Pour les amoureux de Jarmusch

22/02/2017 Aucun commentaire

Ce très beau petit livre ravira tous les fans de Jim Jarmusch. Il est écrit par Philippe Azoury, critique de cinéma, et nous livre, de façon superbement poétique, quelques clés pour entrer dans le monde singulier du cinéaste. Film après film, il évoque les univers de Jarmusch, les états d’âme, des comparaisons, des hommages, tout un puzzle de sensations nuancées qui donnent une furieuse envie de retourner voir ses œuvres, toutes ses œuvres, de son film de jeunesse permanent vacation jusqu’à son dernier, tonitruant docu sur Iggy et les Stooges. Que dire de plus ? Rien, car je n’ai pas un talent suffisant pour susciter l’émotion que procure la lecture de ce petit bijou.


Jim Jarmusch, une autre allure
par Philippe Azoury. 2016 aux éditions Capricci. 108 pages, 8,95 €.

© dominique cozette

Categories: bouquins

Clandestin, dealers, mules et violences

20/02/2017 Aucun commentaire

Si vous aimez les pavés, entrez dans la riche fresque de Philip Caputo (qui eut le prix Pulitzer pour Rumeur de guerre) racontée minutieusement dans Clandestin. Ce bouquin, écrit en 2009, a été lancé en France en 2012 et aujourd’hui, avec la politique des migrants de Trump et son projet de mur entre Mexique et Etats-Unis, il en devient encore plus actuel.
Le héros, Gill Castle, richissime grâce à son job de trader, est inconsolable de la perte de sa deuxième femme dans l’attentat du World Trade Center. Une tante lui propose de venir se changer les idées dans son ranch d’Arizona, un lieu désertique à la frontière du Mexique. Il laisse alors tout derrière lui et s’installe dans une baraque au milieu de rien, avec un bouquin de Sénèque et sa chienne fidèle. Un jour, il recueille un migrant dont les deux compagnons ont été exécutés par les hors la loi qui gèrent ce désert fréquenté par les trafiquants de dope, les migrants mexicains, les troupeaux avec ou sans leurs cow-boys et parfois, la police des frontières. Les meurtres y sont fréquents, les vies ne valent rien, les vengeances se transmettent comme les vendettas et même la nature et la sécheresse peuvent tuer son homme en une journée. Il décide d’aider cet homme à se reconstruire, à obtenir des papiers et lui file des petits boulots. C’est là  que les ennuis vont commencer, mais aussi une rencontre heureuse.
Le récit commence au début du 20ème siècle, où l’aïeul de Castle, gamin entêté et dur, est obligé d’abattre un type qui veut lui voler son cheval. De fil en aiguille, le jeune homme va devenir une icône, un héros qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, qui fait parfois sa justice lui-même, qui protège ses ouailles lorsqu’il est shérif. Il en fait trop, il tue trop aussi et une malédiction lancée contre lui et ses descendants va se réaliser au fil de ces pages. Notamment pas le biais d’une petite-fille de ses victimes, devenue la plus cruelle des pourvoyeuses de stups. Se mettre en travers de sa route, c’est s’exposer au mieux à une mort subite, au pire à un supplice insoutenable juste pour l’exemple.
Avec d’autres personnages,  des  justiciers ripoux, une femme dont la fille s’est engagée en Irak, des clans, des traîtres, des vachers, va se tisser une épopée où la frontière, mur de verre encore invisible entre le Mexique et les EU, tient la vedette car c’est là que tout se joue.
Palpitant.

Clandestin de Philip Caputo. 2009 en V0. 2012 en français par Fabrice Pointeau. Cherche-midi. 736 pages. Existe chez Pocket.

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #344

18/02/2017 Aucun commentaire

Scusez encore de vous resservir la même chose, mais le chef fait la grève, enfin non, pas la grève, mais il peut plus bosser vu qu’on lui a piqué TOUTES ses casseroles. Alors on a téléphoné à Métro (Goldwin-Mayer) pour demander ce qu’ils avaient en stock : Des rillettes de fion, en veux-tu en voilà. Ça se conserve bien, qu’ils ont dit, vu que c’est de la merde en bâton. Ah, on aussi un peu de McTrump comme entrée et pour finir, que diriez-vous d’une petite macronade flambée au FN ? Ben…. si y a pas le choix, on va prendre, kèk vous voulez ? D’toute façon, les gens y z’y voyent que du feu, on leur donnerait du caviar qu’y verraient même pô la différence ! Burp !

- NP : Les USA, le pays où les malades mentaux peuvent acheter une arme mais où les Kinder Surprise sont interdits parce que trop dangereux.
- OM : Le ridicule ne tue pas, mais attention maintenant il a l’arme nucléaire.
- FL : Nous vivons dans un monde où ceux qui gagnent 100 000 euros par mois persuadent ceux qui en gagnent 1800 que tout va mal à cause de ceux qui vivent avec 535 euros.
Et ça marche.
- EEF : Nous donc sommes ds un monde où un viol est un accident & bamboula est convenable.
 J’ai hâte qu’on puisse se cracher dessus par courtoisie.
- PR : Hamon président, Piketty ministre de l’économie, des finances et de l’Europe, Macron ministre des magazines papier en couleur et Mélenchon ministre de la parole. Ca marche ?
- KM : Saint Valentin. On a l’air cons avec nos fleurs, chocolats ou bijoux quand certains peuvent offrir un emploi fictif à leur femme…
- RR : Fillon qui déjeune avec Sarko. Un peu comme ces types qui recouchent avec leur ex pour vider leur bourse. Aucun honneur.
- FIL : Conclusion : c’est Pénélope Fillon qui remplissait les déclarations de revenus de Thierry Solère.
- AB : À la fin, on apprendra peut-être que la seule « tête » honnête des #LR est la pintade Nadine Morano, trop conne pour frauder.
- RS : Son déjeuner avec Fillon donnera à Nicolas Sarkozy l’occasion de rappeler au malandrin les principes fondamentaux de l’éthique en politique
- DT : Macron fait fleurir la tombe de Roger Hanin à Alger car comme le dit Ségolène il n’y a de Royal qu’Hanin.
- RB : Les gars qui concourent à l’élection présidentielle sont censés être nos champions. Ça laisse rêveur quand à l’état du reste de la population.
- DC : Si le parquet exclut un classement sans suite, FF va avoir droit à un déclassement sans fin…
- NR : Avec les affaires pourries qu’ils ont en stock, Fillon aurait mieux fait d’organiser un vide-grenier plutôt que d’aller au resto
- OK : Dépôt de plinthe, parquet, peine plancher, vis de procédure, écrou … Quand je serai grand, je veux être juriste chez Castorama.
- EM : Rappelons que pour un électeur du FN il faut l’équivalent de 678 485 affaires Fillon pour faire une affaire Le Pen.
- OK : Sarkozy, c’était le yacht de Bolloré. Hollande, c’était le pédalo. Fillon, c’est le Titanic.
- FZ : Les juges sont tellement bêtes qu’ils renvoient Sarkozy en correctionnelle alors qu’il est même pas candidat !
- VS : est-ce qu’on peut le dire que c’est officiel, que le plan B de Fillon, c’est Macron.
- JMC : Macron est une superchérie
- OVH : Macron trouve que les accords d’Evian sont imbuvables.
- JC : Dingue d’apprendre que Fillon a eu une enfance triste quand on voit l’ode à la joie de vivre qu’il est devenu.
- JPT : Macron vient d’enclencher la deuxième partie de son mouvement : En Marche Arrière !
- PV : Comme le dit très justement Francois Fillon toute enquête judiciaire contre un homme politique de droite est une atteinte à la démocratie.
- DS : C’est quand même foufou cette époque où il faut se présenter à une présidentielle pour avoir une chance d’être amnistié par les électeurs.
- HDD : Vieux dicton populaire: ya que les électeurs du Front National qui ne changent pas d’avis.
- RR : Je viens de passer 30 minutes le cul entre deux chaises. Ça doit pas être facile tous les jours d’être centriste…

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Que fœtus là ? #36

17/02/2017 Aucun commentaire

Plus de 8 naissances sur 10 surviennent selon un calendrier prévu par les parents. Les critères retenus pour se sentir prêt à devenir parent sont la stabilité du couple et une situation matérielle confortable. Seuls 3% des couples ont leur premier enfant quand l’un des deux est inactif. Le printemps est une bonne saison pour accoucher mais les femmes cadres ou indépendantes préfèrent tabler sur l’été, lorsque l’activité générale est réduite, au contraire des enseignants qui préfèrent que le congé maternité n’entame pas les vacances.  Mais beaucoup laissent la nature faire  comme bon lui semble.
(Source : Francoscopie 2010)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Comment Caryl Ferey fait ses romans.

13/02/2017 Aucun commentaire

C’est un excité hyperactif prêt à tout, un petit nerveux sans concessions, un acharné du mot fort, un addict à la chose écrite. Dans Pourvu que ça brûle, Caryl Ferey nous raconte son parcours compliqué d’écrivain mais son obstination à faire ce métier et ne faire que ça. Les désillusions, les rencontres foireuses, les galères mais surtout les voyages qu’il a faits pour rencontrer / découvrir / créer ses personnages. Des monstres souvent, des icônes absolues, des trashmen violentissimes, des séductrices irrésistibles… Je ne sais pas si vous avez lu un de ses romans, Zulu, Mapuche, Condor … mais ils sont extrêmes, parfois écœurants de brutalité et de cruauté. D’une force inouïe, c’est sûr. Et c’est dans les bas-fonds de pays touristiques ou pas qu’il trouve l’inspiration. Il s’y rend avec des potes souvent peu recommandables et ensemble, ils se prêtent à toutes les expériences qu’on leur propose. Evidemment, les nuits sont fauves et les matins féroces. Mais c’est comme ça qu’il procède. Il prend des notes de tout, les lieux, les personnages, les mots, et les cuisine à sa sauce qui peut venir de Nouvelle-Zélande, d’Australie, de Jordanie ou de divers pays des deux Amérique.
Il a aussi raconté un chapitre bling-bling totalement décalé, à Cannes où il monte les marches car un de ses bouquins est devenu film et clôt le Festival,  je parle de Zulu avec Forrest Whitaker, rien que ça ! Le gag lorsqu’il doit se trouver un smoke (il est tout petit et se trouve ridicule)…
Sa vie privée, on ne sait pas trop. On apprend au détour d’une phrase qu’il a un gosse, que sa copine fait le circuit avec ses potes, qu’il pleure devant la souffrance animale mais rien de plus. Ce n’est pas le propos. Le propos c’est y aller, pourvu que ça brûle. Fort.

Pourvu que ça brûle de Caryl Ferey. 2017 chez Albin Michel. 300 pages, 20 €.

Texte © dominique cozette

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #343

11/02/2017 Aucun commentaire

On s’escuse de vous resservir de la salade Fillon cette semaine mais y en avait encore un plein couffin, on va tout d’ même pas donner cette confiture à des cochons à rillettes, tout d’même. Ah pi je vous préviens, si vous m’finissez pas le plat (qui déchire l’anus entre parenthèses) vous recevrez un coup de matraque à pas piquer des verts, des verres, bref c’est comme ça et pas autrement, vous n’êtes que des bamboulas et pi j’vois même pas pourquoi je m’escuserais de vous emmerder, si ça vous plaît pas, vous allez au Fouquet’s (remarquez une de leurs arpettes m’a dit qu’ils avaient congelé un quintal de fillonade pour tenir jusqu’au printemps !) Bon app !
- JB : Je suis pour le droit à l’awoerthement.
- JNP : Le décret anti-musulman de Trump lui donnera le prix Nobel de la paix parce que le monde entier est devenu, par réaction, plus tolérant
- JPT : Apparemment, Mélenchon s’habille toujours chez « Au petit père des peuples ».
- FV : En fait ce qu’on reproche à Fillon c’est d’être de droite mais d’en avoir mis à gauche
- JPT : Grâce à Macron, changer de banque devient plus facile. Changer de président aussi.
- ML : J’ai bien tout écouté Fillon. 
Bon, les copains, c’est nous qui devons présenter nos excuses.
- PE : Non seulement Fillon a piqué la première place à Juppé lors de la primaire de la droite, mais il est aussi en train de lui montrer qu’il est bien meilleur que lui en matière d’emploi fictif
- MM : Fillon veut parler « à tous les français » mais choisit une heure (16h) où les français qui n’ont pas un travail fictif bossent. Étonnant.
- DP : Je m’excuse de n’être pas coupable.
- HB : Fillon: Après avoir mis au defi la presse de trouver d’autres dossiers compromettants, ils vont peut être se rendre compte que le plus gros emploi fictif c’etait 1er Ministre de Sarko pendant 5 ans !
- MK : Habile, Fillon vient de clouer le bec aux Républicains. Ne reste plus que Sarko pour être le sauveur de la France au cas où : il doit frétiller dur de la talonnette…
- EEF : Nicolas Dupont-Aignan vient d’annoncer que son prochain meeting sera entièrement réalisé en pâte à modeler
- CC : Fillon ne se retire pas, Hamon grimpe, Macron gesticule, Mélenchon fatigue vite ; cette semaine la politique, c’est un film Dorcel
- MK : Théo a voulu faire comme Renaud : mais ça fait mal au cul d’embrasser un flic !
- PM : la seule question qui vaille pour une personne de gauche aujourd’hui, c’est de savoir si Pénélope est correctement indemnisée par les ASSEDIC , j’ose espérer que c’est le cas après toutes ces années de dur labeur
- JB : Pénélope licenciée de Droit, licenciée de Lettres, puis simplement licenciée.
- JDC : Je voterais pour un tabouret. Au moins t’es sûr qu’il a pas de dossier..
- CS : Si la matraque avait « accidentellement » pénétré le corps de Theo, les policiers l’auraient transporté à l’hôpital et pas au commissariat
- EN : Quelle drôle d’idée d’avoir programmé la St Valentin le 14 février, le jour de PSG-Barcelone.
- DC : Le viol n’est pas une infraction chez les policiers, le vol ne l’est pas plus chez les parlementaires.
C’est clair ?
- NP : Pourquoi 2 femmes dans le Comité Stratégique Politique de Fillon ? Parce qu’il faut bien faire le café et les sandwich des 21 mecs.
- FV : c’est déjà galère de mettre un suppositoire à un môme de 2ans ! alors faire rentrer une matraque par accident dans le cul d’un adulte…comment dire
- NA : – Vous avez 2.4g  — Jurisprudence Fillon — Pardon ?  — Je suis Breton et tout le monde roule bourré —  Ok, circulez.
- PV : On voit bien que les socialistes veulent nuire à M. Fillon : sans la loi Transparence il aurait pu continuer de payer Penelope.
- OM : En tous les cas il est certain que le concept de la « sodomie accidentelle » évoqué pour Aulnay va révolutionner pas mal de vie de couple…
- NP : Au fait quel était le motif du licenciement de Penelope Fillon ? Rupture du lien de confiance, absentéisme, incompétence ?
- RR : Pendant ce temps-là personne ne parle plus de la candidature d’Alexandre Jardin.
- SF :  — Elle fait quoi ta maman ?  — Elle est attachée parlementaire. — Et ton papa ?  — Il fait rien non plus.
- OV : Donc un policier à 30 cm il vise les genoux avec sa matraque il te la met dans le cul… Imagine un peu leur niveau au tir au pistolet…
- NA : —  Bonjour, un café Bamboula —  Pardon ? —  C’est un café noir demandé de façon convenable —  Ah ok
- GB : Tract puis conférence puis lettre ouverte. Sinon Fillon envisage aussi l’avion-banderole..Fort Boyard..l’homme-sandwich…le pin’s parlant…

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

(suite mais pas fin de Ferrante) : le tome 3

05/02/2017 Comments off

Celle qui fuit et celle qui reste, le troisième tome des aventures de nos deux amies napolitaines (voir tome 2 ici) devient plus politique. Elles vont sur leur trentaine. L’une est toujours dans son usine miteuse de salaisons près de Naples à subir les humiliations des chefs et du boulot peu ragoûtant, à répondre au sexisme et au harcèlement par la violence. Le soir, devant s’occuper de son fils et de son compagnon avec qui elle fait toujours lit à part, elle ne se sent pas pour la lutte des classes. Et pourtant, elle va s’y mettre, acculée par les conséquences de sa propre agressivité et sa soif de vengeance. Néanmoins, elle continue à assister son compagnon dans une formation par correspondance pour s’échapper de sa condition ouvrière.
La narratrice, de son côté, connaît un succès fou avec le petit livre sur sa défloration non voulue par le père d’un ami. Mais elle choque beaucoup et elle doit s’endurcir pour supporter critiques et quolibets notamment dans son quartier de Naples. Elle se marie avec un brillant universitaire dont la famille fait partie d’une élite intellectuelle. C’est d’ailleurs sa belle-mère qui a oeuvré pour que le petit livre paraisse, qui la pousse à enrichir son réseau et la motive pour qu’elle continue. Hélas, elle se retrouve enceinte immédiatement après sa nuit de noces, ce qu’elle ne voulait pas. Puis une seconde fois, plus ou moins forcée par son mari qui, sous des dehors libertaire, cache des aspects machos à l’italienne.
La narratrice va retrouver parfois son amie à Naples et fait tout pour qu’elle se rebiffe par rapport à la direction de son usine. Ce qu’elle fera. Mais en même temps, s’éloignera irrémédiablement d’elle, plus d’entente possible. L’Italie, à cette époque (les années 70) est d’une grande violence politique et les luttes entre syndicats, prolétaires, révolutionnaires et fascistes vont faire de nombreux morts. C’est le temps des Brigades Rouges.
Peu à peu, la narratrice va tomber dans une routine qui lui fait honte mais comment faire autrement quand on a deux petites, un mari qui ne se consacre qu’à ses études, une inspiration qui ne vient plus ou, quand elle se manifeste, n’est plus à la hauteur. Jusqu’à ce que réapparaisse un homme qu’elle a aimé secrètement, qui travaille maintenant avec son mari et s’invite parfois à la maison.
La suite ! La suite ! La suite !!!

(NB ; les deux premiers tomes sont parus en poche chez Folio)

Celle qui fuit et celle qui reste, ou l’amie prodigieuse III d’Elsa Ferrante, aux éditions Gallimard. 2013. Et 2017 pour la version française par Elsa Damien. 480 pages, 23 €

Categories: bouquins

Les Fessebouqueries #342

04/02/2017 Comments off


Cette semaine, on bouffe du Fillon, on respire du Fillon, on ingère du Fillon, on suce du Fillon, on nage dans du Fillon, on chie du Fillon, on exsude du Fillon, on a des remontées acides de Fillon, on vomit du Fillon, on cancérise du Fillon, on rêve de Fillon, on pue du Fillon, bref, on est complètement enfillonés avec double Péné. A part ça, what else ? Des petites choses, Marine, Trump, Dassault, le Louvre, une paille…
- MK : Assistants parlementaires fictifs : LePen et lope
- SP : Allez, la première rime qui vous vient avec interlope ?
- DC : Dupont de Ligonnès aurait été aperçu à l’Assemblée : il serait assistant parlementaire très très discret « dans l’ombre » d’un candidat LR…
- OVH : Voici la nouvelle adresse mail de Pénélope Fillon : péné@toutattachée.fr
- DC : Constitué ma bibliothèque sur les conseils de Penelope : j’ai deux livres, ça jette !
- BP : Pénéloper. Déf.: travailler dans une totale discrétion. Ex.: certaines filles de Mme Claude pénélopaient à l’insu même de leurs maris.
- JLL : L’année du coq… en pleine crise de grippe aviaire…faut oser.
- EM : Heureusement au milieu de la folie du monde, des menaces de guerre et de la misogynie ambiante, il y a notre nouvelle miss Univers qui va se battre pour l’hygiène bucco dentaire. On est sauvés.
- EEF : Merci d’avoir un peu de respect pour le couple Fillon.
 Je vous rappelle que François a inventé Internet et Pénélope le « Air » travail.
- CC : je me demande si les gens qui attendent impatiemment la saint-valentin sont au courant qu’ils peuvent avoir des relations sexuelles le reste de l’année
- OVH : Emploi fictif : je me demande si Sarkozy n’a pas pris François Fillon comme Premier ministre fictif de 2007 à 2012.
- DC : Ça sent le caca dans la classe politique, les amis, va falloir me récurer les urnes !
- PV : Tout va bien : M. Fillon est serein, le dossier est vide, et il a pu laver son honneur, d’après son avocat.
- OM : Je signale quand même aux rageux que le discours de François Fillon à la Villette a été relu GRATUITEMENT par Pénélope…
- VG : Vous êtes Attaché Parlementaire sans boîte mail, sans permanence locale, sans badge de l’AN, payé 5 k€/mois, votre témoignage nous intéresse.
- NP : Franz Olivier Giesbert défend Fillon dans le PenelopeGate. La femme de FOG dirige la Revue des deux Mondes. Aucun rapport évidemment
- MK : Pas de doute sur l’honnêteté de Fillon : il n’a qu’à jurer à l’Assemblée, devant la représentation nationale, qu’il est innocent de tout ce dont on l’accuse. C’était tellement drôle la dernière fois avec Cahuzac que ça donne envie de le revivre…
- PM : AFP 22h27 : Fillon aurait quitté Varennes en famille pour se réfugier à Levallois
- NP : Au rythme où est parti Trump, dans une semaine la statue de la Liberté va se barrer à la nage direction l’Europe.
- DC : Le nouveau nom de  François Fillon : prends-ça pillons !
- JC : Perquisition au bureau de Fillon : les enquêteurs découvrent que ses assistants Didier et Jean Marc sont des meubles.
- PM : Lepen, Fillon, Macron, vu les casseroles au cul , c’est plus une présidentielle, c’est Top chef
- NA : Après le mouvement « En marche » de Macron, François Fillon lance son mouvement « On coule ».
- FIA : Quand je pense que Sarkozy est allé taper de l’argent à Liliane Bettencourt alors qu’il suffisait qu’il se fasse embaucher par Fillon.
- GB : Franche camaraderie…confiance et esprit de solidarité chez les LR. Les domaines Baroin2017, Copé2017 & Bertrand2017 viennent d’être déposés
- AB : La prison de la Santé rouvrira en 2019. Accueil au Carré VIP : Balkany, Cahuzac, Copé, Dassault, Fillon, Guéant, Sarkozy, Woerth.
- OM : Elle avance bien la campagne de François Fillon. Depuis peu on savait qu’il aimait sa femme maintenant on sait qu’il aime aussi ses enfants.
- LO : C’est donc un égyptien qui a attaqué la pyramide du Louvre.
- OK : En fait, le terroriste égyptien du Louvre aurait crié Toutankhâmon akbar.
- ZPV : Attention, ne regardez pas Envoyé Spécial : ils sortent des phrases de Mme Fillon de leur contexte !
- ES : Dans cette affaire, je pense que  Francois Fillon risque d’être condamné à de la prison avec sourcil !
- CC : « L’honneur d’un homme », moi j’ai vu une femme bafouée qui doit vivre avec les manigances de son mari. Les LR sont irrécupérables.
- LC : A part en disant « Je ne connais personne du nom de Pénélope. Je ne suis d’ailleurs pas marié » je vois pas comment il va s’en sortir Fillon.
- VS : Ce n’est donc pas l’éthique qui fera lâcher Fillon mais les sondages. Ce pays est foutu.
- AT : Emmanuel Macron rappelle qu’il n’a jamais eu de collaborateur… il faut peut être lui rappeler qu’il n’a jamais été élu….
- AA : Il y a 3 femmes avec qui il ne faut jamais s’embrouiller : – Ta femme – Elise Lucet – Rachida Dati.
- JPT : Chez les Dassault, voler, c’est plus qu’une passion, c’est une vocation.
- CU : Bernard Debré : « Penelope Fillon est une femme réservée, je n’invente rien, on la confond souvent avec les fauteuils. »
- JPM : Lu sur Twitter : « Le Bénévolat, c’est travailler sans être payé, le Pénévolat, c’est être payé sans travailler »
- JB : Mon Dieu j’ai réussi à m’écœurer moi-même : je n’en peux plus de voir la gueule de Fillon. Ça m’avait fait pareil en maternelle quand je mangeais mes crottes de nez.
- MC : Affaire Fillon : le journal d’une curée de campagne.
- DC : Fillon inébranlable. Penelope inébranleuse !
- PAG : Quand tu te retrouves vraiment dans la merde à cause d’un emploi fictif au Parlement ET à La Revue des Deux Mondes pour ta femme Pénélope, peut-on légitimement appeler ça une Double Péné ?
- JB : Michel Rocard est étrangement silencieux dans cette affaire. Je dis ça je dis rien.
- JLL : Sarkozy, pour son avocat, c’était Paul Bismuth. Fillon, pour sa famille, c’est Paul Emploi ».
- OM : Attention messieurs, plus que 12 jours avant la Saint-Valentin, pensez à réserver un charmant petit resto romantique qui diffuse PSG-Barca.

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Que fœtus là ? #35

31/01/2017 Comments off

En France, cette pratique est ancienne mais la loi du 8 janvier 1993 introduit l’accouchement sous X dans le code civil : »Lors de l’accouchement, la mère peut demander que le secret de son admission et de son identité soit préservé. » La parturiente est prise en charge entièrement par l’établissement où elle accouche. Si elle ne donne pas son nom, elle peut le laisser avec d’autres indications dans un document que l’enfant pourra consulter plus tard, sans que ça n’intervienne sur la filiation ou les obligations de sa mère. La mère a deux mois pour reconnaître l’enfant et le reprendre. Le père aussi, quand il est prévenu à temps. De nombreux contentieux concernent le père ou même les grands-parents de l’enfant. Au delà du délai de deux mois, l’enfant devient pupille de la nation et est adoptable. On compte entre 600 et 800 naissances sous X actuellement. La moitié des mères sont primipares, 40% sont seules, leur âge moyen est de 26 ans, et elles connaissent des difficultés familiales, conjugales ou matérielles. Plus, souvent, une découverte tardive de leur grossesse. 14% cependant reprennent leur enfant. (Source : France Info et Wikipedia)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?

Ingé-son ? Oui, une sacrée vocation

30/01/2017 Comments off

Quand on lit le livre de Dominique Blanc-Francard, aka DBF, on entre dans une histoire énorme d’amour entre un homme (et plus tard une femme) et son fer à souder, ses consoles 4 puis 8 puis… 64 pistes, les studios qu’il a animés, remontés, créés, inventés, extraordinaire sacerdoce d’un mec dont le père était déjà versé là-dedans en radio et qu’il n’a pas hésité à dépasser pour sublimer un métier dont le pékin moyen ignore tout.
Il nous prend par la main pour nous faire découvrir cet univers étrange dans des lieux confinés, des caves souvent, mais parfois proche de la nature comme le chateau d’Hérouville où il enregistrait aussi en plein air. Il fut au début musicien, produisit quelques disques avec son frangin avant de passer aux manettes. C’est à cette époque que ce métier très rigide et technique, réservé à des hommes en blouse grise, devint un job artistique et c’est là que le talent de DBF se développa. Il enregistra avec la plupart des plus grands, il continue d’ailleurs dans un studio plus adapté aux besoins rapides et souples d’aujourd’hui. Il a connu tout le monde et je suis modestement placée pour savoir qu’il faut une sacrée dose de patience pour en encadrer certains durant les longues heures de mixages, nettoyages de pistes, etc. Il rapporte de drôles d’anecdotes mais raconte aussi des naufrages où tout fut effacé (la hantise de tous) ou déprogrammé (des centaines d’heures de boulot à refaire).
Moi qui ne suis absolument pas une technicienne, j’ai été passionnée par la passion de ce jeune homme de 72 ans, remariée avec une jeune femme, Bérénice Schmitt, complètement fada comme lui et qui roulent ensemble aujourd’hui dans leur studio, le Labomatic, pour le plus grand bien de la musique actuelle. C’est drôle cet ouvrage, j’y ai retrouvé mes yéyés de jadis et leur modeste mythologie et aussi les orfèvres du son du jour comme Biolay, exigeant musicien s’il en est, qui défilent dans ces pages avec les centaines d’anecdotes qui émaillent le monde musical.
Accessoirement, les fils de DBF sont Hubert Blanc-Francard (du groupe Cassius) et Mathieu Blanc-Francard alias Sinclair. Les chiens ne font pas de chats.
Ce livre est d’autant plus sympa qu’il y a des photos à chaque page. Passionnant, je vous dis.

Dominique Blanc-Francard et Olivier Schmitt It’s A Teenager Dream, itinéraire d’un ingénieur du son, éditions le Mot et le Reste, 352 pp., 23 €. (2) It’s a Teenager Dream (Parlophone).

Categories: bouquins

Les regrets de Fredo Mit-mit à lire sans regrets

29/01/2017 Comments off

Mes regrets sont des remords, dernier opus de Frédéric Mitterrand est un procédé à la façon de « je me souviens » qui permet d’enquiller une floppée de souvenirs et d’anecdotes sur sa vie passée. Fredo est hypermnésique, il n’oublie pas les noms, les lieux, les circonstances, il garde tout, lettres, fax qui pâlissent jusqu’à disparaître, mots, souvenirs. Il ne répond pas toujours et même pas souvent, procrastine à mort puis s’en veut, s’en veut même après la disparition des personnes à qui il avait promis une aide, une réponse.
Ça commence avec les petites gens, serviteurs, bonnes, nounous qui ont ourlé son enfance de bonté et de confort, avec lesquels, au moment de prouver qu’ils avaient compté pour lui, ne trouvaient plus personne en face d’eux. Ça continue avec les animaux dont, parfois, il n’a pas su comprendre les besoins d’amour. Puis les amis d’enfance d’école et de collège, les débris de la société qu’il a essayé de sauver, sa famille, ses amants, ses petites amoureuses. Une mosaïque de relations qui tissent le portrait de l’écrivain : sincère, ne sachant pas dire non, faible, généreux, oublieux, toujours sur la brèche, cherchant pas mal les emmerdes quand il traînait dans des quartiers mal famés ou qu’il accueillait dans son petit deux pièces des épaves qu’il n’arrivait plus à chasser, quand il faisait son intéressant de petit-bourgeois stupide pour faire bisquer des copains moins nantis.
J’y ai même trouvé deux pages émouvantes sur Florence, une copine journaliste morte d’un cancer, que j’ai connue et dont je savais les liens qui l’attachaient à Fredo.
Tout ça ne feraient peut-être pas un livre si la plume de FM n’était pas aussi talentueuse, aussi tendre avec les autres, aussi sévère avec lui-même, et surtout si on ne cherchait pas à découvrir des petits ragots mondains comme on les aime. Oui, il y en a. Et de bien croustillants comme sa rencontre un peu louche avec Khadafi, ou le tournage d’un film trash avec François Wimille qui fit tant de peine à sa femme, Catherine Breillat alors enceinte.
L’avantage avec ce genre de livre c’est qu’on n’est pas obligé de le lire d’une traite. On s’en prend une bonne dose, on referme, on y revient etc. Très agréable bien que plutôt triste dans le propos.

Mes regrets sont des remords de Frédéric Mitterrand, 2016, aux Editions Robert Laffont. 360 pages, 20 €.

Categories: bouquins

Fessebouqueries #341

28/01/2017 Comments off

 

Comme le dit si joyeusement ce tableau d’une gaîté folle*, tout est crade en ce bas monde. Je ne parle pas de Penelope Fillon qui n’a fait que son devoir de bonne épouse et bonne mère, ni de Fillon qui n’a fait que son devoir de bon époux en la rémunérant à la hauteur de sa tâche, ni de Trump qui a reçu du ciel un énorme jackpot, un truc insensé qui s’appelle « comment jouer au roi du monde », je parle bien de Guéant qui a fait ses crasses comme tout le monde de sa famille LR et qui va encore fustiger Taubira qui, trop laxiste, le privera des années de prison qu’il a portant opiniâtrement méritées. Quel pays, mes ami(e)s, quel pays !!!

- JPT : Il faut se méfier de tout tant qu’Hamon n’est pas désigné !
- MK : Qui peut croire une seule seconde que Claude Guéant ira effectivement en taule ?
- PAG : Après son échec aux législatives de 2012 à Boulogne-Billancourt, ce grand serviteur de l’état qu’est Claude Guéant se présentera en 2018 à Fleury-Mérogis. Il a sa chance.
- RB : L’irrésistible ascension d’Emmanuel Macron me rappelle celle de Christophe Rocancourt sur Catherine Breillat. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.
- JB : En raison du pic de pollution, Francois Fillon est contraint de fermer sa gueule.
- DC : Seules les personnes aux petites narines pourront circuler aujourd’hui.
- PM : si je suis bien, jusqu’à présent, la gauche souhaite que les femmes travaillent, et que les salaires augmentent, et ben, j’ai une bonne nouvelle : Fillon est de gauche, sa femme a travaillé pendant 8 ans pour 500000 boules….ah, on me dit dans l’oreillette que c’était fictif, pardon
- EP : Critique littéraire, ce métier où tu es payé 5000 euros bruts par mois durant plusieurs années pour rédiger deux ou trois notes de lecture.
- DC : Qui imagine Yvonne de Gaulle se faire payer pour un emploi fictif ?
- EM : Trump il va interdire l’avortement, ensuite il va construire un mur dans la chatte de chaque américaine pour les protéger du sperme mexicain, et enfin il va les engrosser lui même et leur reverser une pension, appelée le revenu menstruel universel. Qu’est ce qu’il en a à foutre, il est milliardaire.
- CV trouve que Pénélope Fion a vraiment la gueule de l’emploi, mais lequel ?
- JB : Dans la mythologie grecque, Pénélope attend son Ulysse en faisant et défaisant son travail, sans cesse. Avec le recul il apparaît que ce « travail » était fictif.
- OJ: J’apprends ce matin avec consternation que la femme de mon boucher tient la caisse de son mari. Mon Dieu, jusqu’où la corruption va-t’elle se nicher dans notre belle république ?
- DT : Tellement on est obligé de gratter les pare brises cet année, j’ai l’impression que l’hiver est sponsorisé par la Française des Jeux.
- JFR : Fidèle à la télé réalité, Trump relance « Les maçons du cœur »
- CC : ce moment gênant quand les résultats de la primaire de gauche se font plus tripoter que toi
- JB : Trump signe un arrêté limitant les possibilités d’avortement : ce type est définitivement cintré.
- LG : Fillon propose la création d’un revenu univers sale …
- MK : Misère sexuelle : Polanski se retire
- RB : Alors voilà, on va gouverner, s’en foutre plein les poches et en distribuer à nos amis les industriels. On va alimenter la crise, vous faire gagner moins. Nous allons vous éclabousser de scandales financiers flamboyants et surréalistes, promouvoir la peur de l’autre et une fois que nous vous aurons écoeurés de tous les partis pseudo-républicains, nous nous retirerons tranquillement en vous laissant dans la merde avec pour seul option le fascisme. On vous aime quand même.
- EM : Pénélope Fillon n’est pas la première à occuper un emploi fictif, n’oublions pas que Carla Bruni a essayé de se faire passer pour chanteuse.
- EP : — Maman, t’as pas 1000 euros ? On voudrait aller en boîte avec Marie-Bérénice et Sophie-Andromaque. 
— Regarde dans la réserve parlementaire de papa.
- MK : « Boules puantes » dans la bouche de Fillon, ça fait pléonasme, vous trouvez pas ?
- OK : Bonjour françois Fillon , est-ce que vos 500000 suppressions de postes de fonctionnaires concerneront aussi les attachés parlementaires ?
- RR : La Droite dure de Fillon c’est engrosser sa femme et l’engraisser.
- CB : La fameuse « vague de froid » dont parlent les journalistes, c’est ce que jusqu’à récemment on appelait « l’hiver » ?
- OM : N’empêche, depuis hier soir Fillon doit bien regretter d’avoir inventé internet…
- OK : Tu vas voir qu’avec tout ça, on va se retrouver en mai prochain avec un second tour Jardin – Cheminade
- NP : Si ça se trouve Fillon avait interdit à Pénélope d’aller à l’Assemblée pour la protéger des remarques sexistes et misogynes des députés…
- RR : Pénélope, femme au foyer fiscal
- FIA : « François Fillon va apporter les preuves du travail de Pénélope. » J’espère que les juges aiment la confiture.
- NM : Aux candidats de droite, on demande le prix de la baguette ou du ticket de métro, à ceux de gauche celui d’un porte-avions
- OVH : A mon avis, Fillon a de gros sourcils à se faire…
- NL : pot de départ de Penelope pour ses 5 minutes d’ancienneté
- NA : RT si toi aussi ta femme te réclame ses 500.000€
- MK : Morano pour remplacer Fillon ? ça tombe bien, elle a l’intelligence fictive
- EM : « Oui, ok, j’ai aussi engagé mon chat comme assistant parlementaire, mais est-ce qu’on n’appelle pas ça un greffier ? »
- DS : Si seulement mon conseiller d’orientation m’avait parlé du métier d’assistant parlementaire, j’en serai pas là.
- RR : – Pénélope Fillon vous êtes condamnée. – Mais je n’ai rien fait !!! – En plus vous reconnaissez les faits.
- NA : J’ai demandé à mon fils de 13 ans de passer l’aspirateur, il m’a demandé 2000€. Merci Francois Fillon

Tableau © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.
* Il est à vendre d’urgence avec beaucoup d’autres, n’ayant plus de place pour les entreposer. Détails en MP.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #340

21/01/2017 Comments off

Il paraît qu’il y a un bonhomme très riche, très golden truc et très pissant à la tête des Etats-Unis, il paraît que la tendance pour présider la France c’est d’avoir un nom qui se termine en « on », il paraît que l’eau gèle en hiver sous l’effet du gel, il paraît que la justice va plus vite que la musique quand il s’agit d’une Vals, il paraît que les urnes ne vont pas trop être à la bourre demain et il paraît que dorénavant les rumeurs sont fausses. Drôle d’époque !

- RR : une ptite gifle pour vous réveiller ?
- CC : il fait un temps à prendre trois kilos
- VS : J’ai entendu Léa Salamé dire deux fois « crédibilité ». Ca dépasse ce que je puis endurer. J’ai coupé c’est trop violent.
- HV : pfff, ça tient pas, on s’est encore fait refourguer de la neige chinoise.
- JLL : Valls, c’est le genre de mec à déposer plainte suite à une main courante.
- MK : Je veux cafter personne, mais je pense que Macron est AUSSI une tête à claques
- JB : Manque de chance, Henri Guaino présente sa candidature juste le jour où les vignettes anti-pollution sont rendues obligatoires à Paris. Ce sera pour la prochaine fois mon Riri !
- MK : Entendu à la télé, à propos de la baisse de natalité : « Des bébés en moins, ce sont des consommateurs en moins ». Ah, c’est donc ça, le sens de la vie !
- PR : Je suis Manuel !
- JPT : Deux joueuses françaises s’affrontent au premier tour de l’Australian Open. Leurs prénoms ? Myrtille et Alizé. J’attends avec impatience, dans quelques années, le duel de Banane et Tramontane.
- PE : Bosse sur son premier brief de campagne électorale : « endormir les vivants, réveiller les morts »
- OVH : Tony Armstrong-Jones, Lord Snowdon, est mort. En signe de deuil, je jette ma collection intégrale de Point de vue-Images du monde.
- PE : brief toujours, équation : 
Manuel Valls reçoit une baffe en Bretagne. 
Or, Benoit Hamon est breton, et Emmanuel Macron fait la claque.
 Qu’est-ce qu’on cherche à nous dire???
- CC : breaking news : les gifles se désolidarisent de manuel valls
- MK : Aïe, Macron creuse les cars
- JB : Donald Trump ayant accès dès demain aux codes nucléaires, je vous invite tous ce soir à la soirée « 24h avant la fin du monde ». Nous y baiserons tous ensemble sans retenue et boirons n’importe quoi jusqu’au coma éthylique, avant de nous jeter dans la flotte pour crever dignement. J’apporte les chips !
- NA : – Marine Le Pen, que pensez vous de la gifle reçue par Manuel Valls ? – C’est regrettable – Développez – L’auteur n’est pas un immigré
- EM : Pourquoi faut-il avoir un costume bleu pétrole et une cravate bleue un peu plus claire pour être candidat à la primaire de gauche ?
- OM : J’ai vu le docu sur Trump et j’en veux encore plus aux terroristes du 11 sept : à quelques km des Twin towers y avait la Trump Tower…
- EB : 4:00 du mat’ Réveillée en sursaut : j’ai cru, un instant, qu’au dernier débat, hier soir, ils avaient enfin parlé de « culture » ….. Ah mais non
- EM : Je rappelle que c’est aujourd’hui, grâce à Donald Trump, que le poste de Président des États-Unis fusionne avec celui de roi des cons.
- HDD : Faire caca sur les mexicains. Vomir sur les musulmans. Cracher sur la presse. Pisser avec les russes. L’Amérique.
- AB : Si elle est élue, Margarine LePen remplacera les chiffres romains par des gaulois et les chiffres arabes seront reconduits à la frontière.
- OM : Primaire Le Debat : Très mal foutu cette émission, c’est déjà la troisième et toujours aucun candidat n’a été éliminé…
- NA : [ Flash ] Marine Le Pen annonce qu’elle sera présente à l’investiture de Trump, dans un bar à 5 km du capitole.
- AB: Primaire Le Debat : Ce reality show des promesses est mieux sans le son, surtout si on regarde une autre chaîne.
- NA : Les candidats de gauche pensent tous pouvoir gagner la présidentielle, je sais pas ce qu’ils prennent mais je veux la même.
- GB : Et surtout avec ce froid n’oubliez pas de réduire votre conso chauffage pour que les enseignes des zones commerciales éclairent correctement
- MK : La seule chose positive avec le froid c’est que tu peux boire un vin chaud à 16h sans passer pour une alcoolique..
- JB : J’espère qu’ils ont prévu une pause pipi lors de l’investiture de Trump.
- PV : Trump promet de reconstruire des routes et des ponts aux USA, dévastés par 8 ans de communisme
- OV : Et en plus on ne peut même pas souhaiter la mort de Donald Trump : son vice-président est encore pire que lui…
- OM : L’Histoire retiendra ce 20 janvier 2017 comme le jour ou les américains sont passés du coq à l’âne.
- DC : Ça y est, c’est la guerre aux Etats-Unis : les manifestants ont cassé la vitre d’un Starbuck ! Dingue !
- PC : Et en plus il y a un noir qui s’est barré avec un hélicoptère de la Maison Blanche.
- JPT : Tu vas voir qu’avec tout ce que j’ai à faire demain (il faut que j’aille à la plage), je ne vais pas trouver une seconde pour aller voter à la primaire de la gauche !
- FJ : En recopiant un discours d’Adolf Hitler pour son discours d’intronisation, notre ami Donald a commis vingt-trois erreurs.
 Sauras-tu les retrouver ?
 Solution : Donald a remplacé vingt-trois fois Allemagne par États-unis.
 Quel distrait…
- RP : Étrange de constater que Trump et Montebourg sont sur la même ligne : le « Made in chez moi »…
- PV : Ça fait quand même bizarre de savoir que depuis 3/4 h les élites américaines ont perdu le pouvoir au profit du peuple !
- RR : J’ai vu quelques images de l’investiture de Trump. God blesse America…
- NA : L’état Islamique vient de revendiquer l’investiture de Donald Trump.
- CC : USA : capable d’élire le premier noir, puis le dernier des cons…
- LP : Faut-il donc que notre pays aille si mal pour poursuivre en justice Cedric Herrou pour délit d’humanité envers des migrants… J’ai honte !
- RP : En Birmanie, on roule à droite mais le volant est à droite ! Ça va être changé. Il sera dorénavant sur le siège arrière.

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Les Fessebouqueries #339

14/01/2017 Comments off

Une semaine où l’on rend à César ce qui appartient à Marius : Fillon a inventé l’internet, Kim Kardashian a inventé le fil à couper le string, la Primaire du PS a inventé l’eau tiède, Obama a inventé la poudre  d’escampette, Guaino a inventé la pauvreté et Mélanchon a inventé Lologramme. Marine le Pen quant à elle s’est pris un vent, Trump a pris une douche en or et nous, on a pris sur nous car il n’y avait rien à prendre nulle part ailleurs. Sale semaine, spa ?

- PM : J’ai loupé le moment où le mot fonctionnaire est devenu une insulte…
- AdN : Un mec est venu sonner chez moi pour me demander un petit don pour la piscine municipale, je lui ai donné un verre d’eau.
- JPT : Drame de la grippe : Fillon perd 13 électeurs dans une maison de retraite lyonnaise.
- DC : Ah mon dieu ! Hidalgo veut supprimer la pollution à Paris ! Comment vont tousser les asthmatiques alors ?
- JLL : – c’est quoi ton plus beau souvenir ? 
- quand François Fillon a créé l’Internet ! 
- pareil !
- JB : François Bayrou rappelle à Fillon la place essentielle qu’a eu le MODEM dans le développement d’Internet en France.
- JYM : Historiquement celui qui a créé internet , c’est Napoléon III mais Michel Rocard a, comme d’habitude, contrecarré ses plans et à fait échouer ce beau projet
- MK : Comme tous les ans, les chemins de fer découvrent les méfaits du givre. Et comme tous les ans, ça a l’air de les surprendre..
- OK : Wauquiez devrait soutenir à fond Fillon. C’est la moindre des choses, car c’est un peu grâce à Fillon qu’il y a Youporn.
- OM : Top 3 des mystères non élucidés de la science : 3.Le triangle des Bermudes 2.Les pyramides d’Egypte 1.Le temps d’antenne d’Eric et Quentin
- RR : Poutine vient de perdre tous les chœurs de l’armée russe, normale qu’il fasse chanter Trump.
- FIA : À chaque fois que je tombe sur un discours de Fillon, je guette le moment où il annonce le prix du cercueil en chêne.
- JB : La Russie affirme disposer de documents compromettants sur Donald Trump, dans lesquels on verrait le futur Président, calme et attentif, tenir des propos cohérents et un discours politique éclairé.
- DC : Obama parlant de la fierté qu’a apportée Michelle à son mandat. Hollande aurait pu faire de même concernant Trierweiler et Gayet mais ça aurait eu moins de gueule. Forcément !
- MA : J’ai dit à mon fils de bien travailler à l’école, sinon il finira comme Henri Guaino à 5 100 € par mois et il ne pourra rien mettre de côté
- NC : J’ai 24 ans et je cherche un job de journaliste. Jean-Pierre Elkabbach a 79 ans, il vient d’être embauché par Itélé… Cherchez l’erreur.
- TF : Braquage de Kim Kardashian à Paris : le cerveau de l’affaire aurait été interpellé. Celui de Kim Kardashian reste introuvable.
- MK : Les hommes sont fascinants. Ils matent du foot, Puis une émission qui résume ce match. Et puis un expert qui leur explique ce qu’ils ont vu
- ZPV : Plus que 9 jours et les Américains auront enfin un président qui leur ressemble.
- HDD : J’hésite entre voter à la primaire pour faire chier Valls ou ne pas voter à la primaire pour faire chier Valls.
- DC : Bonne nouvelle : on peut faucher des chaises aux banques. Mauvaise nouvelle : les chaises longues des paradis fiscaux sont toujours inaccessibles.
- MM : Pas pu regarder le débat des primaires de gauche jusqu’au bout. Soporifique au possible. Mais bon, soyons positif, moi qui souffre d’insomnies ponctuelles, je suis tombée comme une masse dans mon lit !
- OM : Ok y’a du vent ce soir mais faut relativiser, c’est que dalle par rapport à celui qu’est en train de se prendre Marine Le Pen par exemple.
- RR : La peur du Vendredi 13 se nomme la paraskevidékatriaphobie. Personnellement, le mot me fout plus la trouille que le jour.
- EM : Marine Le Pen serait actuellement en train de gratter à la porte du bureau de Donald Trump en poussant des miaulements désespérés.
- OM : On remarquera quand même que Donald Trump préfère se faire pisser dessus que de rencontrer Marine Le Pen…
- RR : « La Gauche est divisée. » Multiplions les candidats.
- AB : Bilan positif à New York : Marine LePen a réussi à taper 5 $ pour sa campagne à la serveuse de la cafétéria de la Trump Tower.
- LC : Marine Le Pen n’a pas pu rencontrer Trump. C’est bien la première fois que Donald refuse de faire monter une meuf dans son appart.
- RR : J’ai décidé d’envoyer mon hologramme au bureau.
- RP : Ce seront les gestes répétitifs qui seront les premiers remplacés par des robots. Pour la masturbation ce sera moins agréable…
- OM : [LIVE FROM TRUMP TOWER] : Marine Le Pen aurait réussi à glisser une carte de visite dans la boîte aux lettres du concierge de Donald Trump !

Illustration © dominique cozette. On peut liker, on peut partager, on peut s’abonner, on peut commenter, on peut faire un tour sur mon site ici. Merci d’avance.

Categories: Fessebouqueries

Que fœtus là ? #34

08/01/2017 Comments off

Chaque jour, 7200 bébés mort-nés sont dénombrés dans le monde. Soit entre 2 et 3 millions par an. C’est dans les pays les plus pauvres que les décès sont les plus lourds. Entre 2000 et 2015, 2,6 millions de bébés sont morts après leur 28ème semaine. La moitié se produit lors de l’accouchement. 98% des morts sont recensés dans les pays à faibles ou moyens revenus, principalement dans l’Afrique subsaharienne et les pays en conflit. Les causes en sont les maladies congénitales (7,4%), le paludisme (8%), la syphilis (7,7%), le tabac, l’obésité. Puis le diabète, le cancer, les maladies cardio-vasculaires (10% pour chaque), enfin l’âge et ses risques. Ces morts de bébés restent un sujet tabou. Dans les pays riches, une femme précaire court deux à trois fois plus de risque de perdre son bébé qu’une femme plus aisée, sans être, comme elle, prise ensuite en charge pour ses symptômes dépressifs. Le pays le plus sûr pour faire son bébé est l’Islande.
(Source : The Lancet)

« Que fœtus là » est une série où je m’interroge sur l’origine de l’humanité par le biais du fœtus : Comment es-tu arrivé là ? Qui t’a fait ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Etait-ce par désir, par défi, par ignorance, de force, par conformisme, par habitude, par instinct de procréation, par esprit de domination, par accident ?… Cette extraordinaire banalité qu’est la procréation,  j’ai eu envie d’en savoir plus et de la partager. A suivre…(voir précédent article ici)

Categories: que fœtus là ?