait des bretzels et de la sangria. on a dansé sur Bérurier Noir, pas sur des menuets.
- VS : Comment se fait il que la sauterie de Ghosn à 600 000 euro indigne les médias aujourd’hui et pas en 2014 ? Tas d’hypocrites.
- HK : Quand je pense que je me suis fait engueuler par ma compagne parce que j’avais loué une tireuse à bière pour mes 40 ans …
- JS : Après s’être moqué grassement sur un plateau télé des utilisateurs de trottinette et du pseudo réchauffement climatique, Pascal Praud posa son gros cul dans son 4×4 de 2 tonnes pour transporter ses 90kg de bidoche satisfaite sur les 2km qui le séparait de son domicile.
- MK : Qu’on écoute Piaf, je comprends. Mais qu’on s’apprête à voter Loiseau, ça non…
- OK : Darmanin a proposé de délocaliser des fonctionnaires de Bercy dans la Creuse. Maintenant, on attend qu’il propose de reconstruire Notre-Dame à Guéret.
- CV : Entre Castaner qui loue le comportement de la police française pendant la seconde guerre mondiale, et Loiseau qui nous cause de Blitzkrieg, cette République est bien en marche, au pas de l’oie d’ailleurs.
 Oh, les jolis bruits de bottes.
- RR : « Il fera de 13 à 17 degrés plus au nord ». La précision des bulletins météo on dirait les délais de livraison Darty.
- JB : APPRENEZ LA LANGUE DE BOIS. 
Leçon #1 « Il y a un vrai sujet »
Exemple :
—  Que pensez-vous des violences policières ?
—  Il y a un vrai sujet.
Exemple :
— Faut-il réviser les 35h ?
—  Il y a un vrai sujet.
Exemple :
 — Tu peux me passer le sel ?
 — Il y a un vrai sujet.
- MK : On est samedi, il fait jaune. Quel sera le mensonge du jour de Castaner ?

* FESSEBOUQUERIES # 444 !!! La signification du nombre 444 est particulièrement intéressante : en effet, il signifie que des milliers d’anges protecteurs vous entourent en ce moment même. Des anges prêts à vous aider et à vous soutenir lors des futures épreuves que vous vous apprêtez à traverser. Vous voilà donc entouré(e) d’amour et de bienveillance. Vous avez une connexion très forte avec le royaume angélique, et vous êtes vous-même considéré(e) comme un ange de la Terre. Vous n’avez rien à craindre. Vous êtes particulièrement protégé(e) des forces du mal qui chercheraient éventuellement à vous nuire.

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #443

04/05/2019 Comments off

Cette semaine 18,  j’ai pu constater sur les réseaux sociaux (et dans nos coeurs), que la mort d’Anémone nous a moins poussés à l’ironie que la tentative avortée de grande sieste de la Balkany à laquelle nous souhaitons tous, bien sûr, un  très prompt rétablissement. De même qu’à Castaner qu’on va opérer prochainement de la glande p’tite uitaire, bien connue pour produire les hormones du mensonge. Son lit est déjà réservé à la Pitié-Salpêtrière, un établissement qui lui tient à cœur si jamais il en a un. Des policiers en tenue seront invités à y faire de brutales intrusions afin de le couvrir de fleurs… en papier : les vraies sont malvenues à l’hosto tandis que celles en plastique sont réservées aux morts auxquels nous souhaitons aussi un prompt rétablissement. Bon week-end, friends, et pensez à ne pas jeter vos mégots par terre !
- LK :  « Première fois qu’un empereur japonais abdique de son vivant » Oh parce qu’on peut abdiquer quand on est mort ?
- ES : Vous pourriez quand même éprouver un peu de Pitié Salpêtrière pour Isabelle Balkany…
- PR : Il devrait y avoir une taxe sur les provinciaux qui viennent manifester à Paris, pour usure du sol.
- JC : En hommage à Anémone, tous les gilets jaunes seront aujourd’hui remplacés par des serpillères à trous pour les bras.
- JPT : J’ai cru comprendre que Patrick Balkany avait été victime d’un problème de santé. Je lui souhaite un prompt établissement. Un établissement pénitentiaire par exemple.
- OVH : La Faucheuse aurait demandé une forte caution pour laisser repartir Isabelle Balkany.
- NP : N’empêche qu’avec leurs manifs ultra violentes, les black blocs sont les seuls à avoir obtenu ce qu’ils voulaient… Faut dire qu’ils voulaient juste se castagner avec les flics.
- OM : Pour rappel, merci aux manifestants de ne rentrer à l’hôpital qu’APRÈS SEULEMENT qu’on leur ait cassé la gueule.
- AO : Je ne ferai pas de RIP pour Isabelle Balkany hein, je préviens juste.
- FC : Un jour on nous dit que l’humanité ne survivra qu’en se mettant à manger des insectes. Et puis on nous apprend que les insectes disparaissent alors SI C’EST PAS LA PREUVE QUE C’EST LA FIN DU MONDE JE SAIS PAS CQUI VOUS FAUT.
- AB : En hommage à Isabelle Balkany, décédée mais vivante après une tartine d’Aspegic, ce soir je me flinguerai au Macallan 24 ans d’âge puis au Saint-Émilion 1961.
- CP : Isabelle Balkany je vous souhaite un prompt rétablissement, on compte sur vous pour être présente et en pleine forme  le 13 mai pour votre procès…cordialement et plein de bisous
- WP : Tous mes vœux de rétablissement à madame Isabelle Balkany. Par contre, faudra penser à rendre les sous. Merci.
- OK : Castaner va-t-il bientôt devoir traverser la rue afin de trouver un nouveau job ?
- CC : Visiblement, il est admis qu’on peut écouter sa musique/sa série/son film dans le train sans les écouteurs, je vais donc lire mon bouquin à haute voix
- RR : Entre le pont du 1er mai et les vacances, il n’y a plus personne à Paris. Je m’attends à tout moment à une invasion des Goths, des Wisigoths, des Allemands, des gilets jaunes ou des féministes végans.
- SG : Nous rebâtirons la Pitié-Salpêtrière.
- GD : La baudruche Pitié-Salpêtrière se dégonfle tellement vite et fort que j’ai peur que ça déclenche une tempête quelque part à l’autre bout du globe.
- GM : Je rappelle que pour casser un hôpital public, le plus simple est d’appliquer le programme d’Emmanuel Macron
- AB : Malgré le massacre de la Pitié Salpêtrère par les Huns, où des opérés en réanimation furent débranchés et des bébés égorgés, le gouvernement augmente le SMIC de 0,002 %. Sage décision.
- GD : Je ne peux décidément pas croire qu’un ministre de l’Intérieur aurait menti dans un pays où les violences policières n’existent pas.
- PI : Balkany ou pas, poste une photo de chaton plutôt que d’essayer de faire une blague sur une tentative de suicide, bisous.
- MK : Isabelle Balkany a essayé deux minutes d’être honnête : ça, c’est du suicide !
- SA : Isabelle Balkany aurait aussi fraudé la mort.
- CC : Après avoir bu une gorgée de rosé pamplemousse, le liquide vaisselle m’apparaît comme un grand cru.
- PM : Respect, Isabelle ! Si vous n’obtenez pas l’Oscar avec cette prestation, 12 jours avant le début du procès de votre couple, je ne croirai plus en rien…
- FM : On la persécute toujours plus ! Qu’on laisse les Balkany ! Ces gens sont des héros français! Qu’on les laisse couler des jours heureux dans leurs propriétés acquises à la sueur du front de Levallois !
- DC : Pauvre Jack Lang qui va se faire tailler un costume Smalto par la brigade financière ! Un homme si probe, si modeste ! …
- NP : Vu l’état des deux, je pense que Notre Dame sera restaurée bien avant le crédibilité de Castaner.
- RR : J’ai croisé un papillon l’autre jour. C’est devenu tellement rare que nous nous sommes faits mutuellement peur.
- MA : — Tu vas au concert de Louise Attaque ce week-end ? — Louise intrusion violente, tu veux dire ? — Ah oui pardon
- BdP : Et celui qui a joué avec sa matraque dans le pantalon d’un manifestant, c’est peut-être qu’il n’avait plus sa bite sur lui
- AB : Ce qu’il faut retenir : le sinistre de l’Intérieur Castaner au chevet de la Balkany, attaquée sur son lit d’hôpital par une horde sauvage après sa tentative de suicide au caviar.
- PI : Quatre jours de suite que je vois le chat du voisin taper dans les croquettes du mien, je suis à deux doigts d’aller sonner chez lui demander une pension alimentaire.

Categories: Fessebouqueries

Une Jeune Fille passionnante !

03/05/2019 Comments off

J’avais déjà lu et apprécié les deux tomes suivants de sa vie intime, celui où Godard lui fait la cour et où elle finit par craquer, apprécier le sexe avec lui et l’épouser « une année studieuse«   (article ici) et sa suite en mai 68 « un an après » (article ici) où le couple se délite. « Jeune fille » se situe juste l’année de ses 18 ans, elle est en première dans une école religieuse, c’est une oie blanche. Une amie (celle qui joua Jeanne d’Arc) la présente alors à Robert Bresson qui cherche l’héroïne de son prochain film « au hasard Balthazar ». Il la trouve parfaite, fait mine de faire des essais avec d’autres mais est tout de suite conquis par la jeune fille et son innocence non feinte. Son grand-père, François Mauriac, en l’absence de son père décédé, lui donne son aval car une expérience comme celle-ci ne se refuse pas. Et puis ce n’est pas Vadim le sulfureux, c’est un homme de talent et catholique : il est sûr que sa petite fille sera en bonnes mains. Il ne se trompe pas car Bresson les pose  (ses mains) sur les joues, les bras, les épaules d’Anne qui l’affole totalement. Ils doivent tourner tout l’été en Normandie : il la veut tout le temps très de lui, même quand elle ne joue pas. Il a pris deux chambres dans une maison d’hôtes où ils seront ensemble, juste la salle de bains entre eux…Il ne prend pas ses repas avec l’équipe mais avec elle. Bref, il la garde prisonnière. C’est le surnom que l’équipe lui donne.
Ce qui n’est pas pour lui déplaire, elle le trouve charmant, cultivé, attentionné. Elle aime que quelqu’un soit entièrement dévoué à sa personne. Mais lorsqu’il essaie de poser ses lèvres sur les siennes, elle refuse. Elle a une relation très équivoque avec cet homme amateur de chair fraîche mais ne sachant rien de la vie sexuelle, elle s’étonne des pulsions masculines en même temps qu’elle enfouit son visage dans le cou du réalisateur quand ça ne va pas. Etrange.
Alors, sur le conseil d’une amie de 25 ans, elle prend un amant, un technicien du film qui lui faisait la cour. Il est charmant, il la dépucèle puis l’ignore ensuite. Elle est déconfite mais au moins très fière d’être devenue une femme. Et semble penser que son visage a changé et que tout le monde va le savoir. Mais non. Rien ne change. Un week-end où Bresson la libère, elle revoit enfin sa mère à Paris qui revient de ses vacances à Ré, toute papillonnante et bronzée. Elle non plus ne remarque rien, alors Anne lui annonce, très fièrement, qu’elle n’est plus vierge. Quelle n’est pas sa déconvenue face à la réaction de dégoût de sa mère ! Décidément, personne ne la comprend. Et puis Robert (Bresson) lui manque tellement qu’elle se jette à son cou en revenant de Paris.
Un livre vraiment charmant et frais, décrivant bien les obsessions d’un homme mature face à une innocente adolescente. En même temps que la volonté irrésistible de la jeune fille pour faire carrière dans le cinéma qu’elle trouve passionnant, tout le reste lui semblant dorénavant très morne et décevant.
Une belle écriture fluide, simple, et sans chichis comme Anne Wiazemski devait l’être.

Jeune fille par Anne Wiazemski aux éditions Gallimard 2007, 218 pages. Existe en Folio.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #442

27/04/2019 Comments off

La Grande Faucheuse jamais au chômedu ! Elle nous descend coup sur coup deux énormes personnages qui n’avaient fait rien d’autre que de nous faire twister ou marrer. Non, mais des fois ! Y avait personne de plus intéressant à dézinguer aux quatre coins de Paris ou d’ailleurs, à retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle… à dynamiter, à disperser, à ventiler ? Et pendant ce temps là, rien. Ah si, un grand débit de grand débat sans grand début d’idées bouleversifiantes, j’allais écrire si fiente à cause de l’autre tête de liste à cervelle d’oiseau dont le cri de ralliement fut gud-gud-gud… Triste glanage, petit semaine de rien, j’espère que la prochaine sera plus gaie. Bon week-end nez en moins et soleil en plus !

- OB : Petit à petit, Loiseau nie son fait.
- OM : Bon en tous les cas on sait déjà que la nouvelle « flèche » ne sera pas Nathalie Loiseau.
- CC : On n’a pas tous les mêmes casseroles au derrière : certaines, dans leur passé, on été encartées FN, et d’autres — j’ai presque du mal à l’écrire tellement c’est affreux — ont carrément osé porter des sarouels avec des vans modèles « cageot à patates ».
- OM : Facebook c’est le seul endroit où tu peux trouver des spécialistes de la charpenterie médiévale qui ne savent pas conjuguer le verbe avoir.
- GD : Répondre à une grande crise sociale par la suppression d’un jour férié. C’est quand même du très haut niveau de doigt d’honneur.
- YL : Lamentable cette pseudo-polémique contre Nathalie Loiseau qui a figuré sur une liste d’extrême-droite. Elle l’a bien expliqué : elle n’avait pas compris. Depuis quand est-ce que c’est interdit d’être complètement con ?
- GD : Je découvre les blagues sur la mort de Dick Rivers avant même d’apprendre sa mort. Quelque chose ne va plus dans le séquençage de cette époque.
- PE : Dick Rivers s’était teint
- ED : Triste…à Saint Tropez
- LG : Quelqu’un pour mettre un plaid sur les genoux d’Eddy Mitchell ? … Merci
- OVH : Pour porter le deuil de Dick Rivers, Eddy Mitchell remet ses chaussettes noires.
- BA : DANS CETTE « PUTAIN DE VIE »
LA TOUCHE « AUTO-RIVERS » N’EXISTE PAS. 
SALUT L’ARTISTE.GRANDE TRISTESSE.
- EEF : Est-ce que mon pouvoir de séduction avait opéré sur ces 3 hommes qui me regardaient fixement au restaurant ? Bien entendu.
 Est-ce que j’ai ensuite réalisé que j’étais placée devant le panneau de la formule du jour ? Tout à fait.
- MGC : Il ne reste que des cendres des poutres mais ils retrouvent des mégots
- AB : Les mauvaises langues diront que l’école destinée aux adultes de 25 à 30 ans est un plan de Brigitte Macron pour harponner les plus mignons, ce qui signifierait que son couple va mal
- GD : « Mithridatiser (verbe transitif) : immuniser en accoutumant à un poison. Par ex. : atteindre aux libertés publiques à doses régulières, ou réduire toujours un peu plus les services publics. »
- EP : Macron m’a fait penser au sketch de la coiffeuse de Muriel Robin : « On coupe, mais on garde toute la longueur
- JB : On vient de perdre un monument du cinéma français, un des plus grands de notre patrimoine. Nous attendons la réaction de Bernard Arnault et François Pinault, nom de Dieu de bordel de merde.
- PA: En voiture un saugrenu personnage m’a crié « va te faire en… ». Je lui ai répondu « et les préliminaires alors ? ». Il est resté con.
- CC : Qu’on traite les gros fraudeurs fiscaux comme aux USA et au Japon, en supprimant également leurs droits civiques et vous verrez qu’ils reviendront plus rapidement les 40 ou 80 milliards.
- DA : Avec l’incendie, le plomb a fondu mais on a retrouvé 7 mégots ! Un mégot est donc plus résistant que du plomb. Cette manipulation devient de plus en plus ridicule…
- RR : Alerte ! Wauquiez sur France 2. J’ai coupé le son et je me bouche les oreilles en hurlant l’hymne à la joie.
- SF : Je viens de regarder la conférence de presse du président Macron. On ne va pas se mentir, l’événement de cette fin de semaine c’est la disparition de Jean-Pierre Marielle

Bonus d’OVH sensibilisée par la proche libération de Jean-Claude Romand qui lui a confié ce message :
« Je suis triste de vous quitter après cette expérience enrichissante de 25 ans. Mais je suis fier de laisser ma place à Monsieur Dupont de Ligonès qui saura encore mieux que moi occuper la difficile fonction d’assassin. Je rends hommage à Patrick Henry, mort à la tâche et à Michel Fourniret à qui je souhaite une prompte libération. Carlos Ghosn est notre exemple. Je laisse la parole à Monsieur Dupont de Ligonès… Xavier ? Ah ! Il n’est pas là, il est représenté par son producteur qui va vous lire un petit mot de remerciements :  Je remercie ma femme, mes enfants et mes parents sans qui rien n’aurait été possible, heu ? Ils ne sont pas là non plus ? Franchement, j’suis deg’, personne ne m’aime ».

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #440

20/04/2019 Comments off

Cette semaine, j’ai décidé, en plein accord avec moi-même, de dénotredamiser ces fessebouqueries car comme dit Vigo Huctor : L’indigestion a été inventée par le bon Dieu pour faire la morale à tous ceux qui savent mieux que les autres. Donc, en dehors de la grosse machine qui nous a proprement estourbis plus qu’on en pouvait supporter, j’ai glané çà et là les restes étiques d’une actualité quasiment morte-étouffée sous elle-même, nib pour le dire bien, en cette veille de Pâques où vous allez vous entasser dans de jolis endroits saturés de bonnes gens devenues hargneuses à cause de cette foule de tarés qui ont eu en même temps la même idée que vous. Misayre ! Bon week-end quand même, et pas de SMS en conduisant !
- PA : Certains sautent du lit comme une tartine du grille-pain. Moi, je suis plutôt biscotte beurrée qui tombe du mauvais côté.
- JG : C’est quoi l’utilité sociétale de Barbier ? Je veux dire, vraiment ? Comparé à une cystite par exemple ?
- BVA : Le mec qui a inventé la tirette pour bocal de cornichons, c’est quand même un putain de génie. Je tenais à le saluer, on l’oublie trop souvent.
- QO : Hier, Jean-Marie Lepen a fait ses adieux politiques. Le SIDA, les noirs, les arabes, les pédés, les fours crématoires, les rouquins… Sacrée carrière dis donc
- PA : Ne jamais faire le ménage avec des écouteurs sur la tête ! Je viens de faire le ménage de tout mon appartement avant de réaliser que l’aspirateur n’était pas branché !
- OM : BREAKING : Emmanuel Macron annonce le rebouchage du trou noir d’ici 18 mois.
- GB : Qui a dit que la France était à la traîne en terme d’innovations technologiques ? On vient d’inventer les armes de guerre qui ne tuent que des militaires. Sinon 7 millions de yéménites sont aussi au bord de la famine et un million victimes du choléra.
- AB : Souvenir Il y a 20 ans jour pour jour, à 5 ou 6 ans près, je rencontrai, euh, celle qui, hum, enfin, ce sublime top model qui, donc, euh, me flanqua un aller-retour en travers du groin qui signifiait NON !
- MO : On ne parle pas assez des crétins des Alpes.
- GD : Aussi surprenant que cela puisse paraître, il existe encore des fillonnistes.
- BF : Un jour l’amour frappera à ma porte. Et je n’ouvrirai pas pensant qu’il s’agit de témoins de Jéhovah.
- DF : Louis Sarkozy lance des mocassins inspirés des grands philosophes. J’aurai plutôt lancé les Ferry bottes
- MK : Un milliard déjà, en quelques heures, et toujours rien pour David et Laura
- PL : Le correcteur qui refuse « en mains propres » et insiste pour « en nains propres »
- DT : — Tu vas profiter du week-end Pascal ?
— Oui, mais moi c’est Robert…
- OVH : Rappel à ceux qui l’auraient oublié, la suppression de l’ENA est une idée du programme à la primaire de Bruno Le Maire, le ministre énarque qui a tellement de boulot à Bercy que depuis sa nomination, euh trahison, a déjà publié deux livres dont un roman.
- PG : Je suis à la kermesse de ma fille, non seulement j’ai dû payer pour avoir une part du gâteau que j’ai amené, mais en plus il est pas bon.
- OM : Bernard Arnault : • Embauche 1350 personnes en 2018 • Paye 1,2 milliards d’euros d’impôts • Stabilise l’euro • Ramène la fertilité • Fait revenir l’être aimé • Guéri les cors aux pieds • Fait pousser la pelouse Et toi  tu fais quoi ?
- VP : Quelqu’un sait pourquoi on mange du chocolat pour Pâques ? Genre si Jésus avait été empalé on aurait eu du flan ou des macarons ?
- SK : J’hallucine devant le nombre de ceux qui auraient twitté « cessez d’en vouloir aux nobles sans qui nous serions privés de l’entretien des chemins vicinaux » dans les années 1780
- GB : Qui a dit que la France était à la traîne en terme d’innovations technologiques ? On vient d’inventer les armes de guerre qui ne tuent que des militaires. Sinon 7 millions de yéménites sont aussi au bord de la famine et un million victimes du choléra.
- PA : Le chameau peut marcher 10 heures sans boire. Moi, je peux boire 10 heures sans marcher.

Photo © de Bruce Gilden.

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Drôle d’autiste Asperger, très drôle !

19/04/2019 Comments off

Autiste Asperger, c’est ainsi qu’il se présente, Olivier Liron, dans le prologue de Einstein, le sexe et moi : « je suis autiste Asperger. Ce n’est une maladie, je vous rassure. C’est une différence. Je préfère réaliser des activités seul plutôt qu’avec d’autres personnes. J’aime faire les choses de la même manière. Je prépare toujours les croque-monsieur avec le même Leerdammer. […] Pour m’endormir, je fais parfois le produit de 247 896 fois 91 » toute une liste de manies assez particulières… Très instructif.
Ce livre est très drôle car Olivier a beaucoup d’humour. et l’histoire peut paraître très simpliste : il nous raconte comment il a participé  à Questions pour un super champion, réservé aux gagnants de Questions pour un champion. Mais il fait beaucoup de diversions sur sa vie personnelle. Il nous apprend comment sa mère lui a transmis le goût de la réussite. « J’ai eu un parcours d’élève modèle. Baccalauréat à 17 ans, classe préparatoire littéraire à 18 ans, entrée à l’Ecole normale supérieure à 20 ans. Agrégé à 23 ans. Enseignant à la Sorbonne à 24 ans. Julien Lepers à 25 ans. Dépucelage à 26 ans. Dépression à 27 ans. »
Entre sa rage à vaincre les candidats en lice et la façon qu’il a de voir/savoir les réponses, il livre des pans de son enfance où il fut un enfant martyrisé par ses pairs, souvent battu, harcelé, accroché au grillage par les oreilles (!), non, ça n’a pas été facile car personne ne se portait à son secours. Il nous raconte aussi des anecdotes amusants sur Julien Lepers et sur le jeu. Et nous parle avec humour de ses douloureux échecs par rapport au sexe où il en a pris plein la g… Mais il est venu à la télé pour gagner et il en veut.  Un livre instructif et très divertissant.

NB : Il est beau garçon, découvré-je, en regardant une interview récente. C’est ici.

Einstein, le sexe et moi par Olivier Liron, 2018 chez Alma, Editeur. 198 pages. 18 €

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

La routarde qui monte au nez de certains

18/04/2019 Comments off

Certes, le jeu de mots n’est pas fameux mais il illustre l’activisme (agaçant pour certains) de cette infatigable féministe de plus de 85 ans qui taille la route depuis des décennies auprès des communautés de femmes (ou gays ou personnes défavorisées) pour les aider à réagir face au patriarcat, au mâle blanc omnipotent, au colonialiste, au sexiste. Son livre s’intitule Ma vie sur la route (sous-titre mémoires d’une icône féministe). Elle s’appelle Gloria Steinem et elle est (encore) très belle, beauté qui ne l’a pas beaucoup aidée quand elle s’engageait face à des hommes qui l’imaginaient décérébrée. Enfant, elle vivait avec ses parents de ville en ville dans un mobil home car son père avait la bougeotte, ce qui brisa la brillante et naissante carrière de journaliste de sa mère qui ne s’en remit pas vraiment. Ils se sont séparés, elle s’est fixée.
Dans Ma vie sur la route, Gloria évoque des centaines d’anecdotes, de récits, de réactions, de commentaires de personnes rencontrées, du plus bas de la société — la majorité — aux personnalités les plus importantes au sommet de l’état. Certaines son très amusantes, d’autres assez sidérante sur la place (!) consentie aux femmes par les hommes dans certaines strates ou sectes, d’autres enfin un peu longuettes quand on n’est pas américaine et que certaines choses ne nous parlent pas. Mais ce n’est pas grave. La rencontre la plus attachante est celle avec Wilma Mankiller, la charismatique cheffe de la nation Cherokee qui lui a appris, entre autres, l’importance de la culture amérindienne niée et détruite par les colons, leur façon extrêmement sophistiquée de cultiver les plantes, par exemple, le pourquoi des tumulus dans les contrées indiennes. Elle devaient écrire ensemble l’histoire de Wilma mais celle-ci est tombée gravement malade et est morte entourée de tout une petite foule d’admirateurs et de Gloria qui est restée jusqu’au bout avec elle. Poignant.
Gloria Steinem est très populaire aux Etats-Unis, elle a d’abord été journaliste au New York Magazine, puis dans le célèbre  magazine Ms. — qu’elle a co-créé en 1971. Elle est même devenue un personnage chez les Simpson, c’est dire !
Je ne la connaissais pas jusqu’à ce qu’elle passe à La grande librairie le mois dernier sur le thème du féminisme.
C’est un livre impressionniste mais aussi impressionnant, il est d’ailleurs préfacé par Christiane Taubira. Pour ceux qui jugent que les femmes activistes de 73 ans sont fragiles et rester chez elle, en voilà un beau démenti !

Ma vie sur la route de Gloria Steinem, 2015. Traduit par Karine Lalechère, 2019 chez Harper Collins. 416 p., 19 €.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #439

13/04/2019 Comments off

Que nous a appris l’actu de cette semaine ? Des choses, mais des choses ! D’abord un trou, un énorme trou noir, non pas un trou de mémoire de Gad Elmaleh, ni du trou où n’ira pas Cahuzac contrairement à Ghosn qui s’y trouve, ni du trou normand qu’est le grand débat p’têt ben qu’oui p’têt ben qu’non, encore moins du trou de souris où vivait Assange, surtout pas du trou de balle évoqué bizarrement par un vieux pape anti soixante huitard ni du british trou d’air qui fait planer les Anglais sur leur sort, mais de ce formidable petit trou d’où on a sorti les restes d’un homo bizarrus, petit trou de grotte philippine qui ne ressemble en rien à celui d’où l’on extraira le bébé de Nabilla. Mais déjà, les paparazzi guettent au trou (lala itou).

- MK : (lu dans la presse) « Soupçonné de braconnage, un homme meurt piétiné par un éléphant et mangé par des lions ». Alors, là, je dis bravo ! J’aime quand la chaîne alimentaire prend un tel tour…
- CL : Surprise: le «grand débat» valide les choix de Macron ! C’est fou !
- GB : Cette histoire de restitution de grand débat, c’est débile. Ils disent 2 millions de contrib’ ils dépouillent en deux jours. Et tombent pile sur le programme de Macron. Et la presse relaie. Et ils pensent que ça se voit pas. À samedi.
- AB : On photographie un Trou Noir distant d’environ 55 millions d’années-lumière mais on ne sait toujours pas retrouver la sœur d’une chaussette orpheline dans un lave-linge.
- JD : Je regarde ONPC. Christine Angot pose une question. Je me lève lancer le lave vaisselle, je descends la poubelle, je reprends l’ascenseur. Je retourne m’asseoir vingt minutes plus tard. La question n’est pas terminée
- GB : Tu stagnes en bas des sondages face à la pire colère sociale depuis 50 ans. Tu ne te déplaces plus qu’à l’écart des réalités à la tête d’un pays morcelé. Mais tu organises une grande consultation et les résultats sont conformes à ta politique C’est super bien fait quand même.
- OK : On parle beaucoup de trous noirs et du brexit en ce moment, mais je crois qu’il sera toujours plus facile de comprendre les trous noirs que les anglais. En tout cas, ça m’a l’air plus facile de s’échapper d’un trou noir que de l’Union Européenne.
- OK : Française des Jeux : 100 % des Gilles le Gendre ont tenté leur chance.
- NP : Gad Elmaleh est la preuve que pour réussir dans le show bizz tu n’es pas obligé de coucher. Des fois il suffit de pomper.
- AB : Suspense : premières images de Trou Noir à 15:07 (non, ce ne sera pas une cartographie du cerveau de la Morano).
- NP:  [Insolite] En se promenant il trouve par hasard la seule rue de Paris où il n’y a pas de travaux.
- PP : Benjamin Netanyahou, cerné par les affaires de corruption, aimerait faire passer une disposition légale d’immunité pour lui éviter un éventuel procès. Cela a été baptisé, en Israël, «la loi française».
- AB : Les petits-déjeuners scolaires gratuits seront-ils servis au lit ou faudra-t-il se déplacer déguisé en môme ?
- GD : « Selon que vous serez Jérôme Cahuzac ou misérable, les jugements de Cour vous rendront porteur d’un bracelet électronique ou noir. »
- JD : Pensée pour tous les gastro-entérologues coloscopistes qui ont photographié depuis des années des trous noirs sans faire autant de chichis que les astronomes US aujourd’hui
- MK : Gilets jaunes en prison, Cahuzac à la maison : selon que vous serez…
- AO : Tous les médias relayent l’annonce de la grossesse de Nabilla. Le jour où je me suis coincé le prépuce dans la fermeture Éclair de mon jean, pas un seul article…
Chienne de vie…
- PR : Et le grand débat accoucha du trou noir. Trop fort !
- OM:  Et dire qu’on en saura bientôt plus sur les trous noirs que sur Alexandre Benalla…
- PR : Si à cinquante ans, tu ne portes pas de bracelet judiciaire au bord de la piscine, franchement, tu as raté ta vie !
- MK : Assange, cadeau commercial aux Etats-Unis pour préparer l’après Brexit. Merci May !
- JB : BREAKING NEWS 
La synthèse du Grand Débat et la photo du trou noir ne seraient en réalité qu’un seul et même document.
- NP : Les négociations sur le Brexit me rappellent ces parents dans les squares qui répètent à leurs enfants pour la 52e fois qu’à trois ils vont partir sans eux et qui en sont arrivés à 2,79 et demi.
- MK : Pour le sous-pape Benoit XVI, la pédophilie c’est à cause de mai 68. Mais 69…
- AB : Le cacochyme Benoît XVI a raison d’attribuer la pédophilie dans l’Église à un mois de chienlit française il y a 51 ans et à l’absence de Dieu dans le caleçon des prêtres.
- OM : C’est quand même génial que le truc qu’on appelait « trou noir » sans jamais l’avoir vu, ressemble effectivement à un trou noir. Imaginez si on l’avait appelé le « monticule rose fuchsia »…
- NP : C’était évident que la sonde israélienne allait foirer sa mission sur la Lune : ils ont voulu aller sur la face visible, alors qu’ils auraient du viser la face Kasher.
- AB : Philippines : Découverte de fossiles d’une nouvelle espèce humaine, baptisée Homo luzonensis. France : Confirmation de fossiles d’une antique espèce humaine, baptisée Homo phobis.
- ES : Bientôt on ne parlera plus des calendes grecques, mais des calendes britanniques…
- GP : Flash info: épuisé par les critiques, Gad Elmaleh arrête l’humour pour se lancer dans la littérature. Son premier roman, l’histoire d’un aviateur perdu dans le désert qui rencontre un petit garçon venu de l’espace, sortira cet été.
- NP : Vu comment Wikileaks a aidé à discréditer Hillary Clinton en 2016 la seule chose que risque Assange, s’il est extradé aux USA, c’est d’être invité à manger un burger avec Trump à la Maison Blanche.
- GB : « Les enfants violés par les ecclésiastiques c’est à cause des hippies fornicateurs athées »
- AB : Astronomie La légende selon laquelle les trous noirs seraient les cuvettes de chiottes de l’Univers est dénuée de tout fondement.
- IS : Il paraît qu’en faisant environ une heure de sport, on peut perdre jusqu’à 60 minutes.
- ES : Y a plus qu’à regrouper La Française des Jeux et General Electric pour créer la Française des G.E., ça simplifiera les conflits d’intérêts…
- MN : Sur les sites de rencontre, t’es certaine de trouver un mari. Le petit détail est que c’est toujours celui d’une autre.
- CV : Carlos Ghosn restera en garde à vue jusqu’au 22 avril, annonce le Tribunal de Tokyo.
Moralité : Noël en prison, Pâques en prison !
- EEF : Idée qui va me rendre riche : Le trottibus. Une trottinette de 20 mètres de long que les gens peuvent utiliser à plusieurs. Une solution innovante pour réduire le nombre de trottinettes sur les trottoirs.

 

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Sacrée robe blanche !

12/04/2019 Comments off

J’avais adoré un livre de Nathalie Léger sur Barbara Loden, Supplément à la vie de Barbara Loden, ex-femme de Kazan, tellement écrasée par lui qu’elle avait fait un film (devenu culte) totalement déprimant et magnifique sur la fuite d’une femme qui n’en peut plus. (mon article ici, qui m’a donné vraiment envie de le relire). Nathalie Léger écrit sur les femmes, surtout celles qui s’en sortent mal. Ici, dans La robe blanche, il est d’abord question d’une plasticienne italienne de 33 ans, Pipa Bacca, qui a entrepris une performance originale : porter la paix dans les pays qui avaient connu la guerre, en se vêtant d’une robe de mariage et en partant en stop. Accueillie avec bienveillance par les chauffeurs et dans ses étapes, elle finira violée, assassinée et nue dans le fossé d’un petit bled d’Istambul, trois semaine plus tard (La façon dont s’est comporté l’assassin très vite retrouvé est hallucinante !)
Ce qu’évoque Nathalie Léger, c’est la symbolique de la robe de mariée, l’attente très souvent déçue des femmes lorsqu’elles la portent. D’ailleurs, je ne l’ai pas compris tout de suite, mais la mère de l’autrice à qui elle a raconté son projet de livre, et chez qui elle demeure, fait une demande expresse à sa fille : profiter de ce récit de robe blanche pour y raconter son expérience, la sale expérience de son mariage. Elle ressort d’ailleurs la robe et l’enfile pour la convaincre. Effectivement, le jour du mariage, le futur mari lui annonce que c’est pas elle qu’il aime mais une femme mariée. C’est un joueur, un irresponsable qui laisse femme et enfants croupir dans la merde alors qu’il s’amuse ailleurs. Puis il décide de la quitter et réussit à gagner le procès du divorce en ayant convaincu tous les amis et même les cousins de sa femme de plaider contre elle, femme et mère plutôt exemplaire, d’où une humiliation non digérée.
Pour appuyer cette thématique, Nathalie Léger cite et décrit de multiples œuvres d’artistes concernant la robe blanche, le mariage parmi lesquelles Marina Abramovic, Marie-Ange Guilleminot, Niki de Saint-Phalle, Jana Sterbak…
Belle réflexion d’une romancière qui écrit court mais extrêmement dense et délicat.

La robe blanche de Nathalie Léger 2018 chez P.O.L. 140 pages, 16 €

texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Un bouquin fascinant

12/04/2019 Comments off

Tiens ferme ta couronne, drôle de titre pour ce livre hypnotique de Yannick Haenel. Moi qui n’aime que les histoires concrètes et plutôt réalistes, je suis tombée dans une sorte de fascination pour cette histoire époustouflante d’un héros tout ce qu’il y a d’ordinaire. Imaginez : un quinquagénaire qui s’abrutit devant des films de Cimino, notamment le voyage au bout de l’enfer (the deer hunter) en se saoulant de vodka sans pratiquement sortir de son studio. Parfois, il s’occupe du dalmatien du voisin, un joueur de poker invétéré, qu’il n’a pas vu depuis des jours, présentement. Ce reclus fumeur et asocial, Jean, a écrit un pavé sur Melville, the Great Melville, un scénario impossible à mettre en images mais dont il espère que Cimino saura le faire. Il rencontre une sorte de personnage improbable qui lui donne le numéro du réalisateur. Jean n’y croit pas. Il appelle malgré tout et tombe sur … Cimino, ravi d’avoir un admirateur et amateur de Melville, comme lui. Jean embarque alors pour New-York et vit une drôle d’aventure avec le réalisateur. Quelques mois plus tard, l’intermédiaire le recontacte pour savoir où ça en est, lui donne rendez-vous chez Bofinger (grande brasserie à la Bastille) et là, ils se saoulent et invitent Isabelle Huppert à leur table (elle connaît le type). S’ensuit le récit de Jean entrecroisé de celui d’Huppert qui a joué dans un Cimino en 79, etc…
C’est absolument insensé la façon que l’auteur a de raconter une histoire aussi bancale à base de cerfs, de daims, de chien perdu, de dette de jeu, de poursuite de mots, de quête d’une vérité sacrée. Sans parler d’une nuit passée au Musée de la Chasse et de la Nature avec des tas d’animaux et la directrice du lieu, femme très ouverte… Le lendemain, Jean se retrouve dans une mélasse absolue mais on a tellement envie de savoir ce qu’il va devenir. C’est totalement rocambolesque et captivant et d’une grande culture cinéma et littérature.

Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel, prix Médicis 2017 aux éditions Gallimard et Folio. 360 pages.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #438

06/04/2019 Comments off

L’actu est très variée cette semaine 14, un vrai fourre-z-y-tout de nouvelles pas toujours réjouissantes. Côté femmes, une grande Agnès qui nous quitte sans avoir oublié de nous dire adieu, une Loiseau qui s’envole de ses petites ailes zélées vers un destin tintin des clopinettes pour l’écolo, une Blanche qui refuse une médaille en chocolat pas très reluisante, une Theresa qui May or May not on ne sait pas trop, une porte-parole Sibeth qu’elle mentirait, et Geneviève Legay qui s’en est bien pris une par un triste sire casqué. Côté hommes, un Ghosn de nouveau gone into the jail, un Bouteklika bouté, un Castaner très casse-toi-en-mer-migrant, un Sarkozy back to the Fouquet’s en grandes talonnettes, un Ramadan bien arrosé par le Qatar, voilà, voilà. Bon vouikende, amigas/gos !

- MG : Le gilet jaune plie mais ne rond-point.
- MK : « J’ai bousculé un flic », le nouveau tube qui cartonne de Geneviève Legay !
- CV : Varda est morte, c’est triste. Elle a fait des choses bien, et des choses à Demy, ne l’oublions pas.
- JB : En réponse aux différentes plaintes de la communauté vegan, le traditionnel poisson d’avril sera désormais une quiche végétale d’avril au tofu et brocolis.
- CC : c’était agaçant ce grand soleil ce weekend, t’avais envie de mettre une petite robe d’été alors que t’avais encore ton cul d’hiver
- AL : Le premier avril, c’est le seul jour où les gens vérifient une info avant de la croire.
- JB : Le saviez-vous ?
 À Levallois-Perret la tradition le 1er avril n’est pas d’avoir des poissons dans le dos, mais des casseroles au cul.
- MK : Et toi, fais gaffe ! Si tu mens tu peux finir porte-parole du gouvernement
- OM : En même temps faut être lucide, ce qui aurait été un bon poisson d’avril c’est qu’Emmanuel Macron nomme un porte-parole qui ne ment pas.
- CB : Aujourd’hui j’ai choqué mes élèves en leur apprenant, au détour d’une conversation, que je faisais le ménage et le repassage chez moi. J’ai dû expliquer à des 6e que, biologiquement, un pénis n’empêche pas d’entrer dans une cuisine.
- NP : —  Ça a quand même dû lui faire un choc à Bouteflika. —  De démissionner ? — Non, d’apprendre qu’il était président de l’Algérie.
- ES : Mort de Jean-Claude Mas, le fondateur des prothèses mammaires PIP. Il s’en est allé rejoindre les seins martyrs.
- OK : Décidément, le japexit de Carlos Ghosn n’en fini pas.
- AB : a) L’enquête PanamaPapers a permis à la France de récupérer 120 millions. b) Le montant global de la fraude fiscale serait de 100 milliards. c) OuateZeFeuque
- OM : Ce qui est quand même drôlement étonnant dans l’histoire avec Blanche Gardin c’est que Macron invite une humoriste alors qu’il a déjà Castaner et Schiappa à la maison…
- SI : Bouteflika a remis sa démission et sera exposé des la semaine prochaine à la Grande halle de la Villette , venez nombreux
- AN : Blanche Gardin est plus convaincante en un post et une décision que huit partis d’opposition réunis
- AB : Je ne connaissais pas Blanche Gardin ; bravo, elle a les « couilles » que Macron n’a pas. Je soutiens sa nomination comme ministresse du Parler Juste
- MK : Carlos Ghosn n’est plus résident fiscal français depuis 2002 mais appelle la France et son pote Macron au secours pour le sortir des griffes d’une justice nippone ni mauvaise. Etonnant, non ?
- AB : Arrosé de dollars par le Qatar, le douteux Tariq Ramadan rendra-t-il le produit de la quête en sa faveur aux niais qui le prennent pour un humble érudit ?
- OVH: L’émission politique. Les élèves de maternelle petite section de l’école européenne ont eu le droit de venir avec leur doudou.
- YB : Theresa May fière d’avoir mené à bien le Bouteflikaxit
- NP : « Si on sortait de l’Europe on aurait des milliards à réinvestir pour nos vieux et nos malades »… C’est marrant c’était un des arguments des pro-Brexit. Juste avant qu’ils reconnaissent que c’était un mensonge.
- CC : Running gag : Nicolas Sarkozy au conseil d’administration du groupe Barrière, leader des casinos français et propriétaire du Fouquet’s. Rien ne va plus !
- OVH : Nico va-t-il être obligé de reconnaître lui aussi l’enfant de Rachida Dati ?
- ES : Tous les journalistes virés pour harcèlement sexuel devraient se regrouper et créer un nouveau média destiné à assouvir leurs fantasmes : France Nymphos.
- PE : Est-ce que Geneviève de Fontenay aura droit à une retraite chapeau?
- GB : Bonsoir Vous vous endormez dans pays où le Ministre de l’Intérieur s’entend avec son homologue italien fasciste pour rendre des ONG complices de morts de migrants en mer avant d’aller livrer des bateaux aux autorités qui les torturent entre 2 shots de vodka. Bonne nuit quand même.
- GB : Loiseau qui fait la leçon sur les pesticides et conservateurs 3 semaines après que la majorité a repoussé leur interdiction en France. Ça part sur de bonnes bases.
- AB : Ce qu’on veut : • Le beurre, l’argent du beurre, le cul d’la crémière, le bébé et l’eau du bain. Ce qu’on aura : • L’eau du bain. #ActeXXI
- GV : Mon fils vient de demander spontanément une éponge pour nettoyer la table du repas, j’ai paniqué, je l’ai lancé par la fenêtre.
- CC : Dans les pays riches, tu gagnes des élections en agitant la peur de voir arriver des gens pauvres.

FESSEBOUQUERIES RAPPEL : Je collecte au long de la semaine les posts FB et les twitts d’actu qui m’ont fait rire. Les deux lettres sont les initiales des auteurs, ou les 2 premières lettres de leur pseudo. Illustration d’après photo web © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.


Categories: Fessebouqueries